L’islam, c’est la guerre contre la paix, la prison contre la liberté, la mort contre la vie

10novembrefascisme2Y-a-t-il une différence entre un musulman dit ‘modéré’ et un fou d’Allah ? En apparence, beaucoup de choses les séparent. Le premier pense que le deuxième ne représente pas l’islam et le second affirme le contraire. Et qui croire ? Car les deux se considèrent comme les dignes héritiers de leur prophète Mahomet. Mais à forcer de gratter leur carapace, on s’aperçoit qu’ils sont issus tous les deux du même moule : l’islam de Yathrib dont le but est de régenter l’humanité entière à coups de sabre.
A vrai dire, ils sont tels des frères siamois.
Dans la sourate 2, verset 193, il est écrit : « Et combattez-les (les infidèles) jusqu’à ce qu’il n’y ait plus d’association et que la religion soit entièrement à Allah seul ».
Tout est dit dans ce verset et aucun mensonge des musulmans qui se prétendent modérés, ne peut contredire les paroles d’Allah.
Quand Dae’ch se lance dans le djihad, il ne fait qu’appliquer scrupuleusement la parole incréée d’Allah, le Miséricordieux.
Sérieusement, lorsque l’occident mercantile gesticule face aux appétits grandissants de Dae’ch (EIIL ou ISIS), qu’il a pourtant armé grâce aux pétrodollars des hypocrites wahhabites, n’est-il pas au courant de la dangerosité de l’islam ou bien fait-il l’ignorant pour nous faire avaler la couleuvre ?
Malheureusement pour lui, les preuves l’accablant de sa collusion avec les instigateurs du terrorisme islamique que sont les wahhabites, ne manquent pas. Elles sont visibles à un kilomètre à la ronde.
En réalité, cet occident-là aveuglé par les pétrodollars des monarchies pétrolières, baisse les yeux en laissant son territoire se faire envahir par l’idéologie guerrière hanbalo-salafiste. Est-il conscient du danger qu’il fait courir à sa population en se mettant au service exclusif de ces criminels wahhabites ?
Cet Occident-là qui nie toute similarité entre islam modéré et islam djihadiste porte une grande responsabilité des tueries perpétrées au nom d’Allah dans le monde arabo-islamique où il a diabolisé et déstabilisé les laïcs au profit des frères musulmans et des salafistes qui sont devenus ses protégés.
Cet Occident-là qui s’est mis au service de l’islam conquérant qui pratique la dissimulation comme arme de conquête, utilise sciemment la division du travail des organisations islamiques. Mais pour quel but?
Le temps appartient à l’islam si rien n’est fait pour stopper sa progression quoiqu’en pensent les stratèges des laboratoires occidentaux.
« La guerre, c’est l’art de la tromperie », disait le décapiteur de Médine.
La sharia est le problème de l’islam. Et sans sharia, il n’y aurait plus d’islam, qu’on se le dise haut et fort. Alors, le moment est venu de sévir contre l’hydre mahométane avant la grande catastrophe. Il y va de l’avenir de la civilisation humaine.
Il est vrai que les élites occidentales mondialisées méprisent leurs compatriotes, surtout les « sans-dents » (comme le rapporte l’ancienne campagne du président français), et de ce fait pour eux l’islam n’est pas un problème, au contraire, il est la solution qu’ils ont trouvée pour étouffer les contestations de ceux qui tentent de remettre en cause l’ordre établi exclusivement à leurs profits. L’islam est leur allié objectif, sinon comment expliquer leur silence ? Mais un jour ou l’autre, ils le payeront chèrement… On ne joue pas à l’apprenti-sorcier toute la vie.
Lorsque le premier ministre, M. Valls, lors des états généraux des socialistes à La Rochelle (29 août au 6 septembre), avance que « l’islam, c’est la deuxième religion de France », doit-on comprendre que l’islamisation de la France coule de source et qu’elle est déjà acquise ? Alors cette phrase ne permet-elle pas aux musulmans de réclamer l’application immédiate de la sharia en France ?
