L’immigration incontrôlée qui nous fournit les terroristes (2)

Publié le 3 août 2017 - par - 26 commentaires - 1 411 vues
Share

Pourquoi la France ne parvient pas à se débarrasser des indésirables clandestins qui devraient être reconduits aux frontières ? Parce que les chefs d’Etats qui les laissent partir ne sont pas plus désireux que nous de récupérer leurs gens.

Il en va ainsi de l’Algérie et du Maroc.

L’Algérie étant celle qui nous a refilé le plus d’immigrés, avec ou sans visa, depuis 55 ans, reste la plus haineuse et la plus belliqueuse envers la France.

Figurez-vous que, depuis que notre inconséquent président a décidé d’aller chercher les clandestins en Libye – en y faisant le tri (sic) – le Roi du Maroc et l’inénarrable Bout’flika ont exprimé leur désaccord de reprendre, en partie, les Africains « déboutés » par la France.

Mais oui ! Les Algériens et les Marocains qui ont entamé des accords avec l’UE ont appris que celle-ci avait l’intention d’y inclure la « réadmission de ressortissants de pays africains ».

«Une modification dans les conditions du retour».

Johannes Hahn, commissaire européen de la politique du voisinage (?), a affirmé que les termes des accords signés dans les conditions du retour au pays avec Rabat et Alger ne concernent pas uniquement les ressortissants de ces deux pays mais, également, ceux des pays africains.

Eh oui ! Les Européens, pris à la gorge dans leur politique migratoire, espèrent que ces deux pays vont accepter de reprendre des Africains qui seraient venus chez nous et dont ils ne veulent pas.

C’est mal connaître les Arabes.

C’est connu, ils préfèrent émigrer que recevoir des émigrés.

Comme notre presse nationale est totalement muette à ce sujet, nous reprenons l’article de Yabiladi, quotidien marocain, à ce sujet :

« L’Union Européenne ne désespère pas de voir le Maroc et l’Algérie l’aider à se débarrasser des migrants »
[…] Les deux pays maghrébins rejettent, pour l’instant, les appels émanant de l’Union européenne d’accepter le rapatriement de migrants subsahariens ayant transité par leurs territoires en direction de l’Europe.

Mi-juillet, le ministre marocain des Affaires étrangères, Nasser Bourita, a en effet exclu l’installation de centres d’accueil pour les migrants expulsés de l’Union européenne.

De son côté, l’Algérie refuse d’accueillir ses propres citoyens, arguant qu’ils ne sont pas Algériens […]

Ce Bout’flika, il aura eu tous les vices. Quand on pense à tous ces Algériens devenus français qui arborent fièrement les couleurs de leur pays d’origine, à la moindre occasion, ils sont prévenus : vous n’êtes pas algériens !

Mais ce président moribond ne s’arrête pas là. La France coupable, responsable, redevable à l’Algérie, ne suffisant plus, il rajoute à la sempiternelle litanie, que l’immigration africaine serait voulue et programmée par la France dans le but de « détruire la nation algérienne ».

Nous ne pouvons pas poursuivre sur cette immigration sans nous arrêter un instant sur le racisme algérien.

Les Français, ces colons, ils les haïssent même si, maintenant, ils tueraient père et mère pour venir s’installer chez nous.

Les Chinois, ils ne les ont pas voulus non plus, au prétexte qu’ils voulaient les coloniser.

Les Africains, ce sont des futurs terroristes, des voleurs, des fainéants qui viennent travailler au noir, leur enlèvent le pain de la bouche et encouragent leurs femmes à accoucher chez eux pour envahir l’Algérie et en faire une Afrique noire du Nord au Sud et d’Est en Ouest.

L’Algérien est raciste dans l’âme. Il n’aime ni le Marocain ni le Tunisien, ses proches voisins arabo-musulmans. Et, par-dessus tout, ils haïssent les Juifs mais, ça, c’est le Coran qui le leur commande. Quant à la haine du Français, cela s’apprend dès la naissance.

Nous, nous en connaissons un brin là-dessus, pour le vivre journellement à toutes les sauces. Parce que des Algériens, on en a à revendre au pays.

Et nous ne voudrions pas refermer cette parenthèse sans vous recommander cette vidéo dans laquelle la Bouteldja se fait clouer le bec en direct par un journaliste : « Bouteldja vous êtes une raciste ».

Faites circuler le lien, c’est un bonheur de voir la gueule de cette algérienne raciste, antifrançaise, s’en prendre plein les dents. Surtout que les sites français n’en ont pas fait un fromage !

http://fr.israelvideonetwork.com/une-antisemite-se-fait-exploser/

On a donc plus d’immigrés qu’il n’en faut chez nous et les Algériens se sont montré de loin les plus violents. Les attentats terroristes les plus sanglants que nous avons subis étaient dus à des Maghrébins : le GIA, les Kelkal, Ali le Tunisien, Ben Saïd, Merah, Kouachy et tous ceux que l’on ne peut pas lister parce qu’il n’y en a que trop.

