L’islam, produit d’importation du capitalisme

Jamais on n’évoque cette évidence. Il suffit pourtant de réfléchir un peu, mais surtout, d’examiner l’histoire, comme le présent d’ailleurs. Car le capitalisme use de l’arme de destruction la plus massive qui soit : l’islam. Oh ! Bien sûr, il ne l’use pas dans ce but précis car le capitalisme ne pense aucunement à la société mais à lui seul, c’est bien connu. Il l’use pour nourrir son obsession : le profit. L’économiste et sociologue protestant allemand Max Weber le confirme : « Le capitalisme se définit par l’existence d’entreprises dont le but est de faire le maximum de profit… ». Il aurait pu ajouter que « faire le maximum de profit » induit, en toute bonne logique, la propension à l’immoralité pour ne pas dire, à la barbarie la plus extrême comme l’ont montré les capitalistes allemands aux temps heureux pour eux, du nazisme ; leur comportement ayant été rien moins que celui de Satan lui-même.

Les gouvernements – c’est connu – sont depuis belle lurette, à la solde des capitalistes. De grâce !!! Epargnez-moi ce poncif qui énonce que quand on réprouve le capitalisme, on est communiste. Je condamne autant le communisme… tout simplement parce qu’il est l’enfant dépravé du capitalisme. Sans capitalisme, nous n’aurions jamais eu à souffrir du communisme. Ceci étant évacué, on a vu alors les gouvernements, petits valets obéissants des capitalistes, importer dès les années 1960, en Allemagne les Turcs, en France les Maghrébins et en Angleterre, les Indiens et les Pakistanais ; sans oublier les importations du même genre, au Bénélux, en Suisse et en Italie. Bien sûr, ils n’ont pas cherché à en faire des patriotes, non ! Ils les ont parqués en périphérie des grandes villes dans des sortes de grands chenils. A cette époque, ces immigrés qu’on n’appelait pas encore migrants se tenaient à carreau car les importateurs (pour faire bref et précis) en avaient dans le pantalon. Et puis, le temps est passé. Nous en sommes à la troisième et même, à la quatrième génération d’importation.

Seulement voilà, pendant tout ce temps, les souchiens eux, se sont carrément ramollis jusqu’à devenir des loques, aidés – ô coïncidence malheureuse ! – par l’angélisme socialiste qu’on peut définir comme une maladie de l’esprit, un déviationnisme de la phrase – ô combien – connue de Jésus : « Si quelqu’un te frappe sur la joue droite, tends-lui aussi la gauche ». Jusqu’à maintenant, c’était plutôt (surtout pour les Etats) : « Charité bien ordonnée commence par soi-même ». Bref aujourd’hui, capitalisme et socialisme s’entendent comme larrons en foire et forment donc un sacré beau couple… celui de notre disparition, mais avant, de notre enfer.

Or, depuis les années 60, les capitalistes n’ont pas changé. D’ailleurs, pourquoi auraient-ils pu changer puisque la vie pour eux ne se limite même pas à leur propre personne mais à la réponse à leur obsession. Et comme ils savent finalement – parce qu’ils ne sont pas bêtes malgré tout – qu’ils sont de fieffés salopards, des salopards sans scrupules qui se foutent totalement des autres, ils utilisent pour cacher leur malhonnêteté naturelle, le rideau sombre de leur hypocrisie. Et leur hypocrisie, – tenez-vous bien – ils la puisent dans ce grand récipient fourre-tout du socialisme : la solidarité. Que dit la fille de pasteur Merkel pour ouvrir sans même consulter son propre gouvernement et encore moins, ses partenaires européens, les portes de l’Allemagne à 1,2 million de migrants de Syrie, donc à des musulmans ? « C’était une situation extraordinaire et j’ai pris ma décision en me disant que c’était correct du point de vue humanitaire ». Oh ! la belle fourberie si magnifiquement exprimée… car la fausse Mère Térésa prussienne, bien plus pragmatique qu’humaniste, avait une petite idée en tête : offrir de la main d’oeuvre à ses capitalistes qui en manquent amèrement. Et Ulrich Grillo, le président de la fédération allemande de l’industrie, que dit-il lui ? « En tant que pays prospère et aussi par amour chrétien de son prochain, notre pays devrait se permettre d’accueillir plus de réfugiés ».

