1

L’imam de Brest blessé, YouTube également

 

L’islamisme à Brest, c’est comme le stalinisme à Bucarest : on espère que le dénouement de l’Histoire se reproduira…

 

J’ai visionné Mme Caroline-Christa Bernard sur YouTube avant la suppression de sa vidéo, visible maintenant via https://tvs24.ru/resistancerepublicaine/watch/2/l-imam-de-brest-bless-a-vous-tonne/. Si nous devons faire appel aux Russes pour garantir la liberté d’expression en Europe, c’est que la situation est franchement critique…

Actuellement, voici la gifle youtubienne qui vous attend: This video has been removed for violating YouTube’s policy on hate speech.Learn more about combating hate speech in your country.

La pilule à avaler : un tel contenu serait une incitation à la haine (hate speech), alors que je perçois les paroles bernardiennes comme une incitation à la réalité, UNE INCITATION À LA VÉRITÉ. Que sont donc ces étranges algorithmes qui décident à la place du peuple de ce qui est e-censurable ou non ??? Personnellement, je refuse d’être le petit soldat de la bien-pensance GAFAM !

Mme Bernard a justement rappelé qu’aujourd’hui encore des milliers de Français traînent toujours le lourd fardeau des effets collatéraux des attentats islamistes. Qui donc aura le courage d’évaluer les dommages de guerre ?

Mme Bernard signale avec raison que les imams déclament un discours à contre-sens de la feuille de route républicaine qui considère ses enfants comme l’avenir de la Nation. Je sais par expérience que leur prêche stimule la primauté du religieux sur toute identité nationale. Dans ce funeste scénario, la France est la bonne poire du casting, c’est Dame Matérielle procurant uniquement avantages sociaux, des bombinettes Renault Clio boostées etc. Pour le spirit, c’est La Mecque qui donne le ton, la France se contentant de donner le thon halal de Brest. Le dindon de la farce.

Brest fut convoité – parfois avec succès – et par le Royaume d’Angleterre et par l’Allemagne nazie qui y implanta une importante base navale stratégique. On est ici dans un schéma classique de conquêtes : l’ennemi est identifiable et ses intentions sont connues. Sur leur territoire, les Frenchs finissent toujours par rosser Londres et Berlin et d’ailleurs le débat est clos historiquement. Mais que faire en cas d’occupation religieuse se présentant sournoisement comme un fruit issu de la généreuse palette Constitution ?

On nous dit : « Vous amalgamez ! Intégrez donc cette religion de paix et d’amour ! ». De tels slogans feraient rire même un fossoyeur ! Que les représentants de cette fameuse religion « pacifique et amoureuse » prennent donc exemple sur la communauté juive, elle qui donne du relief et de la densité à tout contexte l’y impliquant. La ville d’Anvers doit d’ailleurs une part de sa splendeur au savoir-faire juif qui ne se limite pas au secteur diamantaire ou financier, loin de là.

La communauté musulmane européenne doit cesser de pleurnicher sur son sort, ce qui la dévalorise aux yeux de tous (de tous ceux qui prennent le temps d’observer et d’analyser le monde contemporain). Elle est en réalité surprotégée par les pouvoirs publics et son pourcentage d’imams blessés reste bien moindre que celui de nos mages meurtris et de nos âmes blessées.

Retour sur vidéo. Une fois de plus, une simple citoyenne se substitue aux députés. Si la France était cette nation saine que nous avons connue par le passé, cette vidéo illustrerait la députée Bernard et pas moins de 576 (577-1) députés se lèveraient ensuite pour une ovation bien légitime. Mais en 2019, quand on est élu du peuple, à quoi bon prendre des risques alors qu’on est chaque soir confortablement calfeutré dans une bourgade bien cossue où le seul signe de religiosité est l’église du coin ?

Je ne crache pas spécialement dans la soupe française car l’échec est collectif. Ont également failli : la Grande-Bretagne, le Benelux, la Suède et tant d’autres. Fort heureusement, le Groupe Višegrad (PL-CZ-SK-H) n’a même pas failli faillir… Un jour un député polonais a dit : « Si la population polonaise musulmane atteignait un jour 1 % (un pour cent) de la population nationale, je considérerais cela comme un grave échec du gouvernement afférent ». On croit rêver…

La France est comme un jardin d’été qui doit être entretenu quotidiennement, toute l’année et toutes les années. Si nous n’embauchons pas un adroit jardinier de droite, les mauvaises herbes et broussailles prendront rapidement le pouvoir, nous empêchant même un jour l’ouverture de notre propre porte. Pire encore, les racines se développeront à tel point qu’elles déstabiliseront nos fondations. Nos murs porteurs s’effondreront et nous prendrons nos propres ardoises de schiste sur la tête. Elles seront remplacées par des ardoises de Chiite. La tuile…

Richard Mil