L’impasse suprémaciste néo-paganiste

Publié le 29 octobre 2018 - par - 25 commentaires - 1 246 vues
Share

À part être de plus en plus désormais les idiots utiles des « démocrates » américains, des djihadistes et des nostalgiques d’une monarchie affaissée dont le dernier hoquet fut en France Vichy, les actuels partisans d’un retour non seulement suprémaciste mais machiste (mis à l’écart des femmes) empêchent, par leur aveuglement de plus en plus nocif, qu’un réel rééquilibrage puisse s’effectuer pour redémarrer effectivement le fait d’être patriote, et pas seulement en effet faire seulement République qui, livrée à elle-même, corsète la démocratie naturelle au profit de la seule élite attirée bien plus aujourd’hui par la puissance mondialisée du nomadisme permanent (à l’instar de ces nobles aimantés par Versailles) que par l’affermissement effectif de racines séculaires salvatrices (mais entre-ouvertes) pour le devenir de chacun des peuples à la recherche certes de nouvelles traditions tenant compte des évolutions diverses, mais refusant de mourir à l’instar de toutes ces nations aujourd’hui disparues ou empêchées d’être (Kurdes, Berbères, Catalans, Corses…)

Que sont en effet devenus les Goths ? Huns ? Mèdes, Apaches, Sioux, Tibétains ?… Tel est le dilemme que le jacobinisme ne résout pas et qui d’ailleurs se heurte à l’anomalie, ainsi Israël n’aurait pas dû renaître mais accepter la domination arabo-musulmane…

Les récents meurtres immondes et lâches de Juifs américains à Pittsburgh ne doivent pas faire oublier que le prétendu « jour de colère » en France le 26 janvier 2014 vit déferler toutes les factions antijuives et pro-djihadistes (Dieudonné, Soral, les Indigènes en étant les points d’intersection avec le NPA en sourdine) et qui ne diffèrent les uns des autres que par le fait que chacun devrait rester chez soi  (« on est chez nous ») ou dans sa « classe », que par une différence notable doctrinale surtout concernant les néo-nazis, les anti-libéraux, et autres paganistes antichrétiens et donc antijuifs.

Ces gens sont en réalité toujours pour une conception racialiste de type germaniste/nordique/aryenne ou alors néo-communiste transgenre dont le patriotisme local ou de classe n’est qu’un paravent, bien loin du revival d’un saint empire romain germanique qui lui, au moins, possède son fondement chrétien (Dante) ou de cette conception néo-platonicienne d’une République romantique d’égalité nue rêvée par Marx et consorts bégayant Platon.

La hantise antijuive se répéta le 13 juillet 2014 avec l’attaque de la synagogue de la rue de la Roquette près de la Bastille à Paris, mais cette fois uniquement par les jihadistes imbus de leur prétention impérialiste à vouloir de nouveau soumettre tout non musulman sous leur joug.

Le point commun de tous ces groupes imbus d’une gloire déchue, n’ayant en aucun cas tiré les leçons de leurs échecs, tient à leur mécompréhension totale de l’émergence d’une modernité qui a vu des métiers autrefois honnis devenir les nouveaux moteurs de l’économie autre qu’agricole et mécanique, à savoir la finance bien sûr, mais aussi l’intégration de la science abstraite et appliquée dans les processus de production matériels et symboliques, l’explosion des villes, des arts, de la photographie au gramophone en passant par la caméra, les transports, la télévision etc. La volonté également de moderniser les circuits démocratiques au sein du conflit permanent entre peuple et élite, multiprocessus qui virent en effet les minorités autrefois en marge prendre plus de pouvoir et de prestige au fur et à mesure que ces nouveaux métiers devenaient indispensables aux métiers séculaires dominés par les classes possédantes habituelles comme la diplomatie, les institutions, l’armée…

Il est sûr que pour ceux imprégnés de traditions féodales ne vivant encore que par les gloires militaires et politiques, rêvant plutôt à restaurer l’Antiquité que d’inventer mille tours Eiffel, les nouvelles techniques en matière artistique et scientifique ne semblent toujours être que des pratiques prosaïques subalternes propres au vulgaire. Or, ce furent précisément ces métiers-là qui prirent essor, faisant la fortune des exclus dont les Juifs.

Qu’une partie de ceux-ci aient pu également animer la vie intellectuelle révolutionnaire de puissances bureaucratisées dépassées, comme ce fut le cas en Russie voire en Allemagne hormis la Prusse, n’est pas non plus à mettre en négatif à leur encontre, puisqu’ils épousaient leur temps comme ce fut au fond le cas des partisans de la Réforme dont la présence en Hollande comme au Royaume Uni a pu contrebalancer l’immobilisme de l’absolutisme catholique, personnifié par un Louis XIV et un Versailles qui, après la défaite de son pendant espagnol, sonna le glas d’une monarchie tournée uniquement vers la puissance militaire euro-continentale, malgré les efforts d’un Colbert puis d’un Turgot, la perte sèche de l’Amérique et des Indes, en formant le chant du cygne qu’un Bonaparte devenu Napoléon réitéra, cédant jusqu’à la Louisiane pour une poignée de lentilles.

