L'hommage indécent de la gauche mondialiste aux Poilus tombés pour nos frontières

Arcueil-gauchos-retournes-11-nov
En cette journée de commémoration du 11 novembre, les politiques, comme tous les ans, sont allés rendre hommage aux Poilus de 14-18.
Par delà l’acte invariable, rituel et nécessaire, le symbole s’éclaire d’une tonalité troublante, car à l’heure où la gauche au manettes s’échine collégialement à ouvrir toutes grandes les frontières et les vannes de notre pays à tous les habitants de la planète, à fustiger et même embastiller ceux qui réclament leur fermeture sanitaire afin de préserver de l’invasion nos villes et nos campagnes, les représentants de ce régime font semblant de pleurer sur le sort de nos Poilus morts dans des conditions inhumaines pour avoir protégé jusqu’au sacrifice de leur vie ces mêmes frontières.
Ces hypocrites dangereux louent donc en ce jour une bravoure défensive qu’ils nous interdisent de reproduire. Les Allemands venaient en conquérants et si les Français avaient des légitimes raisons de les détester, au moins n’avaient-ils pas à redouter d’eux le monstrueux remplacement ethnique et civilisationnel qui nous menace aujourd’hui.
En 2015 ce n’est plus dans les tranchées que les hommes se battent et ce n’est plus le chef de l’Etat qui mobilise ses soldats pour défendre la France, c’est dans les rues que les Français se font dépouiller et frapper par des clandestins, à Calais notamment, à coups de barres de fer fournies par on ne sait qui, sans doute par des « pacifistes » du camp du Bien de la gauche…
Ces mêmes pacifistes qui désertaient les rangs français pour aller collaborer avec les Allemands durant la seconde guerre mondiale, seulement parce qu’ils répugnaient à se battre, préférant la trahison de leurs propres frères d’armes et des civils, n’hésitant pas au besoin à dénoncer des Français pour obtenir en contrepartie quelques faveurs de l’ennemi nazi. Le lâche achetait sa tranquillité en signant avec le Diable, jusqu’au moment où, sentant le vent tourner, il se travestissait en résistant de la dernière heure, histoire d’échapper à la vengeance et de se racheter une illusion de rédemption, n’hésitant pas même à donner, des années après, des leçons de bonne moralité.
Rien n’a changé décidément, car ils étaient déjà issus de la gauche ces collabos.
L’Histoire se répète, les traîtres ont fait souche.
Leurs descendants idéologiques prennent la posture de ceux qui ont grandi dans le confort douillet de la paix et le ronron des discours lénifiants du « tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil », mettant en danger les générations futures, y compris leurs propres enfants, mais ils s’en fichent pas mal car après eux le déluge. L’immédiateté d’une bonne situation personnelle qui rapporte vaut bien la disparition d’un peuple.
Alors ils honorent ces faux-jetons, prennent l’air triste et compassé pour la photo, s’inclinent devant une tombe de soldat, déposent une gerbe au pied d’un monument, avant de retourner à leurs rentables petites gratifications.
Une fois les commémorations terminées, ils repartiront s’émerveiller devant ces centaines de milliers de déserteurs étrangers débarquant sur nos terres en nouveaux conquérants après avoir abandonné dans leur pays femmes et enfants au danger, en proie au viol, à la mort. Ils vanteront le pseudo courage de ces hommes qui ont pourtant fui lâchement la guerre plutôt que de défendre leurs familles et leurs biens, nous obligeront à faire allégeance à ces hommes venus seuls avec ce qu’ils ont de plus précieux : leur smartphone dernier cri. Puis ces descendants idéologiques de collabos d’antan logeront les déserteurs à grands frais dans nos châteaux, dans nos hameaux, l’honneur sans doute de leur lâcheté et de leur abandon de famille (la famille, ce concept ranci), quand quelques dizaines d’années plus tôt on sortait les fusils pour les traîtres à leur patrie qui avaient refusé de se battre.
A Arcueil on a fait péter l’insulte aux héros d’antan sans état d’âme. La gauche y a montré pour l’occasion tout son sens de la démocratie et son respect des morts tombés pour la France, de leurs veuves et des gueules cassées qui ont eu le malheur d’y survivre, en tournant le dos au monument portant la mémoire de leurs noms, au prétexte que des élus FN (élus démocratiquement par le peuple, quand même !) ont déposé leur gerbe.
Mais s’offrir une bonne conscience auto satisfaite, quitte à insulter les morts de la guerre, ça n’a pas de prix !
Faudrait-il donc être seulement de gauche pour honorer ceux qui ont défendu la France ? Ces individus qui se sont honteusement retournés savaient-ils seulement pourquoi ils étaient là ? Ou sont-ils à ce point crétins qu’ils n’ont pas compris que les Poilus auxquels ils faisaient semblant de rendre hommage n’avaient d’autre motivation que de faire, par leur propre corps, office de frontière contre l’envahisseur étranger ?
Comment expliquer que ces gauchistes soient venus commémorer un acte qu’au fond ils réprouvent ? Soit ils sont schizophrènes soit ils sont complètement abrutis !
Et le fait que le FN soit un parti qui a une existence légalisée par l’Etat, cela ne leur pose pas question ? La divine République agréerait-elle donc un parti allègrement qualifié par eux de « nazi », de « fasciste » ? Allons donc, quelle blague !
Ces gauchistes sont décidément bêtes à pleurer.
Ce régime, quant à lui, montre chaque jour l’étendue de son hypocrisie et sa volonté manifeste de nuire au peuple français. Nos Poilus, et leurs enfants vingt années plus tard, sont aujourd’hui trahis par l’appareil politique. Ces braves n’avaient d’autre motivation que la défense de la France, de ses valeurs, de ses frontières. Ceux qui refusent d’agir de même aujourd’hui ne font rien d’autre que les trahir, leur déféquer dessus, et pire encore, préparer la disparition de leurs descendants, la mort de leurs propres enfants, de nos enfants.
Cette commedia dell’ arte socialiste aux postures faussement affligées en ce 11 novembre est une insulte grossière à nos arrière-grands-pères tombés pour la France et pour la défense de ses frontières.
Caroline Alamachère

