« L’Homme » : un ratage magistral irréversible

Publié le 2 mars 2021 - par - 44 commentaires - 1 058 vues
Traduire la page en :

Pour mémoire, « Homo sapiens » « Homme savant » ou « Homme moderne » est une des espèces de la famille des hominidés appartenant à l’ordre des primates. Homme sapiens, c’est « nous ». Et en l’occurrence, un ratage magistral irréversible…

Contrairement à ce que nous pensons et à ce que l’on nous serine dès l’enfance, l’Homme savant est profondément inintelligent et il le démontre à chaque instant par sa soif de tout mettre au carré.

La connaissance, la culture, le savoir ne sont pas des preuves d’intelligence, mais les preuves d’une grande ingéniosité et surtout, d’une grande mémoire, toutefois inférieure à celle d’un ordinateur doté de très gros disques durs.  N’oublions pas que tout le savoir qu’un médecin a appris depuis sa plus tendre enfance jusqu’à l’obtention de son doctorat tient sur un seul DVD…

Avec une bonne mémoire, on peut être instruit et ainsi devenir « savant », tout en étant profondément inintelligent…

Les lois et les règles qui méprisent notre milieu planétaire sont le fruit des gens de la ville. Elles ne tiennent aucun compte des équilibres naturels, de la source même de notre propre origine. Au contraire, l’Homme des villes fait état d’une ingérence irréfléchie dans la nature qui va jusqu’à rendre les animaux sauvages dépendants, ce qui constitue le summum absolu de la bêtise.

Le grand chef indien, « Buffalo brave », de la tribu des Sioux a fait état du caractère sacré de la Nature. Il a dit : « Les hommes blancs n’ont pas de culture, car pour cela il faut avoir des racines dans la terre. Les peuples sans culture n’existent jamais très longtemps, car la Nature est Dieu. Sans lien avec la Nature les gens se laissent aller, entretiennent des pensées négatives et se détruisent eux-mêmes ».

Voyez l’attitude condamnable de nos gouvernements devant l’envahissement musulman, c’est l’illustration de cela…

La Nature ; la flore et la faune se sont passées de « l’aide » de l’Homme pendant des millions d’années. Au contraire, l’Homme n’est que le fruit de la Nature. Il n’est pas le père ni le protecteur de celle-ci, bien au contraire. Et malgré cela, l’Homme se comporte comme s’il était arrivé à temps ces deux dernières centaines d’années, pour sauver chevreuils, éléphants et lions…

Les animaux sauvages, moins on s’en occupe et mieux ils se portent.

L’Homme exprime son inintelligence — non pas par ses abondants et grandiloquents discours — mais par les résultats de ses actions : la destruction. Sa soif d’enrichissement au détriment de tout, sa sexualité permanente et exacerbée qui l’asservit totalement, son refus d’adaptation qui est cependant la toute première condition de l’évolution et de la survie de l’espèce, etc., prouvent son orientation déviante, sa décadence et sa dégénérescence.

La capacité d’adaptation SEULE définit le niveau de l’intelligence d’une espèce, car elle est la SEULE condition indispensable à la sauvegarde et à l’évolution de celle-ci, quelle qu’elle soit. Sans cette capacité universelle, il n’y aurait pas d’évolution au sens darwinien du terme…

Or, l’Homme fait tout pour tenter de modifier son environnement. Ce faisant, il s’enfonce dans une impasse de laquelle il ne pourra jamais sortir…

Si on y réfléchit, en s’aperçoit très vite que toutes les innovations sont le fruit de l’ingéniosité : ce que nous appelons « progrès », c’est la technologie. Pas la philosophie, même pas les sciences.

La Science ? Elle avance sur un gué, de pierre en pierre, de hasard en hasard, de tâtonnement en tâtonnement. Par exemple. Que fait-on, lorsque l’on découvre une nouvelle molécule ? On la teste en aveugle, sur tout et sur rien, on tâte, on expérimente sur ceci et sur cela : on tripote et on chipote…

Combien de temps nous a-t-il fallu depuis le temps où Lucy (Australopithecus afarensis) et ses frères évoluaient, pour découvrir le premier antibiotique ; la pénicilline ?

Des millions d’années…

Et quel fut le facteur décisif dans cette découverte formidable ?

Le hasard… Oui, c’est en chipotant des cultures oubliées que le négligent Alexander Fleming a découvert la pénicilline. C’était en 1928.

