L’impérialisme du Qatar confirme l’alliance Capital-Islam-Gauchisme

Publié le 2 janvier 2012 - par - 1 181 vues
Share

L’actuelle alliance Capital-Islam-Gauchisme, ou «capitalislamogauchisme», ou Triplice de l’horreur, trouve chaque jour de nouvelles confirmations. Le Lecteur se souvient peut-être de ces images télévisées montrant des cars entiers d’hommes d’affaires occidentaux et non-occidentaux partant prospecter dans la nouvelle Libye sur-islamisée de l’ère post-Khadafi. Il faut dire que notre vénéré Président de la République, conseillé par le philosophe néo-belliciste BHL et allié aux forces de l’OTAN, avait largement contribué au « rétablissement de la démocratie » dans ce pays dont la politique sociale n’était pourtant pas si mauvaise, et sans doute la meilleure du monde arabe. Cette politique sociale sera désormais gérée par de vrais islamistes, avec un bon surcroît de charia, pour la plus grande joie du capitalisme apatride, désireux de faire trimer le salariat libyen à grands coups de trique. L’intervention en Libye et, plus généralement, le « Printemps Arabe » avait bien évidemment été encensée par toute une partie de la gôche française, Mélenchon notamment, qui s’était prise d’une passion équivoque, pour le coup, à l’endroit du Président Sarkozy et du gouvernement UMP.

http://www.cetri.be/spip.php?article1470

http://www.la-croix.com/Actualite/S-informer/Monde/Les-hommes-d-affaires-libyens-font-tourner-la-boutique-revolutionnaire-_EP_-2011-09-12-710207

http://www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAJA2644p066-067.xml0/tunisie-energie-agroalimentaire-mouammar-kaddafilibye-tunisie-la-reconstruction-une-affaire-de-voisins.html

http://www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20111013160806/france-petrole-libye-industrielibye-les-investisseurs-francais-impatients-de-faire-leur-retour.html

http://ripostelaique.com/charia-et-polygamie-en-libye-bravo-sarkozy-cameron-obama-juppe-bhl.html

http://www.editoweb.eu/nicolas_maury/Melenchon-depute-europeen-vote-l-agression-militaire-contre-la-Libye_a4337.html

Cela dit l’alliance Capital-Islam-Gauchisme ne sévit pas que dans les pays arabes « libérés » de leur méchante dictature par de gentils « rebelles » islamisés donnant des leçons de « démocratie » à l’Occident en extase qui cherche à « résister » avec ses « frères arabes » à la « montée du péril identitaire et fasciste aux ordre du Grand Capital » rappelant les heures les plus sombres, etc. La Triplice de l’horreur sévit aussi en France et elle a trouvé une très récente expression dans les investissements du Qatar.

Non content d’avoir, pour ainsi dire, racheté le PSG, club de football français, où, au passage, le Qatar impose ses joueurs musulmans et vire un entraîneur noir, non content d’arroser de pétrodollars les banlieues chaudes de France (pour venir en aide aux Français de souche précaires ? n’y contez pas!), et notamment les quartiers nord de Marseille bien islamisés, voilà que le Qatar devient copropriétaire de Lagardère, l’un des plus gros consortium capitaliste français. Cette politique impérialiste et capitaliste, on le sait, ne choque aucunement la cacique du gauchisme local marseillais, à savoir Houria Hadj-Chikh, du Front de Gauche. Riposte Laïque a beaucoup écrit là-dessus.

http://ripostelaique.com/psg-qatar-beckham-embauche-kombouare-vire-manuel-valls-decouvre-le-football-business.html

http://www.lescrutateur.com/article-l-islam-en-a-reve-le-front-de-gauche-l-a-fait-90585447.html

http://ripostelaique.com/ils-vendent-la-france-au-qatar.html

http://www.lefigaro.fr/societes/2011/12/29/04015-20111229ARTFIG00472-le-qatar-premier-actionnaire-de-lagardere.php

http://www.challenges.fr/entreprise/20111229.CHA8662/le-qatar-veut-il-prendre-le-controle-de-lagardere.html

