L’islam n’est pas soluble dans la laïcité

Publié le 31 juillet 2016 - par - 15 commentaires - 1 369 vues
Share

JackLangislamLa laïcité n’est pas que le fait du laïque. Certains croyants viennent en laïcité pour chercher la paix de leur pratique, de leur foi afin de vivre tranquillement sur une terre unique, offrant l’opportunité d’un échange sans déraison. Posons-nous la question, qu’est-ce qui cloche avec les musulmans ? Pourquoi ne peuvent-ils pas admettre la laïcité ? Simplement parce que leur livre sacré l’interdit. Dans le coran, tout est fondé sur la religion. Ne pas croire est une insulte à dieu et tu mérites la mort. Croire en autre chose qu’allah est une insulte et tu mérites la mort.

Ayant demandé à un ami musulman pourquoi il ne changeait pas de religion puisqu’il se plaignait des terroristes se réclamant de la même foi que lui. Il hésita puis me dit, « j’y ai pensé. » « Pourquoi ne le fais-tu pas ? » « C’est la religion de mon père. » Voilà tout est dit, le musulman surtout le musulman « arabe » doit vaincre sa propre foi inculquée depuis sa plus tendre enfance, et surtout le respect et l’amour qu’il porte à son père, l’image tutélaire du père est omniprésente, envahissante, pesante parfois, mais ils ne le disent jamais.
Par contre, tous les « arabes » je mets ce terme entre parenthèses parce qu’en fait, il s’agit de maghrébins et qu’il m’arrive de penser qu’ils ne sont pas si arabes que ça, vous parleront à satiété des qualités de ce père vénéré comme un saint. Le père parle toujours plusieurs langues, connaît tous les philosophes, est calme, pondéré, même si au détours d’une phrase on comprend qu’il cognait sans retenue. Le père joue de différents instruments de musique avec talent, écrit de la poésie, connaît le sport, le pratiquait etc. Ces fils ne peuvent lui arriver à la cheville. Les filles, n’en parlons pas.

Alors, que dois-je penser de tous mes amis musulmans ? Ils m’aiment, je les aime, nous partageons des repas, des rires, des questionnements, mais quand arrive le sujet de la religion, ils sont beaucoup moins diserts. Qu’arrivait-il, s’il devait choisir entre l’amitié et la religion, l’amitié et la religion du père ?

Nous savons par l’expérience des guerres passées, des guerres présentes qu’un voisin est toujours le pire des bourreaux. Celui qui fut des noces, des baptêmes, de toutes les fêtes de tous les partages, en cas de guerre civile, de guerre de religion et de séparation, devient souvent le plus intransigeant des ennemis. L’Islam exige de ses croyants qu’ils fassent le djihad, je ne vous citerai pas les versets, ils sont connus. L’Islam exige de ses pratiquants, qu’ils tuent l’infidèle.
Et je regarde ces doux amis en me rappelant qu’ils exigent le sans porc, quand ils viennent à la maison. Je me souviens de ce jour ou décidant de faire griller le porc avant les merguez et le veau, il fallut nettoyer la grille. Mes amis sont de gentils musulmans. Qu’adviendra-t-il quand il leur faudra choisir ? Auront-ils le courage de choisir l’amitié ? Non, bien sûr, ils suivront les préceptes de l’Islam et la voie du père.

Bien qu’ils furent à l’école laïque, Républicaine, bien qu’ils aient eu le privilège de grandir dans un pays qui leur a tout offert, ils choisiront l’Islam par la puissance du respect dû au père et par la nécessité de se fondre dans ceux qui leur ressemblent le plus, leurs frères en religion.

L’Islam n’est pas soluble dans la laïcité, même pas dans la République. L’Islam est né d’un métal implacable, le désir de pouvoir, il est fait d’une matière indestructible, la haine de l’autre. Il s’est généré par le sang, perpétué par le sang, se régénère par lui.

Nous n’avons malheureusement pas d’autre choix que d’oublier l’amitié et de demander à tous ceux qui pratiquent, se revendiquent ou acceptent la coexistence avec l’Islam de quitter la terre de France et plus largement, l’Occident.

Henri Lautréamont

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
UltraLucide

La « lumière » de l’Islam, elle s’apparente à la « lumière noire » dont une propriété est de rendre visible les écrits à l’encre invisible. Cette lumière noire devrait bien finir par rendre visible les sombres projets de l’Islam pour l’Europe et la France aux yeux de tous nos compatriotes encore mal-voyants.
Pour les mal-comprenants, forts nombreux, même majoritaires en France, il n’y sans doute plus grand chose à faire. Ce sera très court pour arriver à comprendre juste au moment où ils se feront égorger…ceux qui seront crucifiés auront l’avantage d’avoir un petit peu de temps pour finir par comprendre.
[URL][IMG]http://nsm08.casimages.com/img/2016/08/02//1608020319135990914406934.jpg[/IMG][/URL]
[IMG]http://nsm08.casimages.com/img/2016/08/02//1608020319135990914406934.jpg[/IMG]
[URL]http://nsm08.casimages.com/img/2016/08/02//1608020319135990914406934.jpg[/URL]

