L’islam, question centrale pour le futur de la France… (1re partie)

Publié le 19 février 2015 - par - 862 vues
Traduire la page en :

Nombre-de-mosquees-en-France-par-departement-1985-2006“Le Figaro” du 14 février dernier présentait, en première page, le titre suivant: “La question de l’islam au coeur de la vie politique française”…

Sans blague : les journaleux viennent-ils de découvrir l’eau tiède?

Mais qu’ils lisent donc “Riposte Laïque”, ils seront informés du réel, ça les changera des carpettes ignares de l’AFP…

Ben oui, ça fait 8 ans que nous le disons: l’islam est un danger pour notre peuple, notre pays, notre identité, notre avenir…Et cette question est centrale parce qu’elle touche à de multiples situations qu’il faudra traiter sans en omettre aucune, et en même temps .

Nul ne pourra participer au combat politique des  élections à venir sans aborder cette question de la présence de l’islam en France, sans donner de diagnostic précis sur la situation que cela crée et les dangers apportés par cette expansion, sans expliciter les causes de cette intrusion non historique et “non indigène”, sans développer les mesures à prendre pour s’en prémunir, sans lutter contre son enracinement, sans proposer d’encadrer les populations qui s’en réclament, sans contraindre les tenants de cette idéologie  à s’assimiler à l’espace historique, social, sociétal, démocratique et laïque qui fonde la France ou à disparaître de notre horizon…

Car l’arrivée de l’islam s’inscrit, d’abord, dans les flux migratoires intempestifs, inutiles et coûteux imposés à notre pays par la maffia politicienne UMPS qui gouverne  par alternance calculée depuis 40 ans… soumise en cela aux directives pressantes des patronat français et européen avides de main d’oeuvre malléable et peu onéreuse, et contre l’avis du Peuple de France qui  rejette à 80% cette politique migratoire ! (1)

Son implantation apporte la création d’un communautarisme religieux contraire au principe de laïcité qui correspond au souhait profond de notre Peuple qui le plébiscite à 82% (1) , communautarisme d’autant plus nocif qu’il concrétise, ici, sur notre sol, l’oumma, la grande famille musulmane par delà les nations et les peuples, qui détruit les autres quand ils ne s’inscrivent pas en elle ou quand ils ne s’y soumettent pas.

Son développement se fait à partir d’une complicité active de la classe politicienne au pouvoir depuis 40 ans, pour laquelle cette religion va constituer le fer de lance de sa volonté de faire disparaître notre Peuple et son identité, fidèle en cela aux principes idéologiques de la Mondialisation et politiques de la construction européenne.

En fait, et c’est le premier volet “à traiter”, l’islam n’est pas une religion au sens que nous donnons, aujourd’hui à ce terme ( qui sépare le sacré du profane). C’est un projet politico-religieux global qui veut, à la fois, diriger l’individu (corps, âme et comportements inclus) et le corps social dans son ensemble pour lequel il a élaboré une loi intangible et autoritaire: la charia…la parole “divinisée”, figée, inamendable du pseudo prophète qui a passé 22 ans à écouter son “dieu” par son archange interposé répondant à tout, à tous, à toutes les situations, à tous les besoins, à tous les aspects de la vie…sans jamais se tromper ou se mettre en doute. A ce niveau d’ineptie, il n’y a rien à discuter car, comme l’écrivait Voltaire dans son “Dictionnaire Philosophique” : ” que répondre à un homme qui vous dit qu’il aime mieux obéir à Dieu qu’aux hommes et qui, en conséquence, est sûr de mériter le ciel en vous égorgeant?”

On pourrait ergoter sur les différentes sourates du pseudo livre sacré (écrit au moins deux siècles après la mort du pseudo prophète)  ou sur les 100 000 hadiths rapportés par les compagnons du pseudo prophète, dont l’historicité n’est pas celle que raconte la légende islamique, et qui prétendent  commenter son discours et régler la vie du croyant musulman : ces textes sont autant de filiales “d’auberges espagnoles” où chacun vient puiser ce qu’il a envie de trouver…et les conseils en destruction des autres et justification de la violence contre eux y sont légion!

