L’humoriste Belattar n’a pas fait rire les flics : garde à vue !

Un petit fennec dit Ben Allah Atar tenait dans sa gueule un Macron au lait entier, moulé à la louche par Brigitte. Sorti depuis peu d’un désert, il se pensait à l’abri dans les chemins artistiques et dans les champs de l’Élysée !

Il rencontra moult personnages, des loups, des renards, des corbeaux et des rats qui, eu égard à ses origines, frère muslim du camembert Président, se faisaient précautionneux, aimables et préservaient sa croyance en son invulnérabilité !

Il était en fait comme frère Ben Allah, et dansait comme Alexandre, sur les marches du Palais en se riant de tous, se gaussant de la gent porcine, ovine, ainsi que des volatiles. Des poules en général et en particulier des coqs, surtout de ceux qui, sur un tas de fumier gaulois, lui disait sa réalité de petit fennec raté !

Il avait oublié les marques autour de son cou qui soulignait son appartenance au maître du Palais ! Il croyait qu’un buffle ne serait pour lui qu’un détail à régler, une anecdote, et c’est pourquoi, croisant sur son chemin un Zemmour de bon aloi, il lui vint l’envie sotte de se faire plus gros que lui !

Ce n’est pas faute de l’avoir prévenu ! La taille culturelle, le biceps littéraire, le poids de l’intelligence d’un Zemmour indiquait notoirement que ce qu’il prenait pour un beauf n’avait rien d’un castré. Il risquait fort bien que lui, le fennec raté, finisse en levrette fuyant sous la table.

Mais n’écoutant que sa lourde sottise, persuadé que c’était de l’intelligence, il tenta de se faire plus gros, se vantant plus que de raison, cherchant à se gonfler, montant sur ses petites pattes, couinant son africanité-européenne de ci de là, affirmant qu’il progressait, et puis prouvant finalement, dans un vertige, qu’il n’en pouvait plus. À la fin de ses gesticulations, sous le regard impassible du Zemmour, il éclata de ridicule. Quelques éclats de rire l’accompagnant à terre !

Point de fromage pour lui venir en aide, point de secours présidentiels, le petit fennec Ben Allah Atar dut ruminer sa colère, sa déception, peut-être un début de prise de conscience, qui sait. Il mordilla au passage, égratigna des susceptibilités médiatiques, et démontra par le fait, qu’un fennec du désert ne pouvait pas être un lion.

Depuis, le fennec se retrouve pris dans des filets quelque peu gauchisants d’un Bruno Gaccio, ex-auteur « des Guignols de l’info » qui l’accuse de l’avoir menacé de mort, d’avoir menacé sa famille et de l’avoir traité de « pointeur », une expression de taulard qui souligne le violeur d’enfant.

D’ailleurs il l’admet en disant, lors de sa garde à vue « je menace des gens, c’est un fait. Il y a plein de gens qui en menacent d’autres. Mais moi, je ne suis jamais passé à l’acte« . Curieuse excuse ! Mais ce n’est pas tout ! 

Yassine Belattar grand ami de Tarik Ramadan, proche également des Frères musulmans, s’en prend aux femmes ! Dame Jessie Claire, animatrice, a elle aussi porté plainte. Elle se souvient de sa rencontre avec lui alors qu’elle était en recherche d’emploi. Ils se rencontrent, s’échangent leurs coordonnées mais très vite, ce que Jessie Claire considère comme des  » test de résistance » s’avérera être de vraies « attaques » dit-elle ? Attaques sexuelles ou provocations ?  La justice le dira !

Il fait l’objet de plaintes de la part de femmes ayant collaboré avec lui, ainsi que de la part d’hommes « issus du monde du spectacle », indique Mediapart. Ils décrivent, selon ce média d’investigation, des « comportements humiliants ou menaçants« . 

Ce n’est pas la première fois que Yassine Belattar est placé en garde à vue. En février 2018, il avait été interpellé aux Mureaux pour « outrage sur personne dépositaire de l’autorité publique« . Est-ce un hasard ?  C’était une policière qui n’a pas apprécié son comportement et ses insultes ! Est-ce qu’il estimerait que les femelles n’ont pas leur place dans l’espace public, dans les lieux publics ?

