L’homme blanc ne vaut plus rien… comme la femme noire !

Publié le 13 décembre 2019 - par - 25 commentaires - 2 740 vues

On sait tous que l’avenir du monde, de la paix universelle sur la terre, de la joie, de la prospérité et de l’amour passe par « le Métissage ». C’est aujourd’hui un fait incontesté, et d’ailleurs incontestable, même si des esprits chagrins, un peu ridicules, sur des sites scélérats comme Riposte Laïque, ou d’autres, continuent vainement à gigoter pour tenter de contester cette vérité immanente.

Dans cette destinée humaine du monde, qui ne sert que le bien-être de l’humanité, on sait tous que l’homme blanc ne vaut rien, qu’il n’est que le résidu peu ragoûtant d’un passé colonialiste, patriarcal, raciste, dominateur, agressif, mauvais, génocidaire, à qui l’on doit « les heures les plus sombres de notre histoire », et qu’aujourd’hui, à défaut d’avoir encore toute sa superbe, il représente, le veule, le lâche, l’impuissant, le ridicule, le feignant, l’alcoolique, le cocu aux attributs ridicules, et l’idiot, face au mâle venu d’ailleurs, qui lui a conservé toute sa fierté, son courage, sa dignité, son honneur et dont il semble définitivement acquis que, outre son intelligence, sa générosité et sa bonté supputée et confirmée, la virilité serait bien supérieure…

Par conséquent, personne ne s’étonne, et c’est bien normal, que des campagnes de publicité récurrentes affichent sans complexe des couples présentant des femmes blanches, réputées pour leur beauté, leur finesse de traits, leur pureté, leur peau de lait, leurs blondeur, et leurs yeux bleus, associés à de vaillants hommes noirs, bien bâtis, sympathiques, vigoureux, prometteurs, d’une famille heureuse, qui élèvera et éduquera des générations entières dans l’amour, le sens des responsabilités, le respect de chacun et contribuera à améliorer le monde.

De telles femmes (que je n’ose appeler « femelles » par crainte de la police de la pensée féminine, (et je m’excuse par avance d’avoir évoqué ce terme et je remercie Marlène Schiappa pour sa vigilance constante et sa contribution au progrès)), ne peuvent être attirées que par de vrais hommes à la supériorité génétique, éthique, culturelle, éducationnelle et morale incontestable, et non par une espèce en voie de disparition, une fin de race à mi-chemin entre le cancrelat et le rat. Leur instinct féminin infaillible qui vise à la continuation de l’espèce, dans une optique darwinienne, ne peut pas les tromper.

Même les rappeurs, qui sont comme chacun le sait, réputés pour leur finesse d’analyse, leur distinction et leur subtilité, et qui sont de fins connaisseurs et amateurs de femmes blanches, ces « bitches[1] » accortes, qui pullulent dans leur clip, toujours en décolleté, mini-jupes, ou shorts moulants, en se trémoussant et en se pâmant de plaisir devant leur seigneur et maître confirment cette évolution inéluctable.

Bien sûr, il y en a quelques-uns, tels le facétieux Nick Conrad – dont la clairvoyance, l’amour, l’altruisme et la générosité débordante n’échappent à personne – qui pensent, pour quelques bonnes et très hautes raisons éthiques et morales, que certaines de ces adoratrices blanches doivent être sacrifiées… ce qui vaut également pour leurs bébés blancs, si certaines idiotes ont persévéré à commettre la faute d’en produire un.

L’avenir du monde est en jeu, et n’a pas à s’embarrasser de ces détails véniels, clamés par un esprit taquin, comme l’a confirmé, dans son infinie sagesse, la justice française – ce qui en est la preuve absolue et irréfutable.

Vous l’avez, comme moi, remarqué : il manque dans ce tableau, la femme noire…

Et la question est : pourquoi est-ce que la femme noire est largement bannie de ces campagnes de publicité ?

Chacun peut comprendre qu’il serait dégradant pour elle d’être associée au mâle blanc pour les raisons sus-évoquées…

Toutefois, du fait cette absence publicitaire dans la promotion du bien et l’avancement du monde, outre qu’elle m’attriste profondément, j’ose, moi, poser les questions qui fâchent :

Pourquoi est-ce que tous ces publicitaires adoptent un comportement si discriminatoire, raciste, ignoble et ridicule dont la Licra, le Cran, la LDH et probablement quelques mouvements féministes (et islamiques pour faire bonne figure) devraient se saisir ?

