Libération instrumentalise Saint Cyr pour faire oublier Telford

Publié le 28 mars 2018 - par - 13 commentaires - 1 095 vues
Share

Nous en apprenons de belles grâce à Libération ! Il parait que c’est un enfer du harcèlement sexiste dans les classes préparatoires de l’école militaire de Saint-Cyr. Heureusement que nous avons été alertés, face à ce danger colossal pour nos populations. Viols ? Tournantes ? Esclavage sexuel ?

Telford en Ile de France ?

Non, non, vous n’y êtes pas. Il s’agit d’un petit groupe d’élèves « ultraconservateurs », pas d’un gang organisé. Quelques jeunes garçons coupables de « méchanceté et de bêtise, dans le collimateur des autorités » du lycée.

On n’a certes pas envie d’excuser leurs actions si elles sont effectivement discriminatoires et vexatoires. Pour autant, on n’évite pas de se demander pourquoi une telle info tourne en boucle dans notre presse officielle. Car enfin, même si les actes dénoncés ne sont pas recommandables, il y a sans doute moins de 20 personnes concernées, en agrégeant les méchants tradis et les victimes, mais ni violence ni crime. Et ça ne dure pas depuis 10 ans sans aucune réaction sérieuse des autorités, puisque celles-ci ont déjà fermé une classe à ce motif. Alors pourquoi cet acharnement médiatique, repris en chœur par le Figaro, Le Point, France 24, La Dépêche, RTL, Yahoo, Mediapart, etc. ?

On peut trouver un élément de réponse dans la concordance des dates. Le scandale absolu de l’esclavage sexuel toléré à Telford (et ailleurs en Angleterre), perpétré par des gangs issus de l’immigration musulmane, a fait la presse en gros du 13 au 20 mars. Le 23 mars, Libération publiait un reportage sur les prépas Saint Cyr, reportage qui devait être dans ses cartons depuis un bon moment déjà puisqu’il concerne une situation bien connue et pas nouvelle, ayant motivé une fermeture de classe en 2015.

Donc on parle pendant une semaine des gangs pakistanais de Telford, et on s’en inquiète dans la presse. On ne s’en inquiète que modérément tout de même, parce qu’il s’agit de musulmans qu’il ne faut pas les stigmatiser, n’est-ce pas ? Et il faut encore moins être suspecté de racisme, quelle horreur ! Et puis ça ne se passe pas chez nous en France, non, non. Et si ça a été délibérément ignoré par les autorités anglaises pendant 10 ans, au motif supposé d’un antiracisme politiquement correct paralysant, c’est leur problème et pas le nôtre ; car rien de tel ne pourrait arriver chez nous, vous comprenez ?

Et puis – pouf ! – 3 jours plus tard, d’un coup de baguette magique, on n’en parle plus, de Telford.

Non, on préfère s’étrangler d’indignation, ministre en tête, devant les incivilités d’une poignée de cornichons (aimable surnom donné aux préparationnaires de Saint Cyr). C’est un problème autrement plus sérieux et immédiat, semblerait-il, un vrai danger pour la nation. En tout cas, il fallait d’urgence publier cela 3 jours plus tard, pour culpabiliser le Français sur les bons sujets

Cet enchaînement relève certainement d’une coïncidence. Seuls quelques esprits complotistes pervers, qui voient de la désinformation partout, pourraient imaginer le contraire. C’est évident.

A moins qu’ils ne nous prennent vraiment pour des billes…

 Sylvie Danas

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
dufaitrez

« La Paille et la Poutre », comme toujours !
Culpabilisation et repentance, bien Françaises….
De là à laisser penser que notre Colonel fut un violeur….
Padamalgame !

Fleur de Lys

pas toujours d’accord avec vos commentaires mais là pour votre premier article sur R.L je vous rejoins totalement

myrtille

Et aucun de ceux qui ont retranscrit l’article de libé n’a souligné ses énormes incohérences:
-Libé dit que les méchants agresseurs ont écrit « Deutschland über alles » qui est d’après libé l’hymne nazi: Non, c’est l’hymne de l’Allemagne de l’ouest. L’hymne Nazi c’est Horst Wessel Lied.
-Des méchant agresseurs qui d’après libé défèquent devant la chambre des filles. Ce genre d’humiliation ne peut sortir que de l’imagination d’un musulman, chez eux c’est courant. Par contre désolé, mais aucun européen, même de la pire espèce ne ferait cela.
L’article semble donc pour moi complètement inventé.

