L’interdiction du foulard musulman, une fausse bonne idée

Publié le 2 août 2016 - par - 18 commentaires - 1 441 vues
Share

voileedrapeau
Le souhait d’une interdiction légale du port du foulard musulman par les femmes dans les lieux publics est un thème récurrent dans les colonnes de Riposte Laïque, et relancé encore tout récemment par Pierre Cassen (1). « En voilà une idée, qu’elle est bonne ! » aurait dit Coluche… et pourtant, je me demande si elle est très réaliste.

Entendons nous bien : Tout comme vous, je suis révulsé par ce symbole de l’asservissement de la femme par une théocratie totalitaire issue d’une culture patriarcale moyenâgeuse. Tout comme vous, je n’ai aucune considération pour celles qui le portent « parce que c’est leur choix ». Tout comme vous, j’appelle de mes vœux (et je voterai pour) un changement politique majeur qui donnera à notre pays les moyens de mettre ladite théocratie totalitaire hors d’état de nuire. Mais le foulard, lui, n’est qu’un symbole – sans doute détestable, mais ne présentant pas de danger en lui-même. Le danger, c’est l’Islam, son impérialisme violent et son pouvoir de domination sur les esprits faibles. C’est cela qu’il faut combattre en priorité par l’arrêt de l’immigration, le traitement rigoureux de la délinquance, la surveillance des institutions musulmanes (mosquées, écoles, etc.) et une application stricte de la laïcité. Déjà cela, c’est tout un programme… Alors, bien entendu, s’il était possible par la même occasion de se débarrasser aisément de l’accoutrement féminin débile qui fait partie de la mode islamique, je ne pourrais qu’être d’accord. Le problème est que j’en doute.

J’en doute, parce qu’une loi n’est efficace que dans la mesure où elle débouche sur des décrets d’application précis et incontournables. Ce fut le cas des lois de 2004 (interdiction du voile à l’école) et de 2010 (interdiction du voile intégral) : la première s’appliquait à un périmètre bien délimité, celui de l’établissement scolaire, et est à peu près respectée – encore y eut-il des arguties juridiques relatives aux accompagnatrices de sorties… La seconde s’appliquait à un périmètre… facial bien délimité également – et si elle est insuffisamment respectée aujourd’hui, c’est uniquement dû à la lâcheté des pouvoirs publics. Mais une loi d’interdiction du « voile » en général… Où commence et où finit l’objet du délit ? Un capuchon un peu serré, c’est un « voile » ? Une écharpe légère passant par dessus la tête, c’est un « voile » ? Les avocats spécialisés dans la défense des pauvres musulmanes persécutées n’ont pas fini de s’amuser…

Et à supposer même qu’une telle loi soit plus ou moins appliquée, qu’est-ce qui empêchera les activistes, pour contourner cette loi en remplaçant le symbole interdit, d’imaginer d’autres signes vestimentaires de reconnaissance mutuelle et d’affirmation religieuse ? Un bonnet ou un serre-tête assorti d’un catogan ? Il faudra interdire les bonnets, les serre-têtes et les catogans. Une écharpe teinte en vert islamique ? Il faudra interdire les écharpes vertes. Et quand des gamines (dotées, j’en conviens, d’un humour peu fréquent chez les islamistes) s’exhiberont dans la rue avec des tee-shirts portant l’inscription « Je suis soumise et j’aime ça », on fera quoi ?

Il est très difficile, sinon impossible, d’éliminer dans le domaine public les symboles d’une idéologie par ailleurs admise dans le domaine privé : c’est une question de liberté d’expression. On m’objectera qu’on a bien interdit, après la seconde guerre mondiale, le port de la croix gammée et autres signes nazis. Mais précisément, cela n’a pu se faire que parce que, suite à la victoire des Alliés, le nazisme lui-même avait été frappé d’anathème : personne n’osait plus s’en réclamer, même en privé – d’ailleurs, dès la Libération, toute la France était devenue résistante, c’est bien connu. L’interdiction éventuelle du voile musulman dans le domaine public n’aurait donc de chance de succès que si l’Islam lui-même était criminalisé, comme l’a été par exemple le communisme dans l’Amérique des années 1946-1954 – mais cette « chasse aux sorcières » n’a duré qu’un temps, justement parce qu’elle portait atteinte aux libertés fondamentales. En fait, c’est dans un climat de guerre civile et de « Reconquista » (2) que ce rejet intégral de l’Islam aurait le plus de chances de se produire. Bien que cette hypothèse ne m’enchante guère, je la crois tout à fait possible (3) – mais on n’y est pas encore.