Il ne sert à rien de se prendre pour un précieux, un Coluche, un Desproges, un Le Luron quand on a le charisme d’un gastéropode, que l’on n’est qu’un bateleur, un amuseur public, un clown sans talent qui n’a comme public qu’un gosse inculte arrivé en haut de l’arbre, par les bons plaisirs des corbeaux de service et des courtisans ! 

Il est quand même étonnant que le président de la République française ait ce génie maléfique de s’entourer de baltringues comme ce fut le cas de Benalla, et maintenant de Belattar qui lui explosent tous deux à la tronche, et salissent l’image de la France finalement !  Décidément, ce n’est pas du temps de Charles de Gaulle que l’on aurait vu ça !

Le petit fennec a probablement l’espoir que son Macron moulé à la louche suffira aux pandores pour le laisser repartir dans son lieu d’origine, au nord de l’Afrique, le laisser repartir dans un désert qu’il n’aurait jamais dû quitter.

Gérard Brazon (Libre expression)

image_pdfimage_print

25 Commentaires

  1. Pour le coup il ne pourra pas se débiner des interviews de la police. Espérons que les flics soient aussi affûtés que Zemmour.

  2. Ce type est un vrai de vrai… charlot charlatan ! (Eux étaient beaucoup plus rigolos)
    En ce qui concerne le débat avec E.Z, j’ai abandonné à la 20ème minute, tant était royal Eric Z. et pitoyable la marionnette de service
    Venir dans un débat et le commencer en menaçant de dépôt de plainte, voilà qui est courageux
    Je pense qu’il a tenté compte tenu qu’il devait savoir qu’il ne ferait pas le poids mais n’ayant pas « voulu reculer » pour ensuite faire le fanfaron, je pense donc qu’il devait s’imaginer ainsi affaiblir Eric Z. !
    Mais, ma pauvre larve, vous ne jouez pas du tout dans la même cour !…

  3. Ce connard de PELLATARTE aurait tout juste sa place dans une boulangerie comme mitron et encore, dire que notre précieux s’est rendu encore une fois ridicule avec ce genre de personnage sulfureux est un doux euphémisme, qui sera le suivant?

  4. 1-Comment le petit fennec peut t-il repartir dans son lieu d’origine, au nord de l’Afrique dans un désert qu’il n’aurait jamais dû quitter alors qu’il est français, marié à une française(Laure Dumayet), père de 3 enfants français, payant ses impôts en France et que son lieu d’origine et de résidence est toujours en France depuis sa naissance à Conflans-Sainte-Honorine (Yvelines) le 27 juin 1982 (36 ans)?!
    2- Comment Eric Moïse Zemmour, plus vieux de 24 ans, rusé,spécialiste en communication, journaliste, essayiste, romancier et diplômé universitaire peut-il être fier d’avoir été meilleur dans le débat avec un plus petit que soit intellectuellement car Belattar n’a qu’une simple formation professionnelle de comptable et débute dans le théatre?
    3- C’est plutôt « Le Loup et l’Agneau » !

    • @Bônois-Si vous avez suivi le débat, vous avez dû entendre comme moi, que Bellatar ne se réclame pas comme Français, mais de nationalité Française, ce que je considère comme « Français de papiers ». Il se voit comme un africano-européen, terme vague ne signifiant rien au même titre que « citoyen du monde » et en aucun cas comme un Français comme se réclame Eric Zemmour. De plus c’est notoirement un homme de la mouvance des « frères musulmans », ami proche de Ramadan, adepte au moins de coeur, de l’ex UOIF sexiste, raciste, islamiste.

      • Ils m’écoeurent ces gens de nationalité dispersive; tout ça pour se dévoiler appartenir à une mouvance religio-terroriste. Au lieu de dire carrément qu’il est des frères maguette (la chèvre…hum) il se cache derrière une définition floue dénotant un manque de courage, voire, une honte d’être Français. Et c’est un problème récurent chez ces binationaux qui se défendent d’être citoyens de la Terre.

      • Gérard, Il le dit lui même « J’y suis j’y reste » et ou irait il??? Il n’est rien du tout sinon en France… il est très bien ici!

      • Lisez le livre de René Caillet, le premier homme qui ai réussi à rejoindre Tombouctou par voie terrestre, vous comprendrez pourquoi les Maghrébins ont gardés leurs gênes de passeurs d’esclaves. René Caillet avait établi une carte de la route des caravanes presque précise, se faisant passer pour un fils de maure oublié en Europe, c’est le seul blanc à ne pas avoir été massacré ou vendu comme esclave.

