L’incohérence de l’Occident face à l’islam

islamLe cynisme et l’hypocrisie n’ont pas de limite en Occident. L’Occident officiel qui a voulu un temps vendre son modèle démocratique au monde arabo-musulman sous la marque déposée du printemps arabe avec l’espoir que ses poulains islamistes s’accaparent des leviers de commande dans les pays visés par cette escroquerie politique, s’avère être en fin de compte qu’un piètre manipulateur. Sinon comment peut-on expliquer son inconscience face à l’islam qui rêve de dominer le monde par son idéologie bédouine fondée au V siècles dans le désert aride d’Arabie?

Comment peut-on encore le croire? Jusqu’à preuve du contraire, cet Occident-là n’est pas une ONG de bienfaisance, il est seulement incohérent et inconséquent.
Pourquoi s’est-il mis au service de l’islam qui prône la nécrophilie, le cannibalisme, la zoophilie, l’inceste, la pédophilie, l’esclavage, la misogynie ( le sexisme), le sectarisme, le racisme, le djihad de la fornication, le butin de guerre, les razzias et j’en passe, car la liste est longue ? Mystère!

Ignore-t-il que ces atrocités abominables sont enseignées dans les universités islamiques et dont la star  n’est autre que la mosquée d’Al Azhar au Caire qui fait office de référence de l’islam sunnite ? La jurisprudence musulmane est riche dans le domaine. Il suffit de consulter les nombreux ouvrages des exégètes musulmans de l’imam Malek  (VII° siècle) à l’ayatollah Khomeiny ( XX° siècle) pour s’en apercevoir.

Ce compagnonnage dangereux (copinage) est un secret bien gardé. Et pourtant, l’islam est le contraire des valeurs que cet Occident tente de commercialiser (droits de l’homme, égalité homme-femme, liberté de croyance, liberté de conscience…, liberté, j’écris ton nom).

Il n’y a aucun doute que l’islam utilise la démocratie et la liberté d’expression comme un ascenseur pour réaliser ses objectifs dont le but final est d’islamiser le monde.

Comment cet Occident mercantile peut-il expliquer à l’humanité (en dehors des mahométans qui sont convaincus que leur religion est l’avenir de l’homme) que l’islam n’est pas une idéologie de conquête et de soumission et qu’il est compatible avec ses valeurs?

Cet Occident si généreux en parlotes, oublie-t-il que le monde d’Allah ou plutôt celui de Mahomet est présidé par la terreur, la frustration, la haine, la soumission, l’aliénation et l’acculturation, sans oublier le djihad qui est l’assurance vie de son existence?

Et pourtant, depuis plus d’un siècle, cet Occident-là n’a cessé d’entretenir d’étranges relations avec l’islam sunnite.

Croyant le domestiquer pour en faire une arme de guerre contre ses ennemis, il s’est trouvé piégé à son tour par ces liaisons dangereuses.

Cet islam qu’il a protégé, s’est retourné contre lui et cherche à le détruire. Et les attentats iront crescendo. Ce n’est qu’un début, car des milliers de djihadistes n’attendent qu’une occasion propice pour passer à l’acte malgré les propos rassurants des dhimmis et des spécialistes de la taquyah.

L’Occident sous-estime l’islam mais l’avenir lui réservera des surprises et pas des moindres, car en jouant à l’apprenti-sorcier, il subira les conséquences de ses errements tôt ou tard.

Cet Occident obnubilé par l’argent roi du pétrole et du gaz se sert de l’islam, cette religion qui espère conquérir le monde, pour assouvir sa gloutonnerie matérialiste, au détriment de son propre devenir.

Il utilise merveilleusement cet adage nord africain qui dit : « fais-moi vivre aujourd’hui et tue-moi demain », pour se saborder.

Lénine avait donc raison en déclarant que : « le capitaliste est capable de vendre la corde avec laquelle, il sera pendu. »

Cet Occident qui a longtemps traficoté avec l’islam, est maintenant au pied du mur, il est face à ses propres contradictions. Il ne pourra pas s’échapper des griffes de l’hydre islamique aussi facilement qu’il le croyait ( on voit comment Maman Merkel se couche devant Erdogan, le sultan turc). Et la facture à payer sera lourde. Ce n’est que le début du commencement.

