L’immoralisme de la macronie à l’Élysée et l’égalitarisme socialiste vulgaire

Désir de puissance, arrivisme, ignorance, médiocrité et incompétence, tel est le nom de l’immoralisme GOF-LGBT de la macronie à l’Élysée et de l’égalitarisme socialiste vulgaire pour tromper les Français. Bientôt le crépuscule de la macronie vulgaire à l’Élysée. Cette trahison GOF-LGBT immorale de la France et des Français que nous vivons chaque jour va rejeter Macron et la macronie dans les poubelles nauséabondes de l’histoire politique de la France. L’immoralisme de la macronie vulgaire à l’Élysée et l’égalitarisme socialiste prêchent pour la grande rupture de la modernité, alors que la France y voit son entrée en crise définitive.

L’égalitarisme socialiste est bien plus flou et plus anti-pédagogique que la vie réelle des Français. Pour comprendre l’œuvre de destruction de la famille de la propagande GOF-LGBT, il faut entrevoir que, pour sauver l’humanité, il faut d’abord la détruire. Les violences de rue des jeunes sauvages des quartiers peuvent y aider. Tout le quinquennat de Macron tourne autour de l’échec. Macron, le petit bourgeois de province, est celui qui n’assume pas son destin d’étudiant médiocre et sa promotion sociale par des vieux mâles séduits.

Cette voie a fait de lui un petit mégalomane plus préoccupé de son image que du salut de la France.

Le destin de la macronie vulgaire à l’Élysée fut donc l’immoralisme simple et limpide : Macron s’est abaissé aux turpitudes du pouvoir, à la haine de classe et aux violence d’État contre les Français.

Les Gilets jaunes de première intention avant la récupération gauchiste pro-Macron étaient mus par la croyance aux idéaux de justice et de liberté greffés sur un monde plus pur et plus beau. Ils étaient mus contre Macron et le règne du Mal absolu contre le christianisme de l’Occident et de la France de toujours. L’idée de la macronie vulgaire à l’Élysée est le Mal absolu anti-chrétien pour effacer la famille, la nation et l’humanité.

La politique de la macronie vulgaire à l’Élysée se résume à la moraline des bien-pensants. Macron se plaît à provoquer tout le monde. Mais il est, avant tout, un guignol de l’antimorale au sens politique du terme.

Un moraliste recherche une éthique de vie, alors que le guignol de l’antimorale vise le Mal absolu.

Cette éthique politique du Mal absolu est la recherche permanente du comportement amoral. Aussi, la politique de Macron va pleinement dans le sens du Mal absolu. C’est le refus de se comporter en harmonie avec le respect de la vie dès la conception. L’immoralisme GOF-LGBT de Macron est fondamentalement destructeur puisqu’il sape les bases chrétiennes de la famille. Et les ruines fumantes qu’il laisse derrière lui sont vaines car elles ne fécondent pas un renouveau, un nouveau monde, un nouveau monde meilleur.

Critiquer l’immoralisme GOF-LGBT de Macron avec lucidité est-ce suffisant ? Macron est alors loin de connaître les limites de son immoralisme. Pour les GOF-LGBT il faut aller plus loin. Beaucoup plus loin. Quitte à détruire la France. Les GOF-LGBT sont des idéologues ratés, vulgaires et totalement irréalistes.

Les réformes du Genre se voulaient radicales contre la biologie et la religion anciennes. La science de la biologie ne pouvait que ruminer son échec et être retirée sans avoir la moindre seconde chance. Macron n’a pas encore tout compris à la biologie. Il croit encore qu’il peut convaincre et sauver l’idéologie GOF-LGBT.

La macronie woke à l’Élysée rejette les données de la biologie par amour de sa propre médiocrité.

Le salut ne sera que le salut de quelques milliardaires. Le peuple, lui, croupira dans la bassesse de la macronie vulgaire et la nation dans l’UE, avant de devoir s’y dissoudre. La question de la connaissance woke et du déni de la biologie dépasse les limites de la raison humaine. Les GOF-LGBT n’atteignent que les apparences superficielles de la liberté individuelle et la négation de la vérité, du libre arbitre, et de la morale.

Le Gender, au sens de l’existence du libre choix du sexe, représente un irrationalisme invétéré.

À croire que l’irrationalisme LGBT invétéré de Macron n’a jamais été désavoué dans sa jeunesse. Car il est à côté de la raison raisonnable pour se maintenir dans l’idée d’inversion de toutes les valeurs et dans le seul désir de pouvoir réhabiliter la passion LGBT. C’est pourquoi il retourne sens dessus dessous l’ordre de la science biologique digne de Lyssenko. Les principes GOF-LGBT, ensemble, forment les piliers d’assise de l’édifice de la macronie vulgaire qui ne recevront aucune réponse positive de la part des Français.

