L’Histoire démontre l’absolue légitimité d’Israël

«Cela n’empêche pas que dans la lutte engagée mes sympathies ne soient entièrement pour Israël (…) Je ne partage pas du tout la sympathie passionnée de notre ami Massignon pour les Arabes, qui en réalité n’ ont jamais ce qu’ on appelle «habité» cette terre où ils bivouaquent. »

(Paul Claudel, Lettre à Jacques Madaule datée du 6 juin 1948 )

 INTRODUCTION

Il n’est de pire sourd que celui qui ne veut pas entendre, dit le proverbe.

En effet, tous ceux qui essayent de convaincre les antisémites/antisionistes de l’absolue légitimité historique, politique et morale d’Israël, font face à des personnes butées qui ne veulent rien savoir de la réalité des faits puisque les arguments historiques les condamneraient au silence.

Pour autant, si l’on ne peut pas lutter contre la haine par le biais d’arguments raisonnables, on peut tenter de lutter contre l’ignorance. C’est pour cela que chaque personne ayant à cœur de défendre la vérité  devrait connaître les quelques points essentiels suivants afin de pouvoir éclairer l’esprit de toutes les personnes de bonne foi avides de vérités sur ce sujet brûlant.

  1. I) LE MYTHE D’UNE ENTITÉ NATIONALE PALESTINIENNE ARABE

Le «peuple» palestinien, tel qu’on nous le présente depuis des décennies, ne représente aucune entité nationale, ethnique ou religieuse spécifique.

  1. a) Zuher Mohsen au quotidien néerlandais Trouw le 31 mars 1977

Comme l’a déclaré, Zuher Mohsen (1936-1979), qui fut un membre influent dans l’Organisation de Libération de la Palestine (OLP), au quotidien néerlandais Trouw le 31 mars 1977 :

«Le peuple palestinien n’existe pas. La création de l’État de Palestine est seulement un moyen pour continuer notre lutte contre l’État d’Israël pour notre unité arabe. En réalité, aujourd’hui, il n’y a pas de différences entre Jordaniens, Palestiniens, Syriens et Libanais. Nous parlons aujourd’hui de l’existence d’un peuple palestinien seulement pour des raisons tactiques… ».

  1. b) Atlas géopolitique du Moyen-Orient et du Monde Arabe, Editions Complexe, 1993, p. 185

L’Atlas de Géopolitique du Moyen-Orient et du Monde Arabe (éditions Complexe, 1993, p.185), par exemple, explique clairement la création très récente des «Palestiniens» : «Alors qu’au moment de la partition de la Palestine (en 1947, NDA) ses habitants arabes ne se pensaient pas comme une nation mais comme des Arabes habitant la Palestine, l’expérience de la guerre, de l’exode et de la lutte a forgé une identité spécifique, commune aux Palestiniens, Musulmans et Chrétiens. »

  1. c) Hosni Moubarak au magazine L’Express du 19 décembre 1996

Les Arabes ne sont pas dupes de cela et c’est pourquoi le président égyptien déchu Hosni Moubarak, déclara dans une interview au magazine français L’Express daté du 19 décembre 1996 : «Les Palestiniens ont, en tant que tels, à peine 30 ans d’existence. »

  1. II) PALESTINE = LE TERRITOIRE DES JUIFS . PALESTINIENS = JUIFS

Tout d’abord la dénomination « Palestiniens » a été, jusqu’au moins la moitié du XXᵉ siècle, uniquement attribuée aux juifs !

J’en veux pour preuve les propos du philosophe Emmanuel Kant (1724-1804) décrivant les Juifs – de façon furieusement antijuive d’ailleurs – comme les « natifs de Palestine en exil ». (Kant, Anthropologie).

Rappelons aussi que l’un des infâmes idéologues de l’antisémitisme nazi, Alfred Rosenberg, écrivit en 1935 dans son pamphlet Le Mythe du XXᵉ siècle :

« À l’ambition de domination spirituelle et matérielle propre au judaïsme, il faut opposer ces mots : l’Allemagne aux Allemands. Car la parole du prophète völkische Paul de Lagarde doit s’accomplir : « L’Allemagne doit-être pleine d’hommes allemands, pleine comme un œuf. Il n’y a en elle point de place pour la Palestine » – Dann ist für Palästina kein Raum in ihm ».