Aussi, dire que l’immigration musulmane et le terrorisme ne sont pas étroitement liés est un mensonge.

Car il n’y a aucun – AUCUN – djihadiste qui ne soit musulman. Même s’il est de souche européenne, avec un nom bien européen, blond avec des yeux bleus, il ne devient djihadiste que lorsqu’il a épousé la doctrine islamique et qu’il s’est converti à l’islam.

Bien évidemment, nous n’englobons pas les quelques cas de familles musulmanes non violentes qui n’aspirent qu’à vivre en paix. Ne faisons pas d’amalgame, on nous le reprocherait !

Dans le dernier volet nous traiterons de la situation dans les prisons françaises, de la déradicalisation et de l’immigration africaine en général et subsaharienne en particulier.

 

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
hoplite

la bonne solution c’est de faire rentrer tous les pays du magrheb dans l’europe comme ça ils auront de défendre les frontières et donc d’interdire aux sub-sahariens de venir s’installer à Paris :) :)

Bozzo le clown

Il y a pourtant une règle simple et tout à fait légale applicable en cas de refus de réadmission de clandestin ou de débouté du renouvellement de visa :

Une réadmission refusée = un visa en moins distribué par les consulats européens.

dufaitrez

Ils préfèrent les étrangers chez nous que chez eux ! C’est clair !
Les Français sont contre !
3.200 avions/an (calcul démontré ici) pour les « raccompagner » ?
« Ne pas Subir » Maréchal de Lattre !

Simone GUTIERREZ

Contrairement aux dires de Sarkozy , l’ homme africain est bel et bien entré dans l’ Histoire Universelle , mais c’ est à titre de reproducteur hors pair .
Chez nous , quand on parle d’ un écrivain  » prolifique  » on pense tout de suite à l’ importance de son œuvre .
Quand on parle d’ un arabe ou d’ un noir prolifiques …. enfin , bref , vous voyez ce que je veux dire ( je ne voudrais pas me retrouver devant la XVII ème chambre correctionnelle ) .

Lotus bleu

1-Un peu de sérieux, vous dites: «L’Homme africain est entré dans l’Histoire, mais à titre de reproducteur hors pair.» Vous n’aimez pas la reproduction humaine, vous préférez les avortements.
Et l’Homme blanc, européen, va sortir de l’Histoire avec son idée géniale d’avortement, de planning familial qu’ils disent, ah les cons! Mais pas si cons que ça, car les élites ont prévu la perte, le déficit, ils ont trouvé la parade avec le grand remplacement, l’immigration. Ils vont se faire hara-kiri! On ne rigole pas chez les athées-païens, toujours les grands moyens, les extravagances, toujours en train de défier Dieu, leur Créateur.
Oui, il va sortir de l’Histoire à grands coups de pied au cul et bientôt ce ne sera plus qu’un mauvais souvenir.

Lotus bleu

2-Et pour les Africains, les seuls qui sont entrés dans l’Histoire ce sont ceux qui furent amenés de force aux États-Unis et qui, cent ans plus tard, sont devenus extrêmement intelligents. Ex.: Martin Luther King.

BALT

Vous n’avez pas de nationalité? Oust, reprenez la mer, sur la pirogue, en décembre, vers l’Afrique.

cirrus

Moi, ce qui m’empêche de ne pas adhérer à des théories quelques peu complotistes selon le goût commun – grand remplacement, eurabia etc – c’est qu’on ne cesse pas toute immigration venue de ces pays, compte tenu de notre histoire quelque peu tendue avec eux, chez eux ou sur notre sol. Car jouer aux Charles Martel, la reconquista, c’est une chose, ce n’est pas simple. Mais dans ce cas, la moindre des choses est de fermer le robinet de l’immigration, si vraiment on est de bonne volonté.

Nemesis

La vidéo où Bouteldja en a pris plein la gueule est un régal : Ce Soir Ou Jamais – Antisémitisme (FR2-18/03/16)

daniele

merci je ne me rappelais plus où je l’avais vue. Et c’est un VRAI régal !

patphil

le jour où un enfant des zélites fera partie du lot des égorgés ou des bombés, ils réagiront! mais macron n’a pas d’enfant, merkel n’a pas d’enfant etc.

asterie85

Heureusement que ces deux c…s ne se sont pas reproduits .,,,,::!!! Ouff

cirrus

c’est déjà arrivé avec la fille d’un haut fonctionnaire européen !

BALT

Macron avec des enfants? Ce jour là les poules auront des dents.

Céline

J’avais entendu Kamel Daoud , journaliste et écrivain algérien , dire sur Europe 1: »Je me suis posée la question : qu’est-ce que les musulmans ont amené à l’humanité ces 4 derniers siècles ? Rien ! » . Tout est dit !

