La Libre Belgique, perfide complice de l’islamisation du pays

Publié le 19 juillet 2015 - par - 6 commentaires - 1 349 vues
Traduire la page en :

manifestationantishariabruxellesPoursuivant sa ligne de force en faveur de l’islam, cette fois à la une, pleine page et aussi dans des articles étalés sur deux pages avec photo, « La libre Belgique » exalte la création de la première école secondaire fondée sur le coran, pour septembre prochain (LLB, 16/07/2015).

Annonce catastrophique, car l’établissement, modèle efficace pour d’autres, comportera d’emblée 600 élèves, ce qui est beaucoup à l’échelle locale et à très brève échéance.

C’est le gouvernement Wallonie-Bruxelles, composé de gauchistes dogmatiques et d’un petit parti jadis chrétien, mais désormais dans l’orbite du parti socialiste, qui favorise l’implantation. Cette mesure est évidemment honnie de la population en majorité. Dès lors, les propos politiciens hypocrites fusent en gerbes denses. Les organisations musulmanes assurent le respect des « règles » et au surplus le refus était impensable vu l’argument de « discrimination ». Toujours la sempiternelle maïeutique islamique qui a dorénavant droit de cité : cenépasnouscévous !

Ce nouveau « progrès » vers l’islamisation s’étend sous l’égide d’une sorte de Dona Quichotte enjuponnée,  Joëlle Milquet, d’un père immigré espagnol (Milguez), duègne réputée brouillonne qui a déjà d’autres dérives politiques à son passif. C’est en tant que présidente qu’elle a transformé le parti chrétien en caniche suiveur du dogue socialiste. Elle fut ministre de l’égalité des chances, chargée (!) de la politique de migration et d’asile. Elle est actuellement ministre de l’éducation.  Dans cette fonction, elle étale en l’occurrence sa bienveillance. « Les réponses de l’école donnent toute satisfaction et elles témoignent d’une volonté d’ouverture interconfessionnelle ». Inconcevable naïveté politique ou perfidie politique achevée ?

Pas le moindre mot sur la radicale incompatibilité entre l’enseignement du coran et les principes démocratiques. Quant aux dangers de ce pari insensé, il suffit de se référer aux dictatures et aux horreurs là où règne l’islam.

En opposition forcenée avec l’antique dicton «  à Rome, vit comme un Romain », la communauté musulmane entend vivre «comme au pays, comme au bled ». Devant les réactions défavorables des autochtones – qui sont chez eux – les lamentations s’élèvent au-delà des cieux : discrimination ! Il suffisait aux politiciens gauchistes de se référer aux Droits de l’Homme, aux principes démocratiques pour refuser un enseignement fondé sur le coran. Pas nécessaire de rappeler les innombrables incompatibilités fondamentales : égalité homme/femme, monogamie, liberté de conscience pour n’en citer que trois.

Paradoxe inouï : alors que la gauche dogmatique favorise l’enseignement de l’islam, elle prohibe cet enseignement dans le réseau des écoles libres (Seule une école a obtenu le feu…vert). En effet, vu le niveau lamentable de l’école officielle, les gauchistes redoutent un  reflux massif des musulmans vers les écoles libres et confessionnelles. Avec le financement conséquent accru, automatique.

Evidemment, la taqyia bouillonne. Ainsi, la « Coordination des enseignants de religion islamique » communique. «La communauté musulmane est belge, inscrite dans le territoire, et qu’elle crée son réseau d’enseignement ça tombe presque sous le sens. » Relevons en passant la référence territoriale, hypocrite et sous-jacente à l’oumma. La communauté musulmane est-elle aussi belge que cela ? Elle est belgo-turque, ou belgo-marocaine, etc. un pied dans chaque concentration de privilèges nationaux et si elle est inscrite dans le territoire, elle ne cadre pas avec le paysage démocratique ! Ça tombe autrement sous le sens !

La taqiya se poursuit sans vergogne avec les promesses lénifiantes de mixité, d’ouverture sur le monde, opposé au communautarisme, etc. Ouverture sur le monde, alors qu’à l’instant il s’agissait de territoire communautaire. Faudrait savoir ? Reste la fondamentale question du financement, alors que la Belgique peine à financer son réseau d’établissements. Alors, financement de l’Arabie saoudite ou du Qatar, parangons de la dictature islamique ?

A relever que la communauté flamande, où la gauche est moins présente, est loin d’adopter la position en flèche en faveur de l’islamisation.