    • @ Bônois
      L’intelligence ne se mesure pas aux diplômes acquis. Cf macron et tous ceux qui se réclament « intellectuels » de gauche, de droite, du centre et qui passent leur temps à dire – que dis-je – à vomir des sottises en permanence et qui nous éclaboussent de leur verbiage logorrhéique par médias interposés à l’insu de notre plein gré.
      Zemmour, quant à lui, possède l’intelligence intellectuelle et celle du cœur, ce qui est rarissime, j’en conviens.
      Les Lépreux n’ont pas besoin de petits ou grands diplômes, voire aucun, pour savoir raisonner et être sensés dans leurs analyses, donc la politique de l’excuse que vous présentez pour le sieur dont il est question dans l’article à lui consacré ne vaut rien !

    • ‘ un plus petit que soit intellectuellement car Belattar n’a qu’une simple formation professionnelle de comptable et débute dans le théatre?’
      Alors pourquoi a t’ il une si grande gueule ?
      Quand on veut faire le malin, on assume !

      • @CUILLETTE,
        Oui, mais un peu d’indulgence sur le niveau intellectuel, ils ne sont pas de la même catégorie, un poid lourd contre un poid léger, sans pour autant être l’avocat du diable, loin de là l’idée !
        Mais pour être malin, il a fait un très bon coup, il est très malin car tout le monde parle de lui maintenant et il est en haut de l’affiche comme disait Aznavour, il a réussi à faire le buzz et dire que dans mon entourage personne ne le connaissait avant le combat , je veux dire le débat!
        On voulant tuer son chien, l’accusant de la rage, on a fait de la publicité, beaucoup de pub gratuitement et maintenant, il est devenu célèbre car le combat avec notre « Mohamed Ali national » en l’occurrence Zemmour fera date.

    • expliquez moi,en 1962 ,l annee de l’independance,,ils ont dit au pied noir,le bateau ou le cercueuil,ils avaient plusieurs generation en algerie,ceux qui ont voulus rester comme en juillet 1962 a oran,les algeriens ont ete les cherchez chez eux,regroupes dans la rue plus de 2000 femmes ,enfants,vieillards et ils les ont egorges,avez vous entendus le parlement et le senat en parler,non, toujours les memes traites de droite et de gauche

    • Quelle est la raison qu’il ai obtenu la double nationalité marocaine. Au royaume Uni quand un sujet de sa Majesté que je respecte, vit depuis plus de quinze ans à l’étranger, perte son droit de vote. Mon sentiment est que cela est normal,

    • et la decheance de la nationalite francaise,cela n’existe pas,pour haute trahison envers son pays de naissance la france

  5. Une évidence de plus qu’ Q.I. limité ne deviendra pas un Montaigne.

  6. Zemmour sortez du corps de ce gros pouf islamique ;vous l’obsedez et lui faites perdre tout son humour ;c’est dommage tout de même.

    • il n’a pas encore menace ZEMMOUR,qui lui a fait fermer sa gueule lors du debats tv,si LE PEN aurait ete elu contre chirac,il y a longtemps que le para les auraient racompagnes au bled et eviter des milliers de morts francais dans les attentats et ailleurs, mais les francais le cerveau lave par les mediats ont choisis de se detruire en elisant les traites qui les gouvernent

  7. l’humoriste? mais qu’on me cite ses bons mots!
    tout comme ceux de hollande parait il

    • Patphil on ne peut comprendre ses bons mots que si on est adepte de sa religion. C’est comme Bebouze, dont l’humour est tellement populaire en dehors de ses coreligionnaires qu’il a fait un flop avec ses deux dernières productions cinématographiques

  8. Excellent article mais injuste pour les gracieux fennecs lesquels, de plus, ne présentent pas d’embonpoint.

  9. Le «  président «  micron aime décidément beaucoup les envahisseurs venus du Maroc comme madame d’ailleURSS comme aussi l’ancien maire de Paris ?
    Enfin tout ce qu’il aime se faire prendre par derrière .

  10. « je menace des gens, c’est un fait. Il y a plein de gens qui en menacent d’autres. Mais moi, je ne suis jamais passé à l’acte » Le goût du double langage cher à son ami Ramadan, défenseur bien connu des femmes.

  11. « Un barbu (benalla), deux barbus (belattar), c’est des barbouzes » !
    On pensait ce temps révolu…

Les commentaires sont fermés.