Relire donc Musset et Chateaubriand jusqu’à plus soif en tentant de voir quand même du bon chez Pétain n’expliquera jamais pourquoi, par deux fois, la France s’agenouilla en 1870 et 1940, s’il n’y a pas réellement cette rétrospective en profondeur allant chercher les causes ultimes de la défaite française malgré son génie.  Idem pour les USA depuis la guerre du Vietnam…

Les mouvements néomonarchistes paganistes ou proches du catholicisme scolastique pseudo-thomiste d’une part, les mouvements suprémacistes d’autre part n’ayant pas encore compris pourquoi le nazisme, cette métaphysique de palefreniers (fichtéistes, shopenhaueriens ,wagnériens, hormis Persifal néanmoins)  a échoué, sont de plus en plus, en réalité, les idiots utiles des courants technicistes scientistes adeptes d’un mutationnisme « trans » nouvelle Utopie aux dents totalitaires, comme on le voit dans ce néo-millénarisme néo-paganiste Vert exigeant de mettre au pas l’humanité au profit d’une post-humanité hybride et interchangeable sans visage.

Voilà pourquoi il faut se méfier, et combattre absolument tous ces courants prétendument patriotes ou supposés proches du peuple, car en réalité ils prêtent main aux ennemis déclarés absolutistes et technicistes du djihadisme et du scientisme affairiste allié aux divers « deep-state », les manipulant comme c’est le cas actuellement à dix jours des élections intermédiaires américaines… et à quelques mois des élections européennes…

Lucien Oulahbib

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
Gally

Précisons que ce commentaire n’est pas destiné à l’article, mais à un étron que la motocrotte a nettoyé depuis

Clamp

II PS Les catholiques évoqués au I rendent d’ailleurs les juifs responsables de tous les maux de la Terre dans une confusion déconcertante. Le problème le l’attachement rétrograde à une gloire passée conduit au traitement de la différence à établir entre ce que je qualifie de conservatisme ( « je » car je ne m’inscris pas une lexicologie prédéfinie ) , lequel se donne pour mission de préserver ce qui existe, dans son existence, et une sorte de statisme, qui défend l’immuabilité c’-à-d s’oppose aux évolutions d’un système, parfois contre lui-même. Même RL peut faire preuve de statisme parfois, en gardant les… lire la suite

Clamp

I Entièrement d’accord sur le principe, j’ai fait d’ailleurs pas mal de commentaire dans ce sens. Par contre, les véritables suprématistes n’existent plus trop en Europe ( ou bien ils se cachent, la 2nde GM y ayant laissé plus de traces que partout ailleurs ) , mais par contre, le patriotisme est véritablement plombé par les catholiques messianistes qui s’accrochent à une mythologie néo-littéraliste délirante et sont des enragés anti progrès, notamment dans certains secteurs de la biologie où ils considèrent qu’il y a sacrilège. Par association, il donne au mouvement patriote une image passéiste qui peine ainsi à le… lire la suite

Gally

Ah parce que pour vous, ça, c’est respectueux ?
Cet article, en fait, il servait à quoi, quand vous déclarez la sortie totalement caricatural de ce troll désormais bien connu de tous les commentateurs de « respectueux » ?
https://ripostelaique.com/comment-faire-une-synthese-nationale-avec-des-nationalistes-antisemites-et-attardes.html

« les juifs pas de nouveaux metiers toujours USURIERS ESCLAVAGISTES ET SUPREMACISTES », respectueux … Et après vous vous étonnez que les gauchistes puissent vous diaboliser et qu’au final, chacune de vos réunions ne rassemble que 3 pelés et 2 tondus…

Déséquilibré

Pas tout compris à ce salmigondis mêlant tout et rien, à part que l’auteur semble reprocher aux suprémacistes, paganistes, catho et identitaires une certaine nostalgie, un certain « c’était mieux avant », et de rejeter le progrès. Alors que l’auteur dit peu ou prou la même chose, il rêve à un passé pas si lointain que l’antiquité mais qu’il n’aura de toute évidence pas connu, la France de la IIIe république et de la Belle Epoque, avec gramophone, photographie, les frères lumières, le trolleybus.. Et la Tour Eiffel qu’il reproche à ses ennemis de ne pas vouloir copier 1000 fois ? Une… lire la suite

Déséquilibré

Aussi critique contre l’absolutisme catho de Louis XIV, aussi connu comme le grand siècle. Si le royaume a perdu ses colonies c’est par conquête, non par renoncement. Idem, Napoléon tant honnie a vendu la Louisiane car il n’avait pas les moyens militaires de la tenir. Et les apports napoléoniens au monde sont évident, citons juste le code civil et l’égyptologie. Par contre, Marx est glorifié, lui dont les écrits ont fait coulés plus de sang que même le Coran. Karl Marx Akbar. Monsieur Oulahbib, vous faites vous-même parti d’un groupe imprégné de gloire déchue, celui de « l’ouverture à l’autre », de… lire la suite

Natou

Je suis d’accord !
C’est un montage grotesque car j’ai lu # Mein Kampf# !
Mais je peux citer ce que Hitler pensait de l’islam car c’est interdit !!!!