Le fonctionnement de la Triplice de l’horreur est d’une simplicité désarmante : l’islamo-capitalisme impérialiste finance une politique de recomposition sociale et sociétale de la France, que l’islamo-gauchisme appuie au nom du soutien aux « pauvres » des banlieues issus de la « diversité », bref : au nom de la fameuse discrimination positive. Bien évidemment, nos gauchistes, dont certains se disent même marxistes, ne sont pas du tout choqués par l’impérialisme capitaliste qatari, alors même que l’impérialisme, dans la pure tradition marxiste-léniniste, devrait être honni et banni en tant que stade ultime du capitalisme. Le Qatar ne fait pas la charité au peuple français, il s’empare de la France, ce qui est tout différent, et il s’empare de la France pour la gérer à sa manière. Les défenseurs officiels du salariat et du peuple, gauchistes et gaucho-républicains, eux, sont en extase, ou, au mieux, silencieux, devant cet impérialisme financier. Comme l’écrit Christine Tasin dans son article de fond consacré au Qatar, à propos de la cacique du Front de Gauche évoquée ci-dessus : Chez Mélenchon, c’est à bas la calotte, mais vive le halal payé par les pétrodollars !

http://ripostelaique.com/ils-vendent-la-france-au-qatar.html

Le Qatar n’est pas le seul pays musulman qui cherche à croquer notre vieille nation, on pourrait citer tout aussi bien l’Arabie Saoudite qui nous tient d’ailleurs, comme le Qatar, par les testicules du pétrole. On pourrait citer l’inénarrable triptyque Algérie-Tunisie-Maroc, qui prend la France pour une colonie de peuplement. On pourrait citer des tas de choses. La destruction des nations occidentales passe d’ailleurs par cette double subversion financière et humaine, pour l’aspect matériel des choses. Et pour l’aspect idéologique, il s’agit tout simplement de remplacer nos références identitaires et culturelles, ce qui passe bien entendu, aujourd’hui, par le révisionnisme gaucho-bienpensant en Histoire.

http://ripostelaique.com/la-france-du-temps-present-livre-dhistoire-ou-manipulation-ideologique.html

Quand des islamophiles deviennent (partiellement) islamosceptiques

Même le sociologue nationaliste, quoiqu’islamophile, Alain Soral s’est ému récemment de la main-mise arabe sur la France, en organisant récemment une manifestation anti-Qatar et anti-Arabie. Certes Soral, dans son inimitable jargon, désigne le Qatar et l’Arabie comme des pays « islamosionistes », le capitalisme ayant, selon Soral une racine judéo-sioniste très forte. Mais enfin, peu importe le jargon, voilà qu’Alain Soral lui-même se met à dire beaucoup plus de mal des musulmans qu’autrefois ! Il ne lui reste guère que les chiites iraniens, en lesquels il voit encore des résistants au Nouvel Ordre Mondial. Disons le clairement : Alain Soral devient de plus en plus islamosceptique, se méfie de plus en plus de certains pays arabo-musulmans, et se rapproche de plus en plus de la théorie de la Triplice, qui, à côté du Capital et du Gauchisme, intègre l’Islam (pour faire plaisir à Alain Soral, on va dire plutôt : un certain Islam ; notons cependant que le sunnisme, islamosioniste selon Soral, est le seul Islam originel et d’ailleurs… majoritaire, les chiites n’étant que de vils hérétiques aux yeux d’Allah).

http://www.egaliteetreconciliation.fr/NON-aux-fauteurs-de-guerre-9608.html

http://www.egaliteetreconciliation.fr/La-manifestation-en-photos-9589.html

Quel peut être l’avenir de la Triplice ?

La Triplice de l’horreur formée par le Capital (oligarchique, impérialiste et transnational), par l’Islam contemporain (un Islam modernisé, techniciste et technophile, pratiquant une double colonisation financière et humaine) et par le Gauchisme (une sorte de vaseline idéologique para-marxiste délirante, mais d’une redoutable efficacité, et servie, il faut le dire, par des foules d’abrutis occidentaux en état de servitude volontaire irrémédiable) se transformera-t-elle, dans les années qui suivent, en ce Nouvel Ordre Mondial qu’essayent d’approcher toutes les théories conspirationnistes ? C’est probable. Si ce n’est que bon nombre de ces théories, centrées sur la description d’un projet illuminatiste, maçonnique, satanique et sioniste – réel ou supposé – prévoient, à long terme, une disparition totale de l’Islam.

C’est d’ailleurs encore, semble-t-il, la position de Soral. Le Nouvel Ordre Mondial passerait par une troisième guerre mondiale entre le monde musulman et les autres nations, forcées de prendre parti soit en faveur du monde musulman, soit contre lui. Ce gigantesque conflit se solderait, in fine, selon Soral, par la disparition du monde musulman ! Bien évidemment, il n’appartient à personne de jouer les devins, les prophètes d’une Histoire trop complexe pour être entièrement prévisible. l’Histoire reste ouverte, ne serait-ce que par notre incapacité à la prévoir, par la complexité des événements mondiaux qui peut rendre les projets les mieux ficelés complètement caducs du jour au lendemain.