L’islamo-catastrophisme n’a pas dit son dernier mot. Il rêve de s’étendre de Bombay à Poitiers et de l’Oural au fleuve Congo afin de reconquérir certains territoires perdus jadis par l’islam.

Plus de quatorze siècles sont passés et l’Occident est encore réticent à faire le lien entre le terrorisme, le djihad et l’islam. Ses hésitations sont un encouragement au djihad.

Un jour, s’apercevra-t-il qu’il y a une division du travail tacite entre les différents groupes qui composent l’islam pour soumettre l’humanité à ses désirs démoniaques ?

Mahomet, le fondateur de l’islam, n’avait-il pas dit selon sahih Al- Burkhari et Muslim que :
« Le paradis est l’ombre des épées » ?

Ou encore : « J’ai été désigné pour combattre les gens jusqu’à ce qu’ils disent : il n’y a de dieu qu’Allah et que Mohamed est son Envoyé ( Rassoul). Et s’ils disent cela, qu’ils prient comme nous prions, se mettent en face de notre Quibla (direction vers laquelle s’effectue la prière), sacrifient ce que nous sacrifions, alors leur sang et leurs biens seront sacrés pour nous » ?
Et l’Occident oligarchique est dans l’erreur, car l’islam se considère comme une victime alors qu’il est l’agresseur.

Fort par son entrisme au plus haut niveau de certains états occidentaux, désormais, l’islam leur dicte son agenda. Ainsi, il inocule par petites doses ses enseignements coraniques en vue de la prise total du pouvoir ( le livre de Michel Houellebecq,  Soumission, l’illustre parfaitement).

La division du travail islamique est une pratique que les musulmans ont su fructifier en Occident.

Le fameux concept de l’islam modéré est une supercherie pour endormir les non musulmans, surtout ceux qui ne maitrisent pas les méandres islamiques.

Un groupe d’entre les musulmans se dit horrifié publiquement par les décapitations et les attentats, un autre au contraire les approuve sans réserve.
Le premier dit pour dédouaner son islam que : « vous me condamnez, alors que je suis une victime et ma religion est de paix et d’amour, elle n’a rien à voir avec ces horreurs. L’islam est tout sauf la violence. Désolé, vous ne compreniez rien à l’islam… »

Mais la réalité est toute autre, car le premier et le second marchent main dans la main dans le but d’affaiblir l’Occident, de le rendre plus vulnérable.
Les Occidentaux oublient volontairement que Mahomet avait dit : « J’ai obtenu la victoire par la terreur. »

Par cette terreur islamique, les occidentaux seront obligés de se coucher ou de disparaître. C’est une question de temps…

Au début de ce XXI° siècle, l’Occident joue à l’autruche. Au lieu de s’attaquer aux racines du mal, il temporise en favorisant l’installation de l’islam guerrier sur son territoire, qui demain, lancera l’assaut final.

Que cet Occident sache que le temps travaille pour l’islam, s’il reste hésitant face au djihad qui se développe sur ses propres terres.

Apparemment, cet Occident ignore que l’islam sous le couvert de la démocratie ordonne à ses croyants sous les coupoles des mosquées de mener une guerre offensive, en tuant, en terrorisant, en décapitant, en trompant, en humiliant, en calomniant et en châtiant même le corps des femmes pour installer le pouvoir de Mahomet là où c’est possible.

Dans le coran, il est écrit à cet effet : « Combats dans le sentier d’Allah, tu n’es responsable que de toi-même, et incite les croyants au combat, Allah arrêtera certes la violence des mécréants. Allah est plus redoutable en force et plus sévère en punition » ( sourate 4 verset 84).

Pour le moment, l’Occident a choisi de composer avec son pire ennemi qui ne respecte que la force, alors demain quand sonneront les dernières cloches, il ne s’en prendra qu’à lui-même. Au lieu de profiter des faiblesses de son adversaire, il temporise, il lorgne, il ment aux non musulmans et il transforme par la magie des mots l’islamisme guerrier en un dogme pacifiste qui ne veut que du bien à l’humanité toute entière.

L’islam est un ennemi imprévisible qui renait de ses cendres et qui attaque au moment où on ne l’attend pas.