Markorix

Bien sûr parce que le but, par rapport à des faits horribles, inquiétants, révoltants comme les viols en Angleterre par des bandes organisées de musulmans (comme nous le dit la presse) n’ayant aucun respect pour les femmes en général et surtout pas pour les non-musulmanes, le but est de répondre par une équation (et c’est le cas pour n’importe quel méfait commis au nom du dieu des musulmans) qui servirait à démontrer qu’il y a des méchants partout et que la religion n’y est pour rien. Et vous retrouvez ce genre de méthode partout, même dans votre cercle d’amis, qui… lire la suite

Nemesis

On est effectivement pris pour des billes et totalement traités en conséquence. Preuve en est le refus de considérer l’islam comme un véritable danger, et pire favoriser son extension sous couvert de référence à des textes volontairement détournés de leur vrai sens et objectif humanitaire. A ce point ils s’agit de graves traitrises envers la France et ses citoyens.
Mais dans les grandes écoles (et pas que …) le bizutage et autres saloperies lorsqu’ils sont poussés à l’extrême maltraitances existent bien réellement.

Sophie Durand

@Sylvie Danas
Vous avez très souvent raison et j’apprécie toujours de vous lire, mais là vous vous trompez. Il y a de sérieux problèmes de sexisme, bizutage etc au lycée militaire Saint Cyr et ce, depuis des années.

Sylvie Danas

Je n’ai pas dit qu’il n’y avait pas de problèmes. Je dis, et je maintiens, que leur gravité est sans commune mesure avec une mise en esclavage sexuel de centaines de jeunes filles blanches par des gangs criminels issues de l’immigration. Et, vous l’aurez compris, je considère qu’il y a une volonté manifeste de faire diversion, pour détourner l’attention du public de tels actes et de ce qu’on doit en penser. Et que c’est une manipulation répugnante

Sophie Durand

@Sylvie Oui, certes Telford paraît plus grave. Et bien sûr vous connaissez ces problèmes de Saint-Cyr. Mais il ne faut pas sous-estimer la gravité de ce qui se passe à Saint-Cyr, et qui concerne les filles et AUSSI les garçons scolarisés, et pollue gravement leur scolarité… Dans tous les cas, vous lirez ou avez déjà lu avec intérêt l’article de Mathieu Bock-Côté : http://www.fdesouche.com/978787-mathieu-bock-cote-ce-que-revele-la-pudeur-mediatique-autour-du-scandale-des-viols-collectifs-par-des-gangs-pakistanais-de-telford# Le seul point commun selon moi entre Telford et le lycée militaire Saint-Cyr, c’est la manipulation pour cacher la vérité. On essaie de la cacher à Saint-Cyr alors qu’il faut faire la lumière. Dévoiler cette affaire… lire la suite

Sylvie Danas

Affaire de point de vue @Sophie. Vous me trouvez donc complotiste, tandis que je vous trouve naïve. Mais, ici, on peut être d’accord que l’on n’est pas d’accord. C’est l’intérêt de la libre expression, tout à fait honorable tant qu’elle reste courtoise

Sophie Durand

@Sylvie
C’est le contraire : je ne vous trouve pas du tout complotiste, mais justement, naïve…car vous donnez exactement dans le panneau qui essaie malhonnêtement de désamorcer ce qui se passe à Saint-Cyr. Et d’empêcher la vérité de se faire jour.

didile

Ah bon ? C’est inquiétant car si ces demoiselles ne sont pas capables de flanquer une paire de baffes à un casse -pied ,elles ont peu de chances d’être aptes à défendre la France en danger.
L’armée est censée être solidaire de la nation et nos futures « officières »,ne se serreraient pas les coudes entre elles ! .Elles pourraient aussi se donner des tuyaux sur l’anatomie masculine sachant que même ceux qui mesurent deux mètres et sont baraqués comme des armoires possèdent des zones sensibles qui peuvent les faire faire chanter « allo ,maman ,bobo ».

Torpillator

Bravo pour votre premier article sur RL chère Sylvie Danas !!!

Verdammt

Bonjour, je suis contre le bizutage, c est de la merde. C est des jeunes a matraquer. Ils vont aimer. Je ne regarde plus la TV en France. Et pourquoi ? J en ai entendu pas mal de nos pisses copies. Un jour une petite jeune fille est passe dans une tournante et a fini brûlée vive dans une poubelle. le journaleux a dit que c était un bizutage qui avait mal tourne. Depuis je ne regarde plus la TV Française. Une autre fois un meurtre au couteau. Ce putain de journaliste a dit: décidément le meurtre au couteau est… lire la suite