L’invasion de l’Europe ne se règlera pas démocratiquement

Publié le 22 août 2015 - par - 36 commentaires - 3 836 vues
Share

migrants à CagliariBonjour Cyrano,

J’ai trouvé cette vidéo : un entretien en français avec un membre de l’Aube Dorée. L’analyse de cette personne est la même que la mienne. On ne peut pas m’accuser de nationalisme ou de parti pris, puisque je ne suis pas Grecque. Il suffit d’observer, de comparer et d’en tirer des conclusions.

Par contre, je maintiens que la partitocratie, quel que soit le parti au pouvoir et quel que soit le pays, n’est pas un mode de gouvernement représentatif du peuple. La démocratie n’existe pas, elle a existé en tout et pour tout cinquante ans au 4ème siècle avant notre ère à Athènes. « Démos » ne signifie pas « peuple », mais « commune/cité ». La République est un mode de gouvernement opposé à la démocratie. Si bien que nos histrions sont parvenus à nous vendre des vessies pour des lanternes. Il y a en France trois modes de gouvernement différents : les partis gouvernementaux, la « démocratie », la « république ». Ils sont très forts !

Le seul problème commun aux Etats-membres de l’Union européenne aujourd’hui est l’invasion par les immigrés clandestins. Personne ne se demande comment il se fait qu’ils arrivent tous en même temps en provenance de pays différents ayant chacun sa propre guerre. Personne ne se demande qui paye leur voyage quand on sait qu’ils n’ont pas de salaire dans leur pays – sinon ils ne laisseraient pas leur travail. Certains avancent que ce sont les Etats-Unis qui paient, c’est fort possible : en plus du Traité transatlantique, l’occupation de l’UE par des clandestins tous musulmans, donc endoctrinés et dangereux, voilà qui arrange peut-être les affaires d’un pays à l’agonie : http://www.businessbourse.com/2015/08/07/etats-unis-nouveau-record-9377-millions-damericains-en-dehors-de-la-population-active/

L’invasion de l’Europe ne se réglera pas par la diplomatie, mais par les armes. Ainsi, si les partis dits d’extrême droite en Europe sont élus l’un après l’autre lors de leurs élections respectives, ils donneront peut-être l’ordre à leur armée de prendre les armes contre…. Contre qui ? Est-il humainement possible de tirer sur des civils comme on tire des lapins ? Certainement pas. Les clandestins eux n’hésitent pas à tuer, agresser, violer, ce sont leurs mœurs. Ce ne sont pas les nôtres. Et attendre que les 28 Etats-membres élisent au suffrage universel un parti d’extrême droite prendra des siècles. C’est un peu comme si je me trouvais chez moi en pleine nuit, un type arrive pour me tuer et au lieu de chercher ce qui me tombe sous la main pour me défendre, je lui dis : « attends, j’appelle la police pour venir me défendre ».

Alors, quelle solution ? La solution serait que les partis d’extrême droite européens s’unissent, se constituent une armée commune, ils en ont le droit, je ne vois pas qui pourrait le leur interdire. Cette armée se tiendra prête, sur le pied de guerre. Il faudra que la coalition européenne envoie des représentants dans tous les pays d’origine des migrants en Afrique et en Asie pour tenter avec eux de résoudre les problèmes qui provoquent cette émigration. Sinon, c’est la guerre !

Ce que je dis est évident pour tout le monde mais comme nous savons bien que les politiciens ne sont pas des soldats, ils sont juste bons à palabrer, cela n’arrivera jamais. Même ces dangereux nazis, que dis-je, sanguinaires d’Aube Dorée ou du FN sont incapables d’agir.. Ce qui arrivera, c’est probablement une 3ème guerre mondiale classique, légale, grâce à laquelle les pauvres marchands d’armes feront leurs choux gras tandis que les peuples du monde continueront de s’enliser dans la misère. L’ONU sera remplacée par autre chose, les politiques resteront des marchands de chansons, les patrons des marchands d’esclaves, les peuples, agrégés les uns aux autres par le pluriculturalisme, seront tout contents quand à la guerre qu’ils n’avaient pas demandée, succédera une paix qui n’aurait jamais dû cesser. Il y aura des héros, les rues et les places seront rebaptisées, les banques refleuriront, plus discrètes, les riches seront toujours les riches et les pauvres toujours les pauvres.