Mais rassurez-vous, de l’autre côté du Rhin, le patronat entonne le même refrain : « L’accueil décent des migrants est un impératif moral d’abord pour des questions de simple humanité et de cohérence avec l’une des trois valeurs fondatrices de notre République, la fraternité… C’est une opportunité pour notre pays… sachons tirer profit de leur dynamisme, de leur courage… « . Ah ! le profit Monsieur Gattaz, vous le président du Medef, vous ne pouvez pas vous en éloigner hein ? Laurence Parisot qui lui succédera, restera bien sûr sur la même ligne : « restons un pays ouvert, qui accueille de nouvelles cultures et profite du métissage ». C’est fou comme le capitalisme a le don de réussir à merveille la symbiose de notions contradictoires comme profit et solidarité. Par exemple, les producteurs de fraises en Andalousie se font un fric fou sur le dos des femmes marocaines comme les maraîchers de Calabre sur celui des Africains qui cueillent leurs pêches. Bien sûr, ces produits d’importation du capitalisme sont payés avec les chevaux de bois. Après tout, accueillir n’est-il pas faire oeuvre de charité ? Après euh ! … Ne soyez pas trop regardants.

Bref, avec ce couple méphistophélique, capitalisme/socialisme, on n’est pas sorti de l’auberge. Napoléon avait eu raison de dire : « L’argent n’a pas de patrie ; les financiers n’ont pas de patriotisme et n’ont pas de décence ; leur unique objectif est le gain ». C’était il y a plus de 200 ans. Comme quoi, il en faut du temps aux gens pour ouvrir les yeux !!! En attendant, ceux qui trinquent, ce sont les Français !!!

Philippe Arnon

image_pdfimage_print

78 Commentaires

    • Merci beaucoup Soli pour ces précieuses informations qui ne font que renforcer ma conviction qui est basée sur des faits réels et donc incontestables.
      Amicalement,
      Philippe ARNON

      • « qui est basée sur des faits réels et donc incontestables »
        Le souci ne sont pas les faits (tout du moins ceux que vous sélectionnez parmi la multitude disponible), mais l’interprétation profondément ridicule que vous en faite. J’ai adoré, ceci dit en passant, le « ni capitaliste ni communiste » : opposé un fait (capitalisme) et une idéologie (communisme) comme étant de même nature en dit long sur vos méthodes de « raisonnement »…

  1. L’islam est la religion de la mondialisation sans frontières. L’abolition des frontières qui détruit à terme les états nations sied parfaitement à la “oumma” qui ignore les frontières afin de réaliser le califat mondial que tout bon musulman reve de voir s’accomplir.

    • Avec le plus « fantastique » bond en …arrière, et sur TOUS les plans !!! c’est sûr que le NAZISLAM va « niveler » tout ça !!!

      ABRUTIS de MONDIALISTES, qui croient tout pouvoir contrôler, exactement comme ces autres ABRUTIS par le Mein KORAMPF, qui croient que c’est grâce à leur dieu en carton-pâte, ben alla…, et qu’ils sont « arrivés », certains de leur « victoire » sur le mécréant…

      Le NAZISLAM n’est qu’un outil pour les MONDIALISTES, mais allez expliquer ça à un ABRUTI du bulbe …

  2. Tout à fait vrai, les profits des banquiers, des spéculateurs, des actionnaires du cac 40 ont explosé ces dernières années et suivent la même courbe ascendante que celle de la déliquescence de notre pays et de l’Europe. L’immigration, l’islamisation, la délinquance et la criminalité, sont des outils très précieux pour ceux qui accumulent sans partage. Malheureusement quand on dénonce ici le fait qu’un bernard arnault possède une fortune de 71 milliards d’euros on se fait insulter par certains

  3. Les capitalistes ont une vision à court terme, leur but est d’accumuler le plus possible en employant le moins possible, c’est dans leurs gènes, c’est d’ailleurs pour cela qu’une partie importante de l’économie est basée sur la spéculation, ces gens-là se foutent complètement de l’avenir de leur pays et du monde entier même si ils sont conscients qu’eux mêmes et leurs enfants en subiront un jour les conséquences, mais c’est plus fort qu’eux, comme dans l’histoire du scorpion et de la grenouille

  4. Excellent article, une fois de plus, devrais-je écrire Philippe, dont je partage le contenu …

    Cela pose donc une autre question sur le futur, en mettant en parallèle évolutions technologiques ( robot à forme humaine autonomes) et accélération du remplacement de population avec, à la clé, un nivellement, et sur TOUS les plans, par le bas… intellectuel, social, sociétal, économique…

    Quand les robots arriveront, que deviendront ces populations-là ? Bonne question, non ?

