L’Express, Guidère et Kepel au secours de la charia !

Publié le 28 octobre 2011 - par

Ils se cachaient tous, depuis quelques jours, gênés d’avoir applaudi aux révolutions arabes qui aboutissent, les unes après les autres,  à des dictatures islamistes, l’exemple typique étant Baroin regardant ses chaussures en bredouillant : « je ne suis plus porte-parole du gouvernement » ! Mais toute la crédibilité des journalistes, sociologues et politiques nécessitait un sursaut.

Alors ils ont trouvé qui un porteur d’oreilles d’âne, comme l’a si bien dessiné Pascal Hilout, Mathieu Guidère, (qui intervient aussi sur les chaînes arabes comme Al Jazeera) osant affirmer que « la charia pourrait aider les Libyens », qui la caution de l’Express, qui, dans un époustouflant numéro de claquettes, prétend expliquer aux nuls qu’ils aimeraient que nous soyons que la charia serait une variante et une variable anodine  présente dans tous les pays musulmans, qui n’obligerait pas les musulmans à appliquer la loi islamique, qui  un Kepel jouant au béotien et saluant la démocratie, légitime,  menant à l’islamisme au nom du droit des peuples à disposer d’eux-mêmes quand c’est en Tunisie mais fustigeant sans pitié le « malaise » des Suisses quand ils refusent des minarets…

C’est une honte. Le relativisme d’un Guidère prétendant que, tout à coup, la Libye se trouverait dépourvue d’hommes, à cause des morts à la guerre et devrait prendre modèle sur un déséquilibré sexuel du Moyen Age ayant imposé la polygamie pour justifier ses pulsions  -et non pour consoler les veuves- est ahurissant. Nous sommes ravis que Mathieu Guidère soit trop jeune pour avoir soufflé à nos arrière-grands-mères restées veuves après la guerre de 14-18 que le modèle mahométain était souverain pour ne pas vieillir seules et pour subir  les délices d’une deuxième, troisième voire quatrième épouse à la maison…. D’ailleurs, en bon idiot utile de l’islamisme, il ose dire que les Libyens viennent de se libérer de la dictature… et donc qu’il ne lui paraît pas pensable qu’ils acceptent une théocratie. Ce monsieur a la mémoire courte, que ce spécialiste de l’islam se penche donc sur l’Iran de Khomeiny…

Bien évidemment, les explications ampoulées de Kepel ne convaincront personne. Il ose même prétendre que la victoire des islamistes serait due à la haine de l’Occident et de l’Europe véhiculée par les alliances de l’ancien régime avec nos sociétés corrompues… Sociétés ayant accueilli à bras ouverts, d’ailleurs, des centaines de milliers de Tunisiens qui auraient été pressés de quitter un régime lié à l’Occident et à l’Europe ? Étrange fonctionnement intellectuel… Étrange comportement…

Quant à l’Express, l’article  la charia expliquée aux nuls, sous la plume de Catherine Gouëset, est lui aussi un monument de mauvaise foi s’appuyant sur de prétendus spécialistes de l’islam qui osent affirmer que dans les pays musulmans les règles coraniques (i. e. la charia) seraient chapeautées par des législations bâties sur le modèle européen. On s’en étrangle d’indignation.

Gageons que les Algériens et Marocains qui se retrouvent en prison pour ne pas avoir fait le ramadan s’étranglent de rire. Gageons que les femmes qui héritent deux fois moins que leur frère outre-Méditerranée s’étranglent de rire. Gageons que les gamines de 10 ans qui demandent  le divorce au Yémen s’étranglent de rire. Gageons que tous les intellectuels algériens qui ont été assassinés pour s’être levés contre le FIS et les préceptes coraniques  s’étranglent de rire dans leurs tombeaux. Gageons que les femmes fouettées pour avoir porté le pantalon s’étranglent de rire. Gageons que ceux qui n’osent pas dire qu’ils se sont convertis au christianisme ou qu’ils sont athées pour rester en vie dans les pays du Maghreb s’étranglent de rire…

Mais tout cela n’est pas grave, pour l’ineffable Catherine Gouëset, ce ne sont que des dégâts collatéraux à l’islam, qui ne touchent que peu de gens (effectivement, on comprend que devant les peines encourues, on soit frileux devant le blasphème et l’adultère dans ces pays de lait et de miel…).

La conclusion de tous ces idiots utiles de l’islamisation de nos pays, c’est qu’il n’y aurait rien à craindre de l’islam et que nous pourrions, ou plutôt nous devrions l’encourager à venir imposer la charia chez nous.

A qui profite le crime ?

Christine Tasin

Résistance républicaine

 

Print Friendly, PDF & Email

Les commentaires sont fermés.

Lire Aussi