1

Libération n’aime pas les patriotes armés, il les préfère égorgés…

 Cercueilporte6J’ai l’insigne honneur d’être la cible d’une journaliste, dans Libération : Le contexte sécuritaire profite aux pro-armes en France  « Jacques Chassaing, contributeur très actif pour le site ouvertement islamophobe Riposte laïque se fait par exemple le promoteur de l’Arpac et plus largement du port d’arme citoyen. «Interdire aux honnêtes citoyens d’être légitimement et légalement armé est criminel», écrit-il dans un article intitulé Des armes pour répondre aux terroristes »

 

Les propos n’engageant que ceux qui les écrivent et ceux qui les publient, j’adresse bien évidement quelques commentaires à la journaliste ou pigiste appointée, Charlotte Belaich, collaboratrice du quotidien français Libération. Média grassement subventionné pour relayer la com gaucho-bobo-socialo-démocrate  http://www.ojim.fr/nouvelle-infographie-liberation/   encadrée par Laurent Joffrin directeur de la publication et co-directeur de la rédaction. Laurent Joffrin, de son vrai nom, Laurent Mouchard. Si.  http://www.liberation.fr/auteur/1867-laurent-joffrin   http://www.liberation.fr/france/2016/07/16/apres-nice-l-effroi-ne-doit-pas-tout-submerger_1466560

 

Tel est le pedigree du loulou en chef.

http://ripostelaique.com/loccupation-80-collabos-venaient-de-gauche.html

Tel est le cadre dans lequel s’exprime Charlotte Belaich en affirmant « … Dans un pays où la culture des armes est quasi inexistante, il existe des gens pour promouvoir le port d’arme citoyen. Un combat qui prend une nouvelle dimension après les attentats, mais se cantonne encore essentiellement aux sphères confidentielles de l’extrême droite… »  http://www.liberation.fr/france/2016/08/25/le-contexte-securitaire-profite-aux-pro-armes-en-france_1474029

 

Deux étourderies de la journaliste pour commencer. L’armurerie civile française (pour ne parler que de celle-ci) a été un fleuron mondial. Charlotte Belaich doit donc apparemment ignorer ce que fût, entre beaucoup d’autres, Manufrance, et les fabricants de l’industrie armurière de France et de Saint-Etienne (autrefois Armeville). 

 

Quand à l’extrême droite, même confidentielle, force est de constater que la journaliste a rejoint Calvar (DGSI) et Valls qui croient ou tentent de faire croire qu’elle existe encore.

 

« … Le Parti de la France, fondé par Carl Lang, ex-cadre du FN, a pour sa part appelé à la constitution d’une Garde nationale armée composée d’au moins 100 000 personnes. «Le principe du terrorisme est de frapper là où l’on ne s’y attend pas, là où il n’y a pas de risque de réponse. Cette réponse doit donc être citoyenne, après un processus de sélection, de formation et d’entraînement», explique Carl Lang. A la différence des réservistes de François Hollande, armés quand mobilisés sur des opérations, les membres de cette garde «seraient armés en permanence, même quand ils ne sont pas en uniforme»… » 

 

Bien entendu, Charlotte Belaich passe sous silence l’hypocrisie d’une garde nationale, façon Hollande : http://ripostelaique.com/hollande-va-devoyer-garde-nationale.html, de même que les pertinentes analyses connexes du Général Antoine Martinez  http://ripostelaique.com/le-general-martinez-a-pointe-du-doigt-la-trahison-de-valls-et-des-siens-face-a-lislam.html 

 

ou encore cette contribution de l’Association de Soutien à l’Armée Française : http://ripostelaique.com/lasaf-preconise-de-mettre-detat-de-nuire-totalitarisme-islamiste-france.html

 

et enfin, cette évidence :  http://ripostelaique.com/larmee-debusquer-racaille-a-domicile.html

 

 

Le coup de la com Obama-Clinton sur les méfaits des armes à feu, sous entendu celles des braves gens

 

« … Peut-être n’est-il pas superflu de rappeler qu’aux Etats-Unis, les armes à feu tuent bien plus d’Américains que le terrorisme. Entre 2001 et 2013, environ 3 000 personnes sont décédées dans des attentats terroristes, un peu plus de 400 000 à cause des armes… » 

 

Voilà qui va un peu vite en besogne, même en matière de désinformation. Et témoigne, pour le moins, d’une paresse intellectuelle de  Charlotte Belaich , en mission et es-qualité, s’entend. 

 

Alors que la journaliste cite : « …Sur le site Contrepoints, un certain Marius Joseph Marchetti assure ainsi que «réclamer le port d’arme, c’est renouer avec l’esprit de la Révolution française». «En effet, le port d’arme n’est devenu illégal qu’en 1939, confirme Laurent Franck Lienard, avocat. Les Français étaient armés, il y avait même ce qu’on appelait des pistolets de dames mais on ne peut pas s’appuyer sur cela et sur la Déclaration des droits de l’homme. Il faut prendre en compte la situation actuelle, la société est beaucoup moins criminogène.», elle omet de relater les nombreux articles de ce site sur la réalité historique des Etats-Unis (le fameux amendement n°2 de leur Constitution et la salvatrice organisation de la NRA) et les vrais chiffres, et leur ventilation http://www.contrepoints.org/?s=armes

 

L’article de Charlotte Belaich  comporte donc beaucoup d’omissions et de lacunes, dont la prochaine actualité :  http://ripostelaique.com/legislation-europeenne-armes-combat-reprend-septembre.html  

 

Celui-ci qui est une approche de la question en matière de droit : http://ripostelaique.com/pour-une-riposte-armee-et-une-reforme-de-la-legitime-defense.html et qui renvoie à :  http://www.institutpourlajustice.org Institut dont elle aurait pu faire connaître les actions.

 

Et enfin beaucoup d’articles  produits par mes soins sur la nécessité d’armer la Nation : http://ripostelaique.com/author/jacques-chassaing

 

Quelle méconnaissance ou mépris de l’Histoire quand on collabore à Libé que de pas rappeler que la Libération de la France s’est faite par les armes. Celles des Alliés, comme celles des patriotes. Et qu’il n’en ira vraisemblablement pas autrement pour riposter aux auteurs d’attentats islamistes.

 

Cependant, Charlotte Belaich a eu une bonne initiative dans son écriture téléguidée. Celle de balayer le panorama des acteurs engagés pour promouvoir le port d’armes aux citoyens. Avec comme résultat de les faire connaître aux quelque 80 000 et 10 000 lecteurs de Libération, print et web (lesquels ne s’additionnent pas forcément d’ailleurs)   http://www.acpm.fr/Support/liberation

 

Jacques Chassaing