L’islam affirme sans rire qu’il est féministe !

Publié le 29 novembre 2015 - par - 9 commentaires - 2 798 vues
Traduire la page en :
11990636_1131467396881165_9110530964212455305_n
Le mariage est un contrat solide par lequel Dieu a lié l’homme et la  femme. Chacun d’eux devient à partir de ce moment l’élément d’un couple, après avoir été un individu à part.
Ainsi, chacun des deux époux est numériquement un mais, en réalité, il n’est que l’élément d’un couple, chacun d’eux représentant l’autre et partageant dans son propre cœur les douleurs et les espérances de l’autre.
Jusqu’ici pas de problème et cette entrée en matière convient à l’ensemble des sociétés humaines. Par contre, la suite du propos est en parfaite contradiction avec cette déclaration de base. Cette suite démontre ô combien les sophistes permanents des tenants de l’islam. Vous allez vous rendre compte en lisant la suite que le discours de l’islam est une affabulation visant à tromper le badaud chrétien, le bobo de France qui finalement préfère écouter des messages rassurants que de prendre conscience des réalités totalitaires de l’islam et sa volonté de soumettre les femmes.
Que nous dit  “La femme en Islam ” d’Hani Ramadan” (Le frère de Tarik Ramadan, celui qui est  en famille avec le fameux Ramadan créateur des Frères Musulmans)

Le Coran a bien décrit le degré de solidité de ce lien entre les deux époux dans le verset : ” Elles sont pour vous un vêtement et vous l’êtes pour elle ” (2 : 187). Cela évoque la fusion totale de deux êtres, la couverture, la protection et la beauté que chacun des deux assure à l’autre. C’est pourquoi, afin que cette fusion s’opère, chacun des deux époux a des droits et devoirs l’un envers l’autre . Dieu les a signalés ainsi : Les femmes ont autant de droits que de devoirs vis-à-vis de leurs époux. Une certaine préeminence demeure acquise aux hommes ” ( Sourate 2-La Vache-228)

En parfaite contradiction avec les lois de la République française qui stipule l’égalité des droits et des sexes!

Ce verset a fixé à chaque conjoint ses droits propres, mais il a reconnu des droits spéciaux à l’homme pour des conditions particulières. Voici donc la vision de la femme en terre d’islam.

” Vivez avec elles en bon rapport ” (sourate 4-les Femmes-19)

Et l’exhortation du Prophète qui dit : ” Recommandez-vous la bonté envers les femmes. La femme a été créée d’une côte.Or, c’est la partie la plus élevée de la côte et qui est la plus courbe. Si tu cherches à la redresser tu la briseras.Et si tu la laisses telle quelle , elle demeurera courbe.

“Les femmes ont autant de droits que de devoirs dans le mariage , suivant une juste mesure” (2-La Vache -228)

” Celles dont vous craignez l’inconduite, vous pourrez les éloigner de votre couche , les corriger même si besoin est. Si elles se sont soumises, vous ne tenterez plus rien contre elles. “(sourate 4-Les Femmes-34)

Un homme demanda au Prophète: – Quels droits a la femme de l’un de nous sur son mari ? Réponse: Il doit la nourrir quand il se nourrit, l’habiller quand il s’habille, éviter le visage quand il la corrige. Il ne doit ni l’avilir ni la mettre en quarantaine que chez elle. ” (Abou Dawoud)

On verra que tous les musulmans n’ont pas bien lu ou compris qu’il ne fallait pas jeter de l’acide aux visages des femmes.

“Aux hommes est reconnu un droit de regard sur les femmes”(4-Les Femmes-34) Le Prophète dit aussi : “L’homme est gouverneur dans sa famille. Il lui sera demandé des comptes de ses responsabilités”

Sur les vêtements de la femme

La musulmane a un profil qui n’échappe à personne et qui est reconnue de tous en tant que telle; tout simplement parce que l’Islam  lui impose une tenue vestimentaire non pas pour la brimer mais pour lui apporter respect et dignité.

C’est bien connu que le vêtement en islam n’est qu’innocence et qu’en aucun cas, ce n’est un porte drapeau. Là aussi, l’islam se fout complètement de l’égalité des sexes et des droits de la femme en tant qu’être humain libre et égaux en droits. Sa volonté d’imposer aux femmes, de l’obliger à porter un type de vêtements particuliers qui souligne et marque son profil au nom de la pudeur. Il culpabilise la femme et fait porter aux femmes les délires des hommes et leur manque de volonté de maîtriser leurs pulsions sexuelles.

