Libération s’indigne : que des Blancs dans l’équipe d’Italie !

 

Alors que l’équipe d’Italie s’apprête à disputer son deuxième match de l’Euro, après sa victoire contre la Turquie, l’inénarrable journal Libération s’indigne : pas de diversité dans l’équipe d’Italie, il y a quelque chose qui cloche… De quoi remettre en cause le droit italien de la nationalité, trop basé sur le droit du sang, dixit la »Pravda » du boboisme germanopratin : c’est à cause de cette anomalie, ce vestige d’un autre âge que la squadra azzura ne compte aucun joueur d’origine extra-européenne. Et même de non-Italien de souche, car effectivement cette « Nazionale » porte bien son nom : elle est vraiment nationale.

Mais pour Libé, pour la gauche et les mondialistes, de national à nationaliste, il n’y a qu’un pas. Sur les réseaux sociaux, la fameuse « diversité » bien de chez nous s’est déchaînée suite à la présentation de la photo officielle de l’équipe transalpine : « Pas un Noir, pas un Arabe, je suis dégoûté wesh », « On dirait un défilé de l’armée de Mussolini », « Mussolini aurait été content » et tant d’autres réflexions d’une finesse et d’une subtilité rares. Et en plus, suprême outrage, les azzuris n’ont visiblement pas l’intention de mettre un genou à terre, en hommage à Black Lives Matter. Beaucoup déplorent la non-sélection de Moise Keane et de Stéphane El Sharawy : mais le premier revient de blessure, le second est en petite forme. Mais le sélectionneur devait les prendre quand même, c’est devenu une obligation.

Car aujourd’hui, pour tous ces gens, le fait d’être blanc suffit pour être considéré comme raciste. Et ce en dépit des récents faits divers, qui démontrent, s’il le fallait, que loin d’être l’apanage des Européens, certaines victimes désignées du racisme ont largement dépassé leurs supposés « maîtres » en la matière. À en croire tous ces gens, il faudrait presque instaurer des quotas dans les équipes de sport : mais à ce jeu- là, quid de l’équipe de France ? Faudra-t-il sortir Kante pour le remplacer par Digne, au nom de l’équité raciale ? Au vu des commentaires, le responsable des réseaux sociaux de la fédération de foot italienne a soupiré : « Nous vivons dans un monde de fous »… Un monde de fous où un journal français s’arroge le droit d’exiger du peuple italien qu’il change son code de la nationalité, une injure à la doxa mondialiste : telle est la conception gauchiste de la liberté et de la souveraineté des peuples…

Olivier Piacentini

image_pdf
0
0

27 Commentaires

  1. L’Italie fait ce qu’elle veut chez elle. Point barre. Les journalistes français feraient bien d’imaginer autre chose que la société pourrie qu’ils nous préparent parce qu’ils en seront forcément les premières victimes.

  2. je lis les commentaires et je vois que personne n’a compris le vrai problème et pourquoi cette équipe italienne énerve tellement de monde
    c est tout simplement que n importe quel observateur impartial voit bien qu elle est meilleure que l équipe de fronce et c est là tout le problème mais on a mbappe et ça équilibre un peu

  3. Ça change de l’équipe de F. La France, une équipe haute en couleurs!

  4. Très belle analyse et enfin un pays réaliste et réactif….

  5. Et l’Italie gagne tous ses matches 3-0.
    Contre des Métèques, en plus.
    Que de scandales.

  6. Moi qui me fout complètement du foot, mais alors vraiment complètement, voilà qui me pousse à regarder l’équipe (vraiment nationale) d’Italie !

  7. C’est vrai qu’il y a beaucoup de caucasiens dans les équipes d’Algérie, de Tunisie, du Maroc et d’Afrique en général ! ??? Les articles de Libé, c’est la libération des sphincters…de la m… !
    Voir cette équipe italienne composée de vrais Italiens, c’est le pied !

  8. Les Italiens ont une équipe digne de représenter l’Italie, la rance (orthographe voulue) c’est plutôt une équipe cocktail mais de quel pays ??? c’est affligeant de voir ça et j’espère qu’ils seront éjectés de la coupe rapidement !!!

  9. Le Nigéria, pas un seul blanc, le Sénégal, pas de blanc, la Cote d’Ivoire, pas de blanc, c’est pas du racisme ça ?

  10. L’Italie a une bien belle équipe nationale de foot ! Je suis supporter de cette équipe d’Italie qui a tout d’une équipe européenne !
    L’équipe de foot de l’Afrance ne m’intéresse pas !

  11. Laissons les braire !
    Apres avoir corrigé la Turquie, la squadra au style chatoyant et inspiré s est facilement imposée face à une équipe suisse très diversitaire .

  12. Libération veut faire la loi dans un autre pays! Qu’est ce que la parité?si on respecte le quota: 85pour100 de l’Italie est blanche, 15 pour 100 racisée donc…..ça ferait environ 10 joueurs blancs et 1 racisé!
    Ce qui serait le reflet de la population globale! Sinon….. ça serait de la discrimination envers les blancs! COMME EN FRANCE!

  13. Bravo l’Italie ! désormais je serai l’un de vos supporters…

  14. Combien compte-on de Blancs dans les équipe des pays africains du sud du Sahara ?

  15. sans les aides de l’état, ce torchon serait liquidé depuis longtemps

  16. les journaleux de libé n’ont pas remarqué que l’équipe turque non plus n’avait ni noir ni d’asiatique mais évidemment que des bons musulmans!

  17. Combien de noirs et de maghrébins à la rédaction du journal subventionné Libération, qui ne mérite pas son nom ?

  18. bravo a l’Italie,déja pour avoir foutue une branlée a la Turqquie ( 3-0) et de ne pas avoir de « faux’ italiens dans leur équipe A et méme celle de réserve,de ne pas mis le genou a terre tel des bovins et la je l’ai regarde et son bien parti pour battre la Suisse.

  19. Il faut voir les joueurs italiens entonner le « Fratelli d’Italia » à tue-tête, pendant que nos bleus (et pas seulement Benzema) font semblant de chanter la Marseillaise. Quelle différence de comportement. Eux sont fiers d’être italiens et de le montrer.

  20. Quelle que soit la couleur, cela reste des zozos qui courent après un ballon.

Les commentaires sont fermés.