Liberté, égalité, adelphité : ils réécrivent la Constitution, avec l’écriture inclusive !

Publié le 20 avril 2018 - par - 53 commentaires - 2 099 vues
Share

Qu’avons-nous donc fait pour mériter cela ?

Des incultes, des névrosées, des hystéro-dingues vouant leur vie à essayer d’avoir une revanche sur les hommes qui ne leur ont rien fait…

Et ces dingues font partie, naturellement, du Haut Conseil à l’égalité entre hommes et femmes (merci Hollande).

Et ce Haut conseil qui n’a pas été élu se permet de faire des propositions de modification de NOTRE CONSTITUTION qui seront votées, bien entendu, par les LREM aux ordres de Macron pour qui les désirs de Schiappa sont des ordres.

Après tout il y a là une cohérence. Ils veulent changer la France et les Français. Il est donc normal qu’ils changent notre constitution…

Certes, il faut à Macron une majorité des 3/5 ème, mais il est suffisamment roué pour insérer dans la nouvelle Constitution quelques points auxquels tiennent ses ennemis pour que ces derniers votent l’ensemble.

Et il est clair que le clan gauchiste (suivez mon regard…) sera en état orgasmique avec le changement de quelques mots.

Quant aux recommandations des tarés de service, les voici, cardiaques s’abstenir :

Le Haut conseil à l’égalité entre les femmes et les hommes a fait neuf recommandations parmi lesquelles il propose de changer « droits de l’Homme » en « droits humains » et de garantir le droit à la contraception et à l’avortement.

Écrire « droits humains » et non plus « droits de l’Homme », garantir le droit à la contraception et à l’avortement : le Haut conseil à l’égalité entre les femmes et les hommes (HCE) fait neuf recommandations de modification de la Constitution, dans un avis publié mercredi.

De « droits de l’Homme » à « droits humains ». La révision constitutionnelle annoncée est « une opportunité de reconnaître encore davantage l’égalité entre les femmes et les hommes comme principe fondamental de l’organisation des pouvoirs publics et de notre société », écrit le HCE dans cet avis. Parmi ses neuf recommandations « pour une Constitution garante de l’égalité femmes-hommes », le Haut conseil suggère de remplacer l’expression « droits de l’Homme » par « droits humains », formulation utilisée selon lui « par la plupart des pays francophones ».

Écriture inclusive et remise en cause du terme « fraternité ». Il recommande de « recourir à une écriture égalitaire », en utilisant la double flexion (« les ambassadeurs et ambassadrices »), des termes épicènes (« l’électorat ») ou le point médian (« les député.e.s »). Il propose de « conduire une réflexion sur l’usage du terme ‘fraternité' » dans la devise de la République, suggérant des alternatives comme « adelphité » ou « solidarité ».

L’avortement et la contraception comme droits constitutionnels. Plusieurs recommandations visent à « garantir le partage du pouvoir à égalité », par exemple en écrivant « la loi ‘garantit’ – et non plus ‘favorise’ – l’égal accès des femmes et des hommes aux mandats électoraux et fonctions électives (…) ». Afin de « garantir de nouveaux droits fondamentaux », le Haut conseil recommande également d’insérer un nouvel alinéa dans le préambule de la Constitution, disant que « la République garantit le droit à la contraception et à l’avortement, ainsi que le droit à une vie sans violence sexiste et sexuelle ».

Il suggère également de « reconnaître le principe de la budgétisation sensible au genre, à l’instar de la Constitution autrichienne », notamment en ajoutant que les lois de finances et de programmation « s’inscrivent dans l’objectif d’égalité entre les femmes et les hommes ».

http://www.europe1.fr/politique/egalite-femmes-hommes-le-haut-conseil-recommande-de-modifier-la-constitution-3629318

Une catastrophe, une Constitution qui ressemblera et à Schiappa et à Macron, je ne vous dis pas le ridicule et la monstruosité.