Cependant, l’Homme est excessivement ingénieux, il invente, il calcule, il exploite… et il détruit. Plus il invente, plus il détruit. Plus il « progresse », plus la destruction est puissante, dévastatrice.

Maintenant, c’est le « génie génétique », le nec plus ultra de la manipulation, le top de « l’intelligence humaine ».

En fin de compte, c’est cette ingéniosité qui, doublée de son inintelligence, rend l’Homme plus dangereux, plus destructeur…

En détruisant son milieu en prétendant l’asservir, l’Homme exprime son inintelligence absolue.

Et si les loups ne se mangent pas entre eux, les Hommes si. Non seulement le plus fort mange le plus faible, mais les Hommes s’entretuent… pour des idéologies.

Quelle absurdité !

C’est la preuve définitive que le cerveau de l’Homme est incompétent et inadapté. Une aberration de la nature…

Et la nature n’aime pas les aberrations. Elle les condamne à disparaître, comme beaucoup d’espèces avant nous.

L’Homme détruit ses semblables en favorisant ses propres antagonistes par la migration excessive dans nos pays surpeuplés de peuples qui vivent dans des pays complètement dépeuplés et beaucoup plus riches en ressources naturelles que nous !

Quelle bêtise absolue !

Réalisons bien ceci par deux exemples : le Congo ex-belge a, depuis le départ des colons, périclité complètement. Ce qui reste des routes, des écoles et des hôpitaux date de l’époque coloniale ! RIEN de neuf n’a été construit depuis 1962, après le départ des Belges.

Et pourtant ! Le sous-sol de ce pays est peut-être le plus riche de la planète ! Il regorge de ressources naturelles incroyables : étain, cuivre, or, diamant, bauxite, fer, manganèse, charbon, pétrole, gaz cobalt, etc.

Tout y pousse toute l’année ! La fertilité de la terre est exceptionnelle !

Et en Belgique, qu’avons-nous comme ressources ?

RIEN… À part une agriculture moribonde et totalement abandonnée par les politiques, RIEN. Plus de charbon, plus d’acier…  En Belgique, on achète des matières à l’étranger, on les transforme et on les revend à l’étranger.

Résultat, le revenu par habitant en Belgique est beaucoup plus élevé qu’au Congo. Ce qui fait que c’est paradoxalement la Belgique — sans ressource — qui aide financièrement le Congo, cependant infiniment riche en ressources naturelles et dont les habitants fuient la misère en cherchant refuge chez leurs anciens colons…

Pourquoi ? Les ressources humaines. Uniquement la qualité des ressources humaines belges… Ça ne vous donne pas une petite idée de l’infinie bêtise humaine, ça ?

Quant aux Français, ne citons que l’Algérie. Autrefois, ce pays n’existait pas.

N’existait alors que le vaste désert du Maghreb. L’Algérie a été créée par la France et celle-ci a doté cet immense pays d’infrastructures pareilles à celles que les Belges ont créées au Congo. De belles et grandes villes, avec des écoles et des hôpitaux…

Aujourd’hui, les Français accueillent en France les Algériens qui fuient la misère par milliers et se culpabilisent d’un passé colonial soi-disant « coupable ».

Et demain, la France deviendra à son tour une colonie de l’Algérie !

Où est l’intelligence dans ces processus stupides et dévastateurs ? Ce n’est pas de la très haute bêtise humaine, ça ?

Mais ce n’est pas fini, hélas, c’est ici que cela commence vraiment.

Car, cerise sur le gâteau, n’oublions pas l’invention la plus sinistre des Hommes : l’idéologie.

Les idéologies, nombreuses, étaient censées « sauver l’humanité du barbarisme », « faire progresser l’Homme », « rendre l’Homme meilleur », faire cesser « l’exploitation de l’Homme par l’Homme », etc.  Ces merveilleuses inventions, purs produits de l’inintelligence humaine — sinistres et diaboliques —, ce sont les « ismes » : nazisme, communisme, bolchevisme, islamisme, christianisme, socialisme, intégrismes, etc.

Toutes ces applications, issues des pensées des humains les plus féconds, les plus « géniaux », n’ont engendré que des morts par milliers, voire par millions… Tout exemple est superflu.

C’est loin d’être fini, car le pire des « ismes » est en pleine montée, en pleine phase de conquête : il s’agit de l’islamisme.

