Libertés des collectivités territoriales : mise en esclavage des Français

Sur un site proche de Riposte et par sa cyberdiffusion, un élu local a signifié l’acte de décès des libertés des collectivités locales en général et communales en particulier ; autant le dire, cet élu local est loin        d’être le plus mauvais de France tant il pourrait être classé dans le top 10 des meilleurs.

Cependant, cette lecture m’a laissé perplexe. Certes, son analyse est rigoureusement exacte ; pour la résumer, le gouvernement républicain transfère ses dépenses à la charge des collectivités territoriales – dont les communes – et capte les ressources de ces collectivités en diminuant voire supprimant la fiscalité locale afin de détourner les facultés contributives des entreprises et des Français à son profit en augmentant la fiscalité étatique, voire en créant de nouveaux impôts : lesdites collectivités territoriales y perdent leur autonomie fiscale d’autant plus que les compensations offertes ont tendance à baisser et finalement disparaître, tout en permettant au gouvernement républicain d’arguer que la fiscalité demeure constante, voire diminue.
Cela dit, cette analyse rigoureusement exacte est néanmoins perverse et profondément injuste.

En effet, cet élu défend ainsi et sans doute inconsciemment un système républicain de racket généralisé des entreprises et des Français par l’augmentation incessante et exponentielle des impôts des collectivités, afin de poursuivre la course aux dépenses dopées à l’emprunt généralisé : il s’agit donc d’un système de paupérisation et de mise en esclavage de la France et des Français !!! Un tel système est d’autant plus inacceptable dans son principe même que l’essentiel des impôts est destiné à des dépenses souvent inutiles, voire dangereuses, comme par exemple le subventionnement de l’importation massive des racailles afro-arabo-mahométanes (par plusieurs villes et conseils régionaux) et de l’entretien quotidien desdites racailles par les communes et les regroupements intercommunaux. Même si c’est moins le cas à Maisons qu’à Sartrou… Au demeurant, le gouvernement républicain disperse tous ces clandestins exotiques, inadaptés et inadaptables jusqu’au fin fond des campagnes françaises afin de pourrir la vie à tous les Français au quotidien.

Tout cela, les Français le comprennent de plus en plus et ne l’acceptent plus du tout.

Au demeurant, le système républicain est ainsi en train de se saborder lui-même avec, par un des tout derniers exemples – parmi tant d’autres – de ces dernières heures, le clandestin soudanais ayant égorgé avec force coups de couteau, hier matin,  le directeur du centre d’accueil de migrants Isard COS de Pau où il avait été accueilli auparavant. Que cet homme ait perdu la vie ainsi est fort regrettable d’autant plus qu’il laisse une veuve et des orphelins… Cependant, cet homme-là eût été bien mieux inspiré de ne pas « coallahborer » avec les envahisseurs en cause et trahir ainsi la France et les Français. Comme il est d’usage de le rappeler sur Riposte, Dieu se rit de ceux qui chérissent les causes de ce dont ils déplorent les effets citant ainsi l’Aigle de Meaux, Jacques-Bénigne Bossuet, précepteur du Grand Dauphin. Cet homme est loin d’être le seul « coallahborateur » et a simplement fini conformément à diverses sourates du Coran, correctement appliquées par un mahométan consciencieux et avide de gagner le paradis d’Allah avec ses 72 houris toujours vierges, sa montagne de miel et son fleuve de vin nectarique, tant ils sont pléthore comme les grands « coallahborateurs » que sont le maquereau macron en langue picarde, le guignol casse-tête de Matignon et le ministricule Gerald Moussa Dard malin le minable. Dont la seule urgence est de dissoudre une organisation pacifique et exempte de tout reproche défendant les frontières françaises. Ou encore le ministricule des Comptes publics, Olivier du seau, accumulant les œuvres d’art offertes par une compagnie de flotte autour d’un contrat avec la collectivité alors sous sa responsabilité, sans que cette liste soit exhaustive. En effet, Didier-Julien Garofalo publie régulièrement des listes impressionnantes de politichiens républicains loin être exempts de tout reproche dont les 17 ministres actuellement affiliés aux loges obscures de la secte noire maçonnique, satanique, mondialiste, liberticide, génocidaire : afin que nul n’ en ignore.

https://www.youtube.com/watch?v=cmYkjPhVOVE&feature=push-u-sub&attr_tag=mho8V3R8vMZ6EadI%3A6 

Finalement, cet élu local démontre, bien malgré lui peut-être, que la République est, depuis 1792 à ce jour, le parti de l’étranger, des escrocs, des menteurs et des voleurs.

