L’heure de vérité a sonné, l’islam veut prendre la Bastille

evequemossoulLes Mouhadjirounes sont en train d’envahir la France millénaire par couches successives. Sûrs d’eux, ils avancent désormais à visage découvert. Se croyant déjà en terrain conquis, ils narguent les Gaulois qui ont perdu le nord et semblent prendre la direction de la Kâaba pour être dans l’air du temps. Après le hallal, les prières de rue, le ramadan avec ses tombereaux de publicité et les piscines islamiques, voici venu le temps de la plage en burqua. Les femmes voilées ne se gênent plus pour fouler le sable doré des belle plages de France et de Navarre. C’est le début de la conquête globale : l’islam avance inlassablement vers la prise de la place de la Bastille. « Il n’y a rien de nouveau depuis 622 de l’ère chrétienne, il n’y a que l’aventure islamique qui vaut la peine d’être vécue », scandent les islamistes. N’en déplaise aux sociologues nourris aux idées des droits de l’homme à sens unique, Allah aime ceux qui combattent dans son sentier pour concrétiser les songes sataniques de son Envoyé. N’est-ce pas ce Dieu Miséricordieux et Rusé qui a ordonné à son Envoyé d’être impitoyable avec les infidèles jusqu’à l’accomplissement de la solution finale du monde, version religion de paix et d’amour ?

Ils utilisent les mêmes méthodes que Mahomet en 622 à Yathrib qui fut une ville juive d’Arabie qui était devenue sainte, une fois soumise par la religion de paix et d’amour. Est-ce le sort qui sera réservé à la ville lumière?
Il est écrit dans la sourate 5 verset 33 :
« La récompense de ceux qui font la guerre contre Allah et Son messager, et qui s’efforcent de semer la corruption sur la terre, c’est qu’ils soient tués, ou crucifiés ou que soient coupées leur main et leur jambe opposées, ou qu’ils soient expulsés du pays. Ce sera pour eux l’ignominie ici-bas ; et dans l’au-delà, il y aura pour eux un énorme châtiment. »
Allah, n’a-t-il pas fait hériter la terre entière aux musulmans pour les encourager à se lancer dans le djihad ? Les razzias sont légitimées par Dieu pour concrétiser son projet d’islamisation universelle. Comme les cieux, les océans, les mers et la terre Lui appartiennent, alors par délégation coranique, Il a confié leur gestion à la oumma, sa société préférée.

Et la France fille aînée de l’église, n’est-elle pas considérée par l’islam comme une infidèle à abattre et à être humiliée ? Une esclave qui sera peut-être vendue un jour ? Ou comme disent les djeunes : à se faire niquer. Méconnaitre le djihad, c’est aller tout droit au purgatoire ici-bas avant l’au-delà. Et pour que l’islam règne sans partage au pays de Jeanne d’Arc, il n’y a pas mieux que la femme islamique soumise ayant pour arme son ventre et son voile. N’est-elle pas le cheval de Troie aux mains de ceux qui veulent conquérir l’Occident dans le but d’y instaurer le gouvernement du califat ?

Comme la justice de la France est désormais au service de l’islam, pourquoi les femmes nikabées n’iraient-elles pas sur les plages ? Car elles savent qu’elles ne seront pas sanctionnées. La loi sur l’interdiction du nikab dans les espaces publics, c’est de la poudre aux yeux. L’essentiel est ailleurs. Elles se sentent encouragées et protégées par le laxisme, la lâcheté, l’appât du gain et par le calcul électoraliste de la caste politico-médiatique qui a scellé un pacte d’alliance avec l’islam. Puisque l’état français est d’accord pour leur reconnaître le droit de bafouer son histoire, pourquoi vont-elles s’arrêter au milieu du gué ? Pourquoi ne vont-elles pas demander encore plus d’aménagement pour faire avancer leurs revendications islamiques au nom de la démocratie ? Entre nous, elles ont raison de profiter des largesses de l’état français et de ses institutions qui se sont aplatis devant la religion de la haine.