Ainsi la musulmane allonge son habit jusqu’à couvrir ses talons, se couvre la tête, tire le voile sur le cou, la gorge et la poitrine. Dieu le signale ainsi en ces termes :

“Ô Prophète ! Dis à tes épouses, à tes filles et aux femmes des croyants ,de se couvrir de leurs voiles. C’est pour elles le meilleur moyen de se faire connaître et de ne pas être offensées. Dieu est vraiment Pardonneur et Miséricordieux”(33-Les Coalisés-59) “Dis aussi aux croyantes qu’elles ne fassent pas étalage de leurs parures, hormis celles qu’on ne peut tenir cachées. Qu’elles rabattent leurs voiles sur leurs poitrines et qu’elles veillent à ne pas étaler leurs ornements, sauf devant leurs époux, leurs pères ..”(24-La Lumière-31)

L’Islam a interdit à la femme musulmane  le port de tout vêtement moulant le corps ou laissant transparaître ce qu’il couvre. C’est par exemple ce qui définit les diverses parties du corps et particulièrement celles qui tentent les hommes tels que la poitrine, la taille, les fesses et autres.

“Le Messager de Dieu a dit :”Je ne vois toujours pas deux catégories de gens de l’enfer: des hommes ayant des fouets tels des queues de vaches avec lesquels ils frappent les autres (c’est une allusion aux gouvernants injustes et ennemis des peuples ) et des femmes à la fois vêtues et dévêtues, faciles à séduire et séduisant les hommes. Leurs coiffures sont comme les bosses courbées des grands chameaux. Ces femmes n’entreront pas au Paradis et n’en sentiront pas l’odeur. Or, l’odeur du Paradis se sent à une distance de tant et tant d’années de marche” (rapporté par Muslim)

Tout le reste est l’avenant. Imbuvable ! L’islam prétend apporter la liberté à la femme !

Sourate 2 verset 223: vos femmes sont un champ de labour pour vous; cultivez votre champs de la manière qui vous convient et oeuvrez pour vous-mêmes préalablement. 

La sourate 4 verset 34:Les hommes ont autorité sur les femmes en raison des privilèges que dieu accorde à certains (les hommes) par rapport à d’autres (les femmes).(…) si vous craignez la sédition, ne vous mettez pas au lit avec elles (au pluriel) vous les reléguerez et vous les battrez à moins qu’elles ne vous obéissent à nouveau (…)

Une petite dernière pour mieux vous convaincre que les féministes françaises n’ont rien compris au féminisme islamique dès les origines !

Pour tous les musulmans s’applique la Sourate 4 verset 3 : Prenez des épouses par deux, trois, quatre parmi les femmes qui vous plaisent.
Mais pour Mahomet le prophète, c’est “open-bar-woman“, pas de limite pour la lubricité. Même avec une gamine de 9 ans Aïcha !
Allah a spécialement statué sur le harem de Mahomet par la révélation de Sourate 33 verset 50 :
« Ô Prophète! Nous t’avons rendu licites tes épouses à qui tu as donné leur dot, ce que tu as possédé légalement parmi les esclaves qu’Allah t’a destinées, les filles de ton oncle paternel, les filles de tes tantes paternelles, les filles de ton oncle maternel, et les filles de tes tantes maternelles, – celles qui avaient émigré en ta compagnie, – ainsi que toute femme croyante si elle fait don de sa personne au Prophète, pourvu que le Prophète consente à se marier avec elle: c’est là un privilège pour toi, à l’exclusion des autres croyants.
Gérard Brazon (Le Blog)
Print Friendly, PDF & Email

Riposte Laïque vous offre la possibilité de réagir à ses articles sur une période de 7 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires injurieux ou diffamants envers les auteurs d'articles ou les autres commentateurs.
  • La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de langage ordurier ou scatologique, y compris dans les pseudos
  • Pas de commentaires en majuscules uniquement.
  • Il est rappelé que le contenu d'un commentaire peut engager la responsabilité civile ou pénale de son auteur

Les commentaires sont fermés.

Lire Aussi