  5. Nous sommes libres de moins consommer.Ce serait la meilleure des réponses au capitalisme : moins d’argent pour financer les migrations et les oisifs professionnels.Et tout bénef pour la planète.

    • @Asma
      C’est vrai, mais malheureusement tant qu’il y aura de la production il y aura de la consommation. Ce qui est le plus grave c’est que le plus gros de la consommation concerne des produits technologiques high tech complètement superflus et qui deviennent obsolètes au bout de quelques mois, augmentant dans des proportions phénoménales la production de déchets qu’on arrive même plus à traiter, et tout ça pour remplir les poches des oligarches milliardaires euro-mondialistes immigrationistes.

  6. Partie 1 : Explications du Capitalisme pour les anciens teubés Cocos et socialos qui ont récemment rejoint le camp patriote (plus ou moins voir carrément de droite selon son propre avis et son propre curseur personnel) sans jamais avoir eu une véritable réflexion sur le Capitalisme et le communisme malgré les heures de branlette mentale à philosopher au lycée (grâce à des profs. débiles) payés par nos soins (les capitalistes: artisans, commerçants, professions libérales, j’en passe et tant d’au

  7. Partie 2: Qu’est ce que le Capitalisme? Contrairement à ce que peuvent penser des esprits faibles, le Capitalisme n’a rien de négatif, n’est en rien responsable de l’immigration, de la montée de l’islam (en France ou dans le reste du monde). C’est une erreur souvent commise par le petit peuple qui croit avoir compris la politique et l’économie. C’est en fait la faute du libéralisme et non du Capitalisme. Le Capitalisme fonctionne sur 2 fondements qui sont aussi sa définition:

  8. Partie 3: ses 2 fondements, sont la loi de l’offre et de la demande et le droit de posséder les moyens de productions (en somme, le fait pour tout un chacun d’ être son propre patron et ne plus être l’esclave (comme le dirait les cocos…) de quelqu’un d’autre (sans être obligé soi-même d’être l’esclavagiste de quelqu’un). Par cet état de fait le Capitalisme est ni plus ni moins que la liberté à l’etat pur. Si tu n’est pas content de ta condition, créé ton entreprise connaud !

  9. Partie 4: (contrairement à ce que dirais des anti-fas, punks à chiens et gauchistes). Donc le Capitalisme est la meilleur chose qui soit arrivé à l ‘humanité depuis l’avènement des toutes premières civilisations (j’en veux pour preuve que depuis la nuit des temps, toutes les civilisations ont utilisé le Capitalisme pour progresser et s’étendre indépendamment de la folie des hommes, de leurs religions (ou plutôt de leurs visions de la religion) et des régimes.

  10. Partie 5: Donc en finalité, à la question: qu’ est-ce le Capitalisme ? C’est ni plus ni moins que le fait de pouvoir acheter son pain dans une boulangerie ou n’ importe quoi chez n’ importe qui (artisans, commercants, grandes surfaces…etc). Qu’on m’explique le rapport avec la montée de l’islam dans notre pays ?( pays socialiste depuis 37 ans voir plus). Pour me contrer, vous me parlerai peut-être de l’immigration encouragée par le patronnat et le Medef ?

  11. Partie 6: Manque de bol ! Le patronnat et l’expression « patrons du cac 40 » est un faux-ami car en realité, ce sont tous des hauts-fonctionnaires socialaux (ou apparenté comme leurs copains centre-droit) de l’ E.N.A. qui se sont placés au haute fonctions (en faisant serment de servir la France, mais au final pour mieux se servir eux-mêmes) en s’élisant eux-mêmes en conseil d’administrations sans jamais avoir montés leurs boites comme un petit patron et sans en avoir les problèmes inhérents!