  1. a) De l’Empire romain en  passant par les conquêtes arabes et ottomanes.

Le mot Palestine se réfère en fait au peuple des Philistins dont les origines géographiques se trouvent dans la région de la Mer Égée. Les Philistins sont donc un peuple occidental qui n’a aucun rapport avec le monde arabe et/ou musulman.

C’est avant ou après (on ne sait pas exactement) la révolte juive de Bar-Kochba qui se déroula entre 132 et 134, que l’Empereur romain Hadrien, qui occupait avec son armée la terre d’Israël, décida de débaptiser la Judée (région historique et biblique où vivait l’une des 12 tribus d’Israël, en l’ occurrence la tribu de Juda dont la majorité des Juifs actuels sont les descendants) et de la renommer Palæstina (se référant ainsi aux Philistins). Ici encore, aucun lien n’existe entre le mot «Palestine» et un quelconque peuple arabe et/ou musulman ! Sans vouloir commettre d’anachronisme, osons-dire que l’empereur Hadrien est le premier négationniste à s’être attaqué à la mémoire historique du peuple juif.

C’est seulement au 7ème siècle que les Arabes conquirent la «Palestine», c’est-à-dire la terre ancestrale des tribus d’Israël. Par la suite la Palestine – qui ne fut jamais un état – connut d’autres conquérants tels que les Ottomans (des non-arabes), pour ne citer qu’eux.

Au 7ème siècle de l’ère chrétienne , les Arabes violèrent le lieu le plus saint du judaïsme en construisant à Jérusalem, sur l’emplacement même où se trouvait le Temple de Salomon – dont l’achèvement se situe aux alentours du 10ème siècle avantl’ère chrétienne ! – la Mosquée El-Aqsa et le Dôme du Rocher.

Plus de cent constructions musulmanes existent maintenant sur le mont du Termple, le lieu le plus saint du Judaïsme !

  1. b) 1854 : majorité juive à Jérusalem, oppression musulmane

Dans un article d’avril 1854, Karl Marx, alors journaliste, enquête sur Jérusalem. Il confirme que la population de la Ville Sainte est à majorité juive et que ces derniers sont «victimes d’une oppression et d’une intolérance constantes de la part des musulmans ».

  1. c) 1920-1921 : mandat britannique, promesses et trahisons : Foyer National juif et Transjordanie

Le 24 avril 1920, lors de la Conférence internationale de San Remo, les Britanniques obtinrent la responsabilité de la Palestine (le fameux mandat). Le 25 avril 1920 fut donc adoptée une résolution qui incluait la Déclaration Balfour du 2 novembre 1917 et dans laquelle le Royaume-Uni se déclarait favorable à l’établissement en Palestine d’un foyer national pour le peuple juif. Pourtant, en 1921, les autorités britanniques, reniant une grande partie des promesses officielles faites au peuple juif (à cause de menaces arabes), donnèrent près de 80% de la Palestine sur laquelle devait se trouver le Foyer National juif, aux Arabes (à l’émir hachémite Abdullah). Ce territoire prit le nom de Transjordanie.

Les Juifs furent donc dépouillés de 80 % du territoire qui leur avait été promis et malgré cela on demande encore et toujours à Israël de faire de nouvelles concessions territoriales sur le peu qu’ il lui reste.

  1. d) Winston Churchill aux Arabes habitant la Palestine le 28 mars 1921

Winston Churchill déclara le 28 mars 1921 aux Arabes habitant la Palestine : «Il est manifeste que les Juifs, qui sont dispersés tout autour du monde, devraient avoir un centre national et un foyer national où certains pourraient se réunir. Et où cela pourrait-il en être autrement que sur la terre de Palestine, avec laquelle depuis plus de 3000 ans ils ont été intimement et profondément associés ? ».

  1. e) Reconnaissance de la SDN (24 juillet 1922)

Le 24 juillet 1922, la Société des Nations – l’ancêtre de l’ONU – reconnaît « le lien historique entre le peuple juif et la Palestine ». La Palestine est donc bien, une fois de plus, reconnue pour ce qu’elle est : un territoire juif !

