L’internet permet de communiquer, sauf qu’il y a un bug : l’humain

Publié le 15 novembre 2019 - par - 13 commentaires - 541 vues
Share

Et cet être humain, lorsqu’il fait partie d’un média d’avant l’internet, lorsqu’il travaille pour la presse écrite, la radio ou la télévision, il y interdit les commentaires d’internautes sur ses contenus en ligne. Il peut le faire frontalement « Les commentaires sont désactivés » ou sournoisement en rendant la zone « commentaires » introuvable ou l’inscription décourageante par exemple.

Bien sûr, le journaliste continuera à défendre la liberté d’opinion et d’expression sur tous les tons mais en niant dans les faits la vôtre sans en être nullement gêné.

Cet être humain peut aussi être une féministe, un bien-pensant, un Arabe qui va signaler -hier à la plateforme, aujourd’hui directement à la « justice française » – votre commentaire car son petit cœur hypocrite saigne quand vous critiquez l’Islam ou la GPA ou Macron ou… (complétez les pointillés). Bref vous finirez par être viré des principaux média sociaux comme moi et d’autres. Dans mon cas, cela me fait écrire des articles d’une page sur Riposte Laïque aujourd’hui alors qu’hier je n’étais qu’un modeste troll du net que Twitter virait lorsqu’il ré-atteignait 67 abonnés. Pas certain que cela soit une bonne affaire pour eux.

Nous sommes donc aujourd’hui avec dans les mains un outil de communication formidable, internet, mais avec l’interdiction de communiquer !

Seul la parole des élites descend de l’Olympe et le peuple doit se taire. Comme à l’époque de la télévision : tu écoutes et TU TE TAIS !

Internet permet techniquement de répondre au présentateur du journal de 20 h, de répondre au ministre qui dit de la merde. Mais non car « Les commentaires sont désactivés » et si vous lui envoyez un courriel, attendez-vous à une perquisition chez vous. J’espère que vous êtes matinal parce qu’ils passent à 6 h du matin fouiller vos ordinateurs, votre téléphone portable, et toutes les pièces de votre domicile.

Alors que faire ? Faudra-t-il attendre que tous les vieux croûtons de l’audiovisuel et de la presse écrite soient au cimetière pour enfin vivre au XXIe siècle et utiliser internet ?

Les sites indépendants sont devenus nos seuls îlots de libre expression, utilisons-les, développons leur audience.

Je regrette le temps de l’internet libre. Les bagarres Twitter avec les gauchistes étaient amusantes et permettaient d’affûter sa pensée.

J’aurais bien aimé sur les réseaux sociaux enfoncer la tête de Mélenchon dans le seau de merde de son islamolâtrie à l’occasion de la marche contre l’islamophobie du 10 novembre 2019, mais je ne le peux plus, alors faites-le pour moi. Pensez à RAID, l’Islamocide qu’il vous faut, nouvelle formule encore plus efficace.

Brenton Anders

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
Olivia

Pour vous défouler contre mélanchon vous pouvez toujours lui envoyer un courrier à son siège politique pour lui dire votre façon de penser.

Vive les méthodes de Duterte

Toutes nos amitiés au grand tueur de blattes, Anders d’ Utoya !
Vivement sa libération à ce héros !

Vive les méthodes de Duterte

Avec le blatticide Moraucoran , fini le cancre là et adieu au cafard !
Kill the cockroaches !

Rems

Enders !! hum, intéressant ………

Joël

Pourquoi appeler ça réseaux « sociaux » alors qu’ils sont devenus des extensions de la propagande médiatique avec police de la pensée à la clé.
Et encore…à sens unique quand on voit ce qu’écrivent les « divers » sur ces réseaux.

patphil

RL est un des rares sites qui autorise toujours les commentaires!
merci !

lafronde

Vous dites vrai Brenton ! Les media mainstream sont dans le camp adverse progressiste, car ses revenus ne dépendent plus du citoyen/lecteur/auditeur/téléspectateur mais de la pub (pas de choix individuel) de l’Etat ou de ses fournisseurs (des industriels patrons de Presse). Il nous appartient de faire connaître à nos concitoyens la Presse de conviction patriote. J’ai pensé à des associations locales autonomes, formées par des militants patriotes et chargé de faire connaître à nos voisins-compatriotes, les bienfaits des libertés publiques et leur produit : les media et les auteurs dissidents : tout une bibliothèque du Résistant à découvrir !

BobbyFR94

Bonjour Brenton, de quel pays d’origine est ta famille ?
Ecosse, Irlande ?

Et j’aime beaucoup la fin de cet article, surtout quand on partage l’immense plaisir dont nous sommes privés, celui de ne pouvoir enfoncer, enfin moi, ce serait pour le noyer, la tête du mechencon dans le seau de merde de sa TRAHISON !!!

Moi, j’ai du baygon vert, pour les ptits insectes qui sont à 4 pattes et qui nous gratouillent depuis bien trop longtemps, en nous courant sur le haricot !!!

Les vieux croutons de l’audiovisuel vont se faire faire « couic halal » !!! cette pensée amène toujours un sourire sur mes lèvres, n’importe quand et n’importe où :-))))

Le Blob

Il n’est pas question d’origines de l’auteur de l’article car, pour moi, il s’agit de l’emploi du second degré pour un pseudonyme.
Explication: Brenton Anders peut se traduire par Tarrant Breivik.
Ça s’éclaircit là ?

BobbyFR94

Ah ? Le Blob, créer une polémique ne sert les intérêts de personne, et surement pas ceux des Patriotes !!!

Et je ne vois pas le lien, direct en tout cas, entre les 2 noms…Mais peu importe !

Olivia

ça, Le Blob, c’est un coup bas qui vise à faire de l’auteur de cet article une émule du tueur dont vous citez le nom… Autrement dit, communiquez sur les sites de la collaboration plutôt qu’ici;

GAVIVA

Votre signature, soit c’est un pseudo soit c’est un signe ;)

GAVIVA

sinon y’a cochonou, plus savoureux et plus contondant aussi.