Il ne saurait en être autrement sous peine de mort immédiate de ce régime en faillite générale dans tous les domaines https://clvfblog.wordpress.com/la-faillite-generale-de-la-republique/… sans même évoquer la faillite sanitaire coronavirale sans réel danger et aisément résolue avec de l’hydroxychloroquine, de  l’azithromycine, de l’ivermectine, de la vitamine C et de la vitamine D, du soleil, de la liberté et bas les masques : ce régime a préféré mettre en geôle les Français à domicile, ruiner les entreprises et détruire  l’économie française. Puis, finalement tenter d’empoisonner les Français avec les vaccins à ARNm afin d’en faire des OGM à la botte de la république du maquereau macron en langue picarde s’essayant à imiter le fraudeur Biden en organisant la fraude électorale en 2022 avec les machines à voter par anticipation et le vote par correspondance, supprimé en 1975, après avoir mis le PNF à son service contre un candidat rival en 2017.

Afin de remédier à tous ces errements nuisant très gravement à la France et aux Français, le Cercle Légitimiste de France propose de très nombreuses mesures énergiques et volontaristes dont :
– la suppression de toute fiscalité directe,
– la diminution d’au moins 50 % de toute la fiscalité indirecte,
– la suppression de toutes les collectivités locales à l’exception des communes et des provinces, tout regroupement devant être effectué sans aucune fiscalité nouvelle et à terme conduire à réduire la fiscalité constatée lors de sa création,
– le bénévolat pour toutes les fonctions électives y compris les députés, le défraiement éventuel a posteriori de certaines charges énumérées limitativement,
– le mandat impératif pour tous les élus afin de parer à toute tentation malsaine,
– la suppression du suffrage universel républicain et la création du suffrage légitimiste intégral.

Fernand CORTES de CONQUILLA
Cercle Légitimiste de France
fcdc@bbox.fr
20 février 2021

image_pdfimage_print

25 Commentaires

  1. « la République est, depuis 1792 à ce jour, le parti de l’étranger, des escrocs, des menteurs et des voleurs ». Un rappel toujours utile.

    • La république sans la vertu (le brave Caton,déjà…),c’est une trainée qui passe de main en main avant de finir comme une pauvresse dans le ruisseau. » Delenda est…

      • En effet, cher Patapon, les jours de la république sont désormais comptés!

        • Mais que vient « foutre » l’église la dedans ,sinon rajouter comme pour les lasagnes une couche supplémentaire.
          Et une couche de quoi?
          Un roi de droit divin? Pas dramatique Fernand ça se soigne.

          • Par 10 ou par 1000, vous n’ y pouvez rien: cf les Lois fondamentales du royaume qui sont d’ inspiration divine: le roi légitime de France est le Fils aîné de l’ Eglise et Lieutenant de Dieu en France. Rien de plus, rien de moins. Même pas à soigner.

  2. plus simple encore avec le « motif impérieux » finie la liberté et l’égalité, un finlandais ou un bulgare peut aller en france ou en repartir, pas un domien (sauf pour décès, stage, opération chirurgicale) et il faut envoyer un justificatif en préfecture à la Réunion une semaine avant bravo la bureaucratie

    • Cher Patphil, vous démontrez la perfidie de ce parti de l’ étranger qu’ est la république.

  3. Un point important qui doit être ajouté : tout élu est comptable des deniers publics dont il dispose. En cas de malversation, détournement, gaspillage injustifié, il doit rembourser jusqu’au dernier centime avec saisie du patrimoine si nécessaire.

    Déclaration des droits de l’homme et du citoyen :
    Art. 15. La Société a le droit de demander compte à tout Agent public de son administration.

    Il faut arrêter ces semblants de sanction avec des amendes ridicules qui font rire tout le monde, à commencer par les intéressés eux-mêmes.

    • « La Société a le droit… »
      Ça semble dire que la Société « peut », si elle le veut bien, si l »envie lui prend, sur un coup de tête.
      C’est bien mou tout ça……

      • En effet Mantalo… cependant, en droit, le présent de l’ indicatif a la force de l’ impératif.

    • La cour de discipline fiscale et financière est un leurre escamotant les malversations des élus, fonctionnaires et autres. Par ailleurs, la situation est telle que même le seul remboursement des fonds publics dilapidés ou détournés est aujourd’ hui illusoire. C’ est pourquoi, jusqu’ en 1789, la gestion de tous fonctionnaires (intendants par exemples) et comptables (généraux des finances, payeurs et autres) ainsi qu’ élus jusqu’ au contrôleur général des finances (ministre des finances y compris les autres ministres) était passée au peigne fin à la fin de leur mandat par les cours des Aides ou la cour des Comptes: chacun y répondait sur sa tête de la moindre irrégularité.

