L’islam, nouveau cancer des universités françaises

Le titre de cet article fait référence à l’une des dernières publications de Riposte Laïque : L’islam, nouveau cancer du mouvement ouvrier.

Un essai de Patrick Loiseau, ancien militant de la Quatrième internationale, qui eut plusieurs vies professionnelles, entre autres : ajusteur, fraiseur, conseiller d’orientation professionnel, ou encore instituteur en instituts médicaux éducatifs. Patrick Loiseau est actuellement en retraite, ce qui lui permet de « libérer la parole » sur un sujet délicat et parfois létal (Samuel Paty l’a payé au prix fort).

Un libre passionnant, écrit par un homme de terrain, qui a vu la manière dont « l’islam (…) colonise les espaces et les esprits, dans une relation de récession démocratique et de féodalisation, et qu’il tend, de par les faiblesses des gouvernements européens, à s’imposer de la manière la plus brutale, par la menace directe aux « mécréants » et aux « apostats », et par l’instauration progressive, là où les pays occidentaux sont les plus fragiles, de la charia »

On saluera au passage le courage de Ghislaine Dumesnil, autre auteur chez Riposte Laïque pour son livre  Mahomet au volant, la charia au tournant .

Lorsqu’elle a écrit ce livre, en 2016 et donc après les attentats musulmans perpétrés à Charlie-Hebdo et au Bataclan, Ghislaine Dumesnil était encore conductrice de bus à la RATP. Femme de gauche, fille de parents tous deux communistes, syndiquée à la CGT, elle y décrit la manière dont « des machinistes se laissent pousser la barbe, refusent de saluer leurs collègues femmes, imposent des prières dans les lieux communs, voire dans leur bus, ne veulent plus s’asseoir sur le siège d’un bus conduit auparavant par une femme, et transforment totalement, par la pression qu’ils exercent sur l’ensemble du personnel, les relations de travail fraternelles qui prévalaient jusqu’alors ». Tout cela avec la complicité de la direction de la RATP, adepte du « pas de vagues », et tablant de manière imbécile sur le fait que si l’on fait conduire les bus par des coreligionnaires des habitants des quartiers traversés, on n’aura moins de problèmes…

Le monde du travail n’est pas le seul à subir le joug de l’islam

Les facs, depuis au moins les années 2000, sont le lieu d’une conquête idéologique des plus féroces menée par l’idéologie mahométane, à cette différence près que cet asservissement trouve de très nombreux collabos chez les enseignants et étudiants. L’Educ’Nat’ et les facs attirent la gauche – depuis toujours  –,  et l’islamo-gauchisme  – depuis deux décennies  –, tout comme la merde attire les mouches.

Lors d’une interview sur Europe 1, le 22 octobre 2020, quelques jours après la décapitation rituelle de Samuel Paty par un adapte de la religion de paix et d’amour, le ministre de l’éducation nationale Jean-Michel Blanquer révélait l’étendue des dégâts dans les facultés. Cette « révélation » n’eut à l’époque que peu de retentissement. D’une part parce que Blanquer n’était pas en charge des universités, et d’autre part parce que les choses se sont arrêtées là.

L’interview de la  ministre la ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, Frédérique Vidal le 14 février dernier sur Cnews, eut une toute autre portée. Non que Mme Vidal fût plus incisive que son collègue Blanquer car tous deux ont fait semblant de découvrir l’eau tiède : la submersion islamique des facultés françaises était un secret de Polichinelle.  Mais d’une part la ministre, en charge des universités, parlait « ex magister », et d’autre part elle annonçait une enquête sur la situation calamiteuse des facs françaises.

Curieusement, elle désignait le CNRS pour mener ces investigations. Un choix éminemment problématique, puisque le CNRS est au moins autant gangrené par l’islamo-gauchisme que ne le sont les universités. Autant demander à Cohn-Bendit de faire une enquête sur la pédophilie dans la gauche française…

La réaction de l’institution à la demande de la ministre fut d’ailleurs des plus fraîches…

Il y a fort à parier que cette enquête va se solder par un simple pschitt : on ne voit pas pourquoi ni comment des islamogauchistes tendance CNRS iraient chercher des poux dans la barbe des islamogauchistes tendance Nanterre

Dans sa dernière livraison, l’hebdomadaire Valeurs Actuelles dénonce des « recherches complaisantes, associations étudiantes communautaristes, intersectionnalité encouragée… ». Pour le journaliste Clément Pétreault qui signe l’article : « À l’université, l’islamo-gauchisme est bien une réalité ». Encore une fois, l’intelligentsia française, de gauche comme de droite « découvre » une réalité qui est patente depuis au moins le début du siècle.