-Droits humains au lieu de Droits de l’Homme ? Juste pour utiliser le terme anglais qui n’a rien à voir avec les Droits de l’Homme (liés à ceux du citoyen chez nous…. Il s’agit tout simplement d’abolir l’essence de la Déclaration de 1789 pour prendre comme modèle celle de 1848 qui n’a rien à voir.

Les Droits de l’Homme concernent des droits fondamentaux, valables partout, en tous temps. La liberté, l’égalité, la fraternité.

Les droits humains (human rights) sont une dérive des droidelhommiste, dérive idéologique et politique qui n’a plus rien à voir. C’est un fourre-tout où chacun met ce qui lui tient à cœur… Certains osent même dire que porter le voile serait un droit humain…

Un extrait ci-dessous d’un ancien article de notre juriste Maxime pour éclairer le débat :

L’instrumentalisation des droits de l’homme, politiques (première génération) comme économiques et sociaux (deuxième génération) est en fait l’oeuvre d’ennemis des droits de l’homme.

La « néo-gauche » dite encore la « gôche » en fait partie.
Les droits de l’homme sont nés notamment de la Charte « Magna carta », qui s’inscrit elle-même dans la tradition des chartes médiévales conçues comme l’octroi de droits à une collectivité réduite (par exemple, les chartes de communes, les chartes de franchise : https://fr.wikipedia.org/wiki/Charte_de_franchises).Ces chartes sont un élément du patrimoine commun européen et les ancêtres des textes les plus vénérables qui soient, notamment la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen.

Les droits fondamentaux, quelle que soit leur nature, comme la démocratie, se pratiquent idéalement dans des unités politiques restreintes. Plus leur champ d’application s’étend, plus il devient difficile d’en faire respecter les principes, en sanctionnant les abus. Nos gouvernants le savent parfaitement car c’est une classique de la philosophie politique ; on le dit moins, voire jamais, pour les droits de l’homme, qui en sont pourtant le complément indispensable.

Un Etat comme la France, c’est le maximum qu’on puisse faire pour ne pas trop s’éloigner de l’idéal des cités grecques antiques corrigé et enrichi par le projet révolutionnaire. C’est pourquoi aussi les Etats-Unis se sont constitués selon une structure fédérale.

Européaniser ou mondialiser la démocratie et les droits de l’homme, c’est mettre en échec la réalisation de ces idéaux ; c’est pourquoi politiques comme puissances économiques agissent généralement de conserve pour détruire les entités nationales. C’est là une profonde régression résultant d’une politique d’extrême-droite, la vraie !

http://resistancerepublicaine.eu/2016/09/27/les-veritables-ennemis-des-droits-de-lhomme-sont-hollande-taubira-et-leur-clique/

Ecriture inclusive… Ben voyons… On a déjà dit tout le mal que l’on pense de ces pauvres tarées qui sont incapables de se sentir exister si elles ne sont pas visées explicitement dans un texte… Le sentiment d’appartenance à un groupe orthographié au masculin, elles le vivent comme un affront. Et au lieu d’aller voir un psy, voilà qu’elles imposent leurs blocages à tous avec la complicité active de Macron.

Par contre, remplacer la fraternité par l’adelphité… c’est gravissime.

En sus d’être une stupidité étymologique, en grec le frère c’est « adelphos », la soeur « adelphè »… Et quand on dit adelphité, tous les hellénistes entendent « ensemble des frères ».

Mais le plus grave, c’est qu’ils veulent remplacer un mot très clair et très riche, figurant sur les frontons de nos mairies, faisant partie de notre patrimoine, par un autre qui n’a pas le même sens du tout.

La fraternité, comme l’égalité, n’a pas de sexe. C’est une valeur, une idée… Elle signifie que l’autre, le citoyen, au-delà de son sexe, de sa naissance, de son métier, de son niveau social… est le même que soi. Et qu’on lui doit aide et assistance, parce qu’il fait partie de la même nation.

