L’inquiétante agression contre Boutin-Lemoine, ou la montée d’un nouveau fascisme

Publié le 28 septembre 2011 - par - 3 583 vues
Share

Incroyable, non ?

Certes, la candeur, pour ne pas parler de la sottise de Christine Boutin, venue apporter son soutien aux enseignants qui compissent majoritairement ce qu’elle est (de droite et catholique désireuse de voir appliquer les préceptes chrétiens à la société civile, qu’on se souvienne d’elle brandissant sa Bible au moment du PACS à l’Assemblée Nationale…) est ahurissante, et on en reparlera, mais la violence générée par les enseignants dans cette scène est plus qu’inquiétante.

Dans notre pays, depuis quelques années, la liberté d’expression est chaque jour plus menacée et bafouée, et à chaque fois, par les gens de gauche et/ou leurs amis, les islamistes.

Qui hacke les sites des municipalités pour protester contre l’interdiction des prières dans la rue ? Les islamistes.

Qui appelle publiquement à la haine des Français et des juifs ? Les islamistes.

Qui empêche, par la violence, un apéritif républicain de se tenir à Toulouse ? Les gauchistes.

Qui a empêché, par l’intimidation, de nombreux débats sur l’identité nationale ? Des gens de gauche.

Qui conspue et agresse Fabien Engelmann coupable d’avoir adhéré au Front national ? Les adhérents et sympathisants de la CGT.

Qui fait de Jean-Baptiste Santamaria un paria interdit d’enseigner parce qu’il a, dans sa vie privée, pris des engagements politiques qui ne plaisent ni à ses collègues du Snes ni aux parents de la FCPE ? Des enseignants et des responsalbes associatifs dits de gauche…

Affolant inventaire à la Prévert…

Une fois de plus, c’est la gauche, pourtant historiquement porteuse des valeurs de liberté qui nous trahit et qui ressuscite le stalinisme. Quoi d’étonnant à ce que cette gauche soutienne le fascisme des temps modernes, l’islam ?

Rien d’étonnant, mais quelle inquiétude, quelle angoisse pour nos enfants qui sont entre leurs mains.

Christine Tasin

Résistance républicaine

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.