  1. f) Hassan el-Banna au journal koweitien Al Watan en 2009, cité par L’Express le 15 janvier 2009

En 2009, le journal Koweitien Al Watan, publiait un article dans lequel était cité le pourtant très antisémite fondateur de la Confrérie des Frères Musulmans, Hassan el-Banna qui déclara en 1940 : «Les Juifs sont les premiers habitants de la Palestine ». (rapporté « par le magazine français L’Express du 15/01/2009)

  1. g) Résolution de l’Assemblée générale de l’ONU du 29 novembre 1947 sur un plan de partage : acceptation des Juifs, refus des Arabes

Le 29 novembre 1947, une résolution de l’Assemblée générale des Nations Unies recommande la création de deux États, l’un juif, l’autre arabe sur le territoire situé à l’Est du Jourdain, les Juifs acceptent le plan de partage, les Arabes le rejettent.

Aucune guerre n’ aurait eu lieu, aucune goutte de sang n’aurait été versée depuis plus de 60 ans si les Arabes n’avaient pas fait preuve, une fois de plus, d’une intransigeance criminelle en n’acceptant pas un plan qui leur était pourtant très favorable !

III) LA QUESTION DITE DES « REFUGIES »

L’un des éléments majeurs de la propagande palestinienne est la question dite des «réfugiés». Les Israéliens sont accusés d’avoir chassé les «Palestiniens» arabes en 1948.

Pourtant, tous les historiens sérieux s’accordent à dire qu’aucun plan d’expulsion délibéré contre les Arabes ne fut mis en œuvre par le pouvoir israélien.

C’est en fait l’invasion de l’État d’Israël par 5 armées arabes (Jordanie, Égypte, Irak, Liban, Syrie) le 15 mai 1948 – c’est-à-dire à peine quelques heures après la déclaration d’indépendance de l’État hébreu – qui amena certains arabes (pas tous, loin de là, sinon l’État hébreu ne compterait pas 20 % d’Arabes israéliens sur son territoire !) à fuir pour se mettre à l’abri.

Le paradoxe c’est qu’ils fuirent sous l’impulsion des États arabes eux-mêmes et des «Comités nationaux palestiniens».

  1. a) Mahmoud Darwich dans la Revue d’études palestiniennes n° 10

Ainsi, une figure aussi importante pour «Palestiniens» que feu le poète et activiste Mahmoud Darwich (qui fut membre de l’OLP), déclara dans un entretien intitulé En marge du transitoire (Revue d études palestiniennes, n.10) : «On avait à l’époque commandé aux Palestiniens de quitter leur patrie pour ne pas gêner le déroulement des opérations militaires arabes qui devaient durer quelques jours et nous permettre de réintégrer rapidement nos maisons. Pour mes parents, notre séjour au Liban était temporaire ; nous étions en visite ou même en villégiature ».

  1. IV) JÉRUSALEM

C’est vers 1000 ans avant l’ère chrétienne que le roi David proclame Jérusalem capitale éternelle d’Israël et centre spirituel du peuple juif.

En 63 avant l’ère chrétienne, le général et homme d’État romain Pompée le Grand assiège Jérusalem en choisissant intentionnellement le jour du Chabat pour attaquer.

Le nom de Jérusalem est cité plus de 660 fois dans la Bible hébraïque et pas une seule fois dans le Coran.

Les Juifs prient vers Jérusalem et les musulmans vers la Mecque.

CONCLUSION

Cette liste d’arguments n’est évidemment pas exhaustive mais elle apporte déjà la preuve de l’imposture totale de ceux qui se targuent de défendre une prétendue «cause palestinienne ». Une «cause» qui utilise de plus les moyens les plus barbares pour se faire entendre, en visant sciemment par le biais du terrorisme le plus abject les civils juifs, hommes, femmes et enfants.

Israël, quant à lui, doit cesser de reprendre à son compte la propagande de l’ennemi en utilisant la terminologie et la mythologie de ceux qui se prétendent, de manière totalement infondée, propriétaires d’une terre qui ne leur a jamais appartenue et au nom de laquelle ils tuent.

