L’insoluble dilemme d’Alain Finkielkraut

Publié le 25 février 2019 - par - 29 commentaires - 6 834 vues
Share

Interviewé par des journalistes des chaînes TNT au sujet des insultes dont il a été agoni le samedi 16 février par des militants salafistes portant barbe teinte au henné et gilet jaune, Alain Finkielkraut a dressé un parallèle, tout rhétorique, entre deux insultes dont il est couramment abreuvé, aussi bien par les musulmans qui haïssent Israël que par les gauchistes des médias et de l’Université qui haïssent la France. Ces insultes sont : juif ou sale juif, et raciste ou sale raciste. Concluant ce parallèle, il a déclaré qu’il aurait préféré qu’on le traitât de sale juif ou de juif plutôt que de raciste ou de sale raciste et il en a exposé les raisons. Traité de juif ou de sale juif, il pourrait en tirer fierté, revendiquer l’injure, l’assumer, déclarer fièrement qu’il est juif en effet, comme l’ont fait au début du XXe siècle les Dreyfusards que l’on qualifiait par mépris d’intellectuels, injure que les accusés ont choisie comme une oriflamme, en assumant totalement leur statut ou leur condition d’intellectuels. Mais, traité de raciste (ce qui est absurde, évidemment), il se sent honteux. Il courbe l’échine, il se tait, il ne peut pas revendiquer cette injure infamante et en faire un objet de fierté. Il pourrait manifester dans les rues en portant juif comme une oriflamme, mais cela lui est moralement, métaphysiquement, socialement impossible avec une banderole sur laquelle serait écrit : raciste et fier de l’être…

Or, lors de ces entretiens, à aucun moment, Alain Finkielkraut ne s’est interrogé, ce qu’il aurait pu faire s’il avait un esprit critique aigu, sur la signification qui est donnée aujourd’hui, et cela depuis plus d’un demi-siècle, à l’adjectif et au nom raciste, surtout depuis que le racisme en tant qu’idéologie ou en tant que système d’explication scientifique largement répandu entre 1850 et 1950 dans les universités et dans les centres de recherche en anthropologie, a disparu. Les deux derniers théoriciens du racisme ont été Georges Vacher (de Lapouge), militant de la SFIO, et Georges Montandon, militant de la SFIC et de l’Internationale communiste. Ils sont morts et, hélas, oubliés : Cachez ces camarades que je ne veux reconnaître. Les deux partis, socialiste et communiste, ainsi que les universités et centres de recherche, où ils ont fait leurs armes, les ont effacés des photos officielles, comme l’ont fait avant eux Lénine ou Staline ou Mao…

Alain Finkielkraut est un penseur de l’humanisme français, qui est plus à gauche que la plupart des intellectuels qui le haïssent (ce qui n’est pas difficile) et qui n’a jamais adhéré, ni n’adhère aujourd’hui, à quelque dogme du racisme scientifique. Il ne croit en aucune sorte de thèse raciste, ni à quelque thèse, ou fragment de thèse (comme la France ethnique, ce dont l’accuse l’abruti Badiou), qui puisse être rattaché, fût-ce de loin et même de très loin, au racisme… L’insulte dont il est abreuvé est un adjectif employé devant le nom, comme « le raciste Finkielkraut » (variante le sioniste Finkielkraut), l’antéposition de l’adjectif essentialisant Finkielkraut et le réduisant à la seule insulte infamante… Dans de tels emplois, comme la plupart des insultes, le sens de l’adjectif est chamboulé, cul par-dessus tête, et il prend le sens opposé ou contraire à ce qu’il est censé signifier. Est raciste non pas celui qui est persuadé d’être supérieur aux autres (d’une race, d’une culture, d’une religion, d’une communauté supérieure à toutes les autres : akbar menhom), mais celui qui est d’une race inférieure, d’une sale race, d’une race à éliminer, d’une race à exterminer. L’adjectif et le nom raciste, dans leur sens actuel, sont devenus des injures racistes, dans le sens ancien du terme, celui qui les profère se croyant d’une race supérieure à celui qu’il insulte.

Plutôt que tenter un renversement de fierté impossible, Alain Finkielkraut ferait mieux de critiquer le racisme immonde et public de tous ceux qui l’agonisent d’injures, fussent-ils des journalistes grassement rémunérés comme Aphatie ou des intellectuels de basse cour gauchiste, comme Badiou.