Un gros mot, nation. Qui disparaît, bien sûr, avec l’adelphité qui désignerait selon une définition trouvée via google des relations solidaires et harmonieuses entre êtres humains, femmes et hommes.

Plus rien à voir avec la fraternité.

La fraternité renvoie avec la vieille idée romaine de bien commun (res publica) l’adelphité renvoie à deux sexes considérés comme en guerre, et auxquels on consacrerait des efforts pour éviter la guerre.

Quel retour en arrière, quelle décadence… Passer du grand tout à l’individu et à ses petites histoires – freudiennes – : avoir un pénis ou pas.

En complément, un extrait d’un article de Maxime qui évoque fort bien les spécificités de la fraternité et montre que la solidarité induite par l’égalité et la fraternité ne peut concerner que les nationaux, pas ceux qui viennent d’un autre pays… Ceci explique peut-être, aussi, l’empressement des femelles à modifier notre Constitution :

La solidarité nationale est réservée aux citoyens dans la Déclaration de 1789, un texte qui a une valeur juridique suprême.
La Constitution de 1958 proclame aussi la devise « liberté, égalité, fraternité » dans son article 2.
Implicitement, la fraternité est prescrite entre citoyens puisque dans la Déclaration de 1789, la liberté et l’égalité sont aussi proclamées mais seulement au bénéfice des citoyens.

Le préambule de la Déclaration est sans équivoque, qui proclame que la Déclaration est adoptée « afin que les réclamations des citoyens, fondées désormais sur des principes simples et incontestables, tournent toujours au maintien de la Constitution et au bonheur de tous » (au sein du groupe des citoyens, les autres Etats indépendants font ce qu’ils veulent en revanche).
La fraternité étant sur le même plan que la liberté et l’égalité, même si la Déclaration ne s’y réfère pas, c’est entre citoyens de la même façon qu’elle est établie. Elle justifie que la solidarité ne soit que nationale.

Les textes ultérieurement ratifiés, d’inspiration mondialiste, sont contraires à notre identité constitutionnelle.
Une Constitution peut être modifiée, mais elle peut être aussi dénaturée quand l’assemblée réussit à faire passer des mesures qui contredisent dans leur logique les textes préexistants et non abrogés.
Le régime républicain a une certaine cohérence. S’il devait y avoir du droit naturel, il se trouverait dans cette cohérence objective.

La République défigurée n’est plus la République. « La République en marche » n’est pas la République.

http://resistancerepublicaine.eu/2017/07/02/grace-aux-articles-4-et-10-de-la-ddhc-de-1789-on-peut-interdire-limmigration-musulmane/

L’avortement et la contraception inscrits dans la Constitution comme des droits fondamentaux ? Mais c’est une hérésie, un scandale, un non-sens. Et c’est une pro-avortement et une pro-contraception qui vous le dit !

Aucun droit sociétal ne doit être inscrit dans la Constitution parce qu’ils dépendent de bien des choses et d’abord de la volonté individuelle de chacun. Sans parler de circonstances particulières où l’intérêt général imposerait d’y avoir recours ou de ne pas y avoir recours. Il faut des lois pour les autoriser, les permettre, mais ils ne peuvent pas être gravés dans le marbre de la Constitution.

Le pouvoir est aux mains de fous, de médiocres, de déséquilibrés…

Ils voteront peut-être tout cela… Mais il en est de ces sottises comme des autres, nous les abolirons quand nous aurons gagné la guerre qui éclatera forcément un jour ou l’autre. Ou alors nous serons morts et nos descendants auront quitté la France, prête pour remplacer leur Constitution féministe par la Charia.

Christine Tasin

http://resistancerepublicaine.eu/2018/04/19/liberte-egalite-adelphite-ecriture-inclusive-et-droits-humains-ils-reecrivent-la-constitution/

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
Stefdu53

Ils n’ont que cela à foutre. C est déconcertant

Dissident

Ce délire était inscrit dès le mariage pour touzes ! Il fallait être naïf ou un tantinet de mauvaise foi pour ne pas l’avoir compris. Quand on accepte de « marier » (sic !) deux mecs ou deux nanas ensembles, le reste suit, inévitablement …
Nous y sommes.

