L’immunité des fascistes Antifas au service de Macron

Publié le 30 novembre 2019 - par - 14 commentaires - 1 549 vues
Share

L’extrême gauche et les fascistes Antifas impunis ont attaqué des jeunes qui ont monté un magazine, la revue L’Etudiant Libre, dans un bar à Rennes. Michel Janva, le Salon beige : « Un jeune présent a été touché par de l’acide. Il a été emmené par les pompiers à l’hôpital. Ses paupières sont brûlées et son œil a été blessé. L’étudiant Libre™@LEtudiant_Libre : « L’extrême gauche s’est manifestée à notre soirée à Rennes ! »

Ouest France écrit : « Un groupe de personnes encagoulées (d’extrême gauche), une vingtaine, en vêtements sombres, […] ont fondu comme un essaim sur la terrasse de l’établissement, jetant des chaises sur la façade, usant de bombes au poivre et même d’une substance liquide à l’odeur d’ammoniac. […]

« C’était une première rencontre, pas une soirée de débat, plutôt un moment de convivialité. »

« Nous avions privatisé une salle en sous-sol du bar. Nous étions une vingtaine ». Mais les premières personnes ayant subi l’agression du groupe d’activistes encagoulés n’avaient rien à voir avec L’Étudiant libre, mais étaient des clients qui prenaient tranquillement un verre.  Au restaurant juste à côté, le ton est grave.

« Ils ont déboulé d’un seul coup, ils ont pris des chaises du bar à côté avant de les lancer. J’ai eu le temps de fermer le restaurant, décrit la patronne, encore sous le choc deux heures après les événements. »

Sur Facebook, un appel lancé pour se rassembler devant le bar : Stanislas Rigault@stanrigault : À Rennes pour une réunion de @LEtudiant_Libre l’extrême gauche s’est manifestée de façon scandaleuse ! Vidéos à venir. L’extrême-gauche a attaqué des militants de la Cocarde étudiante à Rennes. Agathe Le Guen, qui avait appelé à perturber cette réunion, a courageusement fait disparaître sa page Facebook.

La police nationale est venue sur place. Il s’agissait de nervis d’extrême-gauche « antifascistes », ces voyous protégés par le système policier et qui sert de milice au régime.

Le Figaro : Rennes : « Une attaque attribuée aux antifascistes ! Les sectaires Antifas agressent un journal conservateur. L’incident a eu lieu dans le centre ancien de Rennes. Les participants à la réunion du journal L’Étudiant libre attribuent l’attaque à des « militants antifascistes ». Un homme a été blessé à l’œil. Il était environ 20 h 30 à Rennes, mercredi soir, lorsqu’une vingtaine d’individus encagoulés ont fait irruption dans le bar Webb Ellis, situé dans le cœur  historique de la ville. Comme l’a révélé Ouest-France, le groupe avait pour cible une réunion du journal L’Étudiant libre, un média qui se revendique de la « droite conservatrice ». Sur son site, des articles sont consacrés à Philippe de Villiers, Marion Maréchal-Le Pen ou encore Jean Lassalle. Les activistes ont jeté des chaises sur la façade de l’établissement et en direction des étudiants présents à l’extérieur. Ils ont également utilisé des bombes au poivre. Les images de l’attaque, qui ne dure que quelques minutes, ont été diffusées sur les réseaux sociaux. Le média dénonce une « tentative d’intimidation ridicule et lâche, comme toute volonté de censure, un esprit de fuite chez celui qui les emploie ».

La candidate LREM aux municipales à Rennes, Carole Gandon, a dénoncé une attaque lamentable. « Depuis plusieurs années, notre ville est entrée dans un cycle néfaste d’agitation de plus en plus violente, des occupations illégales de Rennes 2 aux manifestations en passant par la casse de notre centre-ville lors des manifestations de gilets jaunes ». Samedi, un autre bar de Rennes a été attaqué par des militants antifascistes.

Le personnel a été menacé et des tags ont été inscrits sur la façade après un rassemblement…

Le patron a expliqué à France Bleu qu’il avait accueilli une réunion étudiante quelques jours plus tôt.