image_pdfimage_print

33 Commentaires

    • Les personnes qui tourne le dos à nos poilus sont les méme pendant la guerre qui soutenait les allemands.

  1. La foule est toujours idiote ! Elle a certainement obéi à un mot d’ordre … mais de qui ?
    C’est ce nom qu’il faudrait connaitre et l’afficher sur un mur … des cons !
    Pour s’en souvenir le moment venu !

  2. très belle photo n’est ce pas …? avec une belle assemblée de COLLABOS tournant le dos devant un monument aux morts pendant une cérémonie du 11 novembre …..!
    à part les deux portes drapeaux et un gendarme en uniforme ( je pense ..) et quelques personnes en arrière plan de la photo on distingue mal …
    c’est dommage qu’un autre photographe n’ai pas pu faire une photo mais de l’autre coté….. afin de montrer les visages de ces Traites ..! j’espère aussi que cette photo va être largement diffusée sur le net .
    et voir cette photo avec ces traites dessus , m’a vraiment donner la nausée .

  3. Entre schizophrène et abrutis j’opte pour les deux !
    Abrutis par l’ideologie gauchiasse surtout.

  4. Pendant une cérémonie à la gloire des Poilus, les clivages politiques devraient disparaître. Cette gauche sectaire, haineuse, manipulatrice prouve l’étendue de sa bêtise. A-t-elle oublié que les résistants à l’envahisseur venaient de tous les horizons? Par son attitude méprisante, elle se place dans le camp des traîtres à la patrie. Indigne, révoltant !

  5. ces gens n’ont aucune honte , ils crachent sur nos soldats morts pour la liberté . ou alors , ils sont totalement inconscient de leurs actes, et c’est encore plus grave !

  6. Schizophrènes, abrutis par l’idéologie, ces gauchistes le sont sans aucun doute mais salopards est leur troisième caractéristique, et il semble bien hélas que ce soit la caractéristique essentielle !

