Libération voit dans le soutien à l’Arménie une œuvre d’extrême droite !

À une amie je disais que la gauche était comme un rat coincé dos au mur. Cette gauche devenait dangereuse par ses actions et ses propos qui relèvent quasiment de la psychiatrie.

Le torchon qu’est Libération, tout comme la journaliste Sonia Devillers de France Inter Pravda, ou du facho rouge dit sociologue Lagasnerie en sont les preuves virulentes. (Source)

Que dit Libération ? « Au-delà du sort du Haut-Karabakh et des considérations anti-impérialistes, le sujet qui mobilise l’extrême droite française est ainsi bien la prétendue agression des musulmans azéris contre les chrétiens arméniens ».

Soutien à l’islam toute. Si vous faite remarquer que ce sont les Arméniens qui ont été attaqués, vous êtes un raciste, un militant de l’extrême droite. Effarant.

Soutien à la Turquie du Frère musulman Erdogan quand il continue en écrivant « Le conflit est ainsi présenté par l’extrême droite française comme un nouvel épisode de l’impérialisme d’Erdogan « l’Ottoman ». Celui-ci, après l’instrumentalisation des réfugiés, les tensions en Méditerranée ou son implication diplomatico-militaire dans le conflit syrien, est ainsi (re)devenu l’une des cibles favorites de l’extrême droite française. » Parce que Erdogan, par son occupation du nord de Chypre, d’une partie de la Syrie, son action en Libye, et son soutien à l’Azerbaïdjan ne serait pas, selon ce torchon gauchiste, de l’impérialisme ? Effrayant de manichéisme.

« L’extrême droite » défend l’Arménie parce qu’elle serait chrétienne.

Les droitistes de l’extrême seraient des adeptes de la croisade. Quelle idiotie ! Mais avant d’aller plus loin, rappelons que les croisades furent une action de légitime défense voulue par le pape de Rome, contre les envahisseurs arabo-musulmans de Jérusalem qui vandalisaient et volaient voire assassinaient les pèlerins chrétiens allant en Terre sainte pour prier sur le tombeau du Christ.

Les Turcs innocents de cette guerre ? Alors qu’ils considèrent les Azerbaïdjanais comme des frères turcs ? Mais au-delà, Libération gauchiste fait l’impasse sur les crimes turcs. Sur ces invasions, sur les occupations de territoire et surtout sur le génocide arménien commis par la Turquie et nié par elle depuis 1915.

Mais qui serait cette extrême droite ? Celle-ci n’est jamais définie par ce torchon gauchiste, tout comme d’ailleurs par les médias bien-pensants financés par les contribuables, en direct par la redevance, ou sous forme de subventions par l’État.

Quel est le parti d’extrême droite qui sévit en France ? Où sont les chefs de l’extrême droite qui parcourent les plateaux de télévision ? Sûrement pas à Radio France, France Inter, Info, France 2, France 3, Arte, et j’en passe, de ces voix du maître.

Est-ce madame Le Pen qui serait aux manettes de l’extrême droite ? Quelle rigolade ! Personne ne peut y croire un instant vu son parcours, ses actes, ses prises de positions sur l’islam, et son positionnement ambigu en politique flirtant parfois avec les Insoumis.

Est-ce les Identitaires vomis par la gauche ? Tous les Français savent que les Identitaires sont des souverainistes, des militants luttant contre l’islamisation de la France, mais surtout des militants défendant les spécificités régionales. Leurs discours n’ont rien d’extrême, juste du bon sens, au moins sur les envahisseurs clandestins.

Est-ce que ce serait des femmes et des hommes ayant le courage d’affirmer des vérités comme Éric Zemmour, Michel Onfray, Pierre Cassen, Élisabeth Lévy, Gilles-William Goldnadel, Pascal Praud, et peut-être André Berkoff et bien d’autres, chacun à leur manière ?