  • Est-ce parce qu’ils les considèrent comme de simples « négresses », sans cervelle ni intelligence, tout justes bonnes à servir les plats et à faire le ménage, comme dans « Autant en emporte le vent » ?
  • Est-ce parce qu’ils pensent qu’elles ne savent pas éduquer leurs enfants, et que l’on craint que leur progéniture ne sombre dans la délinquance ?
  • Est-ce parce qu’ils craignent que leur instinct originel et indomptable ne les poussent à trop remuer les fesses, (souvent grosses de par leur héritage historique dans des forêts sauvages ou des brousses difficiles, comme si l’on avait encore besoin de ces réserves de graisse au XXIe siècle…), comme des guenons en rut, dans ces danses primitives issues de contrées où l’on pratiquait, paraît-il, autrefois, le cannibalisme ?
  • Est-ce parce qu’ils estiment qu’elles ont souvent tendance à hurler au lieu de parler, et que leur agressivité, leur rancœur, leur complexe d’infériorité et leur absence de pondération dans l’expression pourrait causer une gêne, et nuire à la cause civilisationnelle ?
  • Est-ce parce que les enfants qu’elles pourraient engendrer pourraient avoir des défaillances intellectuelles, physiques, cognitives, bref, génétiques, par rapport aux enfants beaux et intelligents que pourraient produire les femmes blanches avec des mâles noirs, et qu’en conséquence, cela serait nuisible au développement du projet mondial qui a pour but ultime l’amélioration de la race ?
  • Est-ce parce qu’ils pensent que la femme doit pouvoir représenter aujourd’hui autre chose qu’une poule pondeuse, au QI de vache, sans aucune autre utilité – ce qui ne risque assurément pas d’arriver avec les femmes blanches qui rayonnent d’intelligence, d’amour, de finesse, de subtilité et de générosité, mais qui pourrait prêter à équivoque avec les autres ?
  • Est-ce parce qu’ils les trouvent laides ? Est-ce parce que même les mâles africains ne veulent pas d’elles ? Après tout, s’ils préfèrent les femmes blanches, c’est qu’il y a une raison…

Je continue à chercher et je suis à l’écoute de toute suggestion pour m’éclairer. Toutefois, je n’ai qu’une certitude : mettre la femme noire au même niveau que l’homme blanc, c’est injuste.

Albert Nollet

[1] Au choix, « Salope »,  «Tranée », « Putain ».

Print Friendly, PDF & Email
Notifiez de
Broutart

Je crois que une femme blanche engendrera dans la plupart des cas un enfant metise ou noir.Avec son bagage et ca culture de mere de souche, il s adaptera plus facilement pour nous remplacer.Et comme statistiquement il y a 2 filles par famille et le 3 eme un garçon selon les statistiques.Le tout accelerera le plan kalergi.Et puis la soumission de la femme blanche est tres exitant pour les noirs.C est une revanche sur le colonialisme.Une fois usée le mec passera a une autre .c est gagnant non ?.

.Dupond1

Donnez moi les noms des politicards verreux qui nous gouvernent et qui sont mariés avec une noire ??

Olivia

M. Nollet, vous avez manqué quelque chose : les femmes noires sont partout dans les pubs – j’en ai l’overdose – j’ai déjà eu l’occasion de l’exprimer… Elles promeuvent des produits publicitaires, dont ceux des abris bus, pubs papiers, sont dans les vidéos TV qui vantent des assurances ou je ne sais quoi et – en couple avec un blanc ! Je regrette de n’avoir pas en mémoire la pub où on assiste, pour ne pas dire participe, à la vie d’un jeune couple mixte : lui blanc, elle noire. Sans oublier les magazines où les jeunes noires et les femmes noires sont largement représentées, les catalogues de mode et de bijoux. Elles sont également très présentes dans les fictions TV. Votre sens de l’ironie pourrait s’exercer, aussi, à leur encontre. Pour conclure la France est Africanisée à marche forcée.

POLYEUCTE

Pas d’accord ! On en voit bcp dans tous les registres de produits.
La Télé en regorge.
Les quotas sont dépassés ! La Parité pour bientôt ?

Patapon

Une blanche vaut deux noires…du moins en théorie musicale,ce qui devrait nous consoler d’une réalité qui nous dépasse.Miss Françe est mélanoderme…Souriez! Ah,zut,nous avons de moins belles dents qu’eux…Comment font ils pour arborer des sourires éclatants qui me feraient détester mon hérédité et mon dentiste?