Étienne Dolet

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
Titi

Des salafistes au pluriel
On en voit qu’un dans la vidéo
Préservez votre langue française pour commencer

André Léo

Ami d’É.Zemmour, Alain Finkielkraut n’a pas son avis lucide et percutant. Point n’est besoin, cependant, de l’accuser de « non racisme », ce qui est un comble, ou une ânerie, venant de « défenseurs » de la Laïcité, c’est à dire du Droit inaliénable à la Liberté d’Expression. Racisme est un mot dévoyé, comme islamophobie ou populiste. Les insultes à « caractère raciste » telles que les islamo-gauchistes cherchent à porter leurs auteurs devant les tribunaux anti-blasphèmes, sont tout sauf du racisme. Un islamiste fou d’Allah insultant un « sale Juif », cela n’a rien de raciste. Il s’agit de l’intolérance insupportable d’une secte religieuse à l’encontre de… lire la suite

bernard

Finkie ne peut-être qu’ambigu ayant toujours agoni les nationalistes représentés en France par JMLP: qu’on aille un peu fouiller les archives…!

DUFAITREZ

Qu’il le veuille ou non, chacun est « Raciste » au fond de lui même.
Haine ou Peur de l’Autre, de sa couleur, de ses origines, de sa religion, de sa culture !
Ayant trop disserté sur ce site, sans résultat, je m’arrête là.

Yohann le debattant

« Goy » signifie « étranger » en hébreu, rien d’autre. Par ailleurs, une seule religion sème le chaos partout dans le monde, tue des innocents de la façon la plus barbare qui soit sans raison, asservit les femmes avec un torchon sur la tête (entre autre), nous impose des mœurs rétrogrades en plein XXIeme siecle, etc. et cette religion, c’est l’ISLAM !

Edel

Très beau texte. Bravo

Jestem

Magnifique commentaire du représentant de la France profonde ayant dans ces gènes l antisemitisme bien implanté dans le terreau de l ignorance arrosée de la haine gratuite et engraisse de la meilleure des jalousie !!

Rochelle

@Jestem : quelle jalousie ? nous on vous parle de France , de politique, d’Histoire universelle , d’idéologie et de civilisation et vous nous parlez de chansons de variétés et de Club Dorothée .. JEALOUS GUY or STUPID GUY

Anne-Marie G

Je dirais plutôt que Finkielkraut est l’arroseur arrosé. Quand on accepte que la démocratie soit confisquée pour défendre les minorités – lesquelles du coup exercent une dictature de surcroit très lucrative sur la liberté d’expression via la justice – il ne faut pas s’étonner de voir que si toute critique exercée contre des membres de la communauté juive est suspecte d’antisémitisme, il en aille de même quand un juif critique les musulmans, comme il le fait. Seul Zemmour est « clean » en la matière, ayant dénoncé la nocivité de ces lois qui sont responsables de l’imbroglio actuel sur l’extension du terme… lire la suite

patphil

finkielkraut a voté macron dès le premier tour! sachant très bien ce que signifiait les propos de macron à alger.
la vieillesse quelle déchéance parfois!

le Franc

comme goldnadel, voire zemmour et la plupart, finkielkraut est tiraillé entre son appartenance à sa tribu (dont il sait que la stratégie principale consiste à vouloir de plus en plus de musulmans en Europe et Usa ), son envie nostalgique de vouloir conserver une France telle qu’il l’a connue dans son enfance, et la vision apocalyptique qui découle de la convergence de ces deux politiques en marche……ils sont conscients mais ils ont un avantage c’est qu’ils ont un deuxième pays où se réfugier pendant qu’ils racontent des cracks à tous les autres qui vont devoir rester.

Jestem

Et d une ce n est pas une tribu a moins bien sûr que vous appeliez tribu des peuples définis comme tels et donc les personnes citées se oartageraient entre deux tribus à savoir la tribu juive vivant dans la tribu France !! Par contre je ne comprends pas votre commentaire dénonçant le desir de ceux ci de voir un envahissement de tribus musulmanes dans les tribus France et USA ? Il me semble bien au contraire que tous 3 dénoncent la politique particulièrement laxiste de la tribu France sur ce sujet ! Enfin et justement pour confirmation aucun des… lire la suite

le Franc

tu sais, quand chaque présidentiable français finit son parcours au diner du crif, on peut dire que c’est le crif et non les Gaulois qui dirigent le pays ; quant à savoir pourquoi le crif et associés veulent à la fois du musulman en masse en europe tout en s’en plaignant, je ne vois qu’une chose ; -comptant sur une réaction négative anti invasion musulmane des Peuples Européens, il s’agit pour lui de recruter tous les pro-israeliens de chaque peuple qui serviront de troupes supplétives pour libérer, à terme, israel, de son étau chiito-sunnite ou chiite stricto sensu pour l’évolution… lire la suite

Lesage

Vous n’avez qu’à défendre votre pays et ses valeurs. Cessez les compromis vicystes.
Regardez les Italiens les hongrois les autrichiens et les autres.. relevez vos tetes plus haut que vos gilets
Lesage

DAVID3000

Le Franc
Tiraillé entre son appartenance à sa tribu dites-vous ?
Ma tribu dont je suis très fière d’appartenir , vous dit bien des choses !
pathétique !

