Libye : les choses sérieuses vont commencer…

Vous avez tous suivi la situation hier dimanche et dans la nuit. Les rebelles sont entrés dans Tripoli, ça pète un peu partout dans la ville, et Kadhafi serait introuvable.
Sarkozy, Obama et toute la clique se tapent sur le ventre. Sauf que le CNT, c’est 25% d’Aqmi (Al Quaïda au Maghreb islamique), 25% d’islamiste divers, 25% d’ex-Kadhafistes avec du sang sur les mains et 25% de « démocrates ».
BHL, spécialiste ès-soutiens aux islamistes (cf. Kosovo etc.) était tout content ce matin sur Europe 1, et veut nous faire croire que tous ces gens sont des démocrates à l’européenne. Vaste blague !
Et c’est maintenant que les choses sérieuses vont commencer. Il est évident que l’intervention occidentale vise à mettre la main sur le pétrole libyen, et pour cela n’hésite pas à négocier avec les fous d’Allah. On l’a vu ailleurs… depuis l’accord entre les Etats-Unis et l’Arabie Saoudite, dont BHL peut difficilement prétendre qu’elle défend les Droits de l’Homme.
D’autre part la Libye n’est pas un Etat-Nation mais un conglomérat de tribus qui nouent des alliances suivant les circonstances. Présenter tout ça sous l’étiquette de la « démocratie » relève de la farce la plus totale.
Et comparer cela avec les mouvements tunisiens et égyptiens est tout autant stupide. Les Libyens vivaient grassement grâce au pétrole, et faisaient surtout travailler de la main d’oeuvre étrangère. Rien à voir avec des émeutes de la faim et compagnie.
L’opération « Sirènes » de ce week-end a été totalement planifiée par l’OTAN en entraînant une « katiba » à occuper Tripoli pendant qu’elle pilonnait Tripoli.
Le pire est à venir… On l’a vu en Irak, on l’a vu en Afghanistan.
Roger Heurtebise

image_pdfimage_print