L’interdiction de l’islam, la seule solution raisonnable (Vidéo 27′)

Publié le 28 octobre 2017 - par - 74 commentaires
Share

Invité par Alain Barnier, à l’occasion de la première année de l’association « Sauvons notre pays ».
Je suis intervenu après le Général Christian Piquemal, et avant Renaud Camus.

J’explique la répression qui frappe les patriotes, à travers le procès des Identitaires de Poitiers.
Je dénonce la campagne « balance ton porc », qui ne frappe que les mâles blancs européens, et préserve ceux qui font du viol et du harcèlement des femmes européennes des armes de conquête.
Je pointe du doigt l’offensive de l’écriture inclusive, comme méthode de démolition de la culture française.
Je dénonce l’imposture du prétendu attentat d’ultra-droite ayant visé Mélenchon et Castaner, et signale que ce coup tordu est le fruit de la politique de ce régime, tel que Calvar, responsable de la sécurité intérieure, l’avait expliqué devant les députés.
Je montre les conséquences de cette priorité : quand Merah tuait des militaires et des enfants juifs, les policiers cherchaient du côté de l’extrême droite.
Je démontre la réalité de l’assassinat raciste perpétré par l’assassin musulman de la Gare de Saint-Charles de Marseille, contre deux jeunes filles françaises, Laura et Mauranne.
Je définis quels sont les islamo-collabos, et je confirme qu’ils ont sur les mains le sang des victimes de l’islam. J’appelle à un procès de Nuremberg contre eux.
Je démontre qu’à cause de l’invasion migratoire, de la démographie et de la dictature médiatique, il n’y a plus d’alternative démocratique, et que nous assistons à une véritable bourrage d’urnes.
Je montre que l’islam n’a pas sa place en France, qu’il ne peut y avoir d’islam de France, de musulmans modérés, de musulmans républicains, de musulmans laïques.
En toute logique, je montre les conséquences de ce diagnostic. Si l’islam n’a pas sa place en France, si nous sommes en guerre contre l’islam, nous devons agir de manière cohérente. Donc, fermer les mosquées, interdire la présence de l’uniforme de l’ennemi, et chasser ses guerriers qui veulent nous imposer la charia. Et naturellement, fin de la filière halal, et interdiction de l’abattage rituel.
C’est la seule solution raisonnable.
Je fais une explication sémantique sur le mot « guerre civile », expression erronée, concernant la situation française.
J’appelle les participants à souscrire à la campagne d’autocollants, et compare cette campagne à l’action des résistants qui, lors de l’occupation allemande, collaient des affiches la nuit.
Je conclus que sans sursaut patriotique, nous sommes morts, nous sommes foutus.Je conclus en affirmant que nous ne laisserons pas la France devenir musulmane sans combattre.

Pierre Cassen

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
cathy catowl

Bouffer de la viande halal c’est comme lécher les babouches, ça a le même goût.

cathy catowl

Pour ce qui est du halal, montrez les dents . Boycott de la viande de boeuf et de mouton. Vous croyez que c’est à cause de nos beaux yeux que les politiciens belges se sont prononcés contre l’abattage rituel? Nous avons fait chuter la consommation de boeuf de plus de 20% et ceci depuis qu’on parle de viande halal. alal pour muzz! boycott systématique des Non musulmans. Et on continue.