  12. Partie 7: Donc le Patronat du Cac 40 qui est pour l’immigration massive d’immigrés et pour le démantèlement des frontières, n’a rien à voir avec le Capitalisme; à me répeter ce sont des liberaux contrairement aux petits artisants, commercants, professions libérales… qui eux sont Capitalistes donc pour le maintien des frontières qui régulent les économies de marché de differents pays et de différentes zones du monde sans quoi la cocurence d’une main d’oeuvre pas chère les atomiserait.

  13. Partie 8: J’en veux pour preuve la Suisse Capitaliste, les États-Unis Capitaliste, le Japon Capitaliste, l’ Australie Capitaliste et bien d’autre pays Capitaliste… de droite ou dits d’extrême-droite du monde qui conservent leurs frontières et combattent avec vigeur l’islam (du moins ils se battent un peu plus que nous malgré qu’ils ont eux aussi des 5ème colonnes gauchistes-libérales).

  14. Partie 9: le Capitalisme, est pour le maintient des frontières (si tant est qu’ une idéologie ou un concept économique puissent être pour quelque chose) à des fins policières, douanières, militaires et économiques. Le Capitalisme est pour une concurrence régulé et non sauvage (à l’intérieur d’un pays et à l’extérieur de ses frontières contrairement au liberalisme-socialiste. Le Capitalisme n’a rien à voir non plus avec la financiarisation des entreprises (du moins directement).

  15. Partie 10: Contrairement aux libéraux socialaux-LREM-centre droit qui sont pour tous ces maux et en sont les responsables depuis 1981 et même avant. Alors me demanderez-vous, qu’est-ce ce qu’un libéral ? Eh bien un liberal n’est ni plus ni moins qu’un faux Capitaliste, un petit socialaud, fils de petits fonctionnaires planqués qui croit avoir compris le Capitalisme parce qu’il a fait une école de Commerce (HEC, ESSEC, KEDGE…) dans lesquels officiaient des petis profs socialauds eux-aussi

  16. Partie 11: (profs qui expliquent l’economie à des merdeux qui ont obtenu leurs bacs dans un paquet de bonux, sans jamais avoir monté ou dirigé une société de leurs vies. Exceptions faites, de leurs sociétés de conseils éco., politiques, ou de leurs SCI personnnelles qui gèrent leurs biens immobiliers donc aucune entreprise avec plus de 2 employés et avec manufacturisation de produits à partir de la transformation de matières premières (donc TVA, charges patronales).

  17. Partie 12: Tant est si bien, qu’il se reproduisent entre eux, vous font croire sans vraiment le vouloir qu’ils sont Capitalistes alors que ce sont des gauchistes et au final montent des boitent où la plupart du temps, ils vendent de l’air (start-up) ou bien vendent quelque chose de concret mais comme dit plus tôt sans transformation de produits donc très rentable et non-soumis au maintient des frontières car ils peuvent vendre leurs produits de partout et depuis partout.

  18. Partie 13: Et au final, vous en concluez que la montée de l’islam, de l’immigration massive et dérégulé du tiers-monde sur nos contrées occidentales etaient le fait du Capitalisme ; mais que nenni, c’était la responsabilité du socialisme-communisme qui avait placé ses enfants aux meilleurs postes de la matrice économique (car le socialo est prêt à tout les reniements de ces propres idées afin de pouvoir bien manger à tous les rateliers, la gamelle est trop bonne pour la laisser au bon peuple).

  19. Partie 14: En conclusion, nos problemes ne viennent pas de notre économie mais bel est bien de nos fondements idéologiques politiques (mai 68, mai 1981, 1992, 2005…) et de notre choix personnels politiques lorsque nous laissons tomber le bulletin de vote dans l’urne. Alors arrêterons de grâce, de tirer à vue sur le Capitalisme qui malgré tout a pu nous apporter notre pitance quotidienne et bien plus à certaines époques (30 glorieuses entre autres) et qui à permis avec la religion chrétienne