Gilles William Goldnadel : « Comment l’extrême gauche entend triompher (par la violence) ayant perdu la bataille des idées. Quel est le point commun entre une manifestation avec des islamistes, ou le faux procès intenté à un philosophe ? Tous sont le fait de l’extrême gauche ! (C’est là) le point commun entre divers événements, souvent violents, toujours intolérants, quelquefois manipulatoires, que la France a subi…

Le dimanche 10 novembre, lors de la manifestation largement islamiste contre l’islamophobie, hormis Edwy Plenel, souffrant d’un pro-islamisme qui tourne au daltonisme, chacun a pu voir des centaines d’étoiles de couleur jaune faisant un lien, parfois subliminal, parfois assumé, entre l’aversion prétendument montante à l’encontre des musulmans et la Shoah des juifs. En un demi-siècle, nous sommes passés de « Nous sommes tous des juifs allemands » à « Nous sommes tous des musulmans juifs ».

En réalité, ce parallélisme obscène n’est pas nouveau. Les stratèges de SOS-Racisme poursuivant l’obscénité en affichant une petite main jaune sur la poitrine des potes.

« Nous sommes tous des musulmans juifs ». Ce dernier slogan ne manque pas d’être manipulateur lorsqu’on sait tout le bien que l’islam radical voue aux juifs et au souvenir de leur holocauste !

On peut critiquer Plenel qui jubila après le massacre de Munich et qui fut le concepteur le plus obsédé du parallélisme obscène entre le problème des musulmans et la question juive.

Deux jours plus tard, Hollande était empêché de donner une conférence à l’université. Le syndicat étudiant à la manœuvre procédait, pour faire bonne mesure, à une manière d’autodafé du livre de Hollande.

Seul l’Uni, syndicat classé résolument à droite, protestait avec fermeté contre l’incident liberticide.

Ici encore, la manipulation n’était pas absente, puisqu’une étudiante interviewée par BFM se plaignait de manière misérabiliste de la « précarité » dont elle était victime. L’étude de ses sites montrait qu’en réalité, elle vivait grand train, de Cancún à des randonnées maritimes en croisières rien moins que précaires.

Alain Finkielkraut eut la très singulière idée de vouloir échanger à la télé avec Caroline de Haas, elle ne maniant que des invectives. Poussé à bout sur les affaires de viol, il se laissa aller à une figure de style ironique que l’intéressée feint de prendre au pied de la lettre pour autant qu’elle l’ait comprise. Il faut dire que la dame, qui avait renoncé un temps aux réseaux sociaux pour avoir prétendu que deux hommes sur trois étaient des violeurs en puissance, est la même qui a proposé d’élargir les trottoirs du quartier de la Chapelle pour régler le problème des migrants entreprenants. Le seul mal pour elle, qui défilait dimanche, n’étant que blanc. Depuis une pétition réclame l’éviction du philosophe de France Culture. Bientôt elles demanderont son renvoi de l’Académie française avant peut-être de demander l’éviction de la culture en France !

L’extrême gauche bénéficie d’une bienveillance (des socialistes-LREM à la remorque de la gauche ultra) d’autant plus coupable qu’elle aura irrigué de sa propagande les esprits faibles jusqu’à les décérébrer.

Le samedi 16 arriva et sa commémoration du 1er anniversaire des Gilets Jaunes. On vit surtout le cuir des Blocs Noirs s’en prenant aux édifices, aux policiers, aux pompiers et jusqu’à la statue du maréchal Juin.

Philippe Poutou, du Nouveau Parti Anticapitaliste (NPA), dont chacun s’accorde à vouloir reconnaître la finesse d’analyse, refusa bien évidemment de condamner la violence des Black Blocs. Ici encore, les manipulations n’étaient pas absentes : TF1 montra un manifestant acrobate simulant une lourde chute au milieu des policiers, avant que de repartir en gambadant, sa ruse éventée. Il aura plus de chances une autre fois sur les réseaux sociaux pour prouver la méchanceté gratuite de la police.

Vous avez noté que ce qui constitue le point commun violent et intolérant entre le clientélisme de l’islam radical, l’instrumentalisation de la Shoah, les violences dans les universités, le néo-féminisme censeur, et les violences urbaines antidémocratiques s’écrit en deux mots : extrême gauche. (Les fascistes Antifas)

Ils bénéficient d’une bienveillance (des socialiste-LREM à la remorque de la gauche ultra) coupable !

En dépit du fait que cette extrême gauche, d’essence fascisante dans son intolérance, ait perdu la guerre intellectuelle, elle ne cesse de gagner les batailles médiatiques. Si rien n’est fait pour l’arrêter, elle finira par l’emporter non dans les urnes, mais dans la rue. L’heure n’est vraiment plus (à la soumission).