Anne-Marie G

Contrairement à ce que vous affirmez, tous les soirs après le JT de la 2 on peut voir une publicité où une gamine métisse se plaint d’avoir fait un mauvais rêve suite à une série télé trop addictive et on voit son père blanc qui la réconforte tandis que sa mère noire est au second plan, histoire de promouvoir la paternité autant que la maternité. Pour ma part, en tant que femme “blanche”, je ne me sens pas particulièrement valorisée par le fait que vous pointez, à savoir que “le vieux mâle blanc” est seul montré du doigt. S’il en est ainsi, c’est parce que dans l’esprit des bien pensants menant campagne, les femmes ont encore un rôle de potiche, ce qui explique que le voile islamique est toléré par les mêmes, la dignité des femmes passant après celle des hommes.

hello

Question: peut-il y avoir une histoire d’amour entre une femme noire et un homme blanc ? … . Sans doute … . Allez faire un tour en Afrique, et vous verrez que les ( vieux ) blancs ne sont pas malheureux, semble t’il.

Damien

Ah, l’homme blanc a lui aussi cette odeur nauséabonde? J’avais pas remarqué.

Draner

C’est parce que une blanche vaut deux noires, comme en musique me semble-t-il ?

GAVIVA

Quand on voit ce que certaines font pour se blanchir la couenne, faudrait leur poser la question à ELLES. La franchise de la réponse n’est pas garantie!

Allobroge

Métissage oui, mais à condition que la couleur noire domine !…Faut pas deco….non plus !

hello

C’est une bonne remarque mais pour le coup, si c’était l’inverse, que diriez vous ?, car c’est seulement génétique.

Jean-Louis

C’est aussi une question de pouvoir. Un noir avec une blanche, symboliquement ça signifie que le noir prend le pouvoir en prenant la « femme du blanc ». On ne verra d’hommes blancs avec des femmes noires car selon l’ideologie multiculturaliste, c’est le noir qui doit prendre le pouvoir…

Peg

Je pense que vous avez la bonne réponse.

a.hourquetted'are

Il y a pas mal de femmes noires dans les publicités.Ce sont des consommatrices comme les autres.

Marie,

Mais “c’est bien sûr et la marmotte ….” qui les journalistes interrogent ils? même dans nos feuilletons:qui est la chef avec , sous ses ordres une femme blanche? “ce sont des consommatrices comme les autres , certes mais avec quel argent souvent? le vôtre, le nôtre ! overdose des ces blacks on en a par dessus la tête j’ai même vu un film ou l’actur au nom bien français s’appelle ahmed ,bourakri

zéphyrin

c’est vrai, mais sur la composition des couples publicitaires peu de couples noir/noir et peu de couples femmes noires/homme blanc.
je pense que les migrants africains sont majoritairement masculins, et qu’il faut bien que nos femmes blanches leur viennent en aide (sourire)

patphil

négresse (et nèg) est utilisé avec fierté aux antilles et en guyane
ne jamais confondre couleur de peau et couleur de l’ame

Marie

tout a fait d’accord ! pied noir j’ai connu des hommes et femmes très bien des sages, a l’âme pure qui nous regrettent ; mais qu’a t on en France?

Alice cooper

je crois avoir une réponse à votre question.
Si une femme noire dans une publicité se retrouve aux côtés d’un homme blanc, l’inconscient collectif y verra l’attrait pour l’argent de cet homme blanc. Car aucun homme blanc n’a assez de charme susceptible de séduire une femme, noire de surcroît. Elle sera perçue comme étant vénale…
Dans le cas contraire ( la blanche avec le black) seul l’amour et le progrès seront responsables de cette magnifique idylle !

Voilà le degré de débilité, voire d’abjection où nos publicitaires bobos-multiculturalistes sont arrivés…
Tout cela est navrant de bêtise, et de représentation stéréotypée! Navrant je vous dit!

zéphyrin

bien vu, je n’avais pas capté cet histoire de domination honteuse par l’argent.

Carter

On sait tous que l’avenir du monde, de la paix universelle sur la terre, de la joie, de la prospérité et de l’amour passe par « le Métissage ».

Vous reprenez de façon exacte les formulations d’Hervé Ryssen. L’avez-vous lu ? On serait tenté de le croire. Je vous laisse chercher qui se cache derrière ce projet de destruction des nations, des identités nationales et des peuples par le métissage et le mélange des cultures.

Marie Noëlle David Pichon

Oui toujours chercher à qui profite le crime….

Damien

Très juste! CUI BONO.

Marnie

Le métissage à grande échelle est une aberration. D’ailleurs ceux qui veulent l’imposer aux autres sont en général très jaloux de leur propre identité de blanc, de noir ou de jaune. Le mélange des cultures ne mène à rien, sauf à annihiler celles qui oeuvrent pour la paix, le respect des autres. C’est la loi du plus fort qui remporte et la loi du plus fort c’est la violence, les assassinats, le mensonge.

Lire Aussi