L’islam est de très loin la plus infecte des saloperies que le cerveau malade de l’homme a inventées. L’islam est plus nocif, plus destructeur, plus immonde que le nazisme et le communisme réunis.

Le Coran est, dans ses versets de Médine, un ouvrage d’une bassesse morale répugnante. Il prêche la mort de tous les non-musulmans !

Nier cela, c’est faire aveu d’ignorance et, cette ignorance, notamment dans le chef des Juges, est d’une gravité criminelle, car, comment oser juger ses semblables sur des propos qui concernent l’islam lorsque l’on ignore soi-même toute l’horrible vérité véhiculée par un livre qui devrait être interdit, mais est utilisé pour avilir, conditionner et manipuler ses lecteurs ?

Selon la propre tradition musulmane, le Coran a été rapporté par un chamelier analphabète, un nauséabond pédophile, obsédé sexuel, pervers, conquérant et assassin.

Mesdames et Messieurs les Juges, que peut-il bien sortir du cerveau d’une pareille ordure ?

Musulmans ! Nous ne vous devons RIEN, alors que vous nous devez TOUT. Et c’est exactement la même chose pour les Africains noirs. Vous nous devez d’être sortis de votre terrifiant obscurantisme atavique.

Mais le comble de la bêtise humaine, c’est le leurre nommé « démocratie »… Celle-ci n’existe que dans sa définition.

Donner la même voix à tous revient à permettre à l’imbécile d’avoir un poids égal à celui d’un génie.

Si l’on veut bien admettre qu’il y a plus d’imbéciles que de génies, il est facile aux élus de ne pas tenir compte des voix qui les ont élues, car, pour la plupart, elles sont incapables de juger des dégâts occasionnés par leur choix, réalisés à courte vue.

Alors que résonnent encore les paroles de leurs promesses, ils n’agissent qu’au gré des intérêts de leurs intentions réelles et inavouées, bafouant sans vergogne et cynisme toutes les promesses de leur campagne ; et ceci, en toute « démocratie », sans que le premier des imbéciles ne comprenne rien à ce qui lui arrive…

Preuve en est le comportement de ceux qui ont été élus et qui n’appliquent jamais leurs promesses.

TOUT ce qui sort de la tête de l’Homme, dans le but (philosophique ou machiavélique) d’améliorer la condition humaine, le conduit inéluctablement à sa destruction ! Et pourtant, il continue à pondre des « ismes » et à les imposer en toute « démocratie »…

J’ai 76 ans et je ne crains absolument pas la mort, car je la considère comme une délivrance ; mais, au contraire, la seule façon d’échapper à cette impasse qu’est la vie de l’Homme que je suis et qui n’a jamais demandé d’être : la « Vie » m’a été imposée, comme à chacun des êtres vivants peuplant cette Terre depuis des millions d’années et pour les années à venir…

Je suis de plus en plus profondément déçu et dégoûté par mon séjour dans la vie ; et le retour dans le néant d’où je viens m’apparaît de plus en plus comme une délivrance…

Comme les bouddhistes, ce que je crains le plus, c’est de revenir sur terre dans la peau… d’un « Homme »…

Souvenez-vous : la nature ne pardonne JAMAIS. Ses lois sont celles de la physique et elles ne seront JAMAIS modifiées par l’Homme, car elles sont non modifiables.

Tu t’adaptes, tu t’intègres ou tu meurs ! Et ça, c’est la Loi de la Nature et de notre Univers. Loi que l’Homme occidental ne suit plus depuis pas très longtemps en acceptant et favorisant même une immigration envahissante et destructrice.

En conclusion, l’Homme est voué à disparaître. Ce n’est qu’une question de temps, car la nature est d’une infinie patience…

Seul, compte l’avenir ! Le plus riche des mégalomanes ne pourra, même en y consacrant toute « sa » fortune, changer la moindre parcelle du temps passé. Même le présent fait déjà partie du passé. Le temps de lire ceci, et le passé a déjà conquis le présent…

L’Homme peut-il s’adapter, changer, évoluer pour accepter ces vérités ? J’aimerais y croire…

À plus !

Pierre Malak

Print Friendly, PDF & Email
Notifiez de
odette

entièrement d’accord avec toi Pierre ! Dans quelques millions d’années, lorsque des scientifiques fouilleront la terre à la recherche de traces du passé, la couche qui nous représente est une ligne de crasse, si on l’analyse, on y trouvera de l’or, de l’argent, du sang ,des larmes, de la radioactivité , du plastique..; bref, rien qui vaille la peine d’être cité. Si un jour une civilisation humaine revient hanter la terre après notre disparition très prochaine, j’espère qu’elle cherchera la trace de ce que nous en avons fait, que pour expliquer la bêtise et l’égoïsme dont nous avons fait preuve , qu’elle nous laissera là où nous serons et qu’elle nous oubliera !