Je crois vraiment que les pauvres aiment la pauvreté, les dépravés aiment la dépravation, les exploités aiment se faire exploiter. Les chaînes qui entravent la liberté de l’Homme sont des chaînes que les hommes s’attachent eux-mêmes, car ils ont peur de la liberté.

Simone Le Baron

Athènes, 20 août 2015-08-20

Print Friendly, PDF & Email
Share

36 réponses à “L’invasion de l’Europe ne se règlera pas démocratiquement”

  1. FoxRenard dit :

    Et pourquoi pas les tirer comme des lapins ? Parce qu’on est est civilisé ? Alors c’est nous qui seront tirés comme des lapins ! Dans notre doucereux occident, il faut une fois se mettre dans la tête qu’on ne survit pas en se suicidant ! Je ne veux pas faire comme ce flic aux Etats-Unis ! Se laisser abattre pour ne pas passer pour un raciste ! Guerre civile il y aura et gare aux faux réfugiés vrais terroristes ! Je préfère les voir morts eux que moi, ma famille et mes enfants !

  2. michel SOLOMON dit :

    tout à fait d’accord

  3. Spipou dit :

    Il y a une très bonne question qui est posée dans cet article : qui paie les passages ?

    En Libye, où travaillent beaucoup d’africains de l’ouest pour nourrir leur famille au pays, beaucoup d’entre eux – pas du tout candidats à la traversée de la Méditerranée – sont arrêtés par la police au vu de leur couleur de peau, dans la rue, dans les foyers de travailleurs, dans les transports publics, et vendus aux passeurs pour 1000 dinars libyens, soit 650 euros, par personne. Ici, ce sont les passeurs qui paient la police pour recruter des désignés volontaires pour la traversée.

    http://www.lemonde.fr/international/visuel/2015/05/30/nous-sommes-la-pour-etre-vendus_4642829_3210.html

    Comme le but des passeurs est de gagner de l’argent, une des questions que je me pose depuis que j’ai lu cet article, c’est : qui paie ?

    Je pencherai plutôt pour des organisations comme DAECH ou les Frères Musulmans, mais dans le fond je n’en sais rien. Ce que je trouve vraiment étonnant, c’est qu’aucun journaliste n’ait cherché à en savoir plus sur ce point.

    Autre très bonne question : pourquoi tout d’un coup cet afflux de réfugiés de pays en guerre – pas tous – DIFFERENTS ? La Syrie et l’Irak, je comprends facilement que devant DAECH pratiquement tout le monde essaie de s’enfuir, même les musulmans, mais pourquoi, soudain, l’Erythrée ? L’Erythrée est une dictature, moins sanguinaire que d’autres, mais ça ne date pas d’hier et elle n’est plus en guerre depuis l’année 2000. Enfin, elle est à 50% chrétienne et 50% musulmane ; de quelle religion(s) sont les réfugiés érythréens ? Et la Somalie, pourquoi maintenant et pas en 2006 ou en 2011 ? Ca, j’avoue que je n’y avait pas pensé.

    • vanier dit :

      c’est simple : mise en place de l’eurafrique (eurabia si vous preferez)
      grand quartier general : parlement et commission européenne place schuman bruxelles !

      • Spipou dit :

        Simple ? Il est quand même utile de comprendre les phénomènes si on veut lutter contre. C’est bien joli de faire des formules choc comme la vôtre, mais ça n’aidera pas beaucoup à nous protéger.

        • vanier dit :

          non pas si simple…mais on sait déjà ou se trouvent les traitres qui decident de notre asservissement a venir !

        • vanier dit :

          moi je ne crois qu’a l’insurection et au chaos ! pas de perdre du temps a intellectualiser les choses…il nous faut des snippers pas des philosophes ,ou alors attendez peinard ali juppé aux prochaines !