La dictature de la pensée GOF-LGBT se situe dans l’ordre immoral qu’a voulu imposer Macron. Il nie que la vie biologique est la seule réalité qui emplit et anime tout ce qui existe dans le monde vivant.

La vie est un phénomène biologique qui est le fondement de la réalité de la différence des sexes.

Après le déni GOF-LGBT du Dieu chrétien, Macron et les GOF-LGBT au pouvoir haïssent la vie, la joie, la force, et la puissance de la foi chrétienne. Ils créent partout le désordre et le chaos de l’immoralité.

La nouvelle religion réchauffiste impose un Dieu de souffrance et de mort qui institue le sacrifice et le martyre, la pénitence et la culpabilité, l’humilité et l’obéissance du petit peuple. La religion réchauffiste repose sur le péché imaginaire et la faute de ceux qui ne sont rien, qui fument des clopes et qui roulent au diésel.

La religion réchauffiste est une mystique spiritualiste et moniste, panthéiste ou panenthéiste. Ce qui définit la religion réchauffiste, ce n’est pas l’athéisme, mais l’antithéisme, le rejet d’un Dieu personnel et transcendant, créateur du monde, extérieur et étranger à lui. Ce Dieu là est nié par la religion réchauffiste. Hors de la religion réchauffiste, l’homme n’est qu’une vermine grouillante et parasite qui pille et saccage la surface de la Terre. La nouvelle religion réchauffiste et la tyrannie du Genre GOF-LGBT n’ont rien à voir avec la réalité de la génétique, de l’intelligence, de la connaissance éclairée, et de la libre conscience. Pour Macron les masses sont méprisables et ignorantes. Elles resteront définitivement dans la fange de leur médiocrité.

C’est le déni du Divin qui habite ce monde, lui est immanent et ce Divin immanent s’appelle la Vie.

L’humanité de l’homme n’a aucun avenir avec la tyrannie du Genre GOF-LGBT. L’homme en tant que tel n’a ni sens, ni valeur, ni avenir. L’humain n’est rien s’il n’est pas un transgenre de la transhumanité LGBT. Il est entre l’homme et la femme, entre le sens et le non-sens, il est un pont entre le mensonge et l’animalité. Il est radicalement antihumaniste. L’homme n’est ni le centre, ni le sommet, ni le but de rien ! L’homme n’est la mesure de rien. L’homme ne prend de sens et de valeur que par le mensonge de la transhumanité LGBT.

Pour les LGBT, la dignité intrinsèque de l’être humain est un bobard idéaliste. L’homme ne compte pas ! Seule son identité de Genre compte. Et cette identité de Genre ne compte que dans la stricte mesure où elle contribue à la déconstruction de la famille et à l’avènement de tout ce qui dépasse et nie la biologie.

La France gaullienne est un aristocratisme opposé à toute forme de démocratisme et d’égalitarisme.

Macron incarne la moraline petite bourgeoise du ressentiment, de la jalousie et de la médiocrité. C’est la morale des faibles et des lâches. Macron exècre la vieille morale chrétienne : Assumer son destin, non en le subissant avec fatalité, mais en l’assumant dans la joie et avec volonté, vers plus de réalisation de soi.

La foi est une tension intérieure qui anime tout ce qui existe. Elle est le moteur unique et omniprésent de toute l’évolution. Elle est, au sens étymologique, l’Âme du monde et l’âme de tout ce qui y vit.

Ne pas assumer son destin propre, c’est-à-dire ne pas actualiser l’intention de l’accomplissement de soi en plénitude de la foi, ce n’est pas une fatalité. Elle est la voie qui, à chaque pas, à chaque instant, ne vise qu’une seule chose : accomplir tout le possible, ici et maintenant. Elle est la seule voie du salut. Elle est la récompense immédiate des efforts d’accomplissement qui ont été consentis dans la France de toujours.

La France de Macron est une dictature post-démocratique (a-droite-fierement.fr). Une vision simpliste de la dictature qui montre que, pour l’oligarchie au pouvoir, la communication reste l’horizon indépassable.

C’est oublier que le totalitarisme ne se réduit pas à l’usage de la violence physique. C’est oublier que les petits dictateurs n’ignorent pas la manipulation des élections pour se faire élire à une forte majorité.