Frédéric Sroussi

image_pdf
0
0

65 Commentaires

  1. Mon cher M. Sroussi, ne nous prenez pas pour des naïfs. Nous comprenons que si vous fréquentez ce site ce n’est pas par attachement à nos valeurs patriotiques mais pour plaider la cause de la vôtre qui est celle d’Israël. J’ai connu Israël au temps des kibboutz, je trouvais alors les « sabras » sympathiques et même touchants, dans leur courage contre l’adversité permanente à laquelle ils faisaient face comme une chose « naturelle » et leur rude franchise. J’avais même un faible pour Sharon, un fervent patriote. Mais après avoir lu plusieurs de vos billets, j’ai cru comprendre que vous n’accordez pas aux autochtones français ou européens les mêmes droits au patriotisme qu’à Israël qui vous est légitimement cher. Alors, je ne lis plus votre prose très orientée.

  2. Une Histoire totalement orientée. Où comment une minorité grâce à l’appui des puissances occidentales rongées par le remord de l’antisémitisme millénaire et des 6 millions de juifs exterminés par les allemands ont créé un état Juif en Palestine. Si la religion juive est bien à l’origine de cette partie du monde, la plupart des juifs modernes ont leur origine d’en d’autres contrées. De plus la mythologie religieuse juive ne peut pas être pris en considération dans le conflit d’aujourd’hui. Néanmoins, il faut faire avec la situation politique actuelle. L’état Juifs est bien vivant mais il faut qu’il compose avec les états arabes sinon il court à sa perte. La réciproque est vraie aussi d’ailleurs.

    • Que faites-vous des 900.000 Juifs expulsés des pays arabes après la guerre de 1948 ?? On les met où ?? Pourquoi ces Juifs ont fui l ‘ Europe ?? et la fuient encore maintenant ?? Je vous rappelle que TOUS les Juifs du Monde n ‘ habitent pas en Israël , il y en a plus dehors que dedans !! C ‘ est comme pour les Kurdes à qui on a aussi promis un État , et qu ‘ on a trahi ignominieusement !! Si demain ces Kurdes obtiennent satisfaction , va-t-on interdire aux Kurdes de l ‘ étranger de rentrer chez eux ?? En Israël , les religieux ne représentent qu ‘ une infime minorité . C ‘ est aux pays arabes à accepter l ‘ État ‘ Israël , seuls quelques uns l ‘ on reconnu , l ‘ Égypte et la Jordanie , les autres , y compris l ‘ Iran , veulent sa destruction

    • Jésus Christ n’était ni arabe ni musulman que je sache. Et pourtant….Rabbin et fils du Rabbin Joseph, Jésus, surnommé « le Roi des Juifs » était né à Nazareth, en Israël (ex- Judée-Samarie devenue Palestine par la volonté des Romains vainqueurs d’une guerre contre les Juifs. Les imposteurs arabes « palestiniens » sont tous issus d’Arabie saoudite et d’Egypte, comme feu leur autoproclamé « Chef » Yasser Arafat, né en Egypte.

  3. Jerusalem,existe depuis l’an 1780,avant l’histoire de Jesus.qui lui meme habitait le village d’a cote,donc plus que probable,juif lui aussi..vers le 7 eme siècle et notre fameux prophete,un ange passé,du nom de Gaby.il lui dit a l’oreille,que Al Qos,serait le 2eme lieux saint de l’islam.l’histoire s,embale,il envahi,il prend Jerusalem,l’histoire de la colonization de et par l’islam commence la.elle ne s’arretera jamais,pour preuve la situation en Europe.les palestiniens ne sont donc que des juifs convertis,comme le seront nos collabos,un jour bientot !!.

  4. merci pour votre choix celui d’exprimer la vérité historique.
    le seul lien des Musulmans avec Jérusalem est celui d’un songe où Mohamed serait monté « au ciel sur son cheval » en faisant la nuit de sa mort le voyage de Médine au paradis en passant par Jérusalem.
    Heureusement que la tour Effel n’existée pas si non? ou l’Empire State-Building imaginez ?