Quand cet Occident s’adresse aux musulmans avec modération et apaisement, eux qui lisent dans leurs textes sacrés ( coran, sunna et livres du fiqh) qu’il faut tuer les Infidèles, sait-il qu’il leur fournit le couteau pour qu’il soit égorgé ? N’y a t-il pas là un angélisme criminel ?

Et pourtant le bon sens aurait voulu que cet Occident combatte sans complaisance ce qui est écrit dans les livres islamiques.

Les objectifs de l’islam sont clairs et sans ambiguïté, et l’Occident ne doit pas s’endormir sur ses acquis, car même si demain les groupes terroristes islamiques seront vaincus ( ce qui n’est pas évident), ce n’est que partie remise, d’autres groupes armés plus intégristes encore se lèveront pour porter l’étendard du djihad.
L’Occident et ses médias doivent revoir leur logiciel, parce que pour le moment, ils sous-estiment la capacité de nuisance de l’islam mais après-demain, ils ne pourront pas dire qu’ils ne savaient pas.

L’Occident, par son incohérence, est en train de tracer la route aux tyrans du futur et la fin des libertés chèrement acquises.

Alors qu’espère récolter cet Occident auprès de l’islam qui se dit de paix et d’amour mais qui autorise un père d’épouser sa propre fille née d’une liaison en dehors du mariage (adultère).

Hamdane Ammar

image_pdf
0
0

7 Commentaires

  1. Félicitations, excellent article Monsieur Hamdane Ammar ! Qu’il faut relayer urbi et orbi (ce que je fais sans cesse ici) car il ne présente que des faits. Que la pensée unique récuse, bien entendu ! Mais peut-on récuser l’histoire ? Non. Elle est comme la nature, qui, si on la chasse, revient au galop.

  2. Je crois que nos dirigeants le savent, mais ils ont été achetés, y a que certains musulmans et islamophile qui nous disent, l’islam est une religion de paix. Il y a probablement des raisons encore plus complexes qui nous échappent, seul le peuple et quelques politiques courageux seront changer l’avenir. Ce qui ce passe actuellement me rappelle le célèbre film Usual Suspects, l’islam étant bien évidement Keyser Söze

  3. Merci Monsieur Hamdane Ammar pour cette analyse juste, documentée et tellement évidente. Vous êtes précieux pour nous tous.
    Pourquoi nos politiques ( et les autres) ne daignent-ils pas lire Riposte Laïque chaque jour? ce qui les éclairerait et les forcerait à réfléchir ( s’ils le peuvent encore!) sur des bases réelles. La France retrouverait alors, son vrai visage (non voilé).

  4. Comme je l’ai dit hier en commentaire d’un autre article, le mot « religion » se dit « diin » en arabe. Hors ce mot est issu du verbe « daana » qui compte parmis ses sens « vassaliser, « dominer » ou encore « prendre l’ascendant sur qqn ». Et c’est exactement ce qu’illustre votre magnifique article, preuves islamiques à l’appui, avec notamment le hadith que vous avez citez et ses nombreuses variantes dont celle ci: »il m’a été de combattre les jusqu’à ce qu’ils attestent qu’il n’y a point de divinité en dehors d’allah, et que je suis son messager. Ceux qui auront attesté de cela auront mit leurs personnes et leurs biens à l’abri de moi, sauf ce qui rentre dans le cadre du droit, et leur rétribution incombe à allah ». J’attire votre attention sur la parti « auront mit leurs peronnes et leurs biens à l’abri de moi, et je vous certifie sur mon honneur que la traduction est exactement celle ci.

  5. TOUS les Etats musulmans sont sous-développés, que ce soit l’absence de démocratie, de justice réelle, d’égalité homme/femme, de liberté spirituelle, de liberté d’expression (là, la France régresse aussi) , de liberté politique, etc…Ce sous-développement résulte du coran-prison.

  6. Ammar votre article arrive à point nommé de cet Occident qui fut LUMIERE n’est plus qu’un reste bougies vacillantes SANS GLOIRE ET SANS HONNEUR? SANS AVENIR NON PLUS NOUS SOMMES LES NOUVEAUX BERBERES . « LE SABRE OU LE CORAN » il faut choisir mais ce polichinel qui nous sert de président « moi président » a chois pour nous en se drapant du drapeau vert islam et en brandissant le sabre c’est lui qui nous égorge

Les commentaires sont fermés.