Bônois

Le 24 octobre 1870, un décret donne la citoyenneté française aux 37 000 juifs d’Algérie.
Dans la foulée, les colons originaires d’Europe (Italie, Espagne, Malte…) sont aussi francisés en bloc. Quant aux musulmans d’Algérie, ils sont maintenus dans le statut infamant d’indigène. C’est le début d’une fracture douloureuse et irréductible entre les deux communautés.Si le juif Crémieux avait aussi francisé les musulmans, l’Algérie aujourd’hui serait encore française.En 1962; 90% des musulmans étaient analphabètes et 55 ans après, l’Algérie est devenue le premier pays francophone après la France car le français est obligatoire à partir de l’école primaire, alors que la langue de Molière est en perte de vitesse partout même en France dans les grandes écoles et entreprises du CAC 40 ?!

daniele

Suite et fin
Et, dire que l’Algérie est le pays le plus francophone parce que la langue française y est la plus usitée et obligatoire dès l’école primaire est un mensonge éhonté.
Je vous signale que le Français était interdit en Algérie après l’indépendance et qu’il n’a retrouvé son usage que depuis seulement quelques années.
Vous tenez des propos que l’on vous a enseignés comme sont habitués à le faire ces gens haineux de la France qui vivent en Algérie.

Nemesis

Merci de clouer le bec à ceux qui se victimisent sans raison et assassinent toujours et encore la France.

Bônois

Chère Daniele,
En 1962 à Bône, j’avais 5 ans et 1963 je suis rentré à l’école à l’âge de 6 ans et je vous jure que la première langue que j’ai apprise à l’école algérienne, c’était le français. Ce n’est qu’en troisième année primaire que j’ai appris en deuxième langue l’arabe. Pourquoi mentir, quel intérêt ! j’aime beaucoup la France, les français et les pieds noirs et je n’ai aucune animosité envers ce bon peuple ! Mon grand père a fait Verdun et mon père médaillé militaire et croix de guerre a été gravement blessé en 1942 en Italie.Pour ce qui concerne le Décret Crémieux, il a été imposé aux indigènes juifs et non aux indigènes musulmans qui sont restés les seuls soumis au le sénatus-consulte du 14 juillet 1865 sur l’état des personnes et la naturalisation en Algérie.

daniele

Mais bien sûr, Bônois !

En 1963 l’Algérie était algérienne « de papier », si vous me permettez l’expression. La France qui venait de donner le pays a mobilisé la presque totalité des employés de la fonction publique à leur poste pour que la transition puisse se faire en douceur. Vous ne pouviez pas, du jour au lendemain, faire d’un pays occidental une république islamique. Donc les professeurs et autres maitres d’école enseignaient le français. Et ils ont continué jusqu’à ce que vous ayez les professeurs d’arabe. Si, avec Benbella ça s’est à peu près bien passé, il n’en a plus été de même avec Boumediene mais ça vous le savez.

Bônois

Oui Daniel c’est ça, vous avez raison, l’arabisation forcée et le communisme ont été à mon avis une très grande erreur car les algériens étaient après l’indépendance plus proches culturellement des français que des russes ou des saoudiens et autres orientaux et malheureusement on a subi !
Bouteflika a le mérite d’avoir imposé depuis son arrivée au pouvoir l’enseignement du français obligatoire à partir de la troisième année du primaire et c’est vraiment une très bonne chose car beaucoup d’algériens sont francophones et francophiles et sont très heureux que leurs enfants apprennent le français dès l’école primaire. Pour ce qui concerne les religions, ce n’est pas ma tasse de thé, c’est de l’opium comme disait justement Marx et moi, je n’aime pas les drogues!

Bônois

Daniiele et non Daniel , pardon pour cette erreur de frappe ou lapsus. Bonne continuation et merci pour vos éclairages!

Bônois

Pourquoi me clouer le bec, nous discutons entre gens civilisés et de la discussion jaillit la lumière! Je ne prétends pas tout connaître car on est plus ou moins formaté par notre environnement et grâce à des excellents articles comme ceux de Daniele Lopez que j’aime bien, on se remet en question et on creuse!
Amicalement cher Nemesis

BALT

Même en France, ils n’utilisent le Français que dans les expressions type: »Allocations familiales, Allocations logement, pension vieillesse, pension d’invalidité, RSA etc ». Après, tout en Arabe.

daniele

suite

En 1962, vous dites que 90% des algériens étaient analphabètes. Expliquez-nous pourquoi après 50 ans d’indépendance, Bout’flika s’est affolé des résultats d’un sondage qui donnait quelque 80% de la population algérienne, analphabète ?
Je n’invente rien, je l’ai lu il y a quelques années dans un quotidien algérien.

daniele

Bônois,

Je ne peux pas vous laisser dire cela.

Avec le décret Crémieux, il a été proposé aux musulmans de devenir Français s’ils consentaient à respecter les lois de la République française. Ceux-là n’en ont pas voulu. Parce qu’ils ne reconnaissaient que la loi de l’islam. Il en a été de même pour beaucoup de Juifs qui n’ont pas voulu s’y plier. Ceux qui ne considéraient pas leur religion comme seule loi, juif ou musulman, ont acquis la nationalité française avec tous les droits et les devoirs que cela comportait.