François de France

En fait, comme tous les croyants, eux étant les pires de tous, ils croient à du vent, car dieu ou allah ne sont que des inventions primitives d’esprits dérangés pour maintenir dans les temps anciens une certaine cohésion sociale par la coercition « pseudo-divine ». Les anciens croyaient que « le ciel allient leur tomber sur la tête » en cas de mauvaise action. Il ne fallait pas perturber l’olympe. Allah n’existant pas, ils obéissent selon une foi aveugle, à du vent. Ils tuent au nom du néant. Il n’y a pas à déclarer l’islam comme religion, il faut juste le déclarer comme idéologie criminelle de destruction massive ayant engendré 270 millions de morts depuis 1400 ans. Il faut donc l’éradiquer de la manière la plus violente, sous un tapis de bombes, comme le nazisme ou le communisme, jusqu’à ce que mort s’en suive. 5,5 milliards d’êtres humains en ont plus que marre de l’islam et des musulmans. Pire que tous les prédateurs de la zoosphère réunis. Supprimons définitivement ce fléau.

Laurent Droit

Bravo et merci Henri pour cette excellente réflexion et analyse.

JUG

l’Islam n’est pas soluble dans la civilisation française helléno-chrétienne et son fonds celtique .. ni dans aucune autre laïcité qu’il combat à mort quand il est majoritaire , ni dans les républiques qu’il a détruit chez les peuples musulmans… l’Islam n’est soluble que dans la Mort de l’Autre et dans son régime totalitaire effroyable, et il est en guerres civiles perpétuelles !

Pivoine

« Il s’est généré par le sang, perpétué par le sang, se régénère par lui. »
Jésus a dit : qui a vécu par l’épée mourra par l’épée.
L’islam est né dans le sang, a vécu dans le sang, et mourra dans le sang.

UltraLucide

Un texte très important. Pour comprendre.
« La religion de mon père », oui dans une société ultra-paternaliste et macho comme l’arabo-musulmane, c’est en effet la clé. Merci pour votre témoignage.
Un peu tueur d’espoir, mais aujourd’hui, la lucidité, même désagréable et douloureuse, est plus nécessaire que l’espoir. Pas de haine, du réalisme.
Le seul espoir que je garde c’est qu’un grand nombre d’entre eux pourraient quitter l’islam, et ainsi ne pas se livrer à une agression généralisée contre la France, agression et guerre qui se profilent désormais à l’horizon.
Mais en effet, cet espoir risque fort de se fracasser contre la réalité de ce qu’est la population musulmane en France, un implant qui ne peut pas prendre sans guerre.

Il faudra tout reprendre à zéro avec les loqueteux migrants qui arrivent tous les jours, par bateaux sur les côtes méditerranéennes.
Eux, sont à fond mahométans, époque 600 et quelque après JC.
Et il en est arrivé tout récemment presque 2000.

Spiculus

Il faut toujours se tenir très près de son ennemi…

SUN

Cet IDIOT UTILE
de gôche dit éclairé, a-t-il lu les Histoires de France de Jules Michelet et Jacques Bainville ?
Je pense que non.
Pourtant présenté comme un cultureux de premier ordre par ses complices collabos.
Il ne sait rien,il n’a rien lu, il n’a rien compris.

SUN
De qui s’agit-il ? Et de quel idiot utile parlez-vous ? Car il y en a tellement !

@victoire de Tourtour
 » De qui s’agit-il ? De quel idiot utile parlez vous ?  »
Regardez la photo au début de l’article, notez la puissante intelligence qui rayonne dans ce sourire d’érudit tel le grand cheikh Ahmad ibn Yahya ibn Mouhammad An-Najmi ibn Choubayr.
Cet éminent personnage est président de l’institut du monde arabe. Vous pêchez en feignant d’ignorer Sa Grandeur, le phare de la pensée socialiste..

Franco belge

Et qu’adviendra-t-il d’Henri Lautréamont s’ils doit choisir entre ses amis musulmans et ceux (nombreux ici) qui considèrent déjà comme collabo toute personne qui ne lutte pas contre les musulmans ?

Victor Hallidee

Sûr c’est une religion séduisante pour qui lorgne du côté des jeunes en bas âge.

Je pense que, si çà se gâte très vite encore plus qu’aujourd’hui, et dégénère très mauvais, il faudra bien que tous les soit -disant amis musulmans pensent à retourner très vite vivre aux pays de leurs si chers et si vénérés aïeux.
Nous n’étions finalement que de sales kouffars.

Celtillos

tres joli texte et tres juste, si ton voisin est musulman, même si il est gentil et serviable, méfie t’en comme de la peste, c’est lui qui viendra t’égorger!