  7. ce qui est deplorable dans cette photo, c’est de voir un gendarme, gradé de surcroit (capitaine je pense), ne pas rappeler à l’ordre tous ces connards de pseudo-politiciens…oui il aurait du leur faire, en poussant une gueulante bien sentie, comme ils savent le faire devant des troupes en formation, car que sont les elus….si ce n’est des ediles qui doivent selon leur statut, obéir à l’autorité militaire……mais il n’a rien fait….probablement pour ne pas nuire à sa carriére….un de plus !!!!
    Il aurait pu aussi saluer la stele et quitter les lieux !

    • Cher Geronimo(si tu me permets cette familiarité?), c’est un plaisir de lire tes commentaires. Hier, je n’ai pas voulu rebondir sur ton article au demeurant fort intéressant.
      J’ai bien saisi l’immense désarroi dans lequel tu te trouvais de constater que parfois le « fardeau » est lourd à porter. J’ai simplement commenté deux réactions un peu »surréalistes » à propos de ta corporation.
      J’espère bien que nous continuerons à lire tes articles sur ce « corps des litres »(non, non, en deux mots:-))qu’est la Police Nationale(tu vois, j’arrive même à mettre des majuscules, et elles sont pour toi).
      Toi très sûrement le seul Policier à avoir conscience de la fragilité tellement »humaine » de cette profession(je ne sais pas si ça a un sens ce que j’écris, mais ça me plait bien!)
      Alors oui, Geronimo, c’est un plaisir et un honneur de saluer un « vrai » Patriote et peut-être le seul vrai Flic.
      Amitiés sincères d’un vieux frontiste.

  8. 98% de nos concitoyens ont une conception erronée de l’Honneur et du rapport à l’Humain. Il est étonnant que ce genre d’action moutonnière idiote n’ait pas eu lieu avant. Que des élus communistes déposent des gerbes devraient engendrer le même type de réaction…
    Décidément le FN traîne une réputation bien étrange, nationaliste, souverainiste, amoureuse différemment de son Histoire, anti gaulliste (les blessures des pieds noirs sont toujours vives)

  9. Participer à la cérémonie du 11 novembre uniquement pour faire un acte politique, c’est honteux ! Ce ridicule élu, ceint de l’écharpe tricolore, insulte Nos Morts, la République et la Démocratie. Même ce jour là, ils oublient leur « Tous Charlie » (heureusement, je n’ai pas suivi) quelle bande de crétins ces « démocrates » irrespectueux envers TOUS nos MORTS pour la FRANCE, ils ne sont plus français dans l’âme !

  10. …pour compléter la pensée : face au désastre de cette guerre dont chacun de nous a un grand père, arrière grand père, revenu gazé (notre cas), amoché, mort (notre cas), toute division est un calcul criminel.

  11. ce n’est qu’hypocrisie de tous ces gens , surtout les politiques,, ils viennent faire bonne figure mais avec leurs comportements ils insultent les soldats de toutes les guerres contre la France, alors que des millions de soldats y sont morts pour défendre notre patrie, et les autres (hypocrites) donnent notre pays à des racailles venus pour nous envahir, quelle honte

    • Si la France était encore chrétienne, ce genre de photo n’existerait pas, pourquoi ? parce que le Christ nous demande d’aimer aussi nos ennemis…la France socialio n’est plus du tout chrétienne, en l’occurrence.

      • la france socialo comme vous le dites cher  » OLIVIER  » est devenue musulmane et c’est un fait !

      • Les socialistes sont musulmano-soumls à vrai dire …. comme l’a souligné patriote.

  12. En tournant ostensiblement le dos, ces « fonds de bidets » montrent leurs visages…
    Honte, déshonneur, pourriture à ces salauds qui ne font qu’exprimer l’étendue de leur dégénérescence et de leur pensée aussi profonde que leur trou de balle.
    Oui je suis en colère et révolté.
    La honte absolue !! Comment osent-ils porter l’écharpe tricolore ?
    Ils osent même entraîner leurs enfants dans le geste, sans doute pour en faire de « bons militants » lâches, soumis, socialistes, mondialistes et gauchistes sans patries et sans âmes…
    Nous voyons les résultats d’une immigration qui nous a fait accueillir tous les gauchos d’Europe hier, et qui parachève son oeuvre destructrice, aujourd’hui, avec les islamistes. L’organigramme du PS est révélateur !
    Ils se foutent de la France ! Ils se foutent de nous et nous insultent jusque devant les monuments élevés à la Gloire de nos morts.
    Quel exemple donné aux banlieues et à tous ceux qui nous haïssent !
    Quelle image terrible de ce que nous sommes devenus !
    A nos morts, à nos anciens : Honneur et Patrie !
    A ces salauds : Un linceul pour drapeau et la honte en écharpe !

