L’idée très conne du sous-directeur de l’hôpital de Brive

Comme le marché de Brive La Gaillarde, l’hôpital de cette ville mérite quelques vers d’une chanson. Cette fois, le texte ne s’en prendrait pas aux cognes mais au sous-directeur du centre hospitalier, un ancien socialiste proche de Hollande reconverti en LR, Michel da Cunha.

En pleine pandémie, alors que l’hôpital de Brive a décrété le plan blanc – plan qui permet de mobiliser tout le personnel d’un centre hospitalier pour faire face à une situation d’urgence et voit la déprogrammation des interventions  – Michel da Cunha a eu l’idée pour distraire le personnel de faire entrer des comédiens jouant les patients dans six services de l’établissement briviste.

Le Brive Comédie Club s’est déroulé du 15 au 25 décembre. Si les chefs de service et les cadres étaient au courant, pas les infirmières, ni les aides-soignants, ni les agents de service. Ils jouaient dans une pièce sans le savoir. Monsieur da Cunha voulait les tester.

Ces comédiens, en bons professionnels, ont parfaitement réussi à pousser à bout des soignants depuis des mois sous tension.

Faisant perdre leur temps aux infirmières. L’un semant la zizanie dans les couloirs, simulant des troubles sévères, s’en est pris à une secrétaire qui a été secourue par un infirmier, puis un médecin a dû abréger sa consultation pour venir en aide à l’infirmier. La performance de l’artiste a mobilisé des agents de sécurité qui ont contacté les forces de l’ordre pour vérifier si l’homme qui mettait le chaos dans l’hôpital n’était pas recherché.

« C’est une perte de temps. C’est regrettable, lamentable, minable d’agir ainsi » résume parfaitement, Jean-Pierre Salès, le responsable CFDT.

Il faut être très con et très arrogant pour avoir ce genre d’idée.

Mais monsieur da Cunha ne voit pas où est le problème. L’objectif est de « s’améliorer ». D’obtenir « la certification Experts visiteurs ». D’ailleurs, précise-t-il, en grande majorité les relations entre les comédiens et les agents se sont bien passées. On n’est pas obligé de le croire.

« Les retours négatifs (…) sont massifs. La majorité des soignants est écœurée. C’est un manque de confiance. La rupture est là » selon Jean-Pierre Salès.

Michel da Cunha a prévu une expérience similaire en janvier-février 2022.

Monsieur da Cunha, demandez plutôt aux vrais patients ce qu’ils pensent de l’hôpital.

Ce qu’ils pensent des services débordés, des infirmières prises pour des pions passant du service de psychiatrie au service cancérologie pour finir aux soins intensifs, des services d’urgence fermés, du détricotage systématique du maillage territorial.

Ce qu’ils pensent des gestionnaires qui saccagent les hôpitaux depuis des dizaines d’années à coups de tableurs Excel.

Et si l’on remplaçait Michel da Cunha par un comédien, le personnel du centre hospitalier de Brive s’en rendrait-il compte ?

Peut-être même que l’hôpital fonctionnerait mieux.

Comme l’écrit le docteur Gérald Kierzek, « Einstein disait : “On ne résout pas les problèmes avec ceux qui les ont créés” ».

Marcus Graven

image_pdfimage_print
40

26 Commentaires

  1. Les liens de parenté (ou de coucherie) entre la troupe de comédiens recrutée et le sous-directeur de l’hopital serait intéressant à connaitre.

    • Il a appris ces manières de faire à Rennes (école des cadres de santé publique) ? Mais c’est bien Sarkösy qui a donné les « pleins pouvoirs » (sous contrôle des ARS honnies) aux directeurs d’hôpitaux publics et ils ne s’en privent pas. Dans mon coin, c’est démissions à la chaîne ou suicides de médecins et embauches des soignants quasiment uniquement en CDD plus 4 vigiles intérimaires (charge de 30000€/mois pour chaque) pour faire de l’hôpital un « fort Knox » interdit aux malades non-vax, etc.

  2. Dans l’air du macronisme plus rien ne nous surprend !
    La connerie à de l’avenir avec une bande de tarés pareil, il n’y a pas de seuil, il n’y a pas de limite, tout est permis et autorisé d’office ! Si vous êtes doué dans la connerie, vous aurez de l’avenir en politique !!

    • oui, voilà ce que m’a dit un ami dans les années 70, un Belge, ex politicien, voilà :  » Faire de la politique se résume en une chose relativement simple, à savoir ; il faut mépriser profondément le peuple mais exceller dans l’art de lui faire croire le contraire  » Vous vous imaginez ce que pensent les politiques du peuple maintenant ? C’est quand-même un ex politicien qui m’a révélé cela. Et cet homme avait justement quitté la politique car trop honnête. Ce n’est pas une discussion de comptoir ça , c’est du vécu .

