L’innocente Greta Thumberg et la grande fable du climat

On nous rebat les oreilles sur le climat, on exhibe la petite Thunberg qui est une gosse manipulée, on crée du fake alors qu’on prétend lutter contre. Bref une fois de plus les lobbys financiers et industriels, soutenus par des politiciens à leurs ordres, se moquent ouvertement du peuple.

La fable Greta Thunberg a commencé lorsque Ingmar Rentzhog, le cofondateur suédois  de la start-up « We Don’t Have Time »,  apercevant le 20 août 2018 Greta Thunberg assise devant le Parlement suédois au premier jour de sa grève, prétend avoir été touché par cette petite fille courageuse inconnue, et publie sa profonde émotion  sur sa page Facebook.

FAKE, FAKE et REFAKE.

Car l’homme connaît déjà la gamine et la famille de celle-ci : sa mère, la célèbre chanteuse d’opéra suédoise Malena Ernman, son père l’acteur Svante Thunberg, et son grand-père l’acteur et metteur en scène Olof Thunberg. On en a au moins une preuve : ils ont participé ensemble à une conférence sur le climat le 4 mai 2018. Fortuite, la rencontre devant le parlement ? Certainement pas. Plutôt une mise en scène conforme au monde du spectacle auquel appartiennent ces gens.

La gamine serait une autiste de haut niveau, une asperger, capable d’apprendre facilement les leçons qu’on lui serine et de les répéter avec talent. Un double avantage : on fait connaître cette enfant pas comme les autres pour lui ouvrir un avenir qu’elle n’aurait sans doute pas eu autrement et on manipule les foules pour leur faire accepter l’inacceptable : l’utilisation d’un débat mondial au profit du grand capital. Bien vu ! Bien conforme aux méthodes des faux-culs qui gouvernent le monde. On transforme la gamine en héroine internationale et le tour est joué. Avec facilité, en apparence, mais avec  un certain  travail en amont. Manipulation qui permet aussi de faire vendre le bouquin familial des Thunberg qui paraît quatre jours plus tard, « Scener ur hjärtat ». Un beau coup de pub. Le climat, ça rapporte.

Revenons donc à Ingmar Rentzhog. C’est un homme d’affaires, Ingmar. Le directeur du marketing (donc un spécialiste de la pub) de la  Svenska Bostadsfonden Management AB. Auparavant directeur des investissements du groupe NeuroVive Pharmaceutical AB et directeur exécutif de  Laika Consulting AB. Et un homme d’affaires, ça fait des affaires. Ça doit faire rentrer de l’argent, le plus possible. Ça ne s’intéresse pas au sort de l’humanité mais à celui de sa boîte qu’il faut faire prospérer, quelles qu’en soient les conséquences. Ça s’intéresse avant tout aux gros sous. Et d’ailleurs, parmi les plus gros actionnaires de la société, on compte des industriels et des investisseurs  parmi lesquels les Persson, enfants du milliardaire Sven Olof Persson qui a en particulier fait fortune  dans la vente de voitures (bravo la pollution) et a donné une ministre au pays.  Ces familles sont des  financiers sans lien aucun avec l’écologie, et le credo de Rentzhog est « sauver la planète tout en promouvant la croissance économique ». C’est demander toujours plus de mondialisation. Cette mondialisation qui nous étouffe et nous conduit à la ruine. Un credo antinomique. Une vaste blague à laquelle on a fait participer l’innocente.

Or le « réchauffement global anthropique » n’existe pas, tel que le démontrent de très nombreux scientifiques qui refusent de se compromettre dans les mensonges de l’hypercapitalisme. Le  réchauffement climatique anthropique est une invention du Giec au service du grand capital. Une sacrée imposture.

En 2017, la Cité des Sciences a fait une exposition intitulée « Quoi de neuf au Moyen Âge ? », dans laquelle elle a fait une place importante à  « l’optimum climatique médiéval », époque où faisait chaud et sec en France et où le Groenland était propice à l’installation humaine. Cette période de chaleur et de sécheresse fut suivie du XVe au XVIIe siècle par « la petite glaciation ». C’est ainsi, les températures ne sont pas stables à la surface de notre planète, et leurs variations ne relèvent que des variations de l’activité solaire. Que pensez-vous de cette évolution depuis 800 000 ans ?