Maurin des Grads

Sur la vidéo de l’ « agression » par un musulman (?) , ce petit sourire de Finky , amusant comme tout . Il y en a pour tous les goûts .

Jestem

Pourquoi musulman avec un point d interrogation Benjamin Souleyman W. Ne de père Algérien et de mère Française est un musulman salafiste De olus si chez les juifs c est la mère qui transmet l origine chez les musulmans c est le père ! Soulignons que l’individu n’est pas arabe mais musulman et à demi Algérien … ne faisons pas la confusion !

Marnie

Merci de préciser l’origine algérienne de ce triste individu.

Eduaction

Musulman converti salafiste. Lisez !

Marnie

Finkielkraut souffre d’un mal très grave : le syndrome de Stockholm. Il semble aimer ceux qui l’insultent. Mais nos gouvernements successifs sont à l’identique. Pourquoi faire entrer en France autant de musulmans qui sont nos ennemis depuis toujours. Il est vrai que eux ne craignent rien. Ils nous donnent en pâture à ces pourritures. Honteux !

didile

Ce pauvre Finky ne sait plus où il en est.Tout ce à quoi il a cru toute sa vie ,que son entourage lui a seriné et que, bien que philosophe ,il n’a jamais pensé à discuter, vient de s’écrouler comme un château de cartes .
Il a toutes les idées de Marine Le Pen mais a bien prévenu qu’il ne fallait pas voter pour elle et qu’il ne le ferait pas .
Il est en train de se jouer tous les grands classiques de Hamlet à Rodrigue ,plus communément appelés « stances du héros qui hésite entre deux chaises « 

Philippe

Je voudrais bien savoir où monsieur Étienne Dolet a bien pu lire ou entendre qu’Aphatie avait pu « agonir d’injures » Alain Finkielkraut.
Il n’adule pas les Gilets jaunes, ce qui est somme toute une preuve d’intelligence mais on cherche en vain une attaque contre Finkelkraut, bien au contraire.
https://www.europe1.fr/emissions/ledito-de-jean-michel-aphatie/affaire-finkielkraut-le-mouvement-des-gilets-jaunes-a-la-derive-3859748

DOROTHÉ

Je riposte à cet article partisan et sinistre. Sinistre comédie d’un raciste habillé en anti-raciste par riposte. « L’homme qui a dit que l’équipe de France de foot comportait trop de nègres et qu’elle était à ce titre la risée de l’Europe ; l’homme qui a dit que les noirs et les arabes corrompaient les jeunes blancs dans les banlieues ; l’homme qui a soutenu que la « mixité » raciale était une menace pour l’Europe ; l’homme qui a également soutenu qu’il ne fallait jamais dire de mal des États-Unis, sauf à provoquer un désastre de la « civilisation »… lire la suite

Jestem

Ma pauvre Dorothée Voilà la victime de nos banlieues qui lève le drapeau des injustice La question qu on aimerait vous poser avant d aller plus loin … de quelle origine êtes vous Moi je suis fille d immigrés et avec ma petite cervelle sans haine mais qui réfléchie et bien j avoue que bien souvent je me suis demandée comment un esquimaux imaginait un français breton ou auvergnat lorsqu’il regardait un March de foot de l équipe de France Dites donc MMe est ce que l équipe de Tunisie a dans ces rangs Jules Dupont Marcel Durant où Louis… lire la suite

Phil

Oui, bon… tout le monde d´un peu sensé comprend que le mot  » raciste  » ne veut plus rien dire tellement il est galvaudé . Il fait partie de ces expressions totalement ringardes comme celles qu´on entendait il y a 20 ou 30 ans par exemple impérialiste, anti-communiste primaire, ennemi du peuple, etc… Tout ca c´est balancé dans les poubelles de l´Histoire ….

Jaunegilet

Bourdin n’est pas mal non plus lorsqu’il « interviewe » Alain Finkielkraut en l’appelant, à maintes reprises : Alain Finkielcrotte. Je ne me souviens pas qu’il ait été, à l’époque, critiqué par ses confrères (ou autres).

BERTRAND

Bourdin est l’archétype du journaliste du système : paternaliste et vissé sur son trône médiatique depuis des lustres (seule la mort nous en délivrera), il court après le buzz, déférent avec les puissants et méprisant envers les petits.

Charlie732

Pourquoi ne pas employer des mots qui veulent dire quelque chose et dire par exemple:
Bourdin c est un gros enculer.
Là au moins c est direct et sans ambiguïté.

Jestem

Bourdin c’est un vieux con qui se croit intelligent Il joue sur la provocation pour attirer le succès Je le demande qui l écoute encore … il est démodé !