L’islam et l’oligarchie marchent main dans la main

Publié le 20 octobre 2014 - par
Share

ObamaprosterneLes pétrodollars, seraient-ils pour quelque chose dans l’aveuglement de l’oligarchie politico-médiatique française qui défend contre vents et marées l’islam conquérant? Comment expliquer aux Français les discours bienveillants à l’égard de cet islam dont ils sont abreuvés matin et soir par cette caste qui a fait d’un mensonge une vérité suprême ? Cette caste, dont le totem s’appelle dollar, se couche devant les caprices des princes arabes au sommet de leur puissance grâce à la baraka du pétrole et du gaz, a découvert un sport favori, celui de voyager en première classe sur les avions de la compagnie Qatar Airways : destination Doha, tout en chantant à tue-tête que l’islam est une religion de paix, d’amour et de tolérance…
La belle trouvaille pour se goinfrer !
Si l’islam est une religion d’amour, de paix et de tolérance, pourquoi les musulmans ressassent cette litanie à chaque occasion ? A les entendre la répéter inlassablement, il y a une certitude qu’ils ont des choses à reprocher. N’y-t-il pas tromperie sur la marchandise qu’ils vendent à l’Occident mercantile qui est en train de sombrer dans l’immoralité?
La vérité est que leur religion a pour logiciel l’agression permanente contre tout ce qui n’est pas musulman : c’est écrit noir sur blanc dans le coran et dans les hadiths. La soumission du monde à l’islam par les conquêtes sanglantes, ne fut-elle pas la principale recommandation de Mahomet juste avant sa mort ?
Et pour parer à toute critique, la plupart des musulmans s’ingénient à dédouaner leur religion qui est basée sur la négation de tout ce qui n’est pas islamique, en inventant des principes humanistes qu’ils tentent de puiser dans le coran mais qui n’existent que dans leur esprit bloqué au VII siècle. Ils essayent de cacher le soleil avec le tamis. Mais leur dissimulation est à bout de souffle. La takkya ne répond plus à leurs appels désespérés, car elle est devenue inaudible.
Alors, ils ont trouvé la parade en imaginant le complot de la persécution ( al-mouamara) qui leur sert de ligne de défense, comme si le monde entier s’était ligué contre l’islam, et pourtant c’est ce dernier qui agresse l’humanité.
Les musulmans font la politique de l’autruche pour ne pas se regarder dans un miroir. Ils sont dans le déni de la réalité, sur lequel s’est greffé un dédoublement de leur personnalité.
Enchaînés dans leur prison dogmatique et satanique, ils sont incapables de se remettre en cause. Pire encore, ils se font aider par un Occident aveuglé par l’énergie fossile qui leur permet de le manipuler à outrance en se disant qu’ils sont victimes de l’islamophobie. Ils sont capables de déclencher une troisième guerre mondiale uniquement pour plaire au Dieu de la Mecque ( Allah) et de son Envoyé. Leur haine de tout ce qui n’est pas musulman n’a pas de limite, car elle est inscrite dans leur logiciel de base ( coran) depuis 622 de l’ère chrétienne.
Plongés dans une schizophrénie profonde depuis cette date, ils voient partout des ennemis comme le leur avait enseigné Mahomet, leur beau modèle de Médine.
Que peut attendre l’humanité de l’islam ? Rien, à part la décapitation, la perversion, la polygamie et le butin de guerre avec en prime les captives sexuelles, sans oublier le Paradis et ses houris comme il est mentionné dans le coran.
Pour eux, les droits de l’homme sont à sens unique. Ils s’en rappellent uniquement quand ils en tirent profit. Pourquoi restent-ils muets face à l’état islamique qui pratique l’esclavage sexuel à ciel ouvert contre les femmes yézidies ? Sont-ils de connivence avec le calife Ibrahim qui suit pas à pas son ancêtre Mahomet? La position d’attente d’Erdogan le sultan turc vis-à-vis du massacre des Kurdes de Kobané en Syrie par les djihadistes de l’état islamique, est la preuve de cette alliance. Et pour tromper ceux qui les écoutent, ils crient en chœur à la manipulation. Ils se disent victimes du sionisme, du colonialisme, de l’impérialisme et que l’islam n’a rien à voir avec le djihad de la fornication, de la décapitation et de l’esclavage sexuel. Mais bon dieu, quand seront-ils crédibles ? Auront-ils le courage d’ouvrir leurs livres du fiqh pour y découvrir l’horreur qui se trouve dans leur religion ?
Peuvent-ils passer sous silence que leurs pires ennemis sont les Chrétiens, les Juifs et les mécréants selon le coran ?
Allah ne leur a-t-il pas ordonné de lutter contre les infidèles de toutes leurs forces jusqu’à la mort ?
N’est-il pas écrit dans la sourate 5 ( la table servie-Al-Maïdah- post-hégirienne 112), versets 51, 59 et 60 :
« Ô les croyants ! Ne prenez pas pour alliés les Juifs et les Chrétiens ; ils sont alliés les uns des autres. Et celui d’entre vous qui les prend pour alliés, devient un des leurs. Allah ne guide certes pas les gens injustes. »
« Dis : « Ô gens du livre ! Est-ce que vous nous reprochez autre chose que de croire en Allah, à ce qu’on a fait descendre vers nous et à ce qu’on a fait descendre auparavant ? Mais la plupart d’entre vous sont des pervers. »
« Dis : « Puis-je vous informer de ce qu’il y a de pire, en fait de rétribution auprès d’Allah ? Celui qu’Allah a maudit, celui qui a encouru Sa colère, et ceux dont Il a fait des singes, des porcs, et de même, celui qui a adoré le Tagut, ceux-là ont la pire des places et sont les plus égarés du chemin droit. »