          • Spipou dit :

            Je ne parle pas d’intellectualiser les choses, mais de comprendre leur fonctionnement afin de l’enrayer.

          • Spipou dit :

            On verra comment vous vous sentirez quand le chaos sera venu… Peut-être possédez-vous des armes et un abri garni du nécessaire de survie, mais ce n’est pas le cas de tout le monde.

    • Spipou dit :

      J’ai continué à y réfléchir depuis tout à l’heure.

      Fin 2014, DAECH s’empare des puits de pétrole du nord de l’Irak et devient – avec la complaisance de la Turquie – « le groupe terroriste le plus riche de la planète ».

      Début 2015 commencent les mouvements de réfugiés en masse.

      Avant, il y avait des migrants économiques de l’Afrique de l’Ouest, arrivant avec des moyens de fortune – des pirogues à moteur, par exemple – par les Iles Canaries, Malte et Lampedusa, mais il assumaient sans ambiguïté leur désir de trouver du travail en Europe, et leur nombre était sans aucune commune mesure avec celui des réfugiés actuels. D’autre part, ils n’étaient pas équipés de smartphone dernier cri, ils ne jetaient pas la nourriture et les vêtements qu’on leur offrait, ils ne brûlaient pas les drapeaux des pays d’accueil et ils ne se livraient pas à des actes de vandalisme et de brigandage. Je sais qu’il y avait eu quelques heurts à Malte où ils étaient largement en surnombre par rapport à la population locale, mais ça ne ressemblait pas à un mouvement concerté et simultané en plusieurs endroits.

      Si l’on additionne A + B + C, il me semble qu’on obtient une équation assez convaincante.

      Je ne crois guère à un financement par les Etats-Unis : une Europe bridée leur est favorable, mais pas une Europe à feu et à sang. Ils ont besoin d’un partenaire commercial et d’investissement d’un niveau à peu près comparable au leur, et le Japon est trop petit et ne leur achète à peu près rien en dehors des logiciels d’exploitation d’ordinateurs, la Chine ne leur achète rien et est fermée aux investissements étrangers, ils se sont grillés l’année dernière en Russie et en Argentine et le Brésil se détache de plus en plus de leur influence. Il ne leur reste plus que l’Union Européenne. L’Australie, le Canada, la Nouvelle Zélande et l’Islande ne sont pas des marchés d’une taille suffisante, et depuis qu’ils exploitent le gaz de schiste à grande échelle, il rapatrient leurs unités de production du Mexique au sol national.

      • Spipou dit :

        Je ne parle pas de problème moral, mais de problème économique. Un pays comme les Etats-Unis ne pourrait pas survivre en autarcie.

        Même si les dirigeants américains sont parfois un peu c…, leurs chefs d’entreprise veulent pouvoir continuer à faire des profits, et sans l’Europe, ils auront du mal.

        Et puisque vous parlez de la Chine, regardez les problèmes que lui pose le ralentissement de la demande mondiale de biens de consommation.

        Les Etats-Unis, même s’ils vivent à crédit, n’ont certainement pas envie d’être les suivants.

        Tandis que chez DAECH, l’économie, ils s’en foutent.

        Et Brzezinski, je connais, merci ! Regardez où l’application de ses théories ont conduit son pays… Je pense que l’Amérique n’est pas composée que d’imbéciles, et qu’il y a des gens, même au plus haut niveau, qui s’en rendent compte.

        « Quand le gouvernement profond (Overworld) possède 95% des ressources de la planète, être 8 milliards ou 4 milliards n’a aucun impact financier pour eux. » Ah ? Si vous diminuez la population du globe par deux, vous vendez à qui et vous investissez avec qui ? Quant aux 95% des ressources… Vous avez entendu parler, par exemple, des terres rares ? Qui en possède 90% des ressources ? Je ne vous donne pas la réponse, il faut que vous appreniez à réfléchir par vous-même de temps en temps. Et vous pouvez aussi vous amuser à trouver quelques autres ressources que les américains n’ont pas, et dont les pays qu’ils se sont aliénés possèdent en abondance. Je vous laisse chercher, c’est facile.