Une bande d’Illuminati judéo-protestants et/ou islamo-sionistes et/ou satanico-maçonniques, prenant directement leurs ordres auprès de Lucifer en personne, si puissants soient-ils, ne tiendraient vraisemblablement pas longtemps au sommet d’une pyramide qui s’effondrerait sur un globe dévasté. Peut-être même Lucifer, après qu’il aura liquidé les nations, a-t-il prévu de liquider ses propres lieutenants. Allez, hop! du balai, les Illuminati ! En Enfer comme tout le monde ! Et peut-être même que Dieu, voyant ce désastre, qu’il aurait quand même autorisé (puisque le Diable n’a de pouvoir que par délégation), déclarerait, philosophe : « Il était temps d’en finir avec l’espèce humaine, c’était pas viable ! » Tout cela pour dire que la destruction de l’Islam n’est ni plus ni moins possible que sa permanence, comme la destruction entière de l’espèce humaine n’est ni plus ni moins possible que sa survivance partielle, amputée d’une nombre gigantesque de morts, à la suite d’une troisième guerre mondiale, d’une violence et d’une cruauté inouïe. Et encore, personne ne peut prédire si les survivants seront des groupes d’oligarques immoraux ou des peuples vertueux, ou les deux à la fois. Ou tout autre configuration dont on n’a même pas l’idée. Ou un effrayant et gigantesque foutoir, une sorte d’organisation de la guerre de tous contre tous par un État mondial « corporatif » (ultra-capitaliste) allié, mais pas entièrement, à des bandes de racailles communautaristes, islamisées ou pas, réduisant les quartiers en esclavage.

C’est d’ailleurs le scénario du livre Eurocalypse, l’excellent ouvrage d’anticipation du Collectif Solon (Michel Drac et d’autres auteurs). Ce chaos organisé débouche de toute façon, dans Eurocalypse, sur le chaos désorganisé et la troisième guerre mondiale.

http://www.scriptoblog.com/index.php?option=com_content&view=article&id=267:publication-deurocalypse&catid=35:actualite-des-editions-le-retour-aux-sources&Itemid=53

D’un chaos l’autre…

On en revient donc toujours à la même idée : un système mondial incohérent autant qu’insupportable aux peuples finit par se réguler lui-même en s’auto-liquidant. Mais cela ne signifie pas non plus que la conflagration doive accoucher alors d’un système idéal et définitivement bon. Un système hideux accouche plus vraisemblablement d’un autre système hideux, l’horreur change de forme, mais elle demeure. Le conflit mondial de 1914-18 n’a jamais empêché 1939-45, la Première Guerre Mondiale a même préparé, conditionné la Seconde; 1939-45 n’a pas empêché non plus la nébuleuse des conflits sanglants, ouverts ou latents, de la seconde moitié du 20° siècle. Et ces conflits, pour effroyables qu’ils furent, n’empêcheront pas d’autres conflits. Car rien ne peut extirper ces deux mobiles des grands conflits humains : la totale immoralité, satanique en quelque sorte, des décideurs de haut-niveau, et la totale servitude volontaire, tout aussi démoniaque, des masses. Pour cette raison il n’est point d’innocents. Surtout pas dans les masses.

La Fraction, l’État Corporatif Mondial et la Racaille

Même les Résistants, les Fractionnaires pour employer le langage d’Eurocalypse, ne sont pas innocents. D’abord, il cherchent à détruire un Système qui, de toute manière, souhaite lui même et organise lui aussi sa propre destruction. Certes, la différence considérable est que le Système se liquide pour conserver au pouvoir les décideurs de haut-niveau d’avant la conflagration, du moins ceux qui survivent ; alors que la Fraction cherche à liquider le Système pour sauver les peuples, les nations, du moins ce qu’il en reste. Mais enfin, les ennemis irréductibles sont liés par une complicité objective (le terme « complicité » en la matière n’a plus alors aucun sens moral ou juridique). Ils sont d’accord sur un point : il faut crever l’abcès. Comment ? Par quels moyens ? Dans quel but ? Là, les avis divergent. Mais il faut crever l’abcès.