Elles ont le droit de passer à la vitesse supérieure pour abattre l’état mécréant qui leur a permis de vaincre la misère qui les menaçait dans leur pays d’origine. Pourquoi s’en priveraient-elles étant donné que ce même état leur facilite la tâche ? Cet état qui méprise les musulmans laïcs qui veulent se fondre dans la culture française et qu’il considère comme des vendus ( m’tournés), est désormais au service de l’islam. Et pour elles, c’est un atout de taille et un acquis sans précédent. C’est aussi un recul des droits de la gente féminine dont Mme Badinter avait fait son cheval de bataille à une certaine époque mais qui reste curieusement silencieuse, ces derniers temps. Et son mutisme est inquiétant pour son avenir en tant que femme lorsque la charia sera pleine et entière en Occident.
Entre elles, les nikabées doivent se dire que : « ces kouffars sont vraiment des poules mouillées qui n’ont aucune conviction, des hédonistes sans âme, ni foi, alors il faut leur damner le pion, maintenant et pas demain, car le moment est propice au djihad soft pour l’instant, puisque nos frères accomplissent des miracles en Syrie, en Irak, en Libye et à Gaza, le temps de la victoire est à notre portée ».

Chers compatriotes, sachez que tout ce qu’elles entreprennent, fait partie du logiciel de l’islam, il ne faut pas s’en offusquer seulement mais il faut prendre conscience du danger qu’il représente pour vous et vos descendants tant qu’il est temps…
Grâce à la connivence des assoiffés de pétrodollars, l’islam est en train d’assiéger Paris. Et demain, il est permis d’avouer sans se tromper que la justice de la république française sera calquée sur la charia.

Jusqu’à quand, ceux qui ont les clefs de la cité, feront-ils la politique de l’autruche alors que la menace islamique est imminente ? Y-a-t-il encore un commandant sur le vaisseau France pour dire stop aux convoitises de l’islam ? La France, n’est-elle pas un bateau ivre? Mais apparemment ceux qui ont la destinée du pays en mains, sont plus intéressés par le gaz et le pétrole, que par la préservation de l’identité française. Pour eux, seuls comptent les pétrodollars. Du moment qu’ils vivent dans une bulle loin des désagréments et des menaces réelles que l’islam fait peser quotidiennement sur les Français d’en bas, ils sont devenus autistes, éloignés de la réalité. Eux les privilégiés qui ont sacrifié la liberté de conscience et les droits de la femme au profit du communautarisme, n’ont qu’une idée en tête : comment durer le plus longtemps possible au pouvoir. Seule cette idée hante leur sommeil !

Qu’ont-ils fait quand le calife Ibrahim Al-Badri alias Abu Du’a alias Abou-Bukr-Al-Baghdadi_Al-Koreichi-El Husseini le mercenaire criminel au service des saoudiens et des qataris vendait des femmes chrétiennes, yazidies et chiites comme esclaves sexuelles sur le souk de Moussoul ? Le malheur, c’est qu’ils continuent d’exercer ce métier fort rentable. Absolument rien, à part des incantations ou des sorties médiatiques obscènes mais ils n’ont pas condamné l’islam qui est la cause principale de ce odieux crime. Au contraire, ils continuent à faire la courbette aux émirs bedonnants pour grappiller quelques dollars, et pourtant, ils savent pertinemment que le calife Ibrahim est financé par leurs protégés qataris et saoudiens. Entre nous, ces émirs ne vont pas renoncer au projet islamique pour les beaux yeux de ces libéraux mondialistes, de cette gauche caviar et de ces anarchistes tiers-mondistes qui ont déroulé le tapis rouge à l’islam en Occident et notamment en France. Main dans la main, ils scandent que l’islam est compatible avec la démocratie. Et en plus, ces messieurs imbus de leur personnalité, croyant tout savoir, osent parler de tolérance, du vivre-ensemble, alors que l’islam est le contraire de tout ce qu’ils débitent.