      • Spipou dit :

        Mon propos est le suivant : c’est bien joli de citer Brzezinski, mais ça n’aide pas beaucoup à stopper le déplacement de populations en cours.

        Si l’on parvenait à savoir où se trouve la pompe à phynances, on pourrait chercher un moyen de la tarir.

        Entre autres mesures concrètes, bien sûr, comme le remorquage des bateaux jusqu’à leur point de départ, mais il n’y a pas que des bateaux, il y a aussi les passages par voie terrestre.

        De toutes façons, agir en aval ne sera pas suffisant, il faut aussi se donner les moyens d’agir en amont, et pour ça, si on veut être efficaces, il est impossible d’agir sur des suppositions.

        Ca serait faire la même chose que Colin Powell agitant sa fiole d’anthrax à l’ONU. On connaît le résultat.

  4. Beate dit :

    « Je crois vraiment que les pauvres aiment la pauvreté, les dépravés aiment la dépravation, les exploités aiment se faire exploiter. »

    Si vous saviez ce qu’est vraiment la pauvreté et l’exploitation, vous n’oseriez pas écrire cela.

    NON. Les pauvres n’aiment pas la pauvreté, les dépravés n’aiment pas la dépravation, les exploités n’aiment pas se faire exploiter. Mais la pauvreté, la dépravation, l’exploitation rendent les gens faibles et vulnérables, donc facilement manipulables.

    La solution ne viendra pas d’un parti politique. La solution viendra de la révolte des peuples européens et de la révolte des armées des pays d’Europe, armées qui se détacheront des élites corrompues pour soutenir leur peuple lors de la reconquête de leur pays respectif.

    • FoxRenard dit :

      « NON. Les pauvres n’aiment pas la pauvreté, les dépravés n’aiment pas la dépravation, les exploités n’aiment pas se faire exploiter.  »

      Bien sûr qu’ils adorent ça !!! Non contents d’avoir enfin une chance de se réaliser chez nous et de s’en sortir, ils recréent chez nous le modèle qui est exactement le leur chez eux. Quand ils nous auront tous remplacés et qu’il n’y aura nulle part d’autre où aller, l’Occident sera alors la même merde que chez eux maintenant, peut-être même pire. Alors, ne dites pas qu’ils n’aiment pas ça.

      • Spipou dit :

        Ben voyons ! D’abord dans l’article et dans le commentaire de Béate, je pense qu’il s’agissait des pauvres européens, et ensuite il me semble que vous avez une vision un peu simpliste de la psychologie humaine et de la géopolitique.

        Ceux qui viennent dans l’espoir d’une vie meilleure n’ont aucune idée de ce que l’avenir leur réserve en Europe, ni des mouvements de déclin de l’économie d’un continent, et encore moins de l’économie mondiale. Ils ne savent pas sur quelles bases culturelles le continent européen a construit sa richesse et ils ignorent que le continent qui a le plus fort taux de développement actuellement est le continent africain. Je doute fort qu’ils aiment la pauvreté !

        Ceux qui viennent en djihadistes ont un but bien précis, qu’ils entendent accomplir. Ceux-là ne se sentent pas concernés par la richesse et la pauvreté.

        • FoxRenard dit :

          Ce n’est pas moi qui ai une vision un peu simpliste de la psychologie humaine, c’est la psychologie humaine qui est simpliste (ce que ne vous dira pas un psychiatre puisque plus ça parait compliqué, plus ça rapporte de l’argent)… Géopolitique ? Je n’ai pas parlé de géopolitique jusqu’à présent. Ma vision simpliste s’oppose à votre incommensurable naïveté ! Comment pouvez-vous croire que la majorité ne vient pas en jihadistes ? Des gens plutôt bien nourris, athlétiques, avec des iPhones 6, sans argent mais ayant payé au bas mot 4000€ pour venir, mâles essentiellement, entre 20 et 30 ans, et qui ne viennent pas l’air d’être des victimes de guerres ou de famines, de plusieurs pays différents qui plus est, mais en même temps, synchronisés et pas « s’il vous plaît, prenez-nous, nous fuyons les bombes », mais plutôt « on VEUT de la bonne bouffe, des hôtels de luxe, des putes, être régularisés, etc. ». Vous croyez vraiment qu’ils arrivent spontanément pour une vie meilleures, ceux qui viennent ?? Ils nous sont envoyés délibérément et ils connaissent très bien nos coutumes et comment utiliser la démocratie pour détruire la démocratie. Ils connaissent parfaitement des faiblesses du monde occidental. Et vous allez voir que les festivités vont bientôt commencer. Ceux des cités ont des stocks d’armes de guerre et de munitions et maintenant, ils attendent les recrues qui arrivent d’Afrique pour les leur servir !

