L’idéologie humanitaire de l’Aquarius est-elle vraiment innocente ?

La révolte des gilets jaunes pour la vie est « en marche » contre la mort LREM, et la mémoire du peuple gagne dans son combat contre les abus et le néant LREM. Les gens simples ont compris que l’histoire LREM est la conscience du malheur des hommes. Ce siècle de violence idéologique socialiste confirme la dictature LREM de manière éloquente. Dans le passé, comme avec l’histoire LREM, peu de peuples ont été épargnés de la violence d’État. Les socialo-communistes restent imprégnés d’une culture de la violence politique qui plonge ses racines dans les idéologies révolutionnaires et qui se prolonge aujourd’hui dans l’activisme islamo-gauchiste révolutionnaire. Parmi les crimes majeurs de l’activisme gauchiste révolutionnaire, Le Monde avec AFP cite MSF et SOS Méditerranée et la fin des opérations immigrationnistes révolutionnaires de l’Aquarius.

« Déplorant les attaques répétées, les ONG étudient toutes les options pour trouver un nouveau navire. » Depuis 2016, le bateau a manipulé 30000 personnes. « L’Aquarius est devenu le symbole de la crise politique provoquée par l’activisme gauchiste révolutionnaire autour de l’invasion des migrants. Médecins sans frontières (MSF) et SOS Méditerranée ont annoncé devoir mettre un terme aux opérations de manipulation des migrants par leur terrorisme humanitaire. « Renoncer à l’Aquarius privé de pavillon depuis deux mois a été une décision difficile à prendre », a déclaré Frédéric Penard, directeur des opérations de SOS Méditerranée, en déplorant « les attaques incessantes dont le navire et ses équipes ont fait l’objet ».

Mais l’ONG établie à Marseille « explore activement les options pour un nouveau navire et un nouveau pavillon », et « étudie sérieusement toutes les propositions d’armateurs qui lui permettraient de poursuivre sa mission » de terrorisme humanitaire. « Nous refusons de rester les bras croisés » alors que la fascination de l’Aquarius fait en sorte que des gens continuent de mourir en mer ! « C’est un jour sombre », a déploré Nelke Manders, directrice générale de MSF, pour qui « la fin de nos opérations à bord de l’Aquarius signifie » moins de tentations pour les migrants et donc moins de morts en mer.
Il était temps ! Il existe enfin une politique de criminalisation du terrorisme humanitaire des activistes gauchistes révolutionnaires de l’Aquarius en mer.

« Privé de pavillon par Gibraltar puis par le Panama, l’Aquarius, (qui a commencé ses opérations de terrorisme humanitaire) au large de la Libye en février 2016, a été bloqué à Marseille au début d’octobre dans l’attente d’un registre où s’inscrire. Berne lui a refusé le pavillon suisse.
Fin novembre, la justice italienne a demandé le placement sous séquestre du navire : Des complications depuis la fermeture des ports italiens !

Des accusations « disproportionnées et infondées », selon SOS Méditerranée, qui a déploré « dix-huit mois de criminalisation, de décrédibilisation et de diffamation » contre le terrorisme humanitaire des activistes gauchistes révolutionnaires des ONG de l’Aquarius ayant pour résultat d’encore fragiliser l’aide aux migrants.

MSF accuse les gouvernements européens d’avoir contribué à criminaliser le terrorisme humanitaire en soutenant les garde-côtes libyens pour prendre en charge les personnes en mer. Le navire des activistes a vu les obstacles se multiplier depuis que l’Italie, par son ministre de l’intérieur, Matteo Salvini, a fermé ses ports aux navires du terrorisme humanitaire des activistes gauchistes révolutionnaires et donc de l’Aquarius.

« D’autres ONG européennes, comme l’Espagnole Pro Activa Open Arms, continuent de patrouiller en Méditerrannée, mais font face à des multiples difficultés ».
L’Aquarius est devenu le symbole de la crise autour de la manipulation des migrants en juin 2018, après avoir dû errer en Méditerranée avec à son bord 630 migrants que l’Italie a refusé d’accueillir. Le navire a pu débarquer à Valence, l’Espagne socialiste ayant été convaincue d’ouvrir ses ports par la promesse de Macron et de pays européens de se répartir les réfugiés qui, pour la plupart, se sont répandus en France LREM ! « La fin des activités pro-migrants de l’Aquarius, complice des mafias de passeurs, est une excellente nouvelle« , a réagi sur Twitter Marine Le Pen, en se réjouissant de ce qu’elle estime être « la fin d’une imposture pseudo-humanitaire et véritablement immigrationniste« .

MSF a assuré qu’aussi longtemps que les africains viendront en Libye, elle tentera tous les moyens de continuer l’aide illégale aux migrants : « Aujourd’hui plus que jamais, nous avons besoin du soutien de tous les citoyens qui croient encore en nos valeurs (gauchistes) et désirent concourir à nos efforts pour trouver un nouveau navire et un nouveau pavillon », a affirmé Sophie Beau, directrice de SOS Méditerranée France. »

Il reste que notre siècle de terrorisme humanitaire des activistes gauchistes révolutionnaires semble avoir dépassé en mystification la plupart de ses prédécesseurs. Le coup de l’Aquarius impose une conclusion accablante : le terrorisme humanitaire de l’Aquarius a provoqué de grandes catastrophes humaines en mer en voulant s’opposer par la violence aux interventions de sauvetage des navires des garde-côtes libyens, sans parler des tragédies plus circonscrites qui n’ont pas eu l’honneur des médias immigrationnistes collabos.