Ces versets ne sont-ils pas racistes ?
Alors qu’attendent-ils pour les abroger ? Comment peuvent-ils expliquer à l’humanité qu’Allah qualifie ceux qui refusent l’islam de singes et de porcs ? Leur dieu, est-il si aigri qu’il est incapable de se retenir pour ne pas déverser ses saloperies racistes?
Non content de semer le chaos et le désordre, là où il s’installe, l’islam prétend apporter sa lumière au monde.
Mais de quelle lumière s’agit-il ? De celle des conquêtes, de la misogynie, de l’esclavage, du racisme, de la décapitation, de l’égorgement, surtout de la kafala ( selon le fiqh, l’islam permet au musulman de se marier avec une fille qu’il a adoptée conformément à la kafala dès qu’elle atteigne l’âge de 9 ans) et de la barbarie ?
A travers les âges, il est prouvé que l’islam est l’ennemi de la vie et de la civilisation humaine.D’ailleurs selon Ibn Khaldoun : là où passe l’islam, la vie trépasse.
De grâce que les musulmans fassent leur mea-culpa et peut-être qu’ils s’en porteront mieux demain. Qu’ils fassent un effort pour entrer dans le XXI siècle de plain-pied mais pas en reculant. Qu’ils sachent que le reste de l’humanité ne peut plus les attendre, car la maladie de leur religion est incurable et c’est à eux d’ouvrir les yeux et de prendre leur mal à bras le corps.
Qui peut croire en 2014 que la religion islamique est basée sur l’amour du prochain ? Aucune personne au monde saine d’esprit et de corps, ne pourrait croire à cette fable.
L’église, pourra-t-elle se réveiller un jour de sa léthargie pour contrer la mosquée qui la considère contre une impie à anéantir ?
Cette même église, sur laquelle l’islam s’essuie les pieds, pourra-t-elle entendre et comprendre les versets coraniques qui la diabolisent. En effet, il est écrit dans la sourate 2 ( la vache –Al-Baqarah- N° 87 :post-hégirienne) verset 120 :
« Ni les Juifs, ni les Chrétiens ne seront jamais satisfaits de toi, jusqu’à ce que tu suives leur religion-Dis : « Certes, c’est la direction d’Allah qui est la vraie direction ». Mais si tu suis leurs passions après ce que tu as reçu de science, tu n’auras contre Allah ni protecteur ni secoureur. »
Et dans la sourate 5 ( la table-Al-Maïdah- post-hégirienne N°112) versets 72 et 73, il est écrit aussi :
« Ce sont, certes, des mécréants ceux qui disent : « En vérité, Allah c’est le Messie, fils de Marie. » Alors que le Messie a dit : « Ô enfants d’Israël, adorez Allah, mon Seigneur et votre Seigneur ». Quiconque associe à Allah ( d’autres divinités), Allah lui interdit le Paradis ; et son refuge sera le Feu. Et pour les injustes, pas de secoureurs. »
« Ce sont certes des mécréants, ceux qui disent : « en vérité, Allah est le troisième de trois.» Alors qu’il n’y a de divinité qu’Une Divinité Unique ! Et s’ils cessent de le dire, certes un châtiment douloureux touchera les mécréants d’entre eux. »
Comment le pape François pourra-t-il expliquer le dialogue inter-religieux qu’il tente d’amorcer avec l’islam qui le considère d’emblée comme un infidèle à soumettre de gré ou de force ? L’église, n’est-elle pas naïve de discuter avec une religion qui veut sa mort ?
Et quoi dire de tous ces musulmans qui tentent de prendre pied en terre chrétienne au péril de leur vie mais une fois sur place, ils retournent à leur ancienne pratique qui consiste à diaboliser l’Occident qui les a sauvés de la misère ? Une fois bien installés et bien rassasiés, ils demandent avec insistance l’application de la charia. Sans honte et sans gêne, ils signent et persistent en scandant que l’islam est la solution miracle aux problèmes de l’humanité. Au lieu de s’assimiler, ils réclament plus d’islam qui les avait pourtant fait quitter leur pays d’origine. Quelle est cette attitude indécente qui les anime ? Se croient-ils supérieurs aux autres humains comme leur enseigne le coran ?
Ingratitude quand tu nous tiens !
Mais hélas, l’islam est déjà passé comme un rouleau compresseur sur leur cerveau calcifié depuis 15 siècles par le virus mutant de la takkya…
Et la caste politico-médiatique française sans repère et sans morale la plus élémentaire, pourra-t-elle se réveiller de son profond coma pour constater les dégâts causés par son amateurisme et voir de visu que l’islam est incompatible avec la démocratie et qu’elle est en train de ruiner la douce France par son égoïsme et son goût prononcé du matérialisme débridé? Mêmes les morts de France et de Navarre ne pourront plus la croire, car elle s’est déjugée en s’acoquinant avec Satan qui veut les tuer une deuxième fois….
Si l’islam était réellement humaniste, les riches musulmans à travers le monde devraient commencer par aider leurs frères islamiques, à manger à leur faim, à mieux se soigner et à s’éduquer au lieu de planquer leurs magots dans les banques occidentales. Et de préférence en Suisse !
Le cheikh Yousef El-Qaradaoui, le président des savants musulmans mondiaux, lui qui possède plusieurs millions de dollars, pourra-t-il éclairer les mécréants sur l’engouement de ses parrains qataris à investir en Occident au lieu d’aider les malheureux de Somalie, du Yémen, leurs frères en islam et en arabité ?
Chiche, on attend sa réponse avec impatience….
Hamdane Ammar

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.