          • Spipou dit :

            Je n’en sais rien, si c’est la majorité ou pas, je n’ai pas été voir dans les camps de réfugiés.

            Mais ça n’a aucune importance. S’il y a ne serait-ce qu’un pour cent de djihadistes parmi eux, ça fait pour la seule Allemagne (je prends l’Allemagne parce que j’ai les chiffres) 800.000 divisé par 100 = 8000 djihadistes. C’est amplement suffisant pour foutre le pays à feu et à sang.

            De toutes façons, ça n’a rien à voir avec le sujet. Le sujet était de savoir si les pauvres [européens] aimaient la pauvreté. Moi, je dis que c’est n’importe quoi.

        • Beate dit :

          « Ceux qui viennent en djihadistes ont un but bien précis, qu’ils entendent accomplir. Ceux-là ne se sentent pas concernés par la richesse et la pauvreté. »

          OUI. Et la majorité de ces clandestins vient pour attaquer de l’intérieur.
          Mais pour vendre aux médias l’image des pauvres migrants cherchant asile, un petit nombre de ces migrants sont des pauvres manipulés et sacrifiés, comme la petite fille diabetique dont le médicament avait été jeté en mer par le passeur.

          Ces migrants sont des djihadites. Ce n’est pas une migration; c’est une invasion déguisée en cause humanitaire.


          Hongrie (vidéo) : les clandestins hurlent « Allahu Akhbar ! »

          • 23bixente23 dit :

            Bonsoir Béate,
            je partage votre opinion sur les qq posts lus.
            j’ai encore des interrogations qui demeurent, ce qui me semble normal, en revanche je suis convaincu que :
            1) toutes ces nuées de clandos ne sont pas naturelles (comme certaines vagues par le passé, essentiellement intra-européennes et sans commune mesure sur le plan quantitatif), ni le fruit du hasard. Tout est méticuleusement organisé.
            2) qui tire les ficelles ? Plusieurs théories (vous ne m’en voudrez pas de zapper celle du complot mormon, des extraterrestres, ainsi que celle de la pénurie de ganja dans les milieux rastafariens….):
            -les USA, entendre par là les OLIGARCHIES US et leurs couteaux (CIA !!!). J’exclu le peuple US, citoyens et victimes de leurs zėlites « komvouzémoi ». Les USA, donc, pour de viles raisons de business, de real politic et autres.
            -Les pays OCI, petro monarchies en tête, pour d’évidentes raisons d’islamisation de nos terres. Je ne suis pas René Marchand ni Aymeric Chauprade, en revanche, en appliquant le principe du rasoir d’Ockhame, entre des complots occultes largement méconnus et où on entend tout et n’importe quoi, et une guerre que le monde musulman nous a déclarée (pour ne parler que de la période récente, ouvertement (EI) ou sournoisement (arabie saoudite, qatar en tête, mais aussi tous les États de la sinistre OCI), la simple logique voudrait que l’on retienne prioritairement les 2e candidats, ce qui n’exclut pas 1 possible complicité des 1ers…
            3) il est évident que l’écrasante majorité des récents clandos (presque tous mâles de 18 à 40 ans grosso modo) ont l’air de venir en mission de colonisation, voire de guerre. Qqes’uns ont pu venir pour de purs motifs économiques (galèrer moins sans forcément bosser bcp plus), mais j’ai le sentiment persistent que bcp sont venus pour une colonisation qu' »on » leur a promise facile. En gros, ceux-ci ne viennent même pas piquer le peu de boulot qu’il reste en France, mais bien pour nous foutre dehors de nos propres maisons, appart etc, voire piquer aussi nos femmes. Après tout, qd ils constatent qu’un FDS qui se défend lors d’une agression ou autres, va en zonzon, contrairement aux agresseurs, …………………..
            4) une invasion, une colonisation, oui, mais surtout, ISLAMIQUE ! La plupart se contenteront des nuisances devenues habituelles (exigences de mosquées, halal, etc etc). D’autres enfin sont venus comme djihadistes (rappel: l’EI nous l’a ouvertement annoncé, ils ont commencé à envoyer des djihadistes au milieu des clandos, clandos qu’il a même annoncé vouloir nous gratifier par millions…)