  5. En mettant en cause la véracité de l’histoire d’Israël et son peuple c’est également mettre en doute l’histoire même du Christianisme , car quand je lis certain commentaires de personne haineuse , a l’égard d’Israël , je me pose la question , le peuple Français et il a ce point aussi nul d’un point de vue historique en ce concerne Israël ?
    Pathétique !

  6. R.j
    Ne vous inquiétez pas , bientôt vos amis arabes avec des Idiots de votre espèce conquérons la France !
    Et moi David je serai chez moi en terre d’Israël pays ou coule le lait le miel
    Inchallah !

  7. Introduction, Conclusion, Il manque le II pour faire l’Enarque en 3 parties… Relisez !
    Dommage !!

  8. Ce que dit l’article est parfaitement exact et démontre bien que la Palestine n’a aucune raison d’être. Seuls les islamo-gauchistes ne l’ont pas compris et continuent de défendre les terroristes sanguinaires du Hamas.

  9. Sans vouloir faire de démagogie , ou alors , les chrétiens s’unissent a Israël ou se sera le chaos .
    mais je ne me fais pas tellement d’illusion !

  10. Après tous les mensonges figurant sur les écrits de toutes les religions bidouillés, qui peut dire , qui est qui ?
    pas de quoi se battre ! pour l’instant la France va mal .

  11. La réalité de l’esclavage du peuple juif en Egypte est contestée. Des chercheurs des 3 religions « du livre » et athées sont d’accord pour nier cet épisode de la Bible.

    • Personne n’enleve le droit a quiconque de nier telle ou telle episode..
      L’essentiel est que nous, nous la croyions fermement…et ce depuis que nous sommes sortis d’Egypte..en temps que peuple juif……peuple… terme employe par pharaon lui meme…

      • Aucun écrit égyptien ne fait référence à cette histoire. Vous avez dû voir ça dans le très beau film de Cecil B. De mille « Les dix commandements ».

  12. Voilà un bel article de propagande pour une puissance étrangère (car dotée de l’arme nucléaire), au moins comme cela les choses sont claires.

    • Belenos Pour votre gouverne et pour répondre a votre commentaire au sujet de l’arme nucléaire de  » la puissance étrangère  » les Israéliens donc et , d’après les services secret britannique , l’état d’Israël disposerait de plus de 250 ogives nucléaire et , cela en prevision d’un conflit majeur avec l’ennemi .
      Et je peux vous garantir que les Israéliens n’hésiterons pas en cas de danger a balancer tout leur arsenal nucléaire sur leurs ennemis et Dieu sait si ils en ont !
      En Israël on appelle cela L’OPTION SAMSON !
      A bon entendeur .

    • « propagande »? Voila un post très documenté
      Si vous avez un commentaire vaut mieux qu’il soit factuel, pas de bla bla bla idiot Avez vous une autre histoire de la Palestine à proposer?

      • La PALESTINE, ex-Judée-Samarie peuplée depuis des millénaires par les HEBREUX (Juifs) jusqu’à ce qu’une guerre initiée et gagnée par les Romains vainqueurs qui obligèrent les Juifs HEBREUX à changer de nom pour s’appeler PALESTINIENS, ainsi que la JUDEE-SAMARIE obligée d’être renommée PALESTINE et ce, jusqu’à la Renaissance/Indépendance de cette Terre qui prit le nom d’ISRAEL en 1946. Les imposteurs arabes soi-disant « palestiniens », sont, comme feu leur Chef Yasser Arafat, né en Egypte, issus d’Arabie saoudite et d’Egypte.

    • Si vous voulez une propagande differente..il vous suffit de faire la preuve du contraire..ou mieux encore…qu’un historien de votre bord prouve le contraire…preuves a l’appui.

    • @Belenos : propagande = mensonges ! Qu ‘ est ce qui est faux dans cet article ?? Je vous écoute : ……. L ‘ arme nucléaire : pourquoi l ‘ Iran voulait se doter de l ‘ arme nucléaire ?? Même à la tribune de l ‘ ONU son nabot d ‘ Ahmaninedjad appelait à la destruction d ‘ Israël !! Et vous voulez qu ‘ Israël attende , les bras croisé ?? Soyons sérieux !!