    • Compagnon Gaulois Ruthène, il faut ici saluer le geste courageux et de respect de mes deux compagnons frontiste. Le reste n’est que folklore et comme le souligne si bien Caroline, une »commedia dell’ arte aux postures faussement affligées ».
      Les anciens combattants et porte-drapeaux sont restés dignes lors de cette commémoration, ainsi que le gradé, tout le reste ne parle pas en faveur de ces »gens ».
      J’ai eu hier une pensée respectueuse pour « mes morts » et « mes combattants », partis trop tôt, ceux-la même qui n’ont pas hésité à être du « bon coté », alors qu’ils n’étaient pas encore naturalisés « français »(alors, le reste…).
      Amitiés sincères et salutations cordiales.

    • « Quel exemple donné aux banlieues et à tous ceux qui nous haïssent !  »
      Qui est capable de voir au delà de cette image un discours structuré, amoureux de la France, respectueux des soldats morts ?
      Y a t’il ceux, bien pensants, jadis du camp du non réarmement face au nazisme puis partisans de la collaboration (SFIO, l’ancêtre du PS) , qui déposent les gerbes en disant « plus jamais cela »
      et d’autres qui montrés du doigt accusés de proférer un « encore, encore! ?? » alors que ce sont les descendants de ceux qui combattaient l’ennemi, et qui n’en ont que trop souffert…
      Où est l’espérance ?
      « le monde a plus besoin d’espoir que de vérité » Charles De Gaulle
      Dans l’époque actuelle, l’espérance est il dans une posture pacifiste idéaliste optimiste ou est elle plutôt réaliste (donc aussi un brin pessimiste) ?
      Rien de tout cela peut être ?

  13. « Sans le courage immense des Poilus, la guerre de 14-18 aurait dû être perdue »! (Pierre Miquel historien dans « Les Poilus ».)
    Dans nombre de cérémonies organisées par les municipalités de droite, les élus « de gauche », minoritaires, n’ont pas eu à tourner le dos aux morts, ils étaient tout simplement absents, absents d’une cérémonie Nationale qui ne les concernait pas.
    Déjà, en Juillet 1914, la SFIO divisée en 5 tendances, se déchirait pour savoir quelle attitude adopter face à Bismarck. Jaurès et quelques autres prônaient la discussion avec les empires d’Allemagne et d’Autriche Hongrie, persuadé que les mouvements socialistes européens empêcheraient la guerre.
    On connait la suite et la nécessaire « Union Sacrée » organisée par les Patriotes, contre l’envahisseur .
    Alors, le Onze novembre 1918, c’est comme la loi de 1905 ou la Déclaration des Droits de l’Homme de 1789, la gauche tourne le dos pour ne pas voir la République en train de sombrer. Mais le Peuple, lui, regarde ces autruchons roses déplumés… et il VOIT clairement leurs trahisons.
    En cette fin 2015, cette gauche ultra minoritaire et ses ministres aux abois détruisent nos institutions, nos valeurs, notre Nation. Et ils le font sciemment. Après eux, le déluge vert!

  14. Y’a vraiment des coups de pieds au cul qui se perdent devant de pareilles attitudes autour d’un monument aux morts ! ces abrutis irrespectueux ne vivent que pour leur idéologie sectaire et bornée et ne respectent RIEN !

  15. et Hollande qui à chaque commémoration va nous faire maintenant le coup du « j’ai sauvé la France en déjouant un nouvel attentat » !
    celui du 11 novembre gagne le pompon de la connerie absolue : un terroriste découvert car il a acheté un couteau et un masque …en CHINE. Découvert par sa commande internet !
    A qui ca t on faire croire qu’il est nécessaire de commander en Chine un couteau que l’on trouve en vente sur toutes les places de marchés ou de supermarchés !?
    ça pu, ça pu , ça pu !