 

Ainsi l’activité humaine est sans conséquences sur le climat, et d’ailleurs le CO2 est favorable au développement des plantes.

Non, le problème est ailleurs : l’activité humaine, si elle n’a aucune incidence sur le climat, rendant caduque toute l’agitation médiatisée de la petite Thunberg, en a une énorme sur la pollution. Et la pollution vient de l’activité industrielle excessive. Des échanges intercontinentaux, des transports de marchandises par quantités phénoménales, de la mondialisation qui s’oppose à ce que les produits de consommation soient locaux. Elle provient de la spéculation boursière qui nécessite une croissance continue, comme si cela était possible. Elle résulte de la politique des grands capitaines d’industrie, de ces hommes d’affaires qui prétendent nous donner des leçons,  de l’oligarchie mondiale dont la puissance est telle qu’elle se paye des pantins pour nous diriger. Et voilà pourquoi l’on a fait parler Greta Thunberg dans notre parlement où l’innocente n’aurait jamais dû mettre les pieds.

Du FAKE, je vous dis. Rien que du FAKE !

Louise Guersan

image_pdf
0
0

19 Commentaires

  1. Oui mais pour la première fois dans l’histoire de l’humanité les rivières servent aussi à refroidir les centrales nucléaires… Alors qu’elle quand soit la cause si elles sont à sec on fait comment ???

  2. Posons nous cette question, elle va en Amérique, pour continuer ses bobards, que l’on lui a soufflé, qui finance cette traversée en bateau (à voile) pour donner l’impression de ne se sévir que d’écologie, avec quoi ont été fabriqué ces, bateaux, quels sont les matériaux qui le compose ? Tant et tant de questions sur cette arnaque écologique…. Et plus tard elle dirigera la boîte à papa..a.a.a

  3. Cette analyse ‘ politiquement incorrecte’ fait du bien car elle se situe à l’opposé de la pensée unique et gretique dans laquelle la doxa ambiante tente de nous l’imposer en fake news. C’est une gde victoire pour la reinformation, pour la liberté de penser pour la re-infosphere. Enfin un peu d’air frais. Merci Louise de tes lumieres.

  4. Juste une question d’orthographe: il faut écrire Tuneberg, en langue saxonne montagne d’argent 🙂
    A noter plus sérieusement que les réchauffistes aiment bien la rigueur scientifique absconse, le taux de CO2 étant dans l’atmosphère de 415 ppm (ouh là là c’est beaucoup), alors que si on dit 0,04% c’est déjà moins sexy…

    • @Spock : il y a du fer dans notre organisme , il en a besoin ! Combien ? 0,003 % , c ‘ est pas sexy , je sais , mais divisez ça par deux , et c ‘ est direction cimetière : c ‘ est moins sexy !! Tripoter les chiffres , c ‘ est pas honnête , ce qui compte c ‘ est l ‘ impact que cette quantité « négligeable »

  5. Dans la pollution, vous avez oublié un facteur de masse très important: l’explosion démographique. Comme ceux que vous critiquez.
    Si deux pecnots jetaient des plastiques partout, l’incidence serait faible. Mais 8 milliards, là les effets sont beaucoup plus visibles.
    Pollution, disparition des espèces, déstabilisation des équilibres écologiques. Tout cela arrive aussi naturellement, sans l’humain. Mais là, vu qu’il est quasiment partout maintenant, il est clairement le premier fautif actuellement.
    Pendant ce temps-là, on chante une berceuse sur le réchauffement climatique. Taxes, subventions, taxes, subventions s’empilent, sans aucun résultat. Tout va bien, les milliardaires sont de plus en plus riches !

  6. La première Vérité est celle de la pollution par les déchets. Mais à 8 Mds de terriens ?
    La seconde est celle de pouvoir encore « bouffer ». Mais à 8 Mds de terriens ?
    La troisième est que la « bagnole » n’entre en jeu que pour 0.2 % de la pollution…
    La quatrième est que supprimer le CO2 conduit à raréfier l’Oxygène. Vrai Bonheur !
    J’en passe ! L’Ultime, et seule Vérité ? Nous sommes trop nombreux ! Depuis le temps !