  3. A ce niveau de connerie c’est les palmes d’or.
    Il faut vite l’euthanasier celui-ci.

    • Arrête ! avec la tête qu’il a tu vas te prendre les bouguoules de la terre entière sur le dos ( lol)

  4. Quant on voit des dirigeants de sévices publics comme ça, on ne doit plus s’étonner de l’état du pays…

    d’après le discours du Z : les français ont voté pour le néant et ils sont tombés dedans !

    Brillante démonstration par les faits.

    • c’est vrai , les Français sont très mécontent du pouvoir en grande majorité , mais ils sont mécontent de gens qu’ils ont mis , en majorité en place.
      C’est l’absurdité crasse des peuples dans les pays dit démocrates.

  5. Un ami de Hollande ? C’est tout dire : il ne peut être que gros, suffisant, incapable et cupide !

  6. quand un ministre de l’intérieur peut coucher en échange d’un service rendu et rester en place, c’est quasiment de l’incitation, n’importe quel fonctionnaire est tenté de jouer « au patron » privé avec l’argent public, ça fait woke, et le woke c’est que si tu dérapes dans la droite ligne de celle du gouvernement tu seras toujours soutenu ; bill les portes exerce bien en tant que privé, son action sur les gouvernements sans que ça ne dérange quiconque tout comme zuckerberg ; comme ça en mélangeant les cartes les gens ils ne savent plus du tout qui c’est qui commande.

  7. Hospitalisée en septembre en réa à Brive , je peux vous dire que le personnel soignant en sous effectif se démènent pour fournir la qualité de soin aux patients !!
    Dégoûtée d’une telle mise en scène !!

  8. Faire rentrer des comédiens dans l’hôpital, pour jouer les faux patients, afin de mieux évaluer les soignants, c’est un pur scandale.
    On n’a pas le droit de jouer avec les gens, comme ça.
    Ca montre une chose, c’est le mépris des élites, pour les soignants.
    Alors qu’ils sont déjà dans un état de grande souffrance psychologique, jouer aux faux patients, c’est de la maltraitance.
    Il y a quelque chose de pourri, dans la macronie.

  9. Tant que l’on recasera les politiques bon à rien dans des postes administratifs l’écroulement de la société continura. Tous ces politiques rejetés par les électeurs doivent être virés à vie de tous postes car se sont les chancres de la France.

  10. Il ne reste plus à ce monsieur qu’à démissionner et à se reconvertir dans le spectacle et pour le spectacle la macronie fait très bien l’affaire

  11. Je conseille à cet imbécile d’aller faire un stage, un vrai, en tant que soignant dans une unité psychiatrique (bien qu’il y ait visiblement sa place en tant que patient). Il verra ce que c’est que se faire insulter, cracher dessus, voir même de se faire frapper (ça arrive plus souvent qu’on le croit).
    Mes ex-collègues n’ont définitivement pas besoin qu’un boulet n’ayant visiblement rien à foutre de sa misérable existence leur complique encore la tâche. 🤮

  12. C’est bien dans la ligne actuelle du pouvoir : remplacer le personnel soignant par des administratifs, empêcher les médecins de soigner les malades – et encore plus grave, les malades d’être soignés – , remplacer les soignants non vaccinés par des vigiles vérifiant le pass de la honte au moment où on a le plus besoin de soignants, etc.
    L’arrogance de la caste autoproclamée « élite » atteint des sommets. Jusqu’au jour du retour de bâton, qui ne pourra être que violent.

  13. il voulait faire rire le petit personnel, la valetaille, un socialo reste un socialo

  14. un simiesque comme vous tous toutes ide hopital certificat nationalite francaise mere francaise refuse apres moult demarches naturalisation impossible pas de carte de sejour apres du prive vire car homo gay puis repris directrice ehpad mairesse marie un enfant votre fin approche simiesques

  15. Quel mépris du personnel ! si j’avais été chef de service, la commission aurait été faite discrètement à mes collègues, et là on aurait bien rigolé…
    Et lui on ne pourrait pas lui monter un bateau en caméra cachée avec des acteurs militants ?

  16. Pas besoin de comédiens, le directeur est déjà un guignol ! Je suis Corrézien par ma mère, et depuis que le gros sac d’Hollande est passé par là, ce n’est plus le même département. J’en viens : confirmation, c’est Guignol’s Band!

  17. Voilà ! Ce sont des tarés comme celui-là qui dirigent nos hôpitaux et ensuite on s’étonne que le service de santé français soit devenu un véritable merdier bouffe budget (parce que je suppose que les comédiens n’étaient pas bénévoles). Ce connard à un lieu de prédilection : l’île Tristan da Cunha, à 2800 km de la terre la plus proche, sur l’îlot Nightingale Island (pas faire chier les habitants de Tristan)

  18. La gauche &co compatible c’est la perversion cynique établie de l’obscurantisme qui ruisselle en leurs pouvoirs.
    Honte à eux.

    « Reconquête! »
    Eric Zemmour Président.

Les commentaires sont fermés.