Lionel Luca, député UMP : Quand la prudence est partout, le courage n’est nulle part

Riposte Laïque : M. le député, pouvez-vous d’abord vous présenter rapidement aux lecteurs de Riposte Laïque ?

Voilà mon C.V.

– Professeur d’Histoire Géographie
– Député UMP de la 6ème circonscription des Alpes -Maritimes.
– Elu depuis 1997
– Secrétaire de l’Assemblée Nationale depuis 2007.
– Membre de la Commission des Affaires Etrangères et de la Commission des Affaires Européennes
– Président du Groupe d’Amitié France Roumanie
– Président du Groupe d’Etude sur la Question du Tibet.
– Conseiller Général du Département des Alpes -Maritimes depuis 1988
– Vice Président du Conseil Général, délégué à l’Ecologie et du Développement Durable depuis 2002

Riposte Laïque : Vous avez fait partie de la mission parlementaire sur le voile intégral, présidée par André Gerin. Quelle leçon avez-vous tirée des six mois durant lesquels vous avez écouté de nombreux acteurs de la société française ? Etes-vous satisfait des retombées législatives de ces travaux, et que pensez-vous des 6 mois de « pédagogie » jugés nécessaires pour faire appliquer la loi ?

Lionnel Luca : Elle a confirmé lors de ses travaux que, derrière le voile intégral, se posait la question de l’intégration d’une religion manipulée à des fins politiques pour remettre en cause notre mode de vie et notre culture.
Je suis pour ma part, satisfait qu’une loi ait interdit le port du voile intégral dans l’espace public.

Riposte Laïque : Vous avez manifesté votre mécontentement, à la sortie du film « Hors la loi », estimant qu’il insultait la mémoire de la France. Auriez-vous souhaité son interdiction ?

Lionnel Luca : Je ne souhaitais pas l’interdiction du film; simplement je ne voulais pas qu’il représente la France au Festival de Cannes et surtout que, sous couvert d’un film dit de fiction on prétende imposer de manière subliminale une vérité historique largement contestable.

Riposte Laïque : Quel est votre regard sur l’opposition de gauche actuelle ? Considérez-vous que sa victoire, en 2012, serait une alternance démocratique logique, ou une catastrophe pour la France ?

Lionnel Luca : Si la Gauche est fidèle à ses idéaux républicains, ce sera une alternative démocratique. Si elle les renie par clientèlisme politicien ce sera une catastrophe.

Riposte laïque : Vous êtes un parfait exemple de ce que peut être ‘l’assimilation, puisque, fils de Roumains, vous êtes devenu un élu de la nation qui défend les valeurs et les symboles de son pays. Que répondez-vous à ceux qui considèrent que demander aux immigrés de s’assimiler est une forme de colonialisme ?

Lionnel Luca : Le colonialisme est une période de l’histoire passée. Un étranger qui a la chance de vivre libre et de travailler dans un pays qui l’accueille a le devoir de le respecter et de s’y intégrer. Si cela ne lui est pas supportable, rien ne l’empêche de le quitter.

Riposte Laïque : Vous appartenez à la Droite Populaire, que certains appellent la droite dure. Sur certaines questions, notamment la sécurité, l’immigration, l’école et la Justice, vous ne cachez pas votre déception, par rapport au décalage entre la campagne du président de la République, et la réalité de plus de trois ans d’exercice du pouvoir. Comment expliquez-vous cette réalité ?

Lionnel Luca : Dans une démocratie, après plusieurs décennies d’abandon, reprendre et faire appliquer les règles de vie commune prend du temps, d’autant plus lorsque des règles internationales viennent contredire les lois nationales au nom des Droits de l’Homme qui semblent également oublier les devoirs de l’homme.

Riposte Laïque : Que répondez-vous à ceux qui estiment que la droite populaire n’a comme seul objectif que d’empêcher les déçus du sarkozysme de voter pour Marine Le Pen ? Votre groupe exclut-il toute alliance avec le FN ?

Lionnel Luca : Il est bien évident que si la Droite est la Droite, il n’y a aucune raison de voter Front National. A la mort de Georges Pompidou en 1974, Jean-Marie Le Pen a fait 0,7% des voix à l’élection présidentielle.
Il n’y a aucune raison de faire alliance avec le Front National tel qu’il est et qui par ailleurs n’en veut pas. La question ne se pose pas! Sauf à Gauche pour agiter l’épouvantail à des fins politiciennes.

Riposte Laïque : Votre attachement aux principes laïques est connu, et l’islamisation de notre pays vous inquiète. Pensez-vous que les élus de votre bord, et plus largement l’ensemble de l’Hémicycle, aient pris la mesure de la gravité de la situation ?

Lionnel Luca : Une partie de la représentation parlementaire est consciente de cette islamisation rampante mais est relativement désemparée pour y répondre car elle veut faire la différence entre la pratique privée d’une religion et son utilisation politique.

Riposte Laïque : Quel regard portez-vous sur l’islamisation de notre pays, et quelles mesures souhaiteriez-vous que le gouvernement que vous soutenez prenne, pour réaffirmer les principes laïques et républicains qui vous sont chers ?

Lionnel Luca : L’islam est une réalité du fait du nombre de ses fidèles, mais il n’a pas à imposer sa vision du monde et de la société à la population.
Parmi les mesures à prendre il faut être intransigeant pour refuser toutes concessions dans la sphère sociale (habitudes alimentaires, règles d’abattage, enseignement de toutes les disciplines, pratiques sportives mixtes).

Riposte Laïque : Nous avons organisé, avec 32 associations, des assises sur l’islamisation de l’Europe, le 18 décembre dernier. Des pressions énormes ont eu lieu pour qu’on les annule ; nous avions déjà vu le 30 septembre dernier un débat dans les murs de l’Assemblée nationale annulé par Bernard Accoyer sur demande du Conseil Français du Culte Musulman. Que pensez-vous de ces tentatives de brider la liberté d’expression dès qu’il est question d’islam ?

Lionnel Luca : L’archevêque Désiré Joseph Mercier, a eu au début du siècle cette formule magnifique: « quand la prudence est partout le courage est nulle part ». Nous en sommes malheureusement là.
Les pacifistes avant la deuxième guerre mondiale considéraient qu’il valait mieux « une mauvaise paix plutôt qu’une bonne guerre », ce qui n’a eu comme résultat que la pire des guerres.
Ceux qui pensent éviter les problèmes en refusant de les évoquer sont les « Munichois » de notre époque, c’est à dire des lâches!

Propos recueillis par Christine Tasin

image_pdf
0
0