L’extrême droite n’existe pas en France hormis quelques groupuscules, quelques centaines de militants nostalgiques des nazis, voire de Mussolini, la plupart antisémites, mais ils ne sont pas prégnants sur l’échiquier politique français, et dans tous les cas, bien moins virulents que l’extrême gauche des Black Blocs et autres tarés antifas.

Pour tenter d’avoir une opinion juste sur cette guerre qui se déroule en ce moment, il faut tenir compte des actes suivants :

  • Celui de Staline séparant le Haut-Karabakh de l’Arménie en 1921 ;
  • Celui de la Russie de Vladimir Poutine qui compte les points ;
  • Celui de la Turquie d’Erdogan qui poursuit un programme ottoman en Syrie, en Irak, en Grèce, à Chypre et reste en conflit larvé avec l’Arménie ;
  • Celui de cette Arménie qui aimerait bien retrouver une partie de son territoire arménien naturel ;
  • Plus bizarrement celui d’Israël qui fournit des armes à l’Azerbaïdjan pour pouvoir surveiller à revers l’Iran.

Beaucoup d’acteurs, mais point d’extrême droite. Juste une mauvaise foi manifeste des journalistes gauchistes. Soulignons que « Libération » s’est retrouvé coincé du fait que Macron s’est solidarisé avec l’Arménie contre la Turquie. Alors Macron serait-il d’extrême droite ?

Libération à la gamelle a retiré son article. Heureusement, il y a des patriotes qui ont fait des captures d’images pour souligner leur hypocrisie.

Gérard Brazon

 

image_pdf
0
0

22 Commentaires

  1. Il y a longtemps que Libé est converti à l’islam plus musulman que les musulmans sans connaître le Coran les Hadiths la Sunna. Ils sont completement à la ramasse ne plus parler de ce canard.

  2. Libération est la propriété de l’israélien Patrick Drahi, et son rédacteur en chef est l’israélien Dov Alfon. Elle ne va défendre ni les intérêts de la France ni ceux des Arméniens, qu’ils soient de l’Arménie ou du Karabach.Selon le site de Public Radio of Armenia, ces derniers jours des avions cargos ont fait la navette entre l’Azerbaidjan et Israel pour ramener du matériel militaire.L’Azerbaidjan utilise entre autres des drones, des moyens de communication radio, des missiles de longue portée LORA israéliens pour bombarder des villes et villages arméniens depuis 400 km d’éloignement! Des moyens de communication israéliens ont été saisis par les Arméniens, ils comportaient des communications en arabe, entre djihadistes venus de Syrie, sans doute via la Turquie.

  3. il faudra nous en imprégner . libération est pourtant un magnifique journal (rire)….son titre est trompeur on pourrait s’imaginer qu’il veut nous libérer. Voyons de quoi, de qui les français voudraient être libérés ?
    je suis tombé (pour de faux, on ne sait jamais) sur leur deux premiers articles de leur « code de conduite »… article un ; toute critique de l’islam ou d’un pays islamique ne peut être l’oeuvre que des forces fascistes d’extrême droite .
    article deux: pour toute défense de l’hydre chrétienne se reporter à l’article un…

    • Quand on sait qu’un des créateurs fût Sartre et sa compagne intermittente Simone de Beauvoir. Ils étaient des planqués sous l’occupation et que Simone à participer à Radio-Paris. On peut se poser des questions sur ce quidam infect né dans le quartier riche du 16iém de Paris.
      C’est fou ces fils de bourgeois qui crachent dans la soupe et en plus, marchent sur la gueule du peuple. Ce pur Léniniste, puis Maoïste considérait qu’il fallait égorger l’anti communiste.

      • Sartre fut avant tout un politicien. J’ai vainement essayé de lire son oeuvre mais la nausée m’a submergé avant d’y parvenir.

  4. Il faut leur expliquer à Libération que l’extrème droite n’existe pas ,par contre l’extréme gauche du faite qu’il en font partis.