Dans cette religion soi-disant de paix ; il n’y a que la barbarie, le meurtre, le viol, le butin de guerre… Il n’y a rien d’humain, à part le mensonge et la haine de tout ce qui n’est pas musulman. Ces élites prétentieuses et moralisatrices n’ont rien vu, ni rien entendu de tout cela. Elles répondent en chœur aux questionnements de ceux qui les ont élus, « il n’y a aucune crainte à se faire, l’islam est tolérant et soyez indulgent avec lui car il est en train d’apprendre la démocratie de chez nous. Tout est sous contrôle. Circulez, il n’y a aucun risque ». Le blabla habituel et pendant ce temps, l’islam avance à pas de géant au pays de Montesquieu, au risque de le faire exploser un jour ou l’autre. Ce qu’il n’a pas pu faire durant des siècles, il est train de le réaliser en un temps record grâce à leur complicité avérée. A leur trahison !

Quand les responsables qui ont la charge du destin de la France, comprendront-ils que l’islam est loin d’être une religion mais un système sociétal instauré par Mahomet au VIIe siècle qui organise la vie des hommes et des femmes du berceau au tombeau ? Il est anormal qu’ils soient bernés par la takkia, aussi facilement que s’ils faisaient leurs ablutions. Sont-ils incultes ou complices ?

Ils doivent savoir que les actes barbares que rapportent ces derniers jours, les médias, commis contre les minorités yazidie et chrétienne en Irak, ont été légués par le prophète Mahomet qui avait, en son temps, fait des razzias ( 80 durant 10 ans), décapité ses ennemis et vendu des esclaves sexuelles. Et de surcroît, il est considéré par tous les musulmans comme le « beau modèle de Médine, le seul homme parfait de la Création » et qu’ils sont tenus de suivre pas à pas s’ils ne veulent pas rejoindre l’Enfer, le Jour du jugement dernier.

Pourtant, il suffit à ces élites d’ouvrir le coran pour trouver les preuves de ces actes barbares.
Dans la sourate 8 ( Al-Anfal- le butin) versets 39, 59, 65 et 69, il est écrit :
« Et combattez-les jusqu’à ce qu’il ne subsiste plus d’association, et que la religion soit entièrement à Allah…. »
« Que les mécréants ne pensent pas qu’ils Nous ont échappé. Non, ils ne pourront jamais Nous empêcher de les rattraper à n’importe quel moment. »
« Ô Prophète, incite les croyants au combat. S’il se trouve parmi vous vingt endurants, ils vaincront deux cents ; et s’il trouve cent, ils vaincront mille mécréants, car ce sont vraiment des gens qui ne comprennent pas. »
« Mangez donc de ce qui vous est déchu en butin, tant qu’il est licite. Et craignez Allah, car Allah est Pardonneur et Miséricordieux. »

Ce que fait le calife Ibrahim alias Abou-Bakr-Baghdadi n’est qu’une copie de ce qu’avait fait Mahomet. Il n’est que le continuateur de l’œuvre de son ancêtre. Si l’islam était réellement humaniste comme tentent de le commercialiser les spécialistes de la takkia, on l’aurait su depuis fort longtemps. Son histoire est jalonnée depuis 622 à ce jour, par des razzias, de la barbarie, des guerres et des rivières de sang des innocents. Là où il passe, la vie trépasse !

Chers compatriotes, sachez que l’islam, ne vous reconnait que soumis ou dhimmis, sinon c’est le sabre qui attend votre cou de pied ferme et ne croyez pas que, parce que vous êtes humanistes, vous allez échapper à la sentence de la décapitation. Et vos femmes et vos enfants seront vendus à la criée dans un souk à esclaves, si par malheur l’islam venait à s’imposer en France. Tout est écrit dans le coran et la sunna. Tout ce que les spécialistes de la takkia racontent, n’est que fabulation et supercherie.

L’islam est incompatible avec la culture occidentale et ceux qui pensent le contraire vont droit dans le mur, car son histoire passée et présente le démontre chaque jour qu’Allah dessine… D’ailleurs les musulmans dits ‘modérés’ sont considérés par leurs coreligionnaires comme apostats. Et comment les pouvoirs publics vont-ils expliquer aux Français que 15% de jeunes ( tranche 18-24 ans) soient favorables aux thèses de l’état islamique du calife Ibrahim, selon un récent sondage réalisé par le très sérieux institut de sondage britannique ICM research pour le compte de l’agence d’informations russe Rossiya Segodnya ? Ce sondage est inquiétant et effrayant. Il doit être pris au sérieux, car il y va de l’avenir de la France.
Hamdane Ammar

image_pdf
0
0