Antitotalitaire

Ils nagent plein délire orwellien.

denis

Liberté,égalité,choucroute…(Jean Yanne dixit)

Eschyle 49

Comme dans la pièce  » Le prénom  » , d’abord remplacer  » adelphité  » par  » adolphité  » ; ensuite , mettre en musique : https://www.youtube.com/watch?v=fc-DgRO1SrQ

patito

la présence permanente de la gourdasse au sourire niais auprès du gourou cosmoplanétaire avait pour but de nous enfumer avec le plus grand problème que rencontrent les français actuellement : savoir si l’humour de TEX devait être puni toutes affaires cessantes en oubliant le chômage , la dette , l’invasion ….
etc la liste est longue ….
c’est loupé et on peut la ranger au placard

Jean-Marie

Jeanne!!! Au secours!

JCML

La constitution des USA « Acceptée le 17 septembre 1787 par une convention réunie à Philadelphie, elle s’applique depuis le 4 mars 1789 » avec ses 27 amendements à plus de deux cents ans; la nôtre à juste 60 ans et nos élites n’arrête pas de la bricoler en fonction de leurs états d’âme, surtout pour y injecter des inepties.

JCML

Et si, de temps en temps on parlait des « devoirs de l’Homme ».

Fleur de Lys

20 avril 1968, à Birmingham, l’homme politique britannique Enoch Powell tient son discours « Rivers of blood », (VIDEOS)

« Nous devons être fous, littéralement fous à lier dans ce pays, pour autoriser chaque année l’entrée de 50.000 personnes, qui seront à l’origine de la future augmentation de la population d’origine immigrée. J’ai l’impression de regarder ce pays construire frénétiquement son propre bûcher funéraire. » Enoch Powell – 20 avril 1968

http://www.prechi-precha.fr/20-avril-1968-a-birmingham-lhomme-politique-britannique-enoch-powell-tient-discours-rivers-of-blood/

Fleur de Lys

Marine le Pen accuse la France Insoumise de chercher à favoriser la submersion migratoire. (VIDEO)

http://www.prechi-precha.fr/marine-pen-accuse-france-insoumise-de-chercher-a-favoriser-submersion-migratoire/

dufaitrez

L’Homme est un terme générique consécutif au « Genre Humain » !
La Constitution n’est pas là pour enfermer le Peuple dans des Devoirs mais lui ouvrir des Droits. D’où la « Liberté ».
Elles n’aiment pas les Hommes ? Sauf à Verdun sans doute !!!
Fardées, maquillées pour attirer les Hommes, elles les repoussent ensuite. MALADES !

Labranche

Cette discussion me rejoint : 1) Bien d’accord, « Liberté, Égalité, Fraternité » concerne les citoyens de France. Aux autres de faire de même dans leur propre pays. 2) Les droits marchent avec les devoirs. Mais là c’est silence !!!. 3) La procréation est un devoir-naturel. Sauf viols, malformations et cas limites, l’avortement est un acte contre-nature. Conseillons à ses défenseurs acharnés de s’avorter eux-mêmes. Il n’est pas trop tard. D’ailleurs notre société se suicide à force de n’accueillir que les enfants souhaités.

grélaud

Seriez-vous favorable à la démission ou destitution de E. Macron président de la république Française?

42.631 participants.
Oui

95 %

Non

5 %

Ne se prononce pas

1 %

Retour au sondage Voir les commentaires

gyfal

J’ai comme une envie de relire … Les précieuses ridicules!
J’espère ne pas me retrouver au tribunal (la « conophobie » cela existe?)