Plus pacifiquement et dans le contexte du changement politique majeur évoqué au début de cet article, il devrait être possible de faire comprendre aux musulmanes que, dans un pays où la bonne éducation exige une certaine réserve, l’affichage vestimentaire de leurs convictions religieuses ne peut que les stigmatiser elles-mêmes sans qu’elles puissent ensuite venir s’en plaindre. Encore faudrait-il pour cela mettre un terme au financement public des associations qui les soutiennent systématiquement et au pouvoir des juges politisés qui leur donnent raison non moins systématiquement. Lorsque cela sera fait, ce sera déjà un grand progrès.

Jean-Marie Blanc

(Août 2016)

  1. Pierre Cassen : « Ces femmes voilées qui, en France, insultent la mémoire de Katia Bengana», paru dans Riposte Laïque le 30 juillet 2016 : http://ripostelaique.com/femmes-voilees-france-insultent-memoire-de-katia-bengana.html
  1. Voir la quatrième partie (Ébauche d’une stratégie de contre-offensive) de l’ouvrage de René Marchand : « Reconquista ou mort de l’Europe», Editions Riposte Laïque, 2013.
  1. Voir « De la diversité culturelle (11) : Vers la guerre civile», paru dans Riposte Laïque n° 405, avril 2015 : http://ripostelaique.com/de-la-diversite-culturelle-11-vers-la-guerre-civile.html
Print Friendly, PDF & Email
Share

18 réponses à “L’interdiction du foulard musulman, une fausse bonne idée”

  1. plouc dit :

    hé bien , il nous faut alors porter la panoplie tout en blanc du Klu Klux Klan pour concurrencer la panoplie tout en noir des Belphegor de l’ islam !!!!
    et là ça deviendrait interessant de savoir comment les  » autorités  » de ce pays réagiraient alors !!!!
    n’ est ce pas ?????????

  2. Avant l’interdiction du voile, c’est le rétablissement du porc dans toutes les cantines scolaires qu’il faut exiger .Par curiosité, je regarde , en période scolaire, le menu de la semaine affiché à l’école publique ( et censément laïque ) à deux pas de chez moi : il n’y a jamais de porc, sous quelque forme que ce soit.
    Quant au voile islamique, Atatürk en avait imposé l’usage aux seules prostituées, rétablissant ainsi une très ancienne coutume « païenne » liée à la prostitution sacrée
    Peut-on en conclure que les voilées sont des putains ?

  3. Clamp dit :

    Ma grand-mère portait souvent sur sa tête un fouloir soyeux et vivement décoré pour aller faire ses course, par bigoterie orthodoxe.

    La question me laisse assez perplexe mais en lisant cette phrase : « L’interdiction éventuelle du voile musulman dans le domaine public n’aurait donc de chance de succès que si l’Islam lui-même était criminalisé », se profile néanmoins un ébauche de réponse dans mon esprit.

    L’islam ayant toutes les raisons d’être criminalisé, il faut le criminaliser, tout simplement. La poule et l’œuf se produisant l’un l’autre de concert, ça n’a pas d’importance qui on pond en premier. Il faut réclamer l’interdiction du port du voile islamique, de manière anticipée, parce qu’on anticipe aussi que l’islam sera criminalisé, parce que c’est la honte d’être musulman ( et d’accepter une aussi abjecte religion ) , parce que cela se doit d’être insupportable de laisser revendiquer une telle appartenance.

    Ça n’a pas d’importance les chances de succès, ce qui compte : combattre.

  4. agathe dit :

    elles se discriminent elles-mêmes, il faut les ficher

  5. BALT dit :

    Tout à fait d’accord avec vous. C’est d’abord l’islam qu’il faut interdire. Tout simplement parce que l’islam se réfère à un programme de destruction massive qui s’appelle coran. Dans presque toutes ses pages, il est demandé d’asservir ou de tuer ceux qui ne jurent pas par lui. En vertu de la loi et des lois anti-terroristes, ce coran devrait être interdit sous toutes ses formes et donc, par conséquent, la doctrine mortifère qui s’en inspire.

    • anonyme dit :

      oui BALT il faut combattre l islam alors pour quoi vals ,cazeneuve,hollande n arrêtent pas de nous dire que l islam est compatible avec la République qui pour moi n est absolument pas vrais ,ils veulent nous asservir à cette islam non et non pas d islam en FRANCE .regardez la vidéo de Majid Oukacha un ex-musulman lui est une personne donc le cerveau tourne rond c est pas un fou qui prône les égorgement se son des gens comme lui qu il nous faut en France et pas ces fou du dijdad ,les 3 crevures doivent dégager et vite .

    • L’islam est un crime contre l’humanité: il s’est établi dans le sang, a prospéré dans le sang, n’a généré que du sang, de la douleur et des larmes.

  6. Vive la Liberté ! dit :

    Je croyais que la France était un pays démocratique, et donc laïc, et que par conséquent le port de tout signe politique ou religieux dans l’espace public y est interdit…

  7. Filochard dit :

    Autant je ne supporte plus de me trouver à chaque coin de rue face à ces voilées qui nous narguent autant je ne veux pas que le voile soit interdit car grâce à lui on visualise mieux nos ennemis et leur progression ; non, ce qu’il fait interdire ce n’est pas le voile mais l’islam dans notre ex-beau pays .

