L’islam et l’Afrique, les deux menaces essentielles pour notre monde

Deux problèmes majeurs bien distincts menacent notre monde au cours des prochaines décennies : l’islam et l’Afrique.

En ce qui concerne l’islam, le problème se résoudra de gré ou de force.

L’utopiste rêve d’un nouvel empire ottoman, par le dictateur turc Erdogan, disparaîtra avec lui.

Quant à l’Iran, son ambition nucléaire, destinée à menacer Israël et quelques pays arabes, ne verra jamais le jour. Trop de nations s’y opposent, y compris des nations musulmanes, ce qui motive les guerres religieuses entre sunnites, chiites, alaouites, etc.

En ce qui concerne le second problème, l’Afrique, il s’agit d’une autre histoire bien plus difficile, bien plus grave et bien plus planétaire que l’islam.

Tout d’abord un constat irréfutable : la population de l’Afrique se situait à environ 140 millions en 1900.

Elle a atteint 1 milliard 500 millions en 2020 et, selon les prévisions de l’ONU, elle pourrait être d’environ deux milliards 500 millions en 2050.

Donc soyons réalistes : si j’étais un jeune Africain, mon but, mon rêve, serait d’échapper le plus vite possible à la misère, à la famine, et aux massacres soient ethniques, soient djihadistes, (depuis plusieurs années, organisés par les fanatiques musulmans), à cette existence assez effroyable qui m’attend dans mon pays, que ce soit le Mali, le Tchad, le Soudan, l’Érythrée, la Somalie, le Niger, le Congo et j’en passe.

Et pour échapper à cette pitoyable existence qui m’attend, je serais prêt à payer de ma vie, à finir noyé en Méditerranée ou emprisonné, torturé, ou vendu comme esclave en Libye.

Et si, par bonheur, je parviens à destination, dans un quelconque pays européen, à survivre en marge de la société, dans des conditions inhumaines et contre la volonté, bien compréhensible, d’une majorité d’Européens, qui subissent non seulement une pression sociale mais également une insécurité en progression constante.

Cela en ce qui concerne le problème économique et cessons de nous illusionner sur le rôle de l’armée française en Afrique. Ce ne sont pas les quelques milliers de soldats éparpillés dans quelques points de ces pays qui résoudront la menace djihadiste, bien au contraire, puisqu’elle s’amplifie et stimule le rejet de certaines populations, qui refusent de plus en plus cette « ingérence française ».

Seule une volonté affirmée des dirigeants africains de créer une véritable force armée opérationnelle peut mettre fin rapidement aux actions criminelles de ces groupes djihadistes.

Cela se sait depuis des décennies mais ne se pratiquera jamais face à la rivalité des ethnies qui s’opposent, et s’opposeront, et que seule une progression économique de l’Afrique pourra résoudre, peut-être !

La chancelière allemande, Angela Merkel, bien moins représentative et m’as-tu-vu que notre Président, Emmanuel Macron, mais bien plus active et imaginative pour le bien de son pays, a compris l’équation suivante :

L’Allemagne a besoin d’une immigration sélectionnée, susceptible de fournir une main-d’œuvre qui assurera la productivité future de son pays, et cela face à la démographie actuellement en panne.

Cela est loin d’être le cas pour la France, compte-tenu des chiffres très important de notre chômage et qui ne sont pas près de diminuer vu la situation économique désastreuse, occasionnée par un confinement généralisé, rendu obligatoire par le manque de masques et de tests.

Or l’immigration actuelle ne convient pas à Angela Merkel, elle a donc, après un séjour récent en Afrique, décidé de « renvoyer » dans leurs pays, mais sous certaines conditions, les centaines de milliers d’immigrés clandestins, en situation irrégulière et donc improductifs.

Nous serions très bien inspirés d’examiner attentivement cette solution allemande, qui serait sans doute bénéfique et pour la France et pour l’Afrique.

Le revenu mensuel en Afrique se situe entre 30 dollars (Érythrée) et 350 dollars (Algérie) soit une moyenne générale de 156 dollars mensuels.

Un immigré clandestin, en situation irrégulière en France, ne présente aucun intérêt pour notre pays et nous coûte environ, tous frais confondus, de 600 à 900 euros/mois.

Pourquoi ne serait-il pas envisageable de les « renvoyer » dans leurs pays en leur proposant une aide mensuelle nominative, versée sur un compte personnalisé et numérisé, avec prise d’empreinte digitale afin d’éviter les éventuels « retours » et « fraudes », d’environ 300 euros à 500 euros mensuels suivant critères ?

Ils seraient donc en situation financière favorisée dans l’objectif de réaliser et de créer des commerces, des artisanats, voire des fabriques et, pourquoi pas, avec une aide des pays européens, des usines, et cela offrirait aux candidats à l’immigration d’envisager la solution de demeurer dans leurs pays ?

Si nous ne comprenons pas les réalités qui nous attendent, à mon humble avis il sera inévitable que l’Europe soit totalement envahie par les Africains avant la fin du XXIe siècle. 

Et que cela plaise ou non, le Grand Remplacement se sera produit ! 

Manuel Gomez

image_pdf
0
0

17 Commentaires

  1. La solution à la surpopulation en Afrique serait la stérilisation d`une bonne partie des femmes et des hommes, sinon la misère extrême les attend et nous aussi, car ils vont chercher à nous envahir.