A ceci près que la définition de l’Alma Mater rappelée par Mme Vidal : « l’université n’est pas un lieu d’encouragement ou d’expression du fanatisme » mais, « au contraire, le lieu où s’apprennent le doute comme la modération » est désormais du passé.

Les professeurs non « islamiquement corrects » risquent dorénavant leur peau sur leur lieu de travail comme l’a récemment montré la campagne de délation menée par l’UNEF à l’encontre de deux professeurs de Science Po Grenoble : identité révélée, photo publiée, les deux hommes ont été livrés en pâture aux musulmans immodérés. De futurs Samuel Paty

L’UNEF, organisation supplétive de l’islam « radical » (pléonasme…), clame : « Des fascistes dans nos amphis. L’islamophobie tue ». Superbe inversion accusatoire (mais quand on sait la communauté qui dirige de fait ce « syndicat » étudiant, rien de vraiment étonnant…). Rappelons que depuis les attentats commis par Mohammed Merah en 2012, l’islamophilie a tué des centaines personnes sur le sol national. Alors que l’islamophobie n’a aucun mort à se reprocher : certains diront « Hélas… ».

Si les patriotes français appliquaient la loi du talion, les ardeurs mortifères de « nos chers frères musulmans » (pour reprendre les pleurnicheries de l’épiscopat français dans son inconsistant « dialogue inter-religieux ») se calmeraient certainement. Rappelons que malgré une population arabe qui dépasse les 20%, Israël ne connaît aucune zone de non-droits…

Henri Dubost

 

 

image_pdfimage_print

16 Commentaires

  1. les gauchistes ne sont pas né d’hier, en fac de lettres à aix en provence, je les ai vu à l »oeuvre dès 1968, bon, à l’époque ils ne s’affichaient pas ouvertement islamophiles mais anti israéliens (mais bien sur pas antisémites!!!)

  2. Pourquoi que les universités ?
    Les faits divers nous prouvent régulièrement que ça commence dès la maternelle.

    • Exactement, dès le plus jeune âge l’académie met la visite des mosquées au programme !!!

      • Quand on se dit laïc à-tout-va, la moindre des choses serait d’interdire ces visites de la honte.

    • Et même à la crèche. Celle où vont mes petits enfants reçoit trois noirs. Qu’est ce qu’on apprend comme chanson? Ba dou bou wa..et tout à l’avenant.
      .Est ce aux bébés français d’apprendre des borborygmes bantous ou aux petits africains d’apprendre les chansons enfantines françaises puisque c’est le pays que leurs parents ont choisi?

  3. tout ca me fait sourire legerement car j’ai denonce depuis longtemps que nos universites etaient envahie par les algeriens parceque accords entre pays plus forts des 1980 (encore du giscard) alors qui a dit quoi ;dans tous les partis on se moquait de moi en sortant  » toi et tes arabes  » ect……….

    nos ecoles en realite socialistes de gauche (cfdt cgt pc psu et meme rpr unr,ri ect…..) depuis tres longtemps ont donne l’ecole
    aux arabes car ils ont compris comment les prendre (insultes permanentes ,destabilisation de la classe par moyens illicites efficaces ) se laissant faire par peur ;pour eviter de reconnaitre les erreurs gravissimles de la migration sauvage subie et voulue des

    M U S U L M A N S SANS RIEN SAVOIR D’EUX ET CAPTANT LES THEORIES ANTI COLONIALES ECT .

  4. L’islam dans les universités n’est qu’un métastase du cancer islamique qui s’étend
    partout. Il faudrait interdire ce fléau sur l’ensemble du territoire.

  5. L’isslam est une si belle religion qu’on arrête pas chaque jour de parler d’elle….
    si belle, si paisible, si enchanteresse, si créatrice de belles mélodies, de grands chercheurs…. (humour….)
    Quand donc la greffe de l’intelligence prendra t’elle sur elle ?

  6. Rectification !

    islam = cancer du monde avec métastases partout en Occident !

  7. l’islam est un cancer pour TOUT ce qu’il touche, pire c’est une lèpre, une gangrène…cette secte est la pire immondice que la terre ait porté….et personne ne veut le voir….sauf les lucides…..

    • Islam= 12 millions pourritures en France qu ‘il va falloir éradiquer.

    • Fallait pas laisser rentrer des islamiques en France catholique, mais la république laïco-maçonnique en a décidé autrement !

  8.  » Vue la gueule des étudiants c’est sur , ils vont faire un sans fautes pour les partielles . KC « 

  9. Pas mal la photo ; sauras-tu reperer le ‘bon (‘savant’)’, la brute (‘muttawah’), les truands (moyens) ?

  10. Macron ne veut pas interdire le voile a l université, service public pourtant. Car il veut en France des élites islamiques diplômés.

Les commentaires sont fermés.