Gilles William Goldnadel : « Français, résistez ! Sinon le fascisme d’extrême gauche va passer ! Le fascisme a plusieurs côtés. Celui d’extrême droite a sévi sans merci, il est aujourd’hui en régression. Celui d’extrême gauche est en phase d’extension. Il a perdu la bataille intellectuelle, (mais il est devenu pervers). Il a plusieurs visages, le fascisme d’extrême gauche. On a connu sa version islamo-gauchiste le 10 novembre.

Il a ressorti son intimidation traditionnelle : la nazification de l’adversaire. C’était déjà la petite main jaune sur la poitrine des potes. Et les autres français, par voie de conséquence, des « nazis pure souche ». Plenel, le (petit) pape de l’islamo-gauchisme a pu prétendre à la télévision qu’il n’y avait pas eu d’étoiles jaunes lors de la manifestation ! Le fascisme extrême gauche ne recule jamais devant le mensonge, car sa juste cause lui octroie tous les droits. Aussi, le fascisme d’extrême-gauche utilise toujours la violence.

Instrumentalisant un débat à la télé, des LGBT d’extrême-gauche, avec (la fumeuse) Caroline de Haas, ont accablé Finkielkraut d’injures au prétexte qu’il aurait commis une plaisanterie insultante sur le viol.

Une pétition circule depuis pour que le philosophe soit exclu de France Culture !

Criminalisation de la pensée, criminalisation de la parole, criminalisation de la liberté, criminalisation de toute une population qui veut résister à l’islam radical ou à l’immigration de masse, criminalisation du fait d’être un homme blanc. Tout est bon pour intimider, à commencer par la violence.

Français, si vous ne vous levez pas en masse, vous serez responsables du fascisme En Marche !

François des Groux : « Indignation après la dégradation de la stèle du maréchal Juin à Paris ! Les dégénérés, haut fait d’arme des gauchistes débiles. La statue du maréchal Juin contemple les abrutis impunis du régime LREM, les fascistes Antifas d’extrême gauche, démonter rageusement la stèle commémorative.

Castaner, le gars qui s’y connait bien en voyoucratie, n’y voyait pas de message subliminal, juste un petit côté pratique dans l’insurrection urbaine :  « Ils ne s’en prennent pas au monument du maréchal Juin, ils fabriquent des armes. Ils cassent les plaques de marbre parce qu’ils ont bien conscience qu’elles sont dangereuses et ils s’en servent comme des projectiles contre nos forces de sécurité. Ce sont des imbéciles, on peut être à la fois imbécile, brute et voyou ! » Comme quoi, le gars s’y connait bien en voyoucratie !

Tout à fait, Christophe ! C’est même la définition exacte du casseur Black Bloc débile, allié objectif de Macron pour discréditer le mouvement des « Gilets Jaunes ». Et comme pendant les émeutes des racailles en banlieue, on ne relèvera aucun éborgné par LBD ou amputé par grenade GLI-F4 chez les gauchistes issus de la boboïtude urbaine fumeuse de shit ! Il était facile de s’attaquer, à Paris, à des plaques de marbres comprenant les noms de soldats morts pendant la campagne d’Italie ! C’est pourquoi ils se sont attaqués, samedi 16 novembre, à la statue du maréchal Alphonse Juin, héros de la Seconde Guerre mondiale…

« C’est une nouvelle fois notre mémoire nationale qui est saccagée bafouée par des  casseurs qui sont hors de la république (mais au service du régime Macron-LREM). Ces actes sont très condamnables, j’espère que la police pourra retrouver ces individus (impunis) et qu’ils pourront être jugés de façon très sévère », a dit la secrétaire d’État aux Anciens combattants, Geneviève Darrieussecq. « Une nouvelle fois », ces dégradations font écho au saccage de l’Arc de Triomphe, déjà en marge d’une manifestation des « Gilets Jaunes ».

À l’intérieur du monument national, érigé en 1836, plusieurs statues célébrant l’histoire de France, avaient été détruites. L’Arc de Triomphe avait été tagué. Certaines inscriptions faisaient référence aux « Gilets Jaunes », d’autres à l’extrême gauche : « Justice pour Adama » ! symbole des violences policières.

Or, sur la statue du maréchal Juin, également taguée, l’inscription « Adama » était lisible ce samedi…

Marlène Schiappa : « Qui finance les casseurs ? Des puissances étrangères ? » (France Inter)

Moralité : Les fascistes Antifas de l’extrême gauche sont des activistes utiles, toujours au service du régime de Macron-LREM, pour stigmatiser et déconsidérer dans l’opinion le mouvement des « Gilets Jaunes ».