  13. si le peuple palestinien n’existait pas il y a 60 ans, il existe aujourd’hui!
    jérusalem, le nom même est hébraique, a été la première capitale du royaume israélite, le nier est d’une stupidité déconcertante.

      • Pour qu’un peuple existe en temps que peuple..il lui faut..
        Une histoire
        Une terre
        Une langue.
        Ceci est la definition d’un peuple…
        Sinon cela devient de la generation spontanee…
        Les arabes dit palestiniens,
        n’ ont ni histoire ni terre..
        Le monde..l’occident n’a pas a recevoir de lecons d’histoires de qui que ce soit…
        Ceci est connu de tous .
        Seul hic….
        La peur verdatre le « l’arabe » en tant que telle.
        « Arabes » partout…et partout..
        L’union seule peut faire peur aux « arabes ».
        Mais en occident on ne peut parler que de desunion.
        Ne craignons rien , nous juifs, on en a vu d’autres..nous gagnerons encore et toujours..c’est ecrit.

        • Nous n’avons rien à craindre pour les israéliens,ils savent se défendre ;ils l’ont prouvé à maintes reprises …Pour les juifs,c’est autre chose,tout dépend où ils se trouvent .

    • Ils étaient confinés à la péninsule arabique d’où ils n’auraient jamais dû sortir !

  14. Le peuple palestinien n’existe pas .Les arabo-musulmans n’ont rien à faire sur les terres ancestrales hébraïques,ni à fortiori à Jérusalem .Leur soi-disant prophète est arrivé dans la ville de Salomon sur le dos d’un cheval volant,ce qui n’est peut-être pas très convaincant pour revendiquer un quelconque droit politique .

  15. C’est bien connu, lorsque les musulmans mettent, ne serait-ce qu’un orteil quelque part, le pays leur appartient. Il n’y a jamais eu de peuple palestinien, ni de langue palestinienne, ni de culture palestinienne. Cette terre est le rassemblement d’une multitude de gens … Les Juifs ont toujours été présents sur cette partie du monde et ce n’est que justice qu’elle y reste avec Jérusalem comme capitale.

  16. Comme les francs, pourtant c la terre des français alors que notre histoire n’a pas 3000 ans comme Israël…

    • Oui a ce titre la walonnie est illegitimement rattachee a la Belgique et doit reintegrer la France dardard.

  17. Comment peut-on dire autant de bêtises !!!
    On vous explique que les hébreux ( les juifs) ont 3500 ans d’ancienneté sur cette terre et on sait que l’islam existe depuis 1400 ans et vous affirmez qu’ils sont tous arrivés en même temps !!!!
    Vous faites partie des cerveaux tellement petris de haine du juif que vous ne comprenez pas les explications les plus simples
    AFFLIGEANT !!! ???

    • @Marie : vous avez déformé mes propos et c’est malhonnête surtout de la part dune dame .. je n’ai pas dit que les juifs et les arabes sont venus en même temps en Palestine .. tout le monde sait que les arabes islamisés ont conquis la Palestine chrétienne et Byzantine au 7eme siècle après JC … Les hébreux ou juifs l’ont conquise bien avant ,dans la haute antiquité sous la conduite de Josué , une sorte de lieutenant de Moise après leur fuite d’Egypte , sous le motif théologique et fallacieux que leur Dieu Allah ou Elah leur a promis ce bout de territoire qui était habité par les Philistins ou Cananéens , ancêtres des palestiniens actuels .. Et puis Parbleu en quoi ca nous concerne nous les francais toutes ces histoires bidons de tribus sémites à 400000000 kms de chez nous ????

      • Pour ce qui est de la conquête de Canaan par les Hébreux, en fait on ne sait pas grand chose. D’après certains spécialistes, les Hébreux auraient été en réalité la secte d’Akhenaton. Après la mort du pharaon, elle se serait réfugiée en Canaan craignant des représailles de l’ancien clergé.
        D’après d’autres, c’aurait été une secte cananéenne qui aurait voulu s’ériger en peuple un peu comme les Sikhs en Inde.

  18. (suite 3 et fin) miracle, nous pensons que ce caractère est ici.