            voilà, je pense avoir fait un petit tour d’horizon, avec le peu que je sais j’espère arriver à éclairer qq lanternes…
            amitiés à toutes et tous bon dimanche

    • 23bixente23 dit :

      Oh et j’oubliais, rapport à mon post d’il y a qq minutes: tout espoir de libération ne pourra jamais passer par les lois et systèmes actuels, ils sont verrouillés contre ce type de menaces de crime de lèse-oligarchie. Je ne vois donc qu’une révolution populaire, large puis généralisée à tte l’Europe, avec le soutien des militaires restés fidèles au peuple, pour pouvoir abattre tout ou partie de ce Système ignoble, corrompu, et servant à anéantir ou aggraver la mise en servitude des peuples européens légitimes….
      #Je suis colère, les enfants, #JeSuisColère !

  5. Marc dit :

    Quand je vois la décadence actuelle de notre pauvre France, et son aplatissement abject devant toutes ces hordes d’envahisseurs…je me sens de moins en moins démocrate!! Peut-être un nouveau Bonapartisme pourrait être une solution, au moins temporaire, au marasme et au MANQUE TOTAL d’Autorité actuel. Il ne faut point se leurrer: une phase de régime autoritaire sera indispensable, pour la mise en place d’une véritable politique de redressement national! C’est peut-être dommage, mais c’est ainsi!

    • vanier dit :

      un ordre nouveau et une phraseologie nouvelle .il est temps veritablement de parler de revolution avec ce que ce mot contient de violence et d’arbitraire .nous entrons dans des temps extrémes qui vont necessiter des mesures extrémes..on connait cela chez nous !

  6. Youri dit :

    AUBE DORÉE ?!!!! Vous plaisantez ???

    • Praxitèle dit :

      Aube Dorée c’est bien.
      J’ai demandé à un grec une fois ce qu’il en pensait.
      « Euh, défendre son pays c’est bien, mais eux, euh, c’est pas bien. »
      « Pourquoi eux c’est pas bien ? »
      « Je ne suis pas d’accord avec leur manière de voir la société » (très précis)
      « Syriza est content de l’invasion des colons, Nouvelle Démocratie s’en fout, veut que la Grèce continue à payer et est ultra-corrompu ; le PASOK c’est pareil. Aube Dorée veut lutter contre l’invasion en dégageant les colons, et refuse que la Grèce soit asservie par une dette injuste. Pourquoi ce serait pire que les autres ? »
      « … »

      • Spipou dit :

        Il est probable que le grec à qui vous avez parlé ne connaisse pas le programme politique d’Aube Dorée, mais nous non plus !

        Depuis que je lis les articles de Madame Le Baron, dont j’espérais des informations concrètes sur la vie et la politique en Grèce, je n’ai toujours aucune idée du programme politique d’Aube Dorée ni de celui de l’ANEL. J’ai appris deux ou trois trucs sur la vie personnelle des dirigeants de Syriza et de l’ANEL, mais c’est tout. Bien maigre, tout ça…

        A la question « Pourquoi ce serait pire que les autres ? », il serait intéressant d’avoir plus d’informations concrètes sur leur programme pour pouvoir se faire un embryon de réponse.