Pamela

Très belle analyse ; Sénèque le disait déjà « le seul bonheur est de ne pas être né ! “

Fontaine

Très bonne analyse. J’ai lu avec attention le texte. Je pense la même chose.
Prends bien soin de toi. J-M

Pierre Malak

Merci ! Et à plus…

Lisianthus

Je ne sais si la pitié l’emporte sur la consternation à la lecture de cet article. L’auteur dit lui-même qu’il est dépressif et devrait consulter au lieu de patauger ainsi dans les idées toutes faites et le déni de réalité !…

Pierre Malak

Enlevez vos visières, ouvrez votre esprit, laissez votre intelligence naturelle et profonde; primitive parler. Ecoutez vos entrailles !

zéphyrin

magnifique…vous pourriez même faire une suite avec le mépris de l’homme sexué et viril par des “gens” intelligentes et donc dangereuses. (sourire)
un peu long, car nous sommes des lecteurs pressés et impatients , mais assez relevé pour que j’aille jusqu’au bout avec plaisir.

Olivia

J’abonde dans votre sens sur bien des points mais je ne pense pas comme vous en ce qui concerne les animaux sauvages. En effet, les humains ont été tellement destructeurs et cruels envers eux que, désormais, si on veut sauver certaines espèces, l’action humaine est indispensable, notamment pour lutter contre les braconniers.
L’Ile de Pâques est le parfait exemple de la bêtise humaine : ils ont détruit jusqu’au dernier arbre. Nous prenons le même chemin.
Votre texte, mine de rien, est Ecologiste, et je m’en réjouis, parce que tout ce qui a trait à l’écologie ici est ridiculisé, fustigé. Merci donc.

Pierre Malak

Vous avez raison, mais supprimer les braconniers, ce n’est pas interférer dans la vie des animaux, c’est le contraire !

C’est empêcher ces crapules d’interférer…

Olivia

Votre texte désabusé colle aux désillusions dont nous souffrons tous. La vie n’est pas forcément un cadeau, c’est le cas pour la majorité d’entre nous, hélas. Chacun fait face à l’obligation d’assumer sa propre survie. Et à ce lot quotidien, immémorial, vient s’ajouter de nos jours, le poids d’une immigration imposée. Là où nos ancêtres réagissaient en défendant nos frontières, nos élites nous imposent au contraire d’accueillir les envahisseurs, sous peine de sanctions. Pouvons-nous imaginer plus dur châtiment pour celui qui aime sa terre ?

Pivoine

“En conclusion, l’Homme est voué à disparaître.”
C’est une certitude, car son apparition s’est faite à l’encontre des lois de l’évolution.

DECOUSSET Philippe

Admirable pensée, j’ai eu un immense plaisir à vous lire. Il faut vous avouer que ça me conforte dans mes pensées. Bravo et merci Monsieur. Philippe Decousset

Pierre Malak

Merci à vous et, peut-être, à plus !

Rems

Intéressant bien que manichéen ! la plupart des Hommes ne sont pas mauvais mais certains , les médiocres, les pourris, les imbéciles profitent de ceux là ! ” L’homme intelligent n’est pas méchant ” fait on dire à Socrate !!! ça m’a rappelé une phrase de Voltaire du genre : ” un philosophe aimait tellement les animaux sauvages que lorsqu’il en voyait un il lui jetait des pierres ” !!! j’ai appris ça à mes enfants…………..

bégué jean

très bon article , je suis d’accord , mais un peu long !

L'Imprécateur

Je n’arrive pas à suivre le patchwork de cet article. Mais je me souviens du mot de Voltaire, à propos du “Contrat social” de Rousseau: “Monsieur, après avoir lu votre ouvrage, il me prit la soudaine envie de me mettre à quatre pattes et de brouter de l’herbe”.
Aussi conseillerai-je à M. Malak de lire (relire?) l’Evolution Créatrice de Bergson.
Ce qui pourrait peut-être le guérir de sa misanthropie de salon.