Les activistes gauchistes révolutionnaires du terrorisme humanitaire de l’Aquarius ont bien du mal à admettre que leur comportement à l’égard des migrants africains ne fut pas au-dessus de tout soupçon !

MSF est aujourd’hui rattrapé par son passé gauchiste révolutionnaire sur les scènes de guerre. Le terrorisme humanitaire de l’Aquarius s’insère dans cette perspective révolutionnaire débordant de tragédies.

Il en constitue même l’un des moments les plus intenses et les plus significatifs des temps modernes.

Le terrorisme, phénomène majeur de ce XXI ème siècle qui commence, a survécu sous le masque de l’action humanitaire et a touché les pays européens de plein fouet.  Que désigne-t-on précisément sous cette dénomination de « terrorisme humanitaire » ? Il faut introduire une distinction entre la doctrine et la pratique.

Comme philosophie politique révolutionnaire, le terrorisme humanitaire se veut « compassionnel ». La démarche humanitaire semble parfaitement légitime comme « arme critique révolutionnaire de la société ». Elle participe du combat révolutionnaire contre les démocraties parlementaires affaiblies par leurs lâchetés.

Pourtant, le terrorisme humanitaire ne se situe pas dans le monde des idées. C’est un terrorisme bien réel au plus près de notre histoire nationale.  Quel que soit le degré d’implication de la doctrine communiste révolutionnaire dans la pratique du terrorisme humanitaire réel, c’est bien elle qui a mis en œuvre par le passé une répression systématique, jusqu’à ériger « la terreur en mode de gouvernement ». La répression LREM au quotidien, avec la censure Fake News de tous les moyens de communication et le contrôle des médias, rappelle la « mémoire de la terreur » socialo-communiste pour assurer l’efficacité de la menace répressive.

Or les crimes du terrorisme humanitaire n’ont pas été soumis à une évaluation légitime tant du point de vue politique que du point de vue moral. C’est pourquoi l’approche du terrorisme humanitaire interroge sa dimension criminelle comme une question vraiment centrale. On veut faire croire que ces crimes humanitaires répondraient à la « légalité » déjà appliquée par les institutions de sauvetage en mer, elles-mêmes reconnues sur le plan international. Les crimes du terrorisme humanitaire ne se définissent pas au regard de la juridiction révolutionnaire des régimes socialo-communistes, mais des « droits naturels de l’humanité ».

L’histoire immigrationniste des régimes socialo-communistes et de leur politique pro-migrants ne se résume pas à cette dimension criminelle du terrorisme humanitaire, ni même à la terreur, à la censure et à la répression. Le terrorisme humanitaire des activistes gauchistes révolutionnaires correspond à « la poursuite de la lutte de classe sous d’autres formes et par tous les moyens« . C’est pourquoi le terrorisme humanitaire est devenu une donnée permanente de la vie militante des activistes gauchistes révolutionnaires avec « les prises en otages des migrants en mer contre les interventions de sauvetage des navires des garde-côtes libyens« .

Les morts en mer n’ont été que des « accidents conjoncturels » du terrorisme humanitaire.

Le terrorisme humanitaire a commis non seulement d’innombrables crimes contre l’esprit humanitaire, mais aussi des crimes contre la culture humanitaire et contre les cultures des solidarités nationales. Les activistes gauchistes révolutionnaires de l’Aquarius ont détruit le cœur historique des solidarités en mer qui ont concerné les valeurs de l’humanité maritime tout entière ! Le terrorisme humanitaire constitue l’essence du combat et de la terreur gauchiste révolutionnaire sous le masque humanitaire pour la « guerre civile » !

Thierry Michaud-Nérard

image_pdf
0
0

6 Commentaires

  1. Qu’est ce qu’il y a d’humain dans le coeur de celui qui trouve cela normal de laisser des personnes mourir à nos frontières? A mes yeux:rien…. vive l’aquarius et toutes les Ong qui portent secours à ceux dans le besoin ici et plus loin. La misère n’a pas de hierarchie : elle est à combattre partout. Une humaniste fière de l’être …vos articles n’ébranlent pas ma foi en l’humanité.

  2. plus de frics?et alors les francais en ons marre des couillons d humanistes qui se prenent pour les sauveurs du monde?ou sont ils devant la misere de nombreux francais/ou s ont ils planquer l hiver alors que des francais meurent de froid dans les rues?plus un rond pour ses ordures manipulatrices au service des mondialistes?francais ne faittent plus aucun don a ses associations bidons qui importent l islam en europe?pour tuer notre culture et aussi le peuple

  3. A chaque fois que l’image de ce bateau apparait je ne peux m’empêcher de penser au Rainbow Warrior et à son équipée à Aukland!

  4. quel naif pourrait se poser la question?
    on a tous compris les but de ces « humanitaires »
    depuis je ne donne plus un centime à ces gens là! ils ont réussi à me fermer le coeur (en fait je les ai remplacé…)

    • Moi, plus rien à l’humanitaire. je donne à 30 Millions d’amis et à la SPA. Pour le reste, les associations n’ont qu’à demander à macron.

Les commentaires sont fermés.