Jean marc

ÉGALITÉ, LIBERTÉ, FRATERNITÉ, OU LA MORT , la commune de Paris avait imposer ses mots sur les mairies et sur tous les édifices publics. les mots OU LA MORT ont disparu, ils devaient sûrement faire peur à la bourgoisies de cette époque, surtout quand ont avaient pas l’intention de respecter les trois premiers.

Pierre

Pour une fois Christine, je divergerai de vous. Je trouve en effet le terme « adelphité » assez beau. Parlant sous le contrôle de l’agrégée de lettre classiques que vous êtes, « adelphos » signifie « frère » en grec : pouvez-vous me confirmer ? Le terme proposé reconnaît donc nos racines grecques d’une part, il est euphonique et esthétique d’autre part. Où, par conséquent, est le mal ? Je prendrai connaissance de votre réponse, Christine, avec le plus grand intérêt.

hathoriti

Ils ont perdu la boule et leur haine de la France leur fait perdre le nord ! Malgré leur assurance (je parle de macron et de ses sbires, de la schiappa and co), ils ne savent pas où ils vont et ne savent pas d’où ils viennent, puisqu’ils rejettent le passé, donc ces décérébrés ne savent même pas où ils sont …! Grave ! C’est la confusion totale ! La pire que nous ayons jamais vécue ! Et vous savez quoi, Christine ? Dans l’Eglise catholique (la vraie, pas celle à bergoglio) on nous apprend que la confusion, c’est le signe du diable, de Satan ! Je sais bien que ne croyez pas, (c’est pas un reproche !) mais j’avoue que c’est troublant…

Peg

Tout à fait Hathoriti, la confusion est le signe du diable, et il est déchaîné!

Carter

Ce qu’il faut comprendre, c’est que même si le « droit » à l’avortement était inscrit dans la constitution, qu’il serait garanti pour les 1000 ans à venir, ça ne leur suffirait pas. Ce qu’ils veulent, c’est nous exterminer, et donc que les Françaises (blanches, évidemment) avortent en masse. ils veulent leur quota d’avortements à tout prix. Je ne serais même pas étonné que l’avortement devienne d’ici quelques années obligatoire dans certains cas – par exemple, pour toutes les mineures, pour toutes les filles-mères célibataires, etc… Bien entendu, cela ne concernerait que les Françaises de souche.

Peg

Je suis persuadée que l’avortement obligatoire (pour les blancs par exemple) est pour bientôt.

hagdik

Une équipe de tarés pilote le navire depuis plus de 30 ans.
Leurs descendants, tarés parmi les tarés ont pris la relève.
Si on ne les sort pas de la passerelle à grands coups de pieds au cul, le navire finira sur le sable !

Jean Neymar

Il y avait quoi dans leurs biberons à tous ces atrophies mentaux ???
Qu’ont ils inventé ou produit de positifs ces petits merdeux qui veulent refaire sinon détruire leur monde.
Pas même capables d’écrire, voire de construire une phrase sans y inclure deux ou trois fautes d’orthographe.
Les merdias donnent la priorité à toutes sortes de connards et minorités de médiocres et feignants professionnels parce que ça  » fait vendre »!! Et le bidochons de base s’en délecte, incapable qu’il est d’avoir une opinion personnelle. L’anesthésie télévisuelle made in hollywood fonctionne à merveille……… Pauvre petit peuple soumis

Sniper83

Quand on voit la décrépitude, le merdier intégral qu’est devenu ce pays….il est normal de trouver de plus en plus de gens qui souhaitent le quitter définitivement ! j’en suis et pour moi c’est un aller simple pour la Tasmanie !!! à bon entendeur…!!!

Antitotalitaire

Diable(de Tasmanie)!
Histoire de rire un peu, mais il y a de quoi être plutôt en colère.

patphil

adolphité, ça ressemblerait un peu à adolfhitlé ,non?

patphil

ils sont vraiment devenus fous!
enfin dans cent ans les gens rigoleront, mais nous aujourd’hui on subit ces crétineries

Pierre Lesincère

Le vrai responsable de toute cette ignoble décadence, c’est l’électeur, ou mieux, c’est le non-électeur, de fainéant faussement irresponsable.