Natou

Je ne partage pas du tout vos opinions et je n’aime pas du tout votre article avec tout le respect que je vous dois . Désolee !!!!! De plus cette photo est un montage grotesque car comme beaucoup pour ne pas mourir idiote j’ai lu # Mein Kampf # en version originale et il ne dit pas du tout cela concernant l’islam ! Quant à sa folie contre les juifs personne ne dit le contraire et moi je condamne fortement l’antisemetisme tout comme je sais faire la différence entre les nationalistes et les nazis ! Les nazis sont morts avec… lire la suite

DUFAITREZ

La ponctuation, toujours absente, justifie mon absence de commentaire… Désolé !

emile

on sent bien votre discours ¨citoyen du monde¨
désolé , je partage pas votre opinion…

François Ben Mohamed

La France souffre des zemmouroides, en conséquence toute pénétration de corps étranger n’en est que plus douloureuse.

Dr Sheldon Cooper

Le protestant le plus croyant pouvait marcher dans nos rangs à côté du catholique le plus croyant, sans que sa conscience dût le moins du monde entrer en conflit avec ses convictions religieuses… Le juif a atteint son but : catholiques et protestants se combattent à cœur joie et l’ennemi mortel de l’humanité aryenne et de toute la chrétienté rit sous cape… Ici encore, il nous faut prendre des leçons de l’Eglise catholique.
Adolf Hitler

Batzap

Texte complexe, dense, riche d’idées et de concepts. Il me faudra du temps et des recherches pour en tirer la substantifique moelle mais je sais déjà que se trouvent ici des clés qui me permettront de mieux pénétrer la structure de ce monde tourmenté dans lequel nous évoluons. Merci Monsieur Oulahbib.

Déséquilibré

Pas grand-chose à comprendre. Les méchants suprémacistes phallocrates et homophobes disent c’était mieux avant. L’auteur lui aussi dit c’était mieux avant. Le problème de beaucoup de gens, fantasmer un âge d’or qui n’était pas tellement mieux voir franchement pire. Dans son cas, sa référence semble être la fin du 19e et le début du 20e siècle. J’y étais pas, mais à l’époque on martyrisait la majorité comme les minorités et les femmes étaient à la charge de leur père puis de leur époux. Le « suprémacisme » est dépassé. Je pense que l’auteur craint un pouvoir ethno-nationaliste, qui renverrai tout les français… lire la suite

butterworth

l impasse des trois RELIGIONS SUPREMACISTES MONOTHEISTES CAUSE DU RETARD DE L HUMANITE http://racines.traditions.free.fr/pagan/index.htm

Paskal

Le christianisme catholique et orthodoxe n’est pas totalement monothéiste (culte de la Trinité suprême, de la déesse mère identifiée à la mère du Christ).

Gally

Probablement pour cela que le monde moderne est né en Europe et pas en Asie, en Afrique ou dans toute autre zone animiste ou polythéiste….

Déséquilibré

Le problème des athéistes-paganistes (un païen est un athée jusquauboutiste qui s’ignore). Ils blâment les « religions du livre » sans faire de distinction. Prétendent que le progrès de l’europe fût stoppé par le christianisme, et que sans cela les païens auraient construit des pyramides volantes. Conneries. Les germains et les slaves étaient des sauvages sans même un système d’écriture.
Le moyen-âge n’était pas un « âge sombre » au contraire de ce qu’ont prétendus les pseudo historiens des lumières et de l’ère romantique, qui eux préféraient loués les barbares.

Déséquilibré

L’age d’or est un concept puéril. Y a des haut et des bas.

Dr Sheldon Cooper

Tout autant que l’âge sombre. Et plus de bas que de haut

Déséquilibré

Comparez les avancées techniques et scientifiques des antiques à celles des « nouveaux » du moyen-âge.
Vous verrez (ou non, selon votre vision personnelle) que la science a plus progressé en 1000 ans d’âge obscure qu’en quelques milliers d’années d’antiquité.

Dr Sheldon Cooper

Elle a progressé encore plus vite à la fin du Moyen âge. Quand la science s’est libérée de la tutelle de l’Église.

Durocher

Mouais…. le néopaganisme de gauche tendant à supplanter une dérive totalitaire extrémiste du centre, portée par une idéologie moderno-aryano-technoide, essaye de dépasser la conception pacifico-communiste retrogrado-évolutiste….
Mouais…. dangereux, vraiment ?

vieux patriote

gaspp!!! il va falloir qu’on fasse le tri la hein?!

Durocher

@ »Vieux patriote » : Je pense que vous n’avez pas exactement saisi le second-degré, là !