L’heure n’est pas au désespoir, il faut que Jacques Philarchein se ressaisisse !

Publié le 11 mai 2012 - par - 716 vues
Share

Je viens de lire le dernier article de Monsieur Jacques PHILARCHEÏN, que je trouve d’un pessimisme alarmant, même s’il soulève des problématiques intéressantes.

Je lis très souvent ses papiers, et apprécie en général leur profondeur, leur pertinence, leur courage. Mais dans le cas d’espèce, il m’inquiète vraiment. Monsieur PHILARCHEÏN ne nous ferait-il pas une déprime?

Tout comme lui, j’eus aimé que Marine Le Pen, fasse un score meilleur encore, et soit présente au second tour. Mais comme l’on pouvait s’en douter, et comme je l’annonçais à toutes mes connaissances, « le système attaché à ses privilèges et prébendes, ferait feu de tous bois,  pour les conserver ».

En conséquences, ledit système, dont les médias, ont tiré à boulet rouge en permanence sur elle, visant systématiquement à la discréditer. Elle a donc eu un énorme mérite d’aller jusqu’au bout, avec une opiniâtreté remarquable, et des moyens des plus limités, comparativement à ceux de ses adversaires. Le système a même délégué ce brave Mélenchon, pour reconquérir l’électorat le plus à gauche, craignant, comme c’est déjà le cas pour une part, qu’il ne votent pour Marine le Pen.

Il faut aussi prendre en considération, que nos concitoyens ont le cerveau particulièrement lavé, on peut même dire lessivé sans relâche, par le système et ses affidés. Dès lors, je pense qu’il ne faut non pas baisser les bras. C’est maintenant, qu’il faut poursuivre courageusement l’action, dont la « réinformation » de nos concitoyens. Selon où l’on réside, le spectacle de la rue parle de lui même, et le réveil à commencé à s’opérer, dans l’esprit de nombre de nos concitoyens, malgré la perfusion permanente d’anesthésique. Je dis bien,  a commencé, mais n’a fait que commencé. Paradoxalement, il est patent, que passé l’état de grâce de l’élection de F. Hollande, les dures réalités qui nous attendent, vont se charger de continuer à réveiller nos concitoyens endormis. Les événements vont  les contraindre, à faire des choix pour leur avenir, et de préférence les bons, pour préserver, et leur identité et leur mode de vie.  Ceci, face à des revendication communautaires, de plus en plus agressives.

En, outre, un  fait important autorise l’optimisme. Au risque de plagier De GAULLE : « dans ce combat, nous ne sommes pas seuls ». La prise de conscience est en ascendance,  parmi tout les peuples d’Europe, de cette nécessité, de préserver et nos identités et nos modes de vie, alors qu’elles sont menacées, avec la complicité très actives de nos élites corrompues, et inféodées au mondialisme financier, dont l’objectif en marche, est de faire disparaître les états nations.

Si Sarkozy, a perdu les élections, c’est d’abord de son fait, pour avoir trop trahi une trop grande partie de ses électeurs. C’est aussi de la faute de l’UMP. Celle-ci est devenue progressivement, à quelques exceptions,  un rassemblement de bourgeois nombrilistes, enfermés dans leurs certitudes, leur suffisance, loin du patriotisme populaire, négligé, pour ressembler à la gauche caviar. Pour moi comme pour d’autres, la confiance n’était plus au rendez-vous, depuis très longtemps. Cela m’a coûté, cela va nous coûter, mais il fallait crever l’abcès.

Je souhaite que Monsieur Jacques PHILARCHEÏN, pour lequel j’ai la plus grande considération par ailleurs, comme pour nombres d’intervenant de RL, se ressaisisse et se tienne prêt à poursuivre l’action. Elle ne fait que commencer. Elle doit se poursuivre par un rassemblement des patriotes de toutes sensibilités, avec pour objectifs, la défense de nos identités, de la laïcité et in fine,  de notre mode de vie.

Bonne journée et bien amicalement à Toutes et à Tous.

Jean-Claude Collet

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.