    • Je sais pas si on est trop nombreux sur terre, mais en France, on fait venir du monde. Donc, on a encore de la place chez nous! La preuve.

    • « Nous sommes trop nombreux ! Depuis le temps ! » –
      En effet, c’est pourquoi les grandes puissances envisagent sérieusement de terraformer la planète Mars au cours du 21è siècle afin d’y installer les 1ères colonies humaines. Les robots Spirit et Opportunity ont au cours de la mission « Mars Exploration Rover » ( MER) envoyé des centaines de milliers de photos et de renseignements du sol martien vers la terre et qui sont toujours en cours d’analyse. Nous sommes dans une phase de préparation avant l’envoi d’êtres humains. Ces robots font penser aux caravelles de Christophe Colomb voguant vers l’Amérique. Par ailleurs les recherches de la part des astrophysiciens d’une planète habitable (et habitée) font rage; un télescope aux capacités inégalées, James-WEBB, sera lancé en Mars 2021. .

      • On a repéré une planète habitable à 4,5 M d’A.L. ! On y va comment ? Même Mars, à 6 mois ? Les parasites mourrons dans leur termitière !

    • Alors une bonne « nuclear war » 100 millions de morts non insuffisant.. alors 2 milliards mieux? Le pb c’est que toute la planete deviendra Tchernobyl qui rime avec debile et des milliards d’autres etres mourront de faim. La terre ressemblera à la lune Jupiter ou Venus. Pauvres de nous, pauvres pecheurs !…

  7. Et encore la pisseuse est allée aux states pour rien, elle n’a pas pu rencontrer jeffrey epstein mouru à l’insu de son plein gré .

  8. (suite) … Fake new … Le mini-âge glaciaire du moyen-âge résulte d ‘ une très importante éruption volcanique située en Indonésie ! Comment ? De considérables quantités de gaz et matières en suspension ont été éjectées , ces aérosols se sont dispersés dans la haute atmosphère sur toute la planète , ont créé un écran qui a freiné le rayonnement solaire , ce qui a provoqué un refroidissement , des sécheresses , des famines , etc …. Rappelez-vous l ‘ éruption de ce volcan islandais il y a quelques années , il envoya dans les airs de grandes quantités de gaz et aérosols pendant des semaines , provocant un mini-tassement des températures …..

    • Sur le mini-âge glaciaire vous avez peut-être raison, mais sur l’optimum climatique médiéval, attesté par les historiens ? Ou sur le fait que les glaciers alpins ont été beaucoup moins étendus qu’aujourd’hui ? cf https://www.glaciers-climat.com/gp/mer-de-glace/ par exemple.
      Ce sujet est éminemment complexe et encore très mal connu, les scientifiques dignes de ce nom devraient le reconnaître (la climatologie étant une science très jeune à l’échelle de l’histoire). Quant au CO2, peu de scientifiques nient son impact, mais c’est l’ampleur de cet impact, en particulier les rétroactions négatives, qui est sujet à débat – enfin, parmi les vrais scientifiques, je ne parle pas là des catastrophistes « intéressés » (par les crédits publics), qui sont légion.

  9. … »Rien que du FAKE !  » …. là , vous êtes passée maître dans l ‘ art de la fabrication de ces fakes : … »le CO2 est favorable au développement des plantes. »..; OUI , pour la partie au ras des pâquerettes , mais celle au dessus des océans ? Ou en altitude ?? Je viens de lire un texte de « scientifiques » italiens climato-sceptiques : ils reconnaissent que le CO2 possède des caractéristiques « effet de serre » — le CO2 absorbe les infra-rouges — , mais contestent le fait que ce sont les humains qui en sont la cause : cherchez l ‘ erreur ! … »les températures …leurs variations ne relèvent que des variations de l’activité solaire  » … Fake new !

  10. Si nous avions 5, 10, 15 années de températures négatives, été comme hiver, ils diraient encore que c’est à cause du réchauffement climatique. La mauvaise foi de ces pourritures n’a pas de limites (comme la naïveté des masses)

Les commentaires sont fermés.