L’inique loi Fabius-Gayssot, une loi anti-juive !

Publié le 3 octobre 2016 - par - 11 commentaires - 1 470 vues
Share

loigayssotJuif soucieux du bon sens, j’essaie toujours de me mettre à la place de mes coreligionnaires dits « persécutés par l’extrême droite » qui seraient « secourus » par cette loi inique qu’est la loi dite Fabius-Gayssot. En effet, la thèse de ceux qui l’avaient promue et qui la protègent demeure la suivante : les contestataires de la condamnation imposée à Nuremberg en 1946 par les vainqueurs sur les vaincus cherchent à justifier les crimes contre les Juifs et, par conséquent, souhaitent la création d’un cadre civique où des pogroms anti-Juifs pourraient avoir lieu. Or, il s’avère que simultanément les défenseurs de cette loi liberticide exaltent l’« intégration européenne ». J’ai donc suivi à la lettre la ligne générale imposée par nos staliniens modernisés et, en « bon Européen », ai porté mon regard sur les pays occidentaux de notre continent où le code pénal ignore la contestation des « crimes contre l’Humanité commis durant la IInde Guerre mondiale ». Je me suis arrêté sur un pays que je connais fort bien, la Suède, laquelle, avec ses voisins scandinaves, « ne punit pas la négation des génocides ou des crimes contre l’Humanité », comme il y a encore quelques années l’approuvait l’Institut helvétique du droit comparé. Passionné par la connaissance, je me suis saisi des statistiques des crimes anti-judaïques perpétrés en France, pays de la loi Fabius-Gayssot, et de celles du royaume des Bernadotte, lequel, selon la logique de nos liberticides républicains, abandonne ses Juifs aux « massacres des Nazis ». Quel n’a pas été mon étonnement de découvrir que la Ve république, ce pays de la loi Fabius-Gayssot, battait à plate couture la Suède par le pourcentage d’agressions antisémites !

Par ailleurs, curieux, je me suis rendu en Israël où j’ai fréquenté une communauté de mes coreligionnaires, sujets suédois, qui avaient fui la ville de Malmö où leurs ancêtres vivaient pourtant depuis des siècles. Pratiquant auprès d’eux mes acquis linguistiques en hébreu et en suédois, je leur ai demandé si c’était bien les descendants des Vikings qui les avaient poussés à l’« Alya » ? Les miséreux binationaux suédo-israéliens m’avaient rassuré d’une seule voix : le responsable de leur exode était la mairie trotskisante de la ville de Malmö qui attire depuis des décennies tout le Maghreb et toute la Turquie avec le Moyen-Orient et l’Afrique subsaharienne, promouvant naturellement le culte mahométan de ses électeurs préalablement naturalisés par tribus entières. Les intellectuels bornés de nos universités ne peuvent même pas accuser la Suède des crimes colonialistes dont ces dégénérés ethno-masochistes, pourtant Français de souche, accablent leur patrie : les uniques colonies suédoises des siècles passés furent la Finlande et la Norvège ! Que de drôles de choses se passent dans notre Europe, car pour génocider des Indo-européens du Nord, les cosmopolites ne peuvent évidemment pas recourir, comme en France, au « sens des responsabilités des descendants de colonisateurs d’Afrique et d’Asie ». Les déracinés de la Suède, neutre depuis plus d’un siècle, pratiquent donc une pleurnicherie d’un racisme anti-blanc beaucoup plus humiliante pour la sapience de leurs compatriotes : « Vous êtes de la même extraction germanique que les Nazis ! Taisez-vous et laissez-vous effacer de la surface du globe ! Sinon, vous recommencez l’Holocauste d’Hitler ! ». Cependant, aux Suédois, il reste une éventuelle échappatoire spirituelle – que, certes, ils n’utilisent pas pour l’instant : celle d’entamer, un jour, une discussion sur l’« Holocauste des Nazis ». Nous autres Français dont l’âme est otage d’une loi socialo-communiste n’aurons même pas cette possibilité pour nous défendre un jour : au nom de la lutte contre une occupation quasi mythique de quelques dizaines de milliers de cousins germains, nous sommes forcés d’accepter un contingent semblable d’envahisseurs, lequel cependant arrive par vagues mensuelles !