  20. Partie 15: (n’en deplaise à certains), puis la laicité (pour la France du moins) et la volonté de quasiment tous les peuples occidentaux de créer des sociétés civilisées à partir de règles parfois strictes afin de ne plus vivre avec un esprit que l’on pourrait qualifier de tribal (on ne pense pas qu’à sa pomme ma on oeuvre pour la communauté nationale). Et je dirais aussi que le capitalisme permet aussi le dévellopement constant et exponnentielle des idées, brevets et inventions

  21. Partie 16: grâce à son esprit de compétitions. Chose que l’on ne troive pas dans l’idéologie socialite-communiste car l’homme n’a rien à espérer de son inventivité en terme de profit car tout est collectivisé; raison pour laquelle l’URSS ne produisait quasiment rien question brevets et copiait quasiment tout et à finis par s’effondrer.

    • Je vous rappelle tout de même que le premier homme envoyé dans l’espace en 1961 était un russe et que l’URSS a toujours été une des 2 plus grandes puissances mondiales. Pour un pays qui n’a rien inventé, c’est quand même pas mal.

      • EXACTEMENT! La même URSS est même parvenue à ce résultat en 1961 après les destructions inimaginables engendrées par l’invasion (22 juin 1941) des armées allemandes et de leurs alliées de Finlande, Roumanie, Italie, Espagne, etc. Une URSS qui a été capable de VAINCRE ces armées! Ceci pour la SECONDE FOIS au XXème Siècle après la victoire remportée à l’issue de la guerre civile et de l’intervention étrangère de 14 (QUATORZE) pays… Blackfeet13 n’a strictement rien compris. Attristant!

  22. Désolé pour ce très long texte (à la Marcel PROUST).
    Mais je ne pouvais pas me retenir d’exposer mes idées car je suis un ouvrier du bâtiment, fils et petit-fils d’artisans (qui ont toujours travaillé seul) et ont pu nourrir leurs familles par leur travail grâce à l’existence du Capitalisme et donc d’une société libre.
    Je vous prie de vien vouloir m’excuser aussi pour toites les fautes d’orthographes, la présentation brouillonne et le reste car j’ ecris cet argumentaire à 3 H du mat.

    • Juste un point de sémantique @Blackfeet13, mais il est important. Les socialistes ne sont pas des libéraux, ce sont des LIBERTAIRES. Trump est libéral, le capitalisme est libéral. Et le libéralisme, ça consiste à laisser les vrais entrepreneurs entreprendre, sans leurs mettre des bâtons dans les roues. Ce qui est impossible pour nos dirigeants-dirigistes-libertaires, même pas en rêve !

    • Merci mr Blackfeet d’avoir ouvert les yeux des pauvres brebis égarées que nous sommes sur cette chose formidable qu’est le capitalisme et qui n’a absolument aucune responsabilité dans le désastre auquel nous assistons aujourd’hui. Nous serions donc, selon votre propre terme des «teubés» (langage racaillo-maghrébin) qui n’avons rien compris aux bienfaits de cette idéologie formidable qui est tout de même responsable de deux guerres mondiales qui ont fait des millions de morts.

      • Le capitalisme est une économie qui n’est plus centrée principalement sur l’agriculture. Ce n’est pas une idéologie (contrairement par exemple à l’ultralibéralisme).

  23. « Ce n’est pas le profit qui est honteux, c’est le déficit ! »
    Churchill.

  24. Quand donc ces produits importés repartiront-ils dans leurs pays d’origine… Voilà bien longtemps que les français en rêve.
    Le vivre ensemble sachez-le n’a jamais existé!

  25. L’islam et ses méfaits existent depuis 14 siècles.
    La grossière contre-vérité dès le titre de ce mauvais article ne pouvait qu’entraîner une défense du capitalisme comme celle, pire encore, de Blackfeet13.
    L’islam et le capitalisme – plus exactement l’économisme décomplexé de Macron et de tous les mondialistes, de droite comme « de gauche » – sont simplement deux calamités à combattre simultanément.

  26. Foutaises. Vous confondez le capital avec le casino,
    La banque et la phynance n’ont plus besoin de travailleurs, mais de consommateurs de leurs produits frelatés. La monnaie ne vaut plus rien et ceux qui la créent se paieront sur VOS actifs.
    L’appel aux migrations n’a pas d’autre but que continuer à faire tourner leur machine : même emballée, elle continue de ronfler, et si les peuples réagissent en faisant sauter le système, elles reprendront la politique guerrière qui leur a toujours réussi.