  2. La vraie menace ce sont les activistes de l’immigration sans limite ni fondement qui se trouvent tous être d’idéologie marxiste comme l’est notre triste « Education Nationale »

  3. voila ce que j’ai souvent dit sur Dreuz, nous sommes pris en tenaille, l’une des branches est l’islam, l’autre l’afrique
    La sélection ne fait qu’aggraver le cas, voir obono en France, sadik kahn à Londres, obama et ses déclarations envers les Américains, vergès etc.
    Mettre ces gens aux responsabilité est un crime contre l’Humanité
    PHIPHI bas du front

  4. Je suis contre le fait qu’on leur donne des aides.
    Fonctionnons avec un logiciel plus ancien, tu es étranger illégal dans mon pays, je te renvoie, et si j’ai vraiment la volonté de ne plus te revoir, j’ouvrirais le feu. Le seul coût du renvoi d’un migrant et l’assurance qu’il ne revienne pas vaudront le prix d’une balle de fusil.

    • Tout à fait, il n’y à pas à s’emmerder, comme le font des tas de pays. Ces lessivés du cerveau à la sauce ONG Soros croient que si c’était l’inverse, tous ces blackos les accueilleraient à bras ouverts pour les entretenir à vie chez eux,il est temps qu’ils ouvrent les yeux, ils seraient vite dégagés et lynchés sans pitié. Ils sont racistes envers les blancs, et aussi entre eux, se massacrant entre ethnies, qu’est-ce que vous voulez tirer de cette chienlit arriérée? Rien! A dégager à coups de flingues direct! De toute façon, ce sera eux ou nous, et croyez bien que rien ne les retiendra.

  5. Le plus gros problème reste celui de la démographie incontrôlée et suicidaire de l’Afrique.

    • elle n’est pas suicidaire mais expansionniste, elle sait, elle, ce qu’elle fait, boumedienne l’a dit il y a plus de 40 ans,

    • Il faudrait même les stérilisés à la naissance comme font les chinois avec les ouïghours. La solution finale douce, extinction un peu naturelle

  6. lucidité mais désespérance …
    j’ose rêver à juin 1940, lorsque la cagoule et la synagogue avait rejoint le nationaliste

  7. Mr Gomez, vous qui êtes réaliste, j’ai juste une question à vous poser :

    Pourquoi voulez vous que des africains qui perçoivent près de 1000 euros d’aides et allocations diverses en France, sans travailler, et en ayant l’oreille d’une Justice compatissante et d’une Police apeurée, retournent en Afrique avec la promesse de recevoir 300 euros pour retourner chez eux et y travailler. en se faisant racketter par la police locale et condamner au moindre écart par leurs juges pourris ?

  8. Manuel Gomez
    Que de lucidité dans ce que vous dites.
    Que de désespérance de constater ce manque de lucidité de nos concitoyens sur cette menace imminente.
    Comment Riposte Laïque avec ses fausses théorie du complot sur des sujets extérieures arrivera à résoudre ces  » Deux problèmes majeurs bien distincts menacent notre monde au cours des prochaines décennies : l’islam et l’Afrique. » s’il n’est pas crédible aux yeux de la population qui pourrait élire un gouvernement salvateur.
    Manuel, voyez-vous aussi ce problème fondamentale du manque de crédibilité de Riposte Laïque.
    J’attends une réponse claire de votre part si au moins vous m’avez lu.
    Bien à vous.
    Un soldat inquiet.

  9. D’accord avec vous : l’Afrique est devenue un ENFER pour les Africains et pour le monde entier !
    Toutefois, l’Arabie saoudite se trouve bien plus proche que nous, est bien plus riche que nous et est musulmane et devrait donc aider en priorité ses frères dans la foi.
    Je vous invite à analyser cette carte des pays ayant le plus augmenté leur budget militaire dans le monde : voirhttps://ici.radio-canada.ca/nouvelle/782687/evolution-depenses-militaires-monde-cartelien
    Enlever « voir » et « lien » pour que le lien fonctionne.
    et : voirhttps://fr.wikiversity.org/wiki/%C3%89tats-Unis_et_le_monde_depuis_les_%C2%AB_14_points_%C2%BB_de_Wilson/Annexe/Bases_US_%C3%A0_l%27%C3%A9trangerlien
    Pourquoi les USA protègent l’Arabie et pas le Sahel comme nous ?
    Notre budget DEFENSE est l’un des plus bas….

    • Mais les pays du Golfe n’en veulent surtout pas, bien que musulmans, pour eux tout ce qui vient du Maghreb est de la merde, des populaces de vauriens, et du reste de l’Afrique, de leur point de vue, des sous-hommes, de la populace telle du bétail toute juste bonne à exploiter si besoin (l’esclavage par les arabes en est l’exemple).D’ailleurs, dans le Golfe vous n’en voyez pas, des Érythréens à la limite, mais pas d’Africains, ils préfèrent de loin les indiens musulmans ou Philippins pour les jobs de service.D’ailleurs de leur côté les Chinois ne considèrent les Africains que pour les exploiter,de la s’ouvre quasi à l’oeil.

  10. ils ne retourneront jamais de leur plein grés chez eux , restons réaliste , ce qu’ils leur faut c est un pied au cul , sinon ils ne partiront jamais

Les commentaires sont fermés.