Nous aboutissons donc à une perversité dont l’analyse nous dévoile le réel but de la loi Fabius-Gayssot, apparaissant alors comme un moteur psycho-médiatique, et non législatif, de l’extermination des peuples européens. Les architectes de la loi Fabius-Gayssot sont d’authentiques criminels contre l’humanité, a fortiori contre les Juifs de base qu’ils sacrifieront avec une délectation perverse ! Voilà pourquoi, dès qu’une voix, même celle d’un Juif supra-médiatisé, s’élève contre l’invasion et l’occupation des terres européennes, ces ordures hystériques sombrent dans une crise qu’ils considèrent comme une démarche intellectuelle : « Vous vous comportez comme les Nazis envers les Juifs ! Reconduire les clandestins (« migrants », comme ces alogoi les appellent) chez eux, c’est comme envoyer les Juifs dans les chambres à gaz d’Hitler ! », vocifèrent ces aliénés, même face à des Juifs français de bon sens. Et ils agitent frénétiquement la loi Fabius-Gayssot aggravée par les fardeaux légalisés qui en découlent avec toutes leurs multiples « incitations à la haine ». En revanche, dès qu’ils ont amassé en France, suite à ce chantage doctrinal permis par la loi Fabius-Gayssot, des foules d’occupants allogènes, celles-ci, au fur et à mesure qu’elles remplacent les Indo-européens, se mettent gaillardement à massacrer mes consanguins juifs.

Je conclurai en ces termes : l’immonde loi Fabius-Gayssot n’a pas rempli son rôle intrinsèque, celui d’éviter les pogroms et les meurtres des Juifs français – les statistiques des États européens ayant échappé aux oukases contre les « contestations de crimes contre l’Humanité pendant la IInde Guerre mondiale » le prouvent clairement. Pire encore : par sa perversité, la loi Fabius-Gayssot encourage les actes délictuels visant les Juifs français, car elle excite l’envie de mahométans entassés en France par les mêmes socialo-communistes qui, plus suicidaires que traîtres, voient dans l’oumma la source inépuisable de leurs futurs électeurs ! Cependant, comme je l’avais déjà précisé et que je le répète en toute conscience (car la pédagogie, c’est la répétition), ces promoteurs de la loi Fabius-Gayssot se moquent ouvertement des Juifs français. Soyons plus clair : cela ne sera pour eux que satisfaction si ces Juifs occidentaux périssent par centaines de milliers, nouvelles victimes collatérales de l’installation d’un gouvernement mondial sur une planète sans races ni peuples – une Terre déchirée par l’inculture et la laideur, la criminalité multiethnique et des guerres inépuisables, chaos aisé à administrer par une poignée de yahoos.

Le but fondamental des prêtres fanatiques du cosmopolitisme, c’est de bâillonner, grâce à la loi Fabius-Gayssot, les derniers résistants à l’occupation de l’Europe qui se révoltent contre le génocide des peuples indo-européens, un génocide qu’ils appliquent avec l’effronterie des grands psychotiques malfaisants que l’on a trop laissés sans surveillance.

 Dr Anatoly Livry, Bâle, Suisse

 

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de

Anatoly Livry, ce Juif français résistant est poursuivi et dénoncé par des ordures, ces ordures bien « françaises de souche », collabos, professeurs de l’Université française, fonctionnaires français et fonctionnaires (professeurs universitaires) à la retraite (qui viennent pourtant sur radio courtoisie …).
Ignobles vermines !

exomil

l’immonde loi Fabius ?
mais quoi s’attendre avec ce personnage immonde sinon des lois immondes comme celle qu’il vient de faire passer dans la constitution concernant la diffusion publique des parrainages des maires !
n’est ce pas là encore un stratagème pour empêcher MLP d’avoir les 500 signatures qu’elle peine à avoir à chaque élection ?
Décidément cet « assassin en série » qui a tué plusieurs centaines d’hémophiles sera immonde jusqu’à son décès …