  27. Partie 1: Réponse à plusieurs commentaires d’anciens cocos (émules surement de Mélanchon et consorts ou nostalgiques de leurs jeunesse à gauche toute) concernant mes propres propos.
    Pour répondre à @Balistre, concernant le terme « teubés », je fais exprès d’employer ce terme pour choquer car bien que je sois jeune (la trentaine), j’ai toujours grandi dans le département 13 et j’ai donc tout simplement pu voir durant toutes ces années les méfaits des racailles de cités (voyez-y un clin d’oeil…

  28. Partie 2: … un clin d’oeil à la « Lapin taquin » ou autres humoristes d’ estrèmdrooooite.
    Bien que pour information, j’ ai été élevé par un père qui avait reçu un enseignement classique ( baccalauréat durand les années 50 au lycée Mignet à Aix (équivalent de Thiers à Marseille ou de Henry IV à Paris).
    Tout en étant enfant désœuvré d’ouvriers qui venait de voir s’achever la seconde guerre mondiale car né en 1939.
    Et qui ensuite du faire 2 tours en Algérie, plus 6 mois de service…

  29. Partie 3: …donc 2 ans 1/2 de service au total pour La France, quoi que l’on pense de cette guerre.
    De surcroit, du coté de ma mère, ce sont des pieds-noirs et mon grand-père maternelle etait un ancien du 1 REP qui participa à Dien bien phu (1er BEP), puis OAS.
    Donc quand vous parler de language « d’islamo-racailles » allait un peu plus loin que la porté de votre vue car j’emploi plein de techniques et d’expressions imagées (y compris celles de mes ennemis pour pénétrer les coeurs…

  30. Partie 4: … et les pensée).
    Enfin je tiens à preciser que je ne suis pas un de ces résistants de la derniere heure, je vote (contrairement à certains vu leurs discours de gauche) du bon coté depuis mes jeunesse.
    Concernant le fond à présent, la seconde guerre mondiale n’a surement pas été commise par le Capitalisme (malgré les quelques fait que vous pourriez me présenter contrairement au dizaine de faits qui prouvent qu’elle a été engendré par la folie destructrice d’un homme (Hitler)…

    • Sinon par le « Capitalisme », tout au moins par la bourgeoisie allemande. Qu’un individu puisse déclencher une guerre à lui tout seul, même aidé de quelques sbires, parait difficile à croire.

  31. Partie 5: … et de ces sbires ainsi q’une bonne partie du peuple allemand qui le porta au pouvoir en 1933 ( en sachant ou pas ce que ce fou allait commettre par la suite).
    Pour rappel, je vous conseille le très bon article de Bernard RAQUIN: Hitler était un socialiste, un homme de gauche, sur le site « puteaux-libre.over-blog.com » que je conseille pour tous ceux qui se désirerai se désintoxiquer totalement de la matrice socialo-communiste comme le ferais des gens appartenant à une secte.

    • « Hitler était un socialiste ». Le mot pris dans un sens très large. Sous le 3e Reich, le prolétariat n’était pas plus la classe dirigeante qu’ailleurs.

  32. mélanchon et la goche caviar n’ont encore pas enlevé leurs lunettes roses!

  33. Partie 6:… car oui, Hitler était bel et bien socialiste car il détestait le Capitalisme qu’il associé aux juifs (et inversement) et pour une dizaine d’autres raisons.
    Au contraire des « boys » américains qui se sont fait flingués, mitraillés, déchiquetés pour notre liberté (quoi que l’on pense des États-Unis, de leur hégémonie, de leur culture…etc) sur Omaha the bloody, Gold, Sword, Juno, Utah, Provence, sicile, bataille du pacifique, tout ça pour que vous les gauchistes vous puissiez…

    • 85% des pertes allemandes ont été sur le front de l’Est. Rien qu’à Stalingrad, les Allemands ont eu davantage de pertes que sur le front de l’Ouest à partir du Débarquement. De là à être stalinien…