  8. Stéphane dit :

    Et si toutes les femmes de France , pour un temps , se mettaient à porter le voile islamique, pour confondre les musulmans qui auraient alors affaire à de vraies et de fausses musulmanes.Et des hommes en burqua , pour confondre tout le monde.

    • fraxin dit :

      Euh, infaisable, et niveau psychologie des foules, ça banaliserait le symbole, ça ne ferait que convertir les plus faibles parmi les notre qui trouveraient l’expérience « intéressante » et rapprochante. Il faut au contraire maintenir en entretenir une interdit moral et social très fort dans nos rangs vis à vis de ce voile (par exemple si une ado porte un voile juste comme ça pour imiter une copine muzz, ses parents doivent considérer cela comme un acte très grave et faire en sorte que ça ne se reproduise plus jamais), ça doit être un interdit communautaire puissant pour nous, pour préserver la distance hermétique et faire barrière sanitaire contre l’islamisation des non musulmans. En revanche il faut laisser les muzz se voiler dans la rue, leur démarcation nous arrange. De la même façon il ne faut surtout pas accepter de le porter dans les pays musulmans si on est obligé d’y aller (à moins qu’il y a un vraie risque, mais mieux vaut ne pas y aller dans ce cas). Donc oubliez votre idée.

  9. Canis Majoris dit :

    Pourtant j’en ai marre de voir ce symbole de nullité dans mes rues… c’est aussi pour le message que ça passerait : la France ne veut pas de cet asservissement de la femme, et la planète a beau se coucher devant cette régression misogyne, la France, elle, ne se couche pas… J’ai envie de retrouver ma fierté, mon honneur. Les occidentaux sont la civilisation la plus avancée du monde, particulièrement les européens, nous devons être qui nous sommes et interdire ce haillon qui pue… il ramasse les odeurs de friture et de graillon, c’est moche et antihygiénique.

  10. Villars dit :

    Il faut criminaliser le port du voile en l’assimilant, à juste titre, à de la propagande islamiste et à du terrorisme pour l’interdire sur le territoire. Pour ce qui est de l’application, prévoir des peines extrêmement dissuasives (amendes en milliers d’euros, privation à vie des droits civiques, alourdies en cas de récidive) et faire quelques exemples histoire de dresser les petites SS musulmanes et leurs maîtres-à-penser.

    Simple question de volonté politique. Ce qui a été possible dans la Turquie musulmane de Kemal ne serait pas possible en France ? Billevesées ! Quant aux craintes de « contournement », d’une part l’islam s’attache spécifiquement au voile et non aux écharpes – son interdiction dans les écoles n’a pas fait l’objet de réelles tentatives de « palliatifs » que je sache – ensuite c’est en étant fermes et implacables que nous gagnerons la bataille idéologique.

  11. Lothaire dit :

    L’interdiction du voile, y compris du voile intégral, est une mauvaise idée.
    Le but des religieux musulmans, en particulier de ceux dits « modérés », est d’islamiser notre pays en douceur, par le jeu de la démographie. Pour cela, il faut d’abord nous endormir, de façon à ce que, le jour où nous prendrons conscience du danger qui nous guette, il soit trop tard.
    La multiplication des femmes voilées rend visible par tous l’islamisation de notre société. Interdire le voile n’empêcherait pas ces femmes obligées de se promener tête nue de vomir sur la France et sur l’Occident une fois rentrées chez elles. Par contre, ça ferait croire à la plupart des gens qu’elles sont toutes parfaitement assimilées, alors que c’est faux.
    Le voile est un thermomètre qui montre la progression exponentielle du nombre de musulmans et leur radicalisation. Un thermomètre qui peut faire prendre conscience plus vite à notre peuple, avant qu’il ne devienne minoritaires chez lui.
    Ne cassons pas ce thermomètre!

    • haddock dit :

      D accord : ridicule d interdire le voile, c est le thermometre par excellence,… si cela peut nous reconforter de savoir qu avant longtemps, ils seront plus nombreux que nous,… Mais on ne sera plus la, alors,… Ils se foutront sur la tronche entre voile modere et niqab integral, entre muzzs moderes et muzzs radicaux,… C est comme cela que cela finira en France, avant longtemps et les mecreants auront fui ou se seront convertis pour avoir la paix,…

      • agathe dit :

        Bien malin celui qui sait comment « cela finira en France » ! IL paraît qu' »en France , tout finit par des chansons »…J’espère que ce sera un joyeux chant de Liberté conforme à notre civilisation.

  12. Sboub dit :

    Je pense que la serviette hygiénique est le symbole du foulard Inversé.