    « Itinéraire de Paris à Jérusalem » , Chateaubriand, 1811

  19. (suite 2) Ce qu’ils faisaient il y a 5000 ans, ce peuple le fait encore. Il a assisté 17 fois à la ruine de Jérusalem, et rien ne peut le décourager; rien ne peut l’empêcher de tourner ses regards vers Sion.
    Quand on voit les Juifs dispersés sur la terre, selon la parole de Dieu, on est surpris sans doute; il faut voir ces légitimes maîtres de la Judée esclaves et étrangers dans leur propre pays; il faut les voir attendant, sous toutes les oppressions, un roi qui doit les délivrer.
    Les Perses, les Grecs, les Romains ont disparu de la terre: et un petit peuple, dont l’origine précéda celle de ces grands peuples, existe encore sans mélange dans les décombres de sa patrie. Si quelque chose, parmi les nations, porte le caractère du miracle (suite 3 et fin)

    • Les Romains, je veux bien mais je me demande où il a été chercher que les Perses et les Grecs avaient disparu !

      • Madeleine faisait allusion , a l’empire perse des sassanides , a l’époque d’artaxerxès , Cyrus etc .. et l’empire grec d’Alexandre , hors maintenant c’est l’islam qui est majoritaire dans ces pays d’ou l’obscurantisme que l’on voit aujourd’hui !

  20. Tandis que la nouvelle Jérusalem sort ainsi du désert, brillante de clarté, jetez les yeux entre la montagne de Sion et le temple; voyez cet autre petit peuple qui vit séparé du reste des habitants de la cité. Épris, il baisse la tête sans se plaindre; il souffre toutes les avanies sans demander justice; il se laisse accabler de coups sans soupirer; on lui demande sa tête: il la présente au cimeterre. Si quelque membre de cette société proscrite vient à mourir, son compagnon ira, pendant la nuit, l’enterrer furtivement dans la vallée de Josaphat, à l’ombre du temple de Salomon.

    Pénétrez dans la demeure de ce peuple, vous le trouverez dans une affreuse misère, faisant lire un livre mystèrieux à des enfants qui, à leur tour, le feront lire à leurs enfants. (suite 1)

  21. HA! HA ! Monsieur ou Madame  »VERITE HISTORIQUE » : Vous osez dire que les les Hébreux sont  »une sorte de tribu arabe ». Revoyer vos cours d’ histoire ET de géographie . Quant à vos connaissances en archéologie biblique, elles sont tout bonnement inexistantes. Les Philistins – comme le dit d’ailleurs parfaitement l’auteur de ce texte- venaient de la Grèce maritime, minoenne ou mycénienne. Mais eux-même avaient conquis les rives de la Méditérannée où se trouve Gaza. Ni les Philistins, ni les Cananeens n’ont survécus, comme bien des peuples, à l’histoire.

    • Si Abraham a réellement existé, originaire d’Ur en Mésopotamie, c’était un cousin germain des Arabes.
      Ni les Cananéens ni les Philistins n’ont survécu mais on peut penser que les Palestiniens descendent d’eux au moins en partie, comme les Français du Midi descendent des Ligures et des Ibères eux aussi disparus (sauf au Pays Basque pour les seconds).

      • Ouille..ouille…!!! J’en ai lu des conclusions
        Bizaroides..mais des comme ca..jamais…

    • Pas Moise…monsieur..pas Moise..bien avant lui..Abraham a recu le plan detaille piur aller en terre prevue..Israel.
      Et oui..Abraham…Moise a finalise..
      Quant a l’epee..c’ etait monnaie courante a l’epoque

  22. Ce que vous écrivez est incontestable !
    Il aura fallu la nouvelle doxa imprégnée du grignotage incessant voulue par le conflit israëlo -palestinien où Israël représentait forcément le Goliath pour que la légitimité d’Israël sur sa terre millénaire soit battue en brèche au point tel que la volonté de sa destruction soit évoquée sans que cela n’attire trop de réprobation au niveau mondial !
    Trump, émergé par quel miracle d’un monde politique américain où la frilosité était devenue la norme, remet les pendules à l’heure !

Les commentaires sont fermés.