    • Le même auteur qui défend la thèse de la complicité impérialiste dans la réislamisation (voir plus haut) rappelle « Pour les nazis, vaincre l’Union soviétique, c’était par conséquent anéantir le foyer de propagation du «judéo-bolchévisme». En bons ultra-réactionnaires allemands, ils développaient la logique fasciste jusqu’à ses ultimes conséquences. » http://a-contre-air-du-temps.over-blog.com/2016/06/le-22-juin-1941-les-fascistes-allemands-declenchent-l

  34. Partie 7: … puissiez vivre en liberté et non sous le joug du nazisme vert de gris ou du communisme soviétique rouge et donc pouvoir bien remplir votre frigo, votre cuve à fuel et donnez à vos enfants si vous en avez, tout ce qu’il désire (y compris peut-être certaine fois Mc Do.), une bonne éducation (si pour peu que l’on considère
    que l’on puisse encore profiter d’une bonne éducation (tiens donc encore un méfait du socialisme, peut-être argumenterai-vous en me disant que c’est là aussi

  35. Partie 8: … un problème issus du méchant Capitalisme, avec tous les prof. de gauche que nous avions et avons à l’inéducation nationale, ce serait un argument marrant !!!).
    J’en sais quelque chose car pour ma part, j’ai était un élève durant les années 80, 90 et début 2000 dans des etablissements aussi bien publics , privés, généraux ou professionnels donc j’ai dégusté concernant cette idéologie manipulatrice.
    Donc tout celà pour dire que le Capitalisme a bon dos pour ceux qui ne peuvent…

    • C’est plutôt bien vu d’ailleurs ces imbéciles de la CIA ont cru qu’il allait pouvoir instrumentaliser les talibans et Ben Laden qui n’en demandaient pas tant.
      Oh oui ils ont gêné le KGB oh oui ils ont vaincu le communisme mais en même temps ils ont ouvert une boîte de de Pandore pire encore!

    • J’en connais un ici à qui ça ne va pas faire plaisir de voir ses convictions idéologiques quelque peu secouées, n’est ce pas mr Y.E?

    • Merci, Richard, pour ce lien envoyant à un article d’une importance capitale, même si c’est bien de RÉISLAMISATION SYSTÉMATIQUEMENT ENCOURAGÉE par les puissances impérialistes et anticommunistes de l' »Occident » dont il faut parler, et non pas de « produit d’importation ».
      Cet article est notamment précieux pour son rappel des massacres gigantesques d’indonésiens, entre autres, dont on ne parle pratiquement plus jamais.

    • A l’époque l’URSS représentait le principal danger, il était donc logique de s’allier, notamment en Afghanistan, à ceux qui la combattaient. Ce qui fait aujourd’hui le danger de l’islam c’est l’immigration massive organisée par les politiciens européens, et non pas d’avoir soutenu il y a des décennies les musulmans qui s’opposaient alors à l’expansionnisme soviétique !

      • Patrick Z, vous êtes donc, par anticommunisme primaire, idéologiquement complice de la réislamisation en lieu et place de la déislamisation qui avait débutée avec toutes ses conséquences désastreuses pour des CENTAINES DE MILLIONS DE FEMMES ET D’HOMMES!!!

  36. Partie 9: … ou ne veulent ouvrir les yeux sur la réalité de notre pays et plus généralement des pays Européens qui se sont fait enfumés par le socialisme.
    Maintenant pour répondre à @Sylviedanas, non c’est vous qui faite plusieurs erreurs de sémantique:
    Premièrement, vous dites que Trump (je ne suis pas un fan inconditionnel de Trump ou des USA, quoi que certains pourrais penser) est un libéral. Faux, complétement faux car il est Capitaliste.
    Il desire remette des taxes douanières…

  37. Partie 10: … à ses frontières contrairement à tous les libéraux du monde qui essayent depuis plus de 30 ans de les abattre afin de déreguler les marchés car c’est la seule technique qu’on les libéraux (type Mitterand, Hollande, Macron) pour premièrement essayer de créer de la croissance et deuxièmement pour pouvoir enrichir leurs amis car in ne sont pas capable de créer quelque chose de leurs mains comme le ferais un artisan, Michelangelo, Tesla, votre boulanger, votre plombier et j’en passe.

