1

L’insoumise Simonnet prend le logement social d’un pauvre pour ne pas enrichir un riche

 

 

Voir l’image sur Twitter

Voir l'image sur Twitter
Les insoumis, tous grandioses. Si avec tout ça il y a encore des imbéciles de gauche pour voter pour eux, c’est à désespérer de l’humanité.

Danielle Simonnet, conseiller municipal à Paris,  avec des revenus de plus de 4000 euros mensuels bénéficie d’un logement social de 83 mètres carrés pour 1300 euros.

C’est un loyer libre, établi par la RIVP sans barème mais l’immeuble géré par le bailleur social a été bâti avec des subventions publiques, indique le quotidien, précisant que le loyer est 30 à 40 % moins cher que dans le privé.

On sait qu’un autre couple d’insoumis, Corbière et son avocate fauchés ont squatté eux aussi dans un logement social, de longues années, pour à peu près les mêmes conditions,  80 mètres carrés pour lequel ils payaient 1200 euros… Ils ont 3 enfants,  Simonnet en a deux, paraît-il.

Que signifie « logement social » pour Simonnet-Corbière ? Logement permettant de faire de la politique à bon compte, avec des prétextes gros comme une maison, pour voler le pauvre smicard ou RMIste en lui prenant son logement.

Mais Simonnet ose carrément dire que c’est fait exprès. C’est qu’elle refuse d’engraisser un immonde rentier en lui payant un loyer…

Interrogée ce mercredi sur le sujet, Danielle Simonnet explique qu’elle n’a pas l’intention de partir. « Je ne veux pas me loger dans le privé, enrichir un propriétaire privé et participer à la spéculation immobilière ». La mairie de Paris ne lui aurait pas demandé de quitter ce logement.

Simonnet ne sait-elle pas qu’avec 4000 euros par mois elle a le droit de demander un prêt bancaire et d’aller faire construire son petit pavillon en banlieue, comme les autres ?

Simonnet ne sait-elle pas qu’elle a même le droit d’habiter un 20 mètres carrés dans le 20ème en s’endettant pour quelques années ? Et elle sera propriétaire, sans enrichir quiconque, fors les banques.

Simonnet sait forcément cela, mais quand on s’appelle Simonnet et qu’on est élu, on se croit en droit de manger chaque jour du caviar avec des cuillers d’argent, et on ne conçoit pas de vivre en banlieue ou dans un minuscule appartement parisien. On a son orgueil, quoi. Militer pour Méluche, ça doit donner des privilèges, zut alors.

Et elle aurait tort de se priver, la Mairie n’aurait pas l’intention de l’expulser :

« Son appartement n’est pas de la catégorie HLM mais un loyer libre. Et dès lors, il n’y a pas de plafond de ressources pour l’obtenir, pas d’enquête sur les revenus de ses occupants, pas de surloyer », croit savoir Ian Brossat, adjoint au logement à la Mairie de Paris, en admettant que le fait qu’un élu occupe un logement social puisse choquer les Parisiens, alors que 120.000 d’entre eux sont en attente de l’obtention d’un logement de ce type, note BFM.

Je croyais que l’attribution des logements sociaux dépendait des revenus et de la composition de la famille.

Simonnet nous cacherait-elle une demi-douzaine de rejetons ?  Libération en avoue 2…

On appréciera au passage son programme quand elle se présentait contre Hidalgo :

Son programme vise à faire de Paris la «capitale de la résistance à l’austérité».Elle, maire, 4 000 postes de fonctionnaires seront créés, la publicité peu à peu éliminée, les transports et cantines rendus gratuits.

http://www.liberation.fr/france/2014/03/11/danielle-simonnet-bonne-camarade_986247

Apparemment, elle ne sait pas que si certains ont des loyers minorés, si tout le monde voyage et mange gratuitement à la cantine, si on crée toujours plus de postes de fonctionnaires, il faut quand même que certains travaillent, que certains payent de vrais loyers….

Aucun sens pratique. Aucun sens de l’économie.

« Elle vit ses engagements à fond. Au prix, parfois, d’un certain déni de réalité » disait l’un de ses amis socialiste.

Cet ami parlait d’or. Il ne pouvait pas savoir à quel point.

Et c’est une proche de Mélenchon qui fait le coq à l’Assemblée et prétend avoir inventé l’eau chaude.

Elle est belle la « gauche » de 2017… Entre le PS ayant abandonné le peuple pour ne plus s’occuper que des étrangers et les prétendus insoumis qui s’en mettent plein les poches aux dépens des pauvres qu’ils sont censés défendre, on n’est pas au bout…

Nota Bene

Simonnet, à part son logement social, ne fait pas parler d’elle sur les réseaux sociaux, sauf quand elle s’oppose à une manifestation culturelle “Tel Aviv sur Seine”. Il faut dire que la donzelle est farouchement pro-palestinienne, tiens, comme c’est étonnant. Tous les vices !

Cet épisode qui date de 2015 lui avait valu d’être traitée d’antisémite par le JSSNEWS.

https://jssnews.com/2015/08/08/daniele-simonnet-elue-antisemite-a-la-mairie-de-paris-denonce-vous-savez-qui/