  5. oui tout ceci est vrai mais quel rapport entre cet article et l’extrait du journal libération parlant du refus des suisses, dont je fais parti, d’avoir à subir les appels à la haine que le singe hurleur gueule du haut de sa tour ??

    • En effet, c’était surtout pour afficher le titre de Libération. Désolé

  6. ben c’est un peu vrai, l’ue, l’onu, les usa sont bien passifs, même poutine garde ses distance, quant à israel, elle armerait l’azerbaidjan ! honte à elle si c’est vrai!
    avez vous aussi entendu le vatican ?
    il ne fait pas bon être chrétien dans ce monde

    • Israël est un état et comme tous les états ce sont des monstres froids. Pas de coeur, que des intérêts. L’Iran est la cible et armer l’Azerbaïdjan lui permet de surveiller l’Iran en arrière de sa frontière.
      En effet, la chrétienté souffre et le Vatican s’en moque.

  7. rapellez moi la date de l’arret de l’occupation de la france par les arabes…..830,et le debut des croisades…..1099…..que des incultes!

  8. Merci pour ta capture. Je lus toujours les titres de ce torchon… Je le fais du mal tellement je suis affligé de voir leur bassesse et leur inculture crasse les soutiens du kampuchea populaire des sinistres khmers rouges. … Ce jour là. Ce journal racoleur pour révolutionnaire de salon est devenu un torchon à mes yeux que plus jamais rien ne pourra réhabiliter

  9. L’Abberation, le quotidien que tous les patriotes adorent détester…

  10. Sans compter la réalité supérieure que je n’ ai pas prise en compte dans mes pots sous l’ article précédent de Philippe ARNON: la Turquie est l’ ennemi mahométan le plus actif et le plus immédiat des pays d’ Europe, France et Allemagne en tête. Comme par hasard les deux pays les plus turcophiles car le maquereau macron en langue picarde ne fait que feindre de soutenir l’ Arménie en vue de l’ échéance de 2022 déjà très compliquée pour lui mais ce ne sont là que des paroles en l’ air. Les Libanais l’ ont bien compris qui l’ ont renvoyé dans les cordes et surtout hors du pays du Cèdre.

  11. Mussolini extrême-droite ? Je crois me souvenir qu’il venait plutôt de la gauche.

    • Exactement ! C’est un produit de la gauche de l’époque. Merci de le souligner. Il avait eu des divergences avec ses coreligionnaires… et il s’en était démarqué. Les gauchistes détestent le pouvoir quand ce sont les autres qui l’exercent, même s’ils ont été élus. Et le pire vient quand ils arrivent au pouvoir. C’est la dictature sous diverses formes. Ils sont odieux.

    • Oui en effet Mussolini était de gauche, fidèle à ses origines et quasi d’extrême gauche et il fût le premier à associer le socialisme avec le nationalisme pour en faire une arme d’évolution économique pour son pays qui était un pays du tiers monde qui exportait ses ouvriers. A sa prise de pouvoir, il reçu un message d’admiration d’Hitler. Mussolini détestait Hitler dans les années 30. C’est la France socialiste qui refusa la main tendu de Mussolini et qui finalement, avec l’Angleterre, jeta Mussolini dans les bras d’Hitler. Le fascisme était un régime policier et autoritaire, comme celui de Franco, mais pas un régime nazi et raciste.
      En 23 ans, il fît de l’Italie, un pays qui exportait son blé contrairement à ce qui se passait dans les années 1910. Il fit la troisième Marine militaire d’Europe.
      Il n’avait pas de guerriers, mais des chanteurs comme il l’a dit plus tard. Rappelons que l’Italie, comme la France et la Roumanie, ont su protéger les Juifs dans la mesure du possible contrairement à la Pologne, l’Ukraine, et autres pays de l’est.

      • « C’est la France socialiste qui refusa la main tendu de Mussolini »
        Aurait-il fallu cautionner la conquête de l’Ethiopie ?

Les commentaires sont fermés.