Il n’est donc pas impossible, même si on n’en sait humainement rien au bout du compte, que la Triplice de l’horreur accouche d’un Triangle du chaos, tel qu’il est si bien décrit dans l’effrayante et magistrale Eurocalypse du Collectif Solon. Une sorte de guerre de tous contre tous, d’où émergent et se distinguent trois grandes forces armées : la Fraction composée des résistants qui cherchent à sauver les peuples, l’État Corporatif (le Système poussé à son maximum de totalitarisme) qui ne roule que pour l’hyper-classe mondialisée, et la Racaille, nébuleuse indescriptible, composée de bandes maffieuses ethniques locales, voire de sectes sadiques islamoïdes  et mondialistes, telles que le Extra Power des derniers chapitres d’Eurocalypse.

Les alliances à ce stade sont d’une complexité inouïe, comme les conflits armés et les atrocités massacrantes : Fraction alliée à l’État Corporatif contre la Racaille, ou alliée à la Racaille contre l’État Corporatif, État corporatif allié à la Racaille contre la Fraction, etc. Racaille contre Racaille (parfois à l’intérieur du même bande), représentants de l’État Corporatif contre d’autres représentants de l’État Corporatif… Seule la Fraction échappe un peu, en interne, à ces conflits sanglants et ces trahisons cruelles par une pratique assidue et quasi-obsessionnelle de la solidarité.

Ce chaos passe bien évidemment par la liquidation d’un pan entier de l’ancienne Triplice, que sont les gauchistes. D’ailleurs Eurocalypse commence par la liquidation d’une manifestation de gauche venue protester contre l’implantation, en région parisienne, d’une usine polluante, sous capitaux étrangers, hindous. Les gros bras qui éclatent les cervelles des petits fromages blancs gauchistes à coup de gourdins sont les membres d’un gang musulman de banlieue, à la fois alliés et ennemis de l’État Corporatif. Les membres des actuels PS, PC, Verts, NPA et PG devraient lire ou relire Eurocalypse.

Le Front de Gauche marseillais, par exemple, devrait s’interroger sur l’avenir du gauchisme. Le gaucho-mondialisme est la première force qui périrait dans une « Mondial Civil War », bien avant l’État Corporatif, totalitaire et lourdement armé (du moins contre les peuples), et bien avant la Fraction (minoritaire, sans grands moyens, mais ultra-lucide, prudente et retorse).

Je terminerai donc sur cette éloquente citation d’Eurocalypse :

Les lopettes l’ont senti passer. Ces connards avaient organisé une manif contre l’implantation de l’usine de retraitement de déchets. Ils avaient organisé cette manif avec quelques centaines de mecs qu’ils tenaient par les couilles, des types qui devaient leur boulot ou leur logement à la mairie.

Mauvaise pioche, mauvaise pioche.

Des flics vinrent parler à Ahmed, la veille du jour fatal.

« Demain, on compte sur toi pour éviter les ennuis, tous nos effectifs sont pris ailleurs. »

Message reçu cinq sur cinq.

Ahmed et sa bande tombèrent sur la manif avec leurs battes de base-ball cloutées. Il y eut du connard de pédé de gauche éclaté. Ces branleurs suppliaient: « Nous frappez pas, on vous veut pas de mal, on manifeste pour le bien du quartier.»

Dans ta gueule, enculé ! Prends ça pour mon arrière grand père, qui a été tué pendant la révolution contre les colons. Prends ça pour mon grand-père, qui a trimé toute sa vie sur une chaîne de montage pour que le tien puisse rouler dans sa caisse de bourge. Prends ça pour mon père, qui n’a jamais pu trouver de boulot, qui a largué ma salope de mère, qui s’est fait flinguer y a dix ans pour une histoire de shit, du shit qu’il revendait aux enculés dans ton genre.

Du sang sur la chaussée. De la cervelle de petit pédé, éclatée, étalée sur le trottoir en couche épaisse.

Bienvenue en Enfer, salauds de Blancs.

Après ça, on savait qui assurait l’ordre, dans le quartier.

La suite: du velours. Dès le lendemain, le maire est allé trouver les Frères du Renouveau. Ils l’ont envoyé paître, évidemment. Alors ce con de coco est allé trouver des pontes de son parti, à Paris. Ils l’ont envoyé chier idem. « Y a du pognon indien à récupérer, le quartier sera tenu, t’as fait ton temps » : voilà l’idée générale.

Exit le coco. Il est parti chanter l’Internationale dans une intrazone rurale, perdu dans ses rêves de révolution à la con.

Eurocalypse, page 46

Jacques Philarcheïn

 

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.