Le premier ministre de la France fait partie de cette élite mondialisée qui ignore tout de l’islam qu’elle assimile à une simple religion.
Erreur fatale, car l’islam est une religion où le sacré et le profane sont indissociables (dine oua dounia). On ne peut pas les séparer. Toute autre interprétation n’est que mensonge et masturbation de l’esprit. Sinon, l’islam ne sera plus l’islam.
Les égorgements des humains en terre d’islam ne sont pas une nouveauté mais l’Occident hypocrite semble les découvrir. Et pourtant, chaque vendredi sur la place publique de la Mecque, ont lieu des décapitations en application de la sharia mais cela ne l’a jamais offusqué jusqu’à preuve du contraire. Il feint d’ignorer que l’Envoyé d’Allah fut lui-même boucher en chef des infidèles qui tombaient entre ses mains de 622 à 633 à Médine.
Dae’ch utilise les méthodes de Mahomet qui fut en son temps un fin spécialiste des actes de violence et de barbarie pour recruter de nouveaux adeptes et terroriser ceux qui osaient le contrarier.
Le calife Abu-Bakr-Al-Baghdadi lorgne actuellement du côté de la Mecque pour avoir une légitimité religieuse avant de se lancer dans la conquête de l’Occident suivant pas à pas le beau modèle de Médine qui disait : « j’ai obtenu la victoire sur les mécréants (el-mouchriquines) par la terreur ».
Il avait raison le guerrier de Médine, car il était arrivé à imposer son idéologie aussi facilement que l’appel à la prière lancé par Bilal (esclave noir affranchi et premier muezzin de l’islam)… Parce qu’aucune force ne résiste à la terreur d’Allah, d’après le coran incréé.
Ceux en Occident qui considèrent que Dae’ch est composé de déçus de la vie, de paumés, de crève-la-faim, de laissés pour compte se trompent lourdement. Soit qu’ils ne connaissent rien de l’islam, soit qu’ils en sont des complices.
Par sa passivité, sa lâcheté et sa compromission avec les pétromonarchies arabes, l’Occident n’est-il pas responsable des malheurs des femmes yézidies qui se vendent actuellement pour quelques dollars sur les marchés de Mossoul conformément aux enseignements de Mahomet, l’idole parfaite des éventreurs de Khaybar ?
Honte à cet Occident qui a bafoué le droit sur lequel fut construite sa civilisation. N’est-il pas au service de Satan ? Il faut qu’il sache une fois pour toutes que l’islam est la négation de tout ce qui n’est pas musulman…
Les masques sont tombés. Dans quel monde vit-on où une idéologie guerrière est assimilée à une religion ? L’attitude conciliante vis-à-vis de l’islam de ceux qui ont la destinée en mains de l’Occident, n’est-elle pas le comble de l’ignorance? Ou se font-ils berner par ceux qui possèdent le brevet d’invention de la takkia ? Ou bien c’est l’appât du gain qui leur fait tourner la tête en devenant amnésiques subitement en présence de l’islam (disons des dollars) ?
Par son inconscience, la caste politico-médiatique, ne cherche-t-elle pas à créer une nouvelle Bérézina, face à l’islam sur son propre territoire ? Et on n’en est pas loin…
Je les invite à méditer ces phrases de Mme Nonie Darwish (une américano-palestinienne) qui préside le FormerMuslimsUnited.org : « Les organisations islamistes suivent les commandements de l’islam pour conquérir le monde, pour défaire et humilier les non-croyants et réinstaller le califat et la sharia. Tous les textes de l’islam invitent et prêchent clairement et explicitement le musulman à mener le djihad contre les non-croyants et instaurer partout l’islam. »
L’islam, c’est la guerre contre la paix, c’est la prison contre la liberté, c’est l’absence de la vie contre la présence de l’espoir, et c’est surtout la négation de la beauté de la femme, et son humiliation permanente, elle qui porte pourtant la vie…
Enfin, l’islam, c’est la cruauté grandeur nature et c’est aussi le totem du carnage gratuit.
Hamdane Ammar

image_pdfimage_print