L’Insoumis Prud’homme matraqué : allô maman bobo…

Publié le 4 mars 2019 - par - 6 commentaires - 649 vues
Share

Pauvre petit bonhomme. Il est bien malheureux ce député LFI qui dit s’être pris un coup de gourdin lors de la manifestation des Gilets jaunes, ce samedi à Bordeaux et qui vient pleurer comme un gamin dans la cour du jardin d’enfants

On aurait presque envie de le plaindre, cet immature mal grandi, ce fragile homoncule mal virilisé, tellement sa pauvre petite oreille est marquée. Pleure pas mon petit, tonton Jean-Luc et tata Muriel sont là qui vont te consoler, fais voir où t’as mal et mouche-toi.

https://www.bfmtv.com/politique/depute-matraque-a-bordeaux-la-france-insoumise-denonce-la-reaction-du-prefet-et-veut-susciter-celle-de-la-classe-politique-1644160.html

C’est ballot, c’est pas l’ultradroite que vous traquez comme des malades qui t’a dérouillé, mais la police de votre candidat au deuxième tour de 2017. Vois si c’est bête…

Et oui, mon garçon, quand on joue les agitateurs aux côtés des casseurs d’extrême gauche, comme le fait régulièrement ta collègue Ressiguier à Montpellier, et qu’on croit échapper à la police en brandissant sa carte de député, voilà ce qui arrive. T’as pas couru assez vite ? T’avais oublié de serrer tes lacets ?
Te voilà comme tes collègues Mélenchon, Quatennens, Corbière, Ressiguier et les autres dans la position de l’arroseur arrosé. T’as l’air malin, maintenant, de jouer les pleureuses !

T’as vu comme il t’a recadré le préfet ?
« dans une manifestation non déclarée, sur un axe interdit par arrêté préfectoral et après sommations, les forces de l’ordre ont dispersé des Gilets jaunes cours Pasteur. Elles ont correctement fait leur travail. Je les soutiens totalement. »

Décidément, c’est une manie chez vous de vous faire déshabiller par les préfets. Après la pauvre Ressiguier déshabillée par le préfet de l’Hérault, c’est toi maintenant qui te fais foutre à poil.

Vous voilà aspergés de ridicule dans ce vaudeville à deux balles qu’est dans la commission parlementaire contre les groupuscules d’extrême droite. Vous voilà convoqués devant la justice pour violences contre policiers et magistrats dans l’affaire de la perquisition chez Mélenchon et au siège de LFI où vous avez donné un minable spectacle, digne à la fois de Guignol et de la commedia del arte. Vous voilà poursuivis par la justice pour emplois fictifs et fraude sur vos comptes de campagne : et toi, maintenant qui te donnes en spectacle et qui viens pleurer comme gamin parce que t’as pris une beigne.

Non mais franchement, t’as l’air de quoi ? Tu te vois ? Vous vous voyez à LFI, comment vous vous êtes mis minables ? Et encore là, je vous épargne les commentaires trop cruels sur vos élues, on me taxerait de sexisme.

C’est ballot. Et oui, voilà ce qui arrive quand on a trahi la classe sociale qu’on prétend représenter et qu’on a appelé à voter pour un ultralibéral prêt à tout pour brader le pays, ruiner la classe moyenne, détruire nos emplois, appliquer une politique tellement brutale qu’elle a provoqué une révolte populaire comme on n’en avait pas vu depuis la guerre. Et maintenant, vous voulez jouer les contestataires, les boute-feu. Mais vous avez l’air de quoi ?

C’est vrai qu’il n’est pas gentil avec vous, le petit Macron. Vous voilà bien mal récompensés, vous qui l’avez porté au pouvoir, vous qui ne l’avez pas vu venir avec sa dictature en marche, vous qui avez appelé à voter pour lui au second tour de la présidentielle par peur du retour des heures les plus sombres… T’as vu comme elles s’assombrissent, maintenant, les heures du peuple de France avec vos trahisons, votre baronnage électoral, et vos minables combinaisons au ras de l’égout ? Vous avez l’air malin.

Et en plus Macron te fait gifler par sa police et toi, tu viens pleurnicher… Mais tu as l’air de quoi ?

Décidément, la politique est un sport complet et complexe, sans doute largement au-dessus de vos capacités. Vous savez quoi, vous êtes des nains, des comiques ; comme les autres d’ailleurs, dont vous ne vous différenciez pas ni au plan des mœurs ni au plan de la morale.

Le malheur c’est que vous nous avez vendus aux mondialistes. Car c’est bien ça. Que vous le vouliez ou non, c’est aux fruits que l’on juge les arbres, vous êtes les alliés objectifs de mondialistes. C’est tout. Cela se voit, cela se sait, les Français l’ont compris. Vous êtes des gros tartuffes.

C’est la raison pour laquelle vous allez disparaître comme ont disparu les socialistes avant vous et exactement pour les mêmes raisons. D’ailleurs vous êtes les mêmes, exactement les mêmes, vous n’en êtes que le nouveau packaging. Rose à l’extérieur, blanc dedans et toujours près de l’assiette au beurre. Exactement comme les radis.

Qu’il est doux de vous voir vous être mis minables à ce point sur tous les terrains. Qu’il est doux de vous voir patauger dans votre fange, qu’il est doux de vous voir bientôt rejoindre les socialistes dans les oubliettes de la politique.

Les temps viennent d’une grande fusion des populismes à l’italienne. Vos troupes y aspirent et vous n’y pourrez strictement rien, la fermentation est en cours. Vous allez disparaître.

Paul Le Poulpe

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
DUFAITREZ

Insoumis ? Non ! Un Soumis aux ringardises de Passé…

Marnie

Magnifique article de Paul Le Poulpe. Bravo !

Marcus Indignatus

Oui bien sûr qu’ils sont mondialistes et immigrationnistes à leur manière, et vous faites bien de le signaler. Ce n’est pas une tare, mais il faut le savoir, car c’est ça aussi qui a fait pencher la balance contre MLP. Cela fait 40 ans que cette « gauche » se moque des peuples. Ils ont choisi leur nouveaux prolétaires, pourquoi s’occupent-ils des GJ maintenant ? Et rappelons-nous que Lrem n’est rien sans Macron. Depuis quand le président de tous les Français fait aussi ouvertement campagne pendant ses fonctions ? C’est ahurissant ! Mais s’il n’était pas là pour le faire qui devrait… lire la suite

patphil

le jour où les électeurs insoumis comprendront qu’ils doivent faire, comme en italie, l’union des plèbes, les bobos seront virés!

Eric des Monteils

Méchantcon joue ses dernières cartes ; mais il sait déjà qu’il a perdu. Et tout ses fidèles avec lui. Bon débarras.

Le Blob

Avec Ressiguier et consorts on peut être en mesure d’annoncer officiellement que LFI fait sa grosse commission. Reste à patienter jusqu’aux prochaines élections pour tirer la chasse d’eau. Elle est bonne hein !