Le Faste Fou

E.X.C.E.L.L.E.N.T. ☺

On pourrait peut-être aussi lui conseiller de se mettre au patchwork – le vrai – on peut faire de très jolies choses.

patphil

homo sapiens , je crains que l’adjectif ne soit plus adapté aux occidentaux

BERNARD

Mon Dieu.. pourvu qu’il n’existe rien après la mort !

Sinon, un peu comme vous, je pense que la NATURE régulera d’elle même les excès du prédateur H qui est pour le moment en haut de l’échelle. Certains invoquent la “théorie Gaïa” considérant la planète comme vivante,

Personnellement, et en tant que scientifique, je crois plutôt en la loi physique dite de Lenz généralisée, dont j’ai déjà discuté ici.

Les lemmings se suicident et régulent leur procréation en cas de disette.

A l’échelle géologique, l’espèce H n’existe que depuis quelques secondes et je n’ai aucun doute sur le fait qu’elle ne soit pas l’aboutissement ultime de ce que peut produire la NATURE et l’évolution.

Enfin les Belges ont quand même inventé les frites à double cuisson, tout n’est donc pas mauvais chez l’H.

kounnar

Et les rats s’entretuent lorsqu’ils sont confinés trop nombreux dans un espace donné …

Spermato

Excellent raisonnement.
Je dis d’ailleurs que mon père aurait mieux fait de se branler.
La vie est un accident et une longue et inutile souffrance.

Le Faste Fou

“En conclusion, l’Homme est voué à disparaître. Ce n’est qu’une question de temps, car la nature est d’une infinie patience…”

La Terre, le Soleil et la Voie Lactée aussi. Ce n’est qu’une question de temps, car la nature est d’une infinie patience.

Le Faste Fou

Supprimons l’humanité, c’est ça ?

kounnar

Pas la peine elle est assez ….grande pour pour se supprimer toute seule :-)

Le Faste Fou

C’est pas faux !

C’est peut-être ce que voulait dire l’auteur de l’article ?

Mais j’ai eu du mal à le suivre. Il y a des centaines de gens qui ont dit la même chose que lui, en beaucoup mieux. On lui conseille la lecture de Houellebecq ou de Huxley, ou de Ludendorff dans un autre registre ?

Pierre Malak

Vous avez, sans aucun doute, bien choisi votre pseudonyme.

Cordialement !

Heraklite

Merci pour cet article. Voilà une vision pessimiste mais qui touche juste en assimilant religions et idéologies manichéennes. Je vois encore courir ici les inepties du christianisme qui pourfendent entre autres la contraception et l’avortement. Je me suis réjouis d’entendre Zemmour dire ce soir ce que j’ai écrit dans un autre article : la régulation de la natalité a été la clé de notre essor comme pour tous les peuples développés. Son absence en Afrique scelle le malheur de ce continent et le nôtre par submersion migratoire. Et le christianisme et l’islam n’y sont pas étrangers. Ils œuvrent ensemble à l’explosion démographique : croissez et multipliez vous. Leur finalité ultime est l’apocalypse.

Colin

Ben pourtant il y a la raison de tout nos malheurs dans la Bible , ou il est écrit : ” Je sais bien ô Yahweh, qu’il n’appartient pas à l’homme qui marche de diriger son pas ” L’être humain, contrairement aux animaux , n’a pas été fait pour vivre sans relation avec son Créateur , ils rejettent le Créateur , même à travers ses pléthore de religions, et ce que nous constatons c’est le résultat de la folie humaine d’avoir rejeter son Créateur. La Bible le dit elle-même que si le Créateur n’intervient pas un jour l’humanité va s’entre-détruire complètement, n’est-ce pas ce que nous constatons ? Jamais l’être humain ne trouvera la solution idéal, mais vous pouvez toujours y rêver…..

Mauvaisenouvelle

L homme n est pas un mammifère mais c est un virus, ils se multiplient jusqu a épuiser toutes les ressources naturelles et détruire toute la planète

Mantalo

L’Homme, un ratage.
C’est bien possible…. il se dit que Dieu l’a fait à son image…. 😎😆

Colin

Précisément par ses actions depuis des millénaires cela fait longtemps qu’il ne l’est plus à son image, encore faudrait-il en plus comprendre ce que veut dire ” à son image ” sans raillerie. Un scientifique à écrit :” Si le Créateur intervenait à chaque fois que l’être humain se comporte mal ,ces mêmes humains crieraient au fascisme, dictateur,etc… ” et il ajoute que le Créateur donne aux humains beaucoup plus de liberté qu’aucun humain à donné à l’humain. L’orgueil des individus tue l’individu et l’humanité toute entière.

