Lille : agir contre l’islam et affirmer son identité française et européenne

Publié le 24 septembre 2014 - par - 2 398 vues
Share

AssisesInternationalesContreIslamisationLes manifestations du mois de juillet pour le soutien au mouvement terroriste le Hamas ont laissé un goût amer même pour les Lillois, d’habitude si passifs. Le voile, les étrangers qui ne parlent pas un mot de français ont droit à des regards interrogatifs voire de mépris de la part de certains habitants de la Venise du Nord. Une réaction nationale contre l’islam politique est-elle en train de naître ?

Le métro de Lille, haut lieu de rencontres culturelles

Ce lieu est fréquenté par toutes les communautés qui vivent dans la belle ville de Lille. On rencontre le peintre en bâtiment assis près de l’enseignante ou du directeur de banque. Les communautés culturelles et religieuses sont aussi présentes mais bizarrement on n’a jamais vu de juifs religieux (habillés avec la tenue religieuse) pourtant vivant au centre de Lille autour de la synagogue. On a du mal à comprendre pourquoi. Mme Aubry est toujours tellement soucieuse de laisser vivre toutes les communautés sur sa ville, en se vantant d’aimer les rues de l’agglomération peuplées par le mélange des cultures. La communauté musulmane est fortement représentée par des femmes voilées jusqu’aux yeux qui promènent leurs enfants toute la journée. Plus les années passent, plus le voile intégral s’impose, et, couvre la totalité du visage pour des femmes de plus en plus jeunes, alors que la loi l’interdit strictement. Il est devenu un vrai symbole de l’islam dans la ville. Il est le signe d’une appartenance religieuse mais aussi politique. Les non musulmans cherchent des lieux où ils pourraient ne pas rencontrer ces femmes totalement voilées mais en vain.

On rencontre aussi des musulmans en quête de vouloir montrer la solidarité entre frères musulmans. En parlant bien fort et en remuant les bras, des musulmans demandent une place pour un frère aveugle. Mais la vieille dame non musulmane n’a rien à espérer même pas un regard. On parle fort pour éduquer les enfants en leur disant qu’ils sont algériens et français mais que l’Algérie est avant tout leur pays. On cherche à favoriser la double nationalité comme identité. La France est l’état où l’on ramasse le plus d’argent possible et l’Algérie est le pays pour lequel on se bat. Une éducation à la Belkacem qui tend à devenir un des fondements de la société musulmane installée dans le Nord et sur le reste du territoire français. Jusqu’à quand allons-nous pouvoir tolérer cette colonisation galopante par l’islam sans réagir ? La naissance d’une nouvelle communauté non musulmane qui se démarque comme telle n’est-elle pas en train de naître ?

Une société française non musulmane est en marche

Les valeurs de la République nous enseignent la tolérance des autres cultures. Elles nous apprennent à accepter d’autres manières de vivre. Mais il n’a jamais été question de permettre à ces autres cultures ou religions de remplacer nos valeurs politiques et religieuses. La France est un pays judéo-chrétien même si les musulmans n’aiment pas l’admettre en raison du terme « judéo ». En effet ce mot signifie « juif ». Il est donc difficile pour des antisémites convaincus d’accepter qu’une alliance puisse se faire avec des juifs. Ils tentent par tous les moyens de pousser les juifs à l’extérieur du territoire pour n’avoir à côtoyer que les chrétiens. Le problème est que les juifs et les chrétiens ont toujours marché ensemble même s’ils se sont battus et massacrés, leur histoire est indissociable.

C’est une manière pour les colonisateurs musulmans de diviser et fragiliser une société en place depuis des siècles. Hormis les catholiques du Nord et les catholiques intégristes, qui sont en totale admiration devant les musulmans et qui sont prêts à défendre le Hamas qui massacre des chrétiens même en territoire palestinien, la communauté chrétienne dans son ensemble n’est pas dupe de cette fraternité avec les musulmans. Un sentiment qui a grandi depuis les manifestations de juillet où les musulmans ont montré leur vrai visage de mépris pour la société française dans son ensemble.

Maintenant, certains officiels pourront toujours nous servir des discours en vue d’arrondir les angles. Des scènes de violence au cri de l’attachement pour le mouvement terroriste du Hamas ont fini de convaincre les sceptiques en ce qui concerne les musulmans de France. On a vu de nos propres yeux une farouche volonté de déclencher un conflit à travers l’attaque d’une synagogue ou un prétexte quelconque. On a vu la haine des manifestants tordre leur visage contre la France et tout ce qui n’était pas musulman. Pour la première fois, les français se sont sentis attaqués sur leur propre sol par l’islam. Comment a-t-on pu en arriver au point de se retrouver attaqué sur le territoire de l’intérieur ? On pourrait accuser la passivité, la crédulité ou encore l’avidité viscérale de la conquête du pouvoir de l’UMPS. Les raisons sont multiples. Quoiqu’il en soit, l’heure est à l’action bien que tant d’autres préfèrent nier l’évidence de cette colonisation islamiste pour encore croire encore que la situation n’est pas si grave.