Quant à « La Libre Belgique », rien ne permet de prévoir une déflexion de sa ligne de force en faveur de l’islam. La photo qui accompagne son dernier propos islamique vaut son pesant de publicité malencontreuse. On y voit une fillette exhibant un livre, en couverture, le croissant vert entourant le coran; vu l’école secondaire (et la maturité requise) tchadorisée du front au menton, les seuls poils sexuels visibles, les cils et les sourcils. Illustration s’il en fut, de la démocratie en péril !

En conclusion, en vue de contrer politiciens et média en faveur de l’islam, il faut citer deux prophètes, (est prophète celui qui annonce des paradigmes nouveaux… des guerres nouvelles). Le premier est René Marchand, auteur de « Reconquista ou la mort de l’Europe ». C’est un prophète «actif ». Son ouvrage doit être lu par tous les démocrates opposés à l’islamisation. Il écrit : «L’Europe doit relever le plus grand défi de son histoire… A chaque citoyen de mesurer l’enjeu, de se déterminer, de consentir ou de résister, de choisir l’asservissement ou la liberté, la lâcheté ou l’honneur ».

Le second a vécu en terre d’islam. Il s’agit du R.P. jésuite Henri Boulad, de la grande bourgeoisie égyptienne, à la carrière académique prestigieuse, grand connaisseur de l’islam. Il écrivait, dès 1997 : « L’islam tel qu’il est véritablement ». Texte fouillé et combien prémonitoire.  « Le musulman a en lui la certitude d’avoir raison, de posséder la vérité. Cette conviction a pour conséquence la froide détermination d’aboutir, de réussir un jour à conquérir le monde envers et contre tout. Rien ne l’arrêtera. Car l’islam compte avec le temps. Il a le temps, il a tout le temps, il a toute l’éternité. Il y a dans l’islam la patience infinie du bédouin suivant sa caravane. Ça prendra le temps que ça prendra, mais on y arrivera ».

Combien éclairante l’image du bédouin suivant sa caravane. Henri Boulad est un prophète « analytique ». Citoyens, réveillez-vous ! En Europe le chamelier s’est motorisé…

Marc Halestrel

Print Friendly, PDF & Email

Riposte Laïque vous offre la possibilité de réagir à ses articles sur une période de 7 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires injurieux ou diffamants envers les auteurs d'articles ou les autres commentateurs.
  • La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de langage ordurier ou scatologique, y compris dans les pseudos
  • Pas de commentaires en majuscules uniquement.
  • Il est rappelé que le contenu d'un commentaire peut engager la responsabilité civile ou pénale de son auteur

Notifiez de
Jean-Francois Morf

https://themuslimissue.wordpress.com/2013/06/19/muslims-have-killed-over-590-million-non-muslims-since-the-birth-of-mohammed/
soit, en moyenne, 0,4 million par an…
Googlez: Allah=Satan, et lisez les démonstrations!

didier

malheureusement vous avez raison mon pays devient musulman a grande vitesse

ALPHA ... OMEGA .

Bonjour à tous .

Pour être plus court que les excellents Historiens Henri Pirenne , Arnold Toynbee , Will Durant , etc : je propose aux lecteurs de Riposte Laïque ces petits résumés sur l’islam et ses crimes :

“Fatrasies Coraniques.”
http://www.blog sami-aldeeb.com/2014/01/17/fatrasies-coraniques

“ABC de l’expansion de l’islam.”
http://precaution.ch/pdf/AO/ABC_de_lexpansion_de_lislam.pdf

“Progression de l’islam en Europe.”
http://precaution.ch/pdf/AO/Progression_islam_en_Europe.pdf

“Progression de l’islam en Europe balkanique.”
http://precaution.ch/pdf/AO/Progression_islam_en_Europe_balkanique.pdf

“L’islam en Inde , un génocide méconnu .”
http://precaution.ch/pdf/AO/Invasion_islamique_de_lInde.pdf

ALPHA ... OMEGA .
arthur

Ces lycées musulmans peuvent être une bonne chose car :
-ils peuvent débarrasser les lycées nationaux d”élèves ingérables suivant les méthodes européennes d’éducation ;
-ils peuvent préparer des jeunes au retour dans leurs pays d’origine.

Bruno

Bonjour Arthur,

Certes, ces élèves ne seront plus dans les Lycées traditionnels, donc c’est une bonne chose dans l’immédiat, mais que vont ils apprendre dans ce lycée ? Le programme traditionnel, mais aussi des cours coraniques et c’est là qu’est le danger !

Lire Aussi