Mantalo

Cher Colin,
Dieu ne serait donc qu’un gaz…. ou un chefaillon sans pouvoir, un “observateur” ??
Je respecte votre état d’esprit mais permettez-moi d’être
plus “terre-à-terre”.

Theodore

“Avec une bonne mémoire, on peut être instruit et ainsi devenir « savant », tout en étant profondément inintelligent…” dixit
Absolument… le test idiot du QI en est la preuve depuis 50 ans.
Mais il y a d autres formes d intelligences
( voir du cote de la Theorie des Intelligences multiples du psychologue Howard Gardner )
Je comprends votre critique de l homme, meme si je la crois trop simpliste…en gros l homme est mauvais, l animal lui est grandement superieur…

Donc je ne vais pas defendre votre conception
manichéenne.

Pour moi le bien et le mal ( idem le yin et le yang des chinois ) sont les ciments et les fondations de l etre humain, vous otez le mal a un etre humain ( lobotomie ) il n y aura pas de bien contrairement a ce que la religion vous explique en permanence…

Heraklite

OUI. Toutes les religions notamment les variantes du monothéisme abrahamique (à l’exception de vraies spiritualités comme le bouddhisme et le taoïsme) et leur reprise laïque, à savoir les idéologies comme le communisme promettant des lendemains qui chantent, ont une vision dévoyée de la nature du monde et de l’homme. Voilà comment elles les détruisent : en les niant, en cherchant à les « purifier », elles amènent à leur épuration. Ce sont toutes des formes d’une religion païenne orientale bien plus ancienne : le manichéisme. Bien et mal sont des concepts. Ils sont indissociablement liés comme la vie et la mort, l’ombre et la lumière, la création et la destruction. Je pense que les polythéismes sont aussi bien plus subtils. Dommage que les religions grecque et surtout celte aient disparu.

BERNARD

Même si le test de QI ne détecte qu’une “forme” d’intelligence (dite logique , spatiale et cognitive), c’est un vrai test d’intelligence car ne dépendant pas (ou très peu) des connaissances et de mémoire acquises antérieurement. Voir par exemple les tests Mensa qui sont universels.

A la limite, un idiot peut devenir médecin (ou énarque) si il a une excellente mémoire, mais il ne pourra jamais être un mathématicien ou physicien, et ceci le test de QI peut le prédire.

D’ailleurs, pour les “Docteurs” et “politicards”, ils nous font la démonstration presque quotidienne de leur idiotie, surtout ceux qui défilent à la TV.!

Theodore

@bernard

“Même si le test de QI ne détecte qu’une “forme” d’intelligence (dite logique , spatiale et cognitive) c’est un vrai test d’intelligence”

oui d’une certaine “intelligence” ! qui a contribué a mettre les matheux en avant, au détriment des littéraires ou des artistes depuis 70 ou 80 ans…
pour moi le test QI est totalement insuffisant pour mesurer l’intelligence globale..il faut au moins au minimum 3 tests différents !

BERNARD

Tous ceux qui nous dirigent–enfin les politiques– (ou presque) n’ont qu’une culture littéraire, ce qui est dommage. Non pas que ces mêmes personnes ait été nulles en math, mais le cursus politique avantage (ou avantageait ) la culture générale, l’histoire et la littérature.
De par ma petite expérience, les bons littéraires sont au moins “assez bons” en math.. à un tel point qu’à mon époque, les littéraires qui voulaient faire hypokhâgne / khâgne commençaient par passer un bac C .. pour avoir une meilleure chance de réussite.

kounnar

le “test du QI” ne fait justement nullement appel ni à l’instruction, ni à la mémoire !…

Colin

exactement , nous confondons intelligence et instruction.

Colin

on est content , on a enfin un très grand savant qui va nous dire comment vivre… Ah la la la la , ces orgueilleux qui savent tout…..

Pierre Malak

Manifestement, vous n’avez rien compris. Ce qui veut dire que vous n’avez pas la capacité de comprendre, donc je perdrais mon temps inutilement à essayer de vous expliquer ces évidences que vous réfutez.

Réfléchissez, tout au moins, essayez !

Pierre Malak

L’animal est simplement innocent, pas plus intelligent que l’Homme, par contre…

Lire Aussi