Agir contre l’islam et affirmer son identité française et européenne

La bienséance actuelle construite par l’UMPS depuis 40 ans, veut nous faire croire que parler contre l’islam est un acte raciste. Cette idée a été poussée tellement loin que le fait de ne pas s’intéresser ou de ne pas aimer ce qui est musulman est raciste. Il est évident que la situation tourne au ridicule.

Il est temps d’agir pour que la communauté musulmane fortement communautariste soit remise à sa place de communauté faisant partie d’un pays judéo-chrétien et fier de l’être. Beaucoup de Français et surtout des patriotes ont commencé par ne plus manger de viande halal. Ils consomment du poisson, du porc en grande majorité pour être sûrs de ne pas participer à l’économie musulmane en France. C’est la même chose avec les fruits et légumes. Tous les produits végétaux qui viennent d’orient ne sont plus achetés. Les boulangeries halal sont aussi déclarées comme des lieux infréquentables pour la consommation quotidienne du pain si cher au Français. Les enseignes de restauration qui affichent « viande halal » sont aussi désertées comme celles diffusant des vêtements ou des articles de décoration. Il est important de faire comprendre à la communauté musulmane que les non musulmans n’ont aucune envie de devenir islamiste.

Construire une identité de patriote en fédérant nos forces

En partant du Nord totalement islamisé, on remarque comme il est difficile de rencontrer des patriotes pour parler d’actions futures. Les idées fusent sur la toile mais les initiatives sont rares parce qu’elles restent individuelles. Il serait temps de fédérer nos volontés et d’agir ensemble pour une communauté non musulmane française. On comprend l’empressement et la volonté d’agir de tous mais pourtant le mouvement ne prend pas une forme politique concrète à travers un parti politique organisé. Les patriotes peuvent se rattacher à Marine Le Pen en ce qui concerne la désislamisation de l’Occident mais le reste du programme FN n’est pas toujours en accord avec leurs idées. Il y a aussi le passé de Jean Marie Le Pen qui resurgit avec les actions de M’Bala M’Bala Soral à travers l’antisémitisme. On ne se reconnaît pas vraiment. Et ce pauvre politique amateur de Soral qui découvre dernièrement la trahison en politique a du mal à nous convaincre. Comment peut-on faire confiance en des clowns politiques pour nous mener à la conquête de notre nouvelle identité judéo-chrétienne pour l’Europe et le monde ? Leurs regards d’admiration devant Ramadan font plus pitié qu’envie.

Christine Tasin parlait de construire une nouvelle forme d’éducation laïque à la nomination de Belkacem comme ministre de l’Éducation. Je pense que l’idée est indispensable pour évoluer vers une nouvelle forme d’apprentissage où les enfants n’auront plus à vérifier si les bonbons qu’ils offrent contiennent de la graisse de porc. Les propositions honteuses de Belkacem pour changer le monde et en faire un univers musulman sont à bannir définitivement. Son plan en tant que représentante officielle du roi du Maroc est de fragiliser notre société occidentale pour permettre une soumission à l’islam. Aidée par le rapport Kinsay qui dans les années 50 a permis de déstabiliser la société chrétienne américaine, alors majoritaire, pour ouvrir de nouveaux marchés comme la pornographie. Les hommes d’affaires, financiers de Kinsay, ont vu juste, l’idée que le sexe est partout dès le plus jeune âge a gagné tout l’Occident. Maintenant, on ne constate nulle part la disparition de la société chrétienne, bien au contraire. Comment va-t-on créer une école laïque nouvelle pour le futur de nos enfants ?

Ouvrir la porte à une économie patriote

Le financement d’un parti est indispensable à sa survie. Même si l’idée paraît folle aujourd’hui, il va bien falloir ouvrir une porte pour que l’économie serve au développement des idées patriotes. On constate que dans les villes socialistes les musulmans obtiennent plus facilement la possibilité de créer un commerce à moindre coût. Ils peuvent s’installer commerçants en quelques mois en venant directement d’un pays d’orient grâce à une politique volontariste d’islamiser les villes françaises de la part des socialistes. Il est donc important que les patriotes se créent ce même type d’avantages et que des Français non musulmans puissent s’installer pour reconquérir les rues commerçantes des villes.

Après les manifestations de juillet, force est de constater que la communauté musulmane veut prôner son communautarisme comme une force nationale voire internationale sur un territoire qu’elle a déclaré sien sans demander l’avis de personne. Il est donc du devoir du patriote de réagir en empêchant le développement de ce communautarisme et ainsi de reconquérir un territoire lui appartenant.

Corinne Valtremont

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.