  38. Paetie 11: … Noubliez pas les slogans de Trump, « America first » , « Make America great again » ainsi que le mur à la frontière.
    Donc, nous sommes bien les européens des libéraux et les américains des Capitaliste (bien que certains me rétorquerons que c’était Regan et Thatcher les créateurs du libéralisme mais ils l’ont utilisé quand il le fallait puis nous l’on refilé quand çà brulait les mains ).
    Macron est un libéral, il n’a que faire des vagues de submersion migratoire…

  39. Partie 12: …tout comme Merkel (qui se dit de droite, apparement le même genre de mentalité que notre droite bien de chez nous, bien pleutre).
    Donc ne confondez pas libéralisme et Capitalisme.
    Quant à l’argument que les socialistes sont libertaires, laissez-moi me marrer car quid de la loi « fake news », de tous les scandales étouffés du socialisme durant des décennies, des multiples tentatives de baillonement du FN et maintenant RN, j’espère que vous avez participer a l’obole pour le sauver…

  40. Partie 13: … tout comme la colonisation de l’ algérie qui bien que dû aux hordes barbaresques qui attaquait nos bateaux et nos côtes (cf. Eric Zemmour), était encouragée par les socialistes français eux-mêmes (Ferry…)au nom de la liberation intellectuelle des peuples (comme système libertaire, on fait mieux, vous en conviendrait).
    Quant aux fait que le liberalisme déregule le système économique pour permettre aux « entrepreneurs » d’entreprendre….

    • Peu avant 1914 et leur ralliement à « l’union sacrée », Guesde et Cachin préconisaient l’implantation de « colonies socialistes » au Maroc.

  41. Partie 14: … c’est de la pure com. libéral (en marche, PS, centre-droit mou) pour mieux vous enfler et vous faire croire qu’il comprennent ou s’intéresse à l’économie.
    Alors qu’il suffirait d’aider les petites professions (artisans, commercants, paysans, pêcheurs…) et les TPE, PME en les defandant contre Bruxelles, le reste du monde et non pas en dérégulant encore plus le marché ainsi qu’en reduisant leurs charges, leurs réglementations et en créant des barrières douanières…

  42. Partie 15: … comme le font les pays Capitalistes tel que la Suisse, le Japon, les États-Unis et bien d’autres encore…. FIN (Vous étes libre, c’est la récré !).

    • Je me suis farçi les 15 ! Avec indulgence… Mais la Synthèse ?
      Me lire plus haut…

  43. En effet l’islam n’a pas eu besoin de relire Sun Tzu pour se définir comme une stratégie de guerre et de conquête par force comme par ruse.

  44. Le Capitalisme est un ressort naturel de l’Homme, comme la quête des noisettes l’est pour l’écureuil… L’Homme fut (encore ?) un animal.
    Territoire, nourriture, Famille, provisions… On n’en sort pas !
    L’Egalitarisme communiste, voire religieux (l’Autre !), sont contre nature.
    Capitalisme occidental ? Richesse contre Travail, Invention et progrès !
    Capitalisme muzz ? Pétrole sous les pieds, envie des Autres sans rien faire.

    • Avec l’évolution des techniques, l’économie a cessé d’être centrée principalement sur l’agriculture. D’où le capitalisme.

    • Richesse contre travail, invention et progrès?

      Non, plutôt extrême richesse pour une minorité d’actionnaires oisifs paresseux et bons à rien contre travail, créativité et sueur d’une majorité d’ouvriers, employés, ingénieurs quand ils ne sont pas victimes du chômage voulu par ces mêmes riches paresseux pour les mettre en concurrence, faire baisser les salaires, casser le code du travail et faire encore plus de profits, et je ne parle même pas de la spéculation et de la finance.

    • Devise des cocos  » A bas le capitalisme ! » mais » a moi le pognon ! »

  45. C’est là qu’on voit l’intérêt d’aller caser du migrant chez les riches, ils ont le pouvoir ( tous, l’économique, le politique et le médiatique ) , manipulent les électeurs et font la pluie et … la grêle et la neige dans nos vies, il faut leur faire voir du pays, le nôtre dans sa projection futuriste, qu’ils commencent à avoir la trouille, ils ne pourront pas tous partir assez loin pour échapper au désastre et il leur faudra de toute façon y perdre des plumes.

Les commentaires sont fermés.