Libre Pensée : cachez ces médiocres laïcards que je ne saurais voir !

Publié le 30 mars 2018 - par - 6 commentaires - 695 vues
Share

Lu sur RR : « Pour préserver la paix sociale, les « fous » d’Allah ne vont pas en prison. Un contentieux abondant se déroule devant nos juridictions de la part d’islamistes qui contestent leur assignation à résidence et veulent se prévaloir des droits de l’Homme. La jurisprudence informe réellement les citoyens sur la manière dont les pouvoirs publics réagissent face aux islamistes. Elle révèle des situations de fait dont nous n’aurions pas autrement connaissance. C’est pourquoi les décisions publiées par la jurisprudence sont le seul moyen de tenir les citoyens informés de la gravité de la situation. Le système judiciaire est excessivement généreux à l’égard des islamistes. Le pouvoir exécutif s’interdit de recourir à l’emprisonnement ou à la déchéance de la nationalité, alors qu’on a affaire à des cas prévus par la loi. C’est pourquoi on croise dans les rues de nos villes des individus qui, par leur apparence, se revendiquent comme des fous d’Allah. Il n’y a que les bobos et les islamo-gauchistes pour ne pas savoir décoder certains codes vestimentaires… On peut penser que c’est pour préserver à tout prix la « cohésion sociale » que les « fous d’Allah » ne vont pas en prison mais sont libres de leurs mouvements… ce qui n’empêche pas les attentats… Est-ce pour éviter de stigmatiser l’islam que les « fous d’Allah » sont en liberté ? La question est : Comment une personne qui « soutenait des thèses incitant à la commission d’acte de terrorisme et continue à y adhérer » peut rester en liberté, en France ? Est-ce pour cette raison que les délits d’opinion et les poursuites sont actives contre les personnes exprimant leur défiance ?

Lu sur à droite : Et en même temps, la Fédération de la libre pensée a encore frappé ! Cachez ces gendarmes que je ne saurais voir ! La libre pensée (GOF sénile laïcarde) fait parler d’elle régulièrement. Elle  a abouti au déplacement de quelques mètres d’une statue de Jean-Paul II sur une place de Ploërmel !

Georges Michel, Colonel en retraite, évoque cette Fédération de la libre pensée : Laïcardisme. Va-t-on, à cause de quelques grincheux étriqués, demander aux gendarmes de venir en civil lors des prochaines Sainte-Geneviève ? Dieu nous en préserve… Les gendarmes de Moselle sont rattrapés par la libre-pensée…

Comme les « fous d’Allah », les adeptes de la libre-pensée ont une importance numérique inversement proportionnelle à leur visibilité médiatique. Mais c’est une spécificité bien française qu’un monde associatif de bouffeurs de curés laïcards ! Le 3 décembre 2017, la compagnie de gendarmerie départementale de Boulay-Moselle célébrait Sainte-Geneviève dans l’église de Carling. Une tradition qui remonte à 1963 lorsque le pape Jean XXIII donna à la maréchaussée la sainte parisienne comme patronne protectrice. Le Républicain lorrain avait, à l’époque, rapporté l’événement avec une photo montrant les gendarmes en uniforme dans l’église.

Scandale ! La fédération de Moselle de la libre-pensée se réveille. « Cet acte constitue une rupture de neutralité qui s’impose aux personnels de l’État. C’est une invitation à reconnaître un culte ». Et d’enjoindre le préfet de donner « des instructions pour rappeler les obligations de neutralité, sans préjudice naturellement de chacun des militaires de pratiquer le culte de son choix en dehors des heures de service ou dans le cadre des aumôneries militaires ». Scandale ! Cette tradition est largement répandue à travers nos territoires.