Un maître conférences de Nice-Sophia Antipolis est venu chez nous à l’Université de Bâle pour présenter l’Affaire Livry. Il nous a distribué les mails d’un professeur fou de Toulon (un Français bien de chez nous !!!) qui, via son mail universitaire, dénonce M. Livry à la LICRA, puis envoie sa dénonciation à M. Livry : ce Français de souche est tout fier de sa dénonciation ! Il a accompli son devoir !
Maintenant nous connaissons cette vermine bien française qui a dénoncé le Juif-résistant M. Livry à la LICRA !!! Vive l’Université française, temple des collabos de « Je suis partout » qui dénoncent les Juifs résistants, type Anatoly Livry …
Episode à suivre…

TELEMAQUE

Les juifs ( malgré leur particularisme religieux et culturel) sont des européens et demeurent des européens , leur destin c’est l’Europe malgré l’horreur qu’ils ont subie par les Nazis … , ils doivent s’assimiler à la citoyenneté européenne et la renforcer au lieu de la détruire par le communautarisme et les projets immigrationnistes multiculturels comme le font certaines de leurs élites qui ouvrent les couloirs islamiques et islamistes dans le continent européen , pour conforter les (faux ) besoins stratégiques d’Israël en Orient.. cette alliance juive avec l’idéologie wahabiste saoudienne impériale est contre -nature et ne travaille pas pour la paix dans le monde ..

montecristo

Monsieur Livry, je suis pour l’abrogation des lois antiracistes, mais j’ai la vague impression que vous renversez les rôles !

Jmarz

Sous couvert d’antiracisme et en utilisant l’alibi juif comme la gauche sait si bien le faire, cette loi Fabius-Gayssot est l’arme de la soumission de la France.

echec&mat

(correctif)
Merci docteur de nous avoir désamorcé ce sophisme qui est une nouvelle brèche dans le champ de mines, dialectique, construit par les démolisseurs de notre civilisation. Le raisonnement est tout aussi valable pour les gentils.

TourN

…démolisseurs » DES CIVILISATIONS » allez donc voir sur Dreuz ce que notre gouvernant s’apprête à faire à Jérusalem. Il présente une résolution à l’ONU
pour priver Israel de ses lieux Saints, de la Knesset, cimetière des pères créateurs d’Israel, même le mémorial des martyres de l’holocauste. Nos gouvernants finiront dans les poubelles de l’histoire

madeleine

1. On aurait espéré qu’Hollande a retenu les leçons du passé/passif français du gouvernement de Vichy qui a livré 80.000 Juifs (dont 11.000 enfants) aux nazis. Mais non, pas du tout. Le collabo en chef et traître à la patrie réitère en se glissant dans les habits de Pétain. Hollande est ignoble, il n’a même pas le courage de ses actes. Il prétend qu’il y a eu malentendu lors de cette Conférence à l’Unesco (achetée elle aussi par le Qatar) et qu’une autre Conférence sur le même sujet (« Le Judaïsme a t-il un lien avec Jérusalem ? ») aura lieu dès que possible. Niant ce lien il nie aussi la chrétienté puisque Jésus Christ, né en Judée-Samarie (actuel Israël) était, jeune adulte, un rabbin Juif.

madeleine

2. (suite)

Lors de cette Conférence, il a « tout donné » aux arabes, y compris l’Eglise de la Nativité, le Mur des Lamentations, le Tombeau de Rachel, le Tombeau des Patriarches, etc. Les imposteurs arabes palestiniens, en 1948, étaient tous issus d’Egypte et d’Arabie saoudite. Les Anglais, lors du partage des Terres, leur ont donné un pays, la Jordanie. J’incite les lecteurs à chercher sur Google le mot EURABIA où il est expliqué comment, avec la complicité de l’Europe (plus grand cimetière Juif) il a été créé artificiellement un « peuple » arabe « palestinien » pour le plus grand malheur d’Israël qui devient, à l’inverse de la vérité historique, le « voleur de Terre ».

echec&mat

Merci docteur de nous avoir désamorcer ce sophisme qui est une nouvelle brèche dans le champ de mines dialectiques, construit par les démolisseurs de notre civilisation. Le raisonnement est tout aussi valable pour les gentils.