  4. C’est voulu par les mondialistes, les multilatéralismes, les adeptes de tout et donc de n’importe quoi nous amenant à ce que nous vivons actuellement : la fin de notre France, celle qui a mis si longtemps à se construire avec l’aide de tous les français. Sortir de l’UE pour défaire cette fuite en avant délétère.

    • Nous sommes bien d’ accord… sauf que la sortie de l’ union européenne bien qu’ indispensable sera insuffisante: il faut détruire la république afin de remettre la France à sa place de royaume du Fils aîné de l’ Eglise avec le roi légitime sur le trône et sous la couronne en sa qualité de Lieutenant de Dieu en France. La Croisade de Reconquête sera alors possible et elle sera victyorieuse.

      • Bien d’accord! Mais tant que le prétendant légitime au trône de France et les légitimistes pratiqueront l’entre-soi et, excusez l’expression, se regarderont le nombril, on n’est pas prêt d’y arriver!!!
        Nous sommes dans une civilisation de la communication. Que les légitimistes communiquent pour se faire connaître et conquérir le cœur des Français….

        • En théorie, vous avez entièrement raison; dans la pratique, la Légitimité est le seul adversaire de la république. Nous devons donc adapter notre organisation (le Cercle Légitimiste de France) et notre communication à cette situation tout en rendant notre dissolution impossible y compris sur le plan juridique.Notre communication externe est donc contrainte à quelques analyses et articles sur différents sites dont Riposte où la liberté d’ expression est maximale.
          Nous utilisons aussi toutes les ressources possibles d’ internet pour mobiliser massivement les Français autour de notre Prince Mgr Louis de BOURBON comme par exemple sur un site très républicain ayant posé la question suivante: selon votre intime conviction (c’ est à dire selon les Lois fondamentales du royaume) qui devrait monter

          • …sur le trône de France? Les Français sont bien plus lucides que ce que les merdias et la république suggèrent car ils ne se sont pas tromper en répondant avec leur bon sens: moins de 500 soutien pour Jean-Christophe Napoléon Jérôme BONAPARTE, moins de 950 soutiens pour la république, moins de 1120 soutien pour Jean d’ Orléans… et plus de 28000 pour notre Prince Louis de BOURBON.
            FCC Cercle Légitimiste de France fcdc@bbox;fr Tél.: 06 04 08 46 36

  5. Fernando,en un mot,retrouvons nos libertés dans toutes nos provinces,eradiquons l’état Jacobin, sa république putassiere et prevaricatrice,et Vive le Roy !

  6. « Il ne saurait en être autrement sous peine de mort immédiate de ce régime en faillite générale dans tous les domaines https://clvfblog.wordpress.com/la-faillite-generale-de-la-republique/… sans même évoquer la faillite sanitaire  »
    Nous sommes en plein accord avec Monsieur Cortes de Conquilla quant à la faillite de la république que nous dénonçons depuis 2004 dans le Pilori. Nous avions déjà évoqué la faillite programmée des collectivités locales dans la Faillite Financière. http://www.clvfblog.wordpress.com/la-faillite-generale-de-la-republique/
    Pour plagier Bonald: » Quand on parie sur le retour de l’ordre on ne peut se tromper que sur sa date! »

    • En effet…il ne peut y avoir d’ ordre en république car chaque républicain cherche à confisquer le pouvoir à son profit: c’ est l’ anarcho-tyrannie!!!

  7. Je ne connais rien à ce qui touche à la Finance mais je vous fais confiance…
    J’apprécie votre trouvaille : “coallahborateurs” – c’est excellent ! Dorénavant, si vous le permettez, je substituerai votre mot à « collaborateurs » – quitte à citer l’auteur…
    Pour ce qui est d’un retour à la Légitimité, encore faudrait-il que les Français, dans leur ensemble, connaissent mieux Louis XX…

    • Rassurez-vous! Notre Prince est le roi légitime et il est très soutenu par les Français contre les prétentieux prétendants et la république qui est soutenue comme le pendu par la corde.

  8. Eh oui il faudrait urgemment rétablir la Monarchie et tout aussi diligemment interdire les loges comme l’avait fait Pétain .
    Vive SM Louis XX !

    • La disparition de la république entraînera ipso facto celle de la secte noire maçonnique satanique mondialiste liberticide génocidaire.

Les commentaires sont fermés.