L’islam ce n’est pas cela ! Ah bon, c’est quoi alors ?

Publié le 28 septembre 2014 - par - 1 683 vues
Share

Puisque nos pontes, nos élites et nos hiérarques

Ont choisi d’éluder tout ce qui fait la marque

D’un certain dogme, pour ne pas le nommer, l’islam

Au motif qu’il faudrait ne pas faire d’amalgame.

Puisqu’ils ont décrété que c’est une religion,

Républicano-compatible, franco-mixtion,

D’amour, de paix, de tolérance à profusion,

En faisant d’avec l’islamisme, la distinction.

Puisqu’ils l’ont asséné et même martelé,

Inlassablement répété et ressassé,

Comme une litanie, un mantra psalmodié

« L’islam, ce n’est pas ça », nous ont-ils tous juré.

Sous les regards bienveillants des médias complices,

Ils se sont acharnés à faire vertu, d’un vice.

C’est que suite à l’horreur de l’état islamique,

Pardon daesch, sinon, ça créé la polémique,

L’égorgement d’un Français en terre d’Algérie,

Pardon, décapité, sinon ça fait tuerie,

Il fallait éviter la stigmatisation

D’une certaine partie de la population.

A l’appel d’un très grand nombre d’associations

L’UOIF en tête… et queue de peloton,

Beaucoup de musulmans ont répondu présent,

La preuve ? Les images des médias indépendants.

Permalien de l'image intégrée

C’est qu’ils étaient nombreux, au moins une bonne centaine,

Pardon, million, sinon ça va faire de la peine.

A la sortie de la prière du vendredi,

Lieu du rassemblement : la mosquée de Paris.

Sans doute outrés de l’amalgame ou par pudeur

Nombre s’en sont allés avant l’entame des chœurs.

Quant aux restants, durant la minute de silence,

Qui se sont exprimés, pour clamer leur souffrance

Pour Gaza, Il est bon de relativiser,

C’est l’occasion, leur parole étant confisquée.

« L’islam ce n’est pas ça », ce Français égorgé

Comme un mouton lors de l’aïd, le cou tranché.

Ce n’est pas, par ailleurs, cette gamine mariée,

A 13 ans, on sait parfaitement ce que l’on fait.

Ce n’est pas non plus le tout halal imposé,

On connait du cochon la dangerosité.

Ni les prières qui prolifèrent à même la rue

Par manque de lieux de culte, intolérance connue.

Et si elles sont voilées et eux enkamibés

Ce n’est que leur culture qu’ils veulent glorifier

Le nikab c’est surtout pour ne pas susciter

L’appétence des hommes pour les formes avérée.

« L’islam, ce n’est pas ça » nous disent-ils en substance

Ah bon ! Aurais-je été tenue dans l’ignorance ?

N’est-ce pas dans les mosquées, maisons de la charia

Où l’on apprend que les dites lois républicaines

Dans le dar al islam ne sont pas souveraines,

Que l’on prêche pour l’instauration du califat ?

Le djihad n’est-il pas un précepte du coran ?

Ou comme l’a écrit un islamo-réaliste :

si tous les musulmans ne sont pas des terroristes

« Si tous les musulmans ne sont des terroristes

La plupart des terroristes sont des musulmans ».

« L’islam, ce n’est pas ça »A force de marteler

Cette injonction, ça va bien finir par rentrer !

Ou pas, de plus en plus d’islamo-réfractaires

Osent se lever contre cette secte mortifère

Qui prône au nom du coran, les assassinats

Des mécréants, des infidèles, des apostats.

Le dar al rahb n’est pas fruit d’imagination

Pas plus, la dhimmitude fruit de mon invention

Encore moins les mosquées qui se nomment « la conquête »

« El fath ». Il faut bien voir les dangers qui nous guettent

Tant d’innocents qui pourraient être les victimes

D’une politique de l’autruche, que l’on sublime

 

autruche

Au prétexte que l’islam, ce n’est pas l’islamisme.

Il faut combien de morts pour que votre angélisme

Cesse de vous aveugler ? Deux, dix, vingt, des milliers

Pour qu’enfin, ce dogme arrête de vous fasciner.

« l’islam ce n’est pas ça » osez-vous affirmer

Pourtant, c’est bien en son nom que vous palabrez

En l’excusant, l’édulcorant de ses méfaits,

Il n’est que plus que temps que vous réagissiez.

Oreliane

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.