« Rappelons qu’il y a une compagnie par arrondissement, soit plus de trois cents en France…

Scandale ! « À ces « Sainte-Geneviève », sont présents sur les premiers bancs de l’église le sous-préfet, les élus, parlementaires, édiles municipaux, départementaux et régionaux, les représentants des différentes polices, les pompiers – eux qui fêtent Sainte-Barbe ! Les anciens gendarmes, les familles, se joignent à cette manifestation de cohésion qui « constitue un marqueur de notre identité et de notre ancrage territorial », comme l’a fait savoir officiellement la gendarmerie. Un village et une église au milieu. (Une mosquée ?) En face de l’église, la mairie, l’école communale et, pour les chanceux, à la sortie du bourg, une gendarmerie où vivent toujours des militaires et leurs familles. Des gendarmes qui laissent parfois leur peau en service… »

Lu sur à droite : « Un authentique héros ». Arnaud Beltrame recevra la légion d’honneur… mais à titre posthume ! Ce lieutenant-colonel de la gendarmerie est un authentique héros et sa légion d’honneur sera, contrairement à beaucoup, amplement méritée. Ce militaire, qui incarne non pas les valeurs de la République, mais juste les valeurs d’humanité les plus hautes, savait que le terroriste, Radouane Lakdim, avait déjà tué et qu’un représentant de l’ordre représenterait pour lui un véritable trophée. Et pourtant, il a négocié avec cet homme pour se substituer à une femme prise en otage. Il a décidé de faire son devoir jusqu’au bout, jusqu’au sacrifice ultime de sa vie. Il n’y a pas de mots assez forts pour décrire l’horreur de cet événement.

Parmi les hommages qui lui ont été rendus : Richard Lizurey – La Gendarmerie Nationale :

« C’est avec une très vive émotion que je souhaite rendre solennellement hommage à l’héroïsme de notre camarade A.Beltrame décédé cette nuit. Je m’incline devant le courage, le sens du sacrifice et l’exemplarité de cet officier qui a donné sa vie pour la liberté des otages. L’ensemble des drapeaux et étendards de la gendarmerie seront mis en berne aujourd’hui. Ce décès en mission nous rappelle la valeur de l’engagement qui est le nôtre, au quotidien, pour protéger la population… »

De son côté, le ministre Collomb a évoqué Redouane Lakdim : « Nous l’avions suivi et nous pensions qu’il n’y avait pas de radicalisation mais il est passé à l’acte brusquement« . Selon Franceinfo, il était pourtant inscrit au Fichier des signalements pour la prévention de la radicalisation à caractère terroriste (FSPRT) ».

Et en même temps : « L’imam salafiste de Marseille en passe d’être expulsé » (Jean Chichizola). « Une forme d’impunité qui a longtemps prévalu. » La formule de la commission d’expulsion (Comex) statuant sur le sort du salafiste algérien El Hadi Doudi, imam de la mosquée marseillaise As-Sounna fermée fin 2017, n’est pas innocente. Constituée de magistrats judiciaires et administratifs, la Comex a rendu un avis (consultatif) et donné son feu vert à l’expulsion en Algérie d’El Hadi Doudi, un religieux radical très influent dans la région.

Un héros mort et des crapules islamo-gauchistes toujours dangereuses et bien vivantes !

Thierry Michaud-Nérard

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
CLV

La libre pensée, un ramassis de bons à rien qui se veut une notoriété. Ras le bol de cette crasse intolérante.

EVA

P.S: ce ne sont pas des laïcards, ce sont des militants anti-chrétiens.
Je n’ai jamais vu des membres de la Libre Pensée militer contre la présence de symboles juifs ou musulmans.

dufaitrez

La « Libre Pensée » est autorisée…
La « Pensée Libre » est interdite !
Tout est dit !

EVA

En fait, la Libre Pensée vous laisse libre de penser…comme elle.

Joël (1)

Libre pensé: un attroupement de vieux fonctionnaires bedonnant gauchistes propriétaires de leurs biens à 2000€ net par mois et par personne et qui s’emmerdant à la maison désirent encore un peu exister! Des parasites pour leurs propres petits enfants qui à défaut de s’attaquer à l’islam qui nous envahit se masturbent sur des églises vides!!! Des lâches et des pauvres types! De vrais républicains dignes des génocides exécutés avec perversité par la gueuse!

Philippe

Quelle bouillie …