Tous les intellos de gauche qui prennent la défense de la pseudo-démocratie macronienne sont les adeptes de la pensée unique. Et ils exigent la persistance des comportements politiques autoritaires.

Roland Huntford a publié Le Nouveau Totalitarisme. Il analyse la social-démocratie suédoise pour montrer que les libertés personnelles sont menacées, non seulement par l’intrusion de l’État-providence dans l’intimité des familles et des gens, pour imposer le conformisme, l’hygiénisme, le fiscalisme, la réduction du rôle éducatif de la famille et la libération délétère des mœurs, mais aussi par les violences de rue.

Macron, l’adepte de la post-démocratie autoritaire, impose une soft dictature qui a pris le masque sanitaire et réchauffiste, autant que GOF-LGBT. La post-démocratie repose sur la suprématie des droits des minorités contre ceux des majorités réduites au silence, sur l’idéologie des droits de l’homme et la suprématie des juges sur les législateurs, sur la supranationalité et sur la dérégulation de l’économie et de la finance.

La post-démocratie tire la conclusion politique de la révolution intervenue en Occident après la fin de l’URSS. Elle a vu l’émergence d’un pouvoir économique et financier mondialisé, dérégulé, indifférent au bien commun. Les États de l’UE sont en phase de déconstruction et réduits au rôle d’exécutants des exigences de la nouvelle oligarchie. Sur le plan idéologique, la post-démocratie s’est désormais séparée de la démocratie, mettant fin à la parenthèse des Lumières. Car l’UE se conçoit avant tout libérale avant d’être démocratique.

Source : Michel Geoffroy pour Polemia.

Le Gender part d’une erreur de raisonnement scientifique. Macron allait, à partir de là, recommencer à l’identique tout son périple LGBT. Mais les Français n’ont pas prit ce raisonnement pour argent comptant !

Et les Français en ont tiré les conséquences politiques en votant aux dernières législatives.

Avec Éric Zemmour : Nous devons reprendre le contrôle de notre pays !

Thierry Michaud-Nérard

image_pdfimage_print

7 Commentaires

  1. Immoralisme ? Mais vous savez très bien qu’ils sont talmudosataniques, des Rothschilds.
    https://mobile.twitter.com/francersistanc1/status/1317758898246475777

    Macron : « la Bête de l’événement est là, et elle arrive ».

    Le mariage d’Emmanuel et Jean-Michel : une pièce montée… et surmontée des cornes du diable. Tout un symbole.

    Hâte de connaître le contenu du dossier « President of France » saisi chez Donald Trump !

    • Moi aussi j’ai hâte que toute cette saloperie de merdes voient le jour et que les pro Macrominus en prennent la gueule

  2. on vous aimme bien quand vous critiquez le poudre ; a juste raison !par contre vous faites des amalgames innapropries . lisez donc l artcle 1 du reglement du GO qui parle de recherche de la verite , d etude de la morale et de pratique de la solidarite ! ce discours est faux et met en accusation des patriotes qui menent le meme combat que vous et que vous ne voyez meme pas a vos cotes . lisez la page 100 de la franc maconnerie pour les nuls . ca vous recadrera sur des idees plus proches du reel . les FM n ont jamais milite pour ces degeneres que nous combattons ensemnles …

  3. dire que de nombreux cathos ont voté macron pour qu’il crée une ambassade auprès des lgbt, est ce du complotisme ?

  4. Elle n’a pas les cuisses propres la poudrée élyséenne.!! Pour que Trump ait un dossier top secret « Macron »…..après la disparition du coffre-fort de Benallah….sulfureuse la poudrée….

  5. Un article qui fait plaisir à lire, très juste et lucide.
    Macron n’a pas de conscience, pas de surmoi. Il se croit tout permis, d’autant plus qu’il a une très haute idée de sa personne.
    Et évidemment, il y a malgré tout dans son gouvernement des gens pas trop scrupuleux qui par intérêt (la place est bonne) se soumettent, prêts à accepter n’importe quoi.

  6. Le macronisme est installé pour longtemps en France, j’en veux pour preuve le résultat des élections!
    Ne comptez pas sur les beaux parleurs de Généraux, même lorsqu’ils y vont à l’attaque sémantique pour secouer les consciences et changer le cours des choses.
    Notre seul issue, notre seule chance de recouvrer notre souveraineté, notre culture judéo chrètienne, notre art de vivre, en un mot notre liberté de décider de notre avenir viendra de la Russie.
    Nos crapules de gouvernants le savent!
    La manoeuvre est enclenchée, ce n’est plus qu’une question de temps!

    Tic tac tic tac…

Les commentaires sont fermés.