Ces activistes ne sont pas sans rappeler « La Nuit de Cristal » du Troisième Reich. Wikipédia « La Nuit de Cristal » (en allemand Reichskristallnacht) fut une attaque contre les juifs dans la nuit du 9 au 10 novembre 1938 et dans la journée qui suivit. Présentée par les responsables nazis comme une réaction spontanée de la population à la suite de l’assassinat, le 7 novembre 1938, de Ernst von Rath, un secrétaire de l’ambassade allemande à Paris, par un jeune polonais d’origine allemande et de confession juive, Herschel Grynszpan, cette attaque fut en réalité ordonnée par Adolf Hitler. À la tête de cette organisation, il y avait Goebbels.

Les attaques ont été commises par des membres de la Sturmabteilung (SA), de la Schutzstaffel (SS) et de la Jeunesse hitlérienne, soutenus par le Sicherheitsdienst (SD), la Gestapo et d’autres forces de police.

En provoquant ces violences, les nazis voulurent accélérer l’émigration des juifs, jugée trop lente, en dépit de la politique de persécution et d’exclusion mise en œuvre depuis février 1933 !

L’immunité de l’extrême gauche et des fascistes Antifas impunis au service du régime de Macron-LREM : « À quand le départ forcé des Français de souche pour le Grand Remplacement ? »

Thierry Michaud-Nérard

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
Durocher

Macrounet a les ovaires qui frétillent devant les antifas !

Pedro de la Mancha

Ils devraient effacer anti devant fasciste. Ça me semble plus à propos.

saurer

Les antifas sont rémunérés directement par l’Open Sociéty de G. Soros. Au tarif de 190 euros/jour, un simple coup de fil de castamerde, et ils rappliquent en nombre !! …

ven85

mais ils ont toujours ete une police paralele du pouvoir,de droite ou gauche,la police les connaient tous,ils sont fiches,adresse ect… et pas inquietes par la police,de gaulle et pasqua avait sa police paralele ,LE SAC,dissous apres la tuerie d’oriol,ils eliminaient phyiquement tout ceux qui les geinaient et voulait devoiler des dossiers du parti dont l’affaire BOULIN etouffee depuis plus de 30ans

POLYEUCTE

Plus les textes s’allongent, plus les commentaires rétrécissent…
Cause à effet ?
Pourtant, ce n’est pas si sot…

geronimo

j’en ai croisé un l’autre jour à la terrasse d’un bar….il etait tout seul….il avait pas de gueule et n’a pas bronché quand je lui ai dit que moi les arabes, les noirs, les musulmans, les racailles, et tous ceux qui faisaient chier les francais je n’attendais qu’une chose c’est de les passer à la broyeuse….il est parti comme un couard….pourtant il etait plus baleze que moi, il aurait pu voire dû me frapper…mais non, rien dans le froc…tout seul ce sont des laches, comme les arabes…

Eric des Monteils

Ces crétins décervelés qui servent le pouvoir en place, afin de pourrir le mouvement des gilets jaunes, ne se rend pas compte, (et le pouvoir non plus), qu’ils participent à la manœuvre qui déclenchera des mouvements de violences beaucoup plus radicaux, nécessaires, afin de sortir des manifestations qui n’apportent rien tant que cela se fait en défilant tranquillement.

nidabeille

Quand on connaît le bourrage de crâne que subissent nos enfants dès leur plus jeune âge, livrés sans défense à des enseignants en majorité d’extrême gauche qui relaient avec enthousiasme la propagande officielle sur les beautés de la société multiculturelle, le culte de l’Autre ( le migrant, ‘l’homo etc.) et la haine de notre identité et de notre histoire, le tout repris avec une ferveur quasi frénétique des médias, on est pris de pitié pour ces zozos qui jouent à mai 68 et à faire la révolution, comme grand-père.

Joël

« Les fascistes Antifas de l’extrême gauche »
Quel nom pompeux !
Les Sections d’Assaut de la gauche suffit amplement.
Dignes descendants de Darnand.

Josette

Parfaitement dit!

Rems

Armez vous ………

Eric des Monteils

LA seule solution !

kabout

c’est fait depuis un moment déja ET légalement pour ma part.

kabout

justement sur ce sujet une vidéo avec Xavier Raufer qui explique bien la chose ( merci a Boulevard Voltaire)

https://youtu.be/ou5noCpj7_4