A cause de sa passivité, des monstres émergent. Les piranhas deviennent requins et les valets de la finance – tel le Macron – accèdent au pouvoir ; au risque de détruire l’identité de la France, mais surtout celle des vrais Français…

Sale con de non-électeur…

Zorglub

Votre dernière phrase resume tout .Et l’avant dernière nous guette de plus en plus chaque jours.

Tskvi

Liberté, égalité, ADOLPHITÉ!
Et un point Godwin, un, siouplait!

jirel

vous étiez quand même contente que des femmes se battent pour le droit de vote, la possibilité d’avoir un compte en banque et travailler sans demander la permission de votre mari, la possibilité d’accéder à la contraception et l’avortement, etc. Et maintenant vous crachez sur elles ?

didile

On nous a dit et répété que mai 68 avait eu comme point de départ l’interdiction pour les garçons de pénétrer dans les dortoirs des étudiantES.
Qu’allaient donc faire ces filles dans les universités ,apprendre à laver la vaisselle.?
Alors le blabla convenu depuis des siècles sur les femmes qui n’avaient pas le droit de travailler ,ça commence à dater.
Elles ont eu le droit de vote très tard c’est vrai ,parce que les communistes et la
gauche ne voulaient pas le leur donner ,craignant qu’elles votent comme les curés leur diraient de le faire .Déjà ,ils les prenaient pour des c…et les méprisaient fortement .
Les femmes auraient pu avoir une certaine reconnaissance pour les féministes si ces dernières avaient gardé la tête sur les épaules ,mais désormais ,elles partent en vrille.

Peg

Pas le droit de travailler les femmes? Parlez-en à mes arrière grand-mères!

Gilbert Dispaux

Merci à vous, mon adelphè (ou devrais-je écrire « ma » adelphè ?) pour ce merveilleux article qui met en évidence le ridicule de celles et de ceux qui, à défaut de pouvoir changer le monde, voudraient changer la langue.
Des gens de votre qualité me font aimer la France.

a.picadestats

Merci Christine de nous alerter sur ce sujet comme vous l’avez fait sur la charia.
Leur chemin pour tout bouleverser est encore bien long…et ils nous trouveront en embuscade.
Pour l’instant ils s’agitent bêtement!

didile

On est au bord de la guerre civile ,ça se castagne partout,dans les ZAD,les facs ,les rues,les forces dites de l’ordre qu’on empêche d’en mettre ,luttent non pas contre les casseurs mais contre le burn out qui les attend ,et voilà que nos sodomites d’insectes ailés nous balancent à la figure l’ adelphéité.
Il y a pourtant quelque chose de plus urgent à faire ,c’est de nous trouver une féminisation du mot cadavre .Si personne n’a compris , bouchés que nous sommes, que les droits de l’Homme et la fraternité étaient des concepts non genrés(?),on va s’imaginer qu’aucune femme ne peut se trouver sous un camion ,un couteau,une kalachnikov.
Alors revendiquons haut et fort cadavrées ,cadavreuses,cadavrettes.Peu importe mais ça urge!

Carter

Il faut vous brancher avec l’avortement. Soit vous êtes pour, soit vous êtes contre. Mais puisque vous êtes pour, je ne comprends pas pourquoi ça vous dérange qu’il soit inscrit dans la constitution. Parce qu’en l’inscrivant dans la constitution, c’est sûr et certain que ce « droit » ne sera JAMAIS en danger. Jamais personne ne pourra l’interdire. Parce qu’il faudrait changer la constitution, ce qui est infiniment plus compliqué que de voter une loi. Au USA, par exemple, le droit de posséder une arme est un droit constitutionnel, et c’est principalement pour cette raison que toutes les tentatives de restreindre la circulation des armes dans ce pays échouent depuis des décennies.