    • surtout que n ‘ importe quel maghrébin des cités a une kachnikov dans sa voiture !!!!!
      j ‘ ai donc eu aussi la meme réaction en écoutant la nouvelle et je me suis demandé si cette information  » d ‘ attentat déjoué  » n ‘ était pas une farce tellement c ‘ était grotesque et pitoyable de la part de ce gouvernement socialaud arabo musulman sunnite terroriste qui n ‘ en rate pas une !!!!!!

  16. Va t’on en arriver à revivre le « Nous sommes ici par la volonté du peuple et nous n’en sortirons que par la force des baïonettes » dans les prochaines semaines ? Ces « parle à mon cul, ça m’intéresse » sont, non seulement, des traîtres et des lâches mais surtout un déshonneur pour notre pays et pour la mémoire de nos aïeux grâce auxquels, aujourd’hui, ils peuvent, hélas, se comporter comme des racailles.

  17. Merci ‘Caroline , de dire si bien , avec tes mots , l’horreur ressenties par nous tous. , patriotes de la première heure , devant cette pantomime sinistre qui est un crachât éructé par ces collabos dans une attitude qui en d’autre temps aurait mérité 20 ans de cabane , voire 12 balles dans la peau …je suis très en colère , et pour longtemps , car ma famille à payé le prix du sang dans cette innommable boucherie que fut la  » grande guerre  » ….

  18. Bonjour, en zoomant bien sur l’image l’élue femme regarde malgré tout le F.N. sur le dépôt de gerbe des élus F.N. ! ainsi que cinq personnes sur un mur semble t il et une sixième debout merci à ces Français d’avoir respecter nos morts.pour ce qui concerne l’élu et toute la clique des Arcueillais(e) présent sont a gerber et devrait être déchu du droit de vote pendant 10 ans au moins !!!

  19. Dans le discours du ministre aux Anciens Combattants lu devant tous les monuments aux morts, j’ai retenu le mot » nationalisme » utilisé par l’auteur comme cause des grands conflits. Il aurait dû préciser qu’il pensait aux idéologies totalitaires. Car le nationalisme est une expression du sentiment patriotique…mais ça c’est devenu politiquement incorrect!

  20. Les cocos tournant le dos aux morts de la grande guerre restent fidèles à leurs traditions : les 100 millions de mort du communisme, Pol Pot, Kim Jong ILL, Kim Il Sung, Katyn, les amourettes avec Hitler… Tout ce sang innocent explique le rouge, couleur symbole de cette maladie. Ils ne seraient pas venus qu’on aurait pas été fâchés.

  21. Cette république puante est de plus en plus insupportable ! Je la hais comme je hais tous ces gauchistes donneurs de leçons et de morale, qui osent nous traiter nous, français patriotes de fachos et de nazis !

  22. Quand les deux donzelles, au premier plan, se feront violer et bâcher par l’envahisseur, il sera trop tard pour appeler le F.N. au secours .

  23. Il suffit d’aller au monument des morts pour la France pour voir le patriotisme des Français ! Le peu de personne qu’il y a ose à peine dire le mot « Mort pour la France » et quand arrive la Marseillaise alors là personne n’ose ouvrir sa bouche comme si quelqu’un allait se moquer d’eux. Seul à vouloir entonner l’hymne Nationale je me lance main sur le coeur chantant avec une ferveur patriotique qui m’embrasse comme à chaque Marseillaise. Bref tout ça pour dire que les Français et le patriotisme ça fait deux… Au moments où j’étais au monument j’ai pensé aux poilus et je me suis dit que si j’étais mort en 14 j’aurai aimé voir les villages réunis pour pouvoir chanté une Marseillaise, pensez au patriotisme qui m’embrasse et que les enfants à l’école apprennent le sacrifice que j’ai fait pour eux mais les temps ont changé et il y a maintenant plus de monde réunis pour cracher sur la République et sur la France qu’au monument aux morts pour la France !

Les commentaires sont fermés.