        Même chose pour l’ANEL.

        Quant à Syriza, je ne peux que constater leur action, mais je m’abstiendrai de la juger – sauf en ce qui concerne les portes ouvertes aux migrants – n’ayant pas les compétences nécessaires en matière économique pour ce faire, et ne connaissant pas leur marge de manoeuvre entre les instances européennes, le FMI, l’état des finances grecques, le mandat de garder la Grèce dans la zone euro sur lequel ils ont été élus, et les souhaits du peuple grec. Tout ce que je peux dire, c’est qu’à mon avis, la question posée au referendum n’était pas la bonne. C’aurait dû être « voulez-vous que la Grèce garde l’euro comme monnaie », oui, non ? J’ignore quel aurait été le résultat des urnes pour cette question.

    • vanier dit :

      et pourtant il va nous en falloir des aubes, et plus ecarlates que dorées !

      • Youri dit :

        en faisant preuve de complaisance ( voir plus ) a l’égard de ce parti nous ne ferons que donner raison à tous ceux qui voient en nous des crypto-fascistes; c’est la juste cause que nous défendons qui en sera définitivement salie!

  7. Lemagne dit :

    La fin de l’article, ne donne aucune précision sur ceux qui tireront les marrons du feu, ce sont les cosmopolites tamudistes qui veulent asservir la vraie humanité !

    • Praxitèle dit :

      Ils ne tireront pas les marrons du feu si :
      1)Nous prenons bien conscience de leur rôle dans cette situation
      2)Nous appliquons « Never forget, never forgive » : « Ne jamais oublier, ne jamais pardonner »

      Leur puissance est structurelle, reposant sur leur position dans les réseaux d’influence, sur leur contrôle de la monnaie, etc. Des révolutions nationalistes en Europe peuvent facilement briser ces structures ; et par leur nombre ils ne sont pas capable de lutter.
      Si ils perdent le contrôle des US (qui sont eux aussi envahis et où les natio avec conscience raciale et judéo-conscients sont tout aussi reprimés) et de l’Europe dans le même embrasement, ils seront complètement incapables de répliquer.

      • Marc dit :

        Je suis CONTRE TOUS les multi-racialistes et « remplacistes » anti-Français et anti-Blanc quels qu’ils soient!! Juifs ou non!!! A mon sens, les immigrationistes Français de souche sont encore bien plus inpardonnables que des Juifs de la même tendance…car ils POIGNARDENT dans le dos LEUR PROPRE PEUPLE!!! C’est de la HAUTE TRAHISON, ni plus ni moins!!

  8. Aspic dit :

    C’est certain, avec ces individus, il faut réponse œil pour œil dent pour dent. Car eux ne s’embarrassent pas de sentiments.
    Il faut appliquer la charia contre eux.

  9. François dit :

    « Est-il humainement possible de tirer sur des civils comme on tire des lapins ? » Vous verrez bien un jour qu’ils ne nous laisseront plus le choix car les lois naturelles sont dures : c’est manger ou être mangé !

    • vanier dit :

      il y’a d’excellentes structures d’accueil dans le sud de la pologne qui fourniront du travail au celébre plombier !

  10. hathoriti dit :

    Entièrement d’accord avec vous, madame. De plus, je ne suis pas démocrate! Il y a bien une autre solution au problème, une autre forme de gouvernement, la meilleure, j’en ai parlé il y a qques jours sur ce site, mais mon message n’a pas été publié, certainement parce que mes opinions anti républicaines heurtent nos amis (que j’aime) de R.L…

    • vanier dit :

      je ne suis ripoux ni des mous ,non plus !

    • Praxitèle dit :

      Hathoriti ; moi aussi je suis devenu anti-démocrate au fur et à mesure de mes découvertes politiques.
      Pas anti-républicain ceci dit, si par république on entend un régime non-monarchique.

      Je serais intéressé par votre message (très dommage que RL l’ait censuré) ; vous pouvez me l’envoyer à l’adresse mail suivante : praxiteles ‘at’ sigaint.org