Carter

Le pouvoir est aux mains de fous, de médiocres, de déséquilibrés… Eh oui… et ce sont des gens comme vous, qui, pendant longtemps et avant d’entrer en résistance, leur ont pavé la voie… Maintenant qu’ils sont au pouvoir, je doute qu’on puisse s’en débarrasser. Du moins, ils font en sorte que le jour où on réussira à les dégager, la situation sera devenue définitivement irréversible, le point de non-retour dépassé.

Soli

Tandis que vous, vous avez été parfait toute votre vie, vous n’avez absolument pas participé à tout ça, vous êtes irréprochable.
C’est pas moi, c’est les autres, en quelque sorte.
Je vous signale quand même que ces «fous», ces «médiocres» et ces «déséquilibrés» ça fait 40 ans qu’ils sont au pouvoir, c’est pas nouveau.
D’autre part, ils ne sont pas si fous, ils exécutent au contraire avec beaucoup d’application et de discipline le programme voulu par l’oligarchie financière euro-mondialiste et sont grassement rémunérés pour cela. Ces gens-là ont une vision à court terme et se foutent complètement de l’avenir de leur pays. Leur seul soucis est d’engranger beaucoup et le plus vite possible et de vivre très confortablement sur le dos du peuple qui les met au pouvoir depuis des décennies.

Carter

L’avortement et la contraception comme droits constitutionnels. Mais non, l’avortement est la pierre angulaire du projet de remplacement de civilisation. Combien d’enfants blancs naissent chaque année en France ? 500 000 ? Il faudrait tous les avorter. Il faut augmenter les quotas d’avortements. Finissons-en une bonne fois pour toutes.

BOURGOIN

Merci pour ce bel article plein de bon sens chère Christine !

Martin (du Gard)

Il faut bien que ces parasites du HCE créé pour caser et stipendier des p’ tits copains expulsés du pouvoir par les urnes et qui se seraient retrouvés « démunis quand la bise fut venue », justifient leur affectation et privilèges en pondant une crotte de temps en temps et peu leur chaut si c’ est une dangereuse chimère. Entre deux rares productions de crottes, ils s’ennuient à mourrir, j’ imagine. Alors pour tuer le temps, ils se réunissent autour des meilleures tables de Paris pour se goinfrer de caviar arrosé de Dom Pérignon. Ça ne coûte rien au contribuable… C’ est l’ État qui paie ! Ce sénario me semble le pus probable.

reuri

Bravo à ces connes , chiche ça va donner du  » Liberté, Egalité, Adelphitler !  » ou bien « un peuple , un pays, un Adelphitler !  » , etc…
Quand on laisse des dingos en liberté, il ne faut pas s’attendre à des mesures de bon sens.

Esprit Critque

Merci , j’étais un peu déprimé. « L’Adelphitler » m’a revigoré .
Bravo !

Jean Neymar

Adolphe Benito Glandu se retourne dans sa tombe……..Merci Thierry le Luron

Marcel Prout

Anniversaire le 20 avril.. Un signe?

hathoriti

pourquoi ?

reuri

C’était la Sainte Odette ? Je suis un bon à rien en calendrier des saints.

hathoriti

exact, reuri !

reuri

Nous vivons dans un monde gorafisé.

jacksoul

-L’hymne italien s’appelle « Fratelli d’Italia ». Qu’est ce qu’on fait ???
-Et ben, rebaptisons-le en ‘Adelphi d’Italia ».
-Adelphi, adolphi… ça risque pas d’entraîner quelques confusions ?
-T’as raison. « Mussolini d’Italia », ça va montrer qu’on est chez nous, quand même.

Eric S.

Ce neo-féminisme représente un danger plus grave pour notre civilisation que la charia. Des deux maux, il faudra choisir le moindre et celui qui pourra nous débarrasser de l’autre…

kabout

ils finiront par nous changer aussi les paroles de notre Marseillaise ces collabo !