Aussi est-il est plus juste, pour savoir ce qu’est réellement l’islam, de s’intéresser aux faits historiques vérifiés et incontestables qui, seuls, permettent d’éclairer la lanterne de chacun en montrant comment cette pseudo religion a “fonctionné” tout au long des siècles et “fonctionne” aujourd’hui…

L’islam se construit à partir d’actes de guerre, de conquête, de soumission, de violence perpétrés par le créateur  de la secte lui même…et s’est imposé par la force partout où il s’inscrit. A la mort du fondateur, c’est  la séparation, la rupture entre sectes qui n’auront de cesse de s’entretuer.. .jusqu’à aujourd’hui encore, car c’est à ce moment que naît le schisme sunnisme-chiisme (sans parler des séparations intervenant ensuite au sein même de ces deux parties antagonistes et conduisant à d’incessantes et toujours actives guerres internes!).

Mais ce qui va être commun à l’expansion musulmane à partir du 7ème siècle, c’est que, vers l’ouest de l’Arabie comme vers l’est, elle va se faire dans le sang, la destruction, la soumission des peuples et pays conquis au fur et à mesure des siècles …toujours dans le but de dominer, d’écraser, d’imposer un califat autoritaire et esclavagiste.

C’est ainsi qu’il faut comprendre l’effet positif de la bataille de Poitiers en 732 qui va laisser notre civilisation en dehors de l’horreur islamique (avant qu’elle ne soit définitivement chassée d’Espagne en 1492 ) mais ce sont surtout les échecs des Ottomans musulmans devant Vienne en 1529 et, sur mer, lors de la bataille de Lépante  le 7/10/1571  (même si Charles IX n’y a pas fait participer la flotte de la France….) qui vont sauver l’Europe et laisser se développer la Renaissance d’où sortira notre “civilisation”.

Et, au delà de cette histoire qui montre que l’islam ne connaît que la” foi du cimeterre”, il convient d’observer qu’aujourd’hui  les pays où l’islam est dominant sont ceux qui  imposent  la charia (loi  demandée dès 1996 par les 22 pays de la Ligue Arabe) et qui présentent le déficit le plus imposant de la démocratie, de la liberté des individus et de l’égalité hommes/ femmes :  parmi les 57 pays reconnus appartenant à l’Organisation de la Coopération Islamique, quelqu’un peut -il en présenter un où s’exprime la loi démocratiquement élaborée, où les individus ont la liberté de conscience, où l’homme et la femme sont à égalité de droits et de devoirs, où la loi religieuse  n’est pas dominante?

Poser cette question, c’est y répondre…et y répondre c’est bien montrer que l’islam est incompatible avec la République laïque et démocratique qui est la nôtre.

Le combat contre l’islam en France est bien un combat politique – en plus d’être un combat idéologique- et, comme tel, il suppose une renversement de la majorité actuelle qui, par ses comportements, ses discours, ses actes, ses textes, fait le lit d’un projet politico-religieux dont le but est de détruire l’espace où il vient de s’établir, cette destruction passant aussi bien par les petits pas des accommodements qui lui sont consentis, que par la soumission électoraliste des dominants de la politique et de la bien pensance, et par les kalachnikovs des plus rigoureux  pour qui ‘”le djihad de l’épée” est une seconde nature et qui naissent du terreau islamique (2).

Il faut bien constater que les tenants de l’UMP comme ceux du “Centre” sont à l’identique sur ce point (comme sur presque tous les autres…)!

Il reste que, en France, aujourd’hui, il y a 6 à 7 millions de  français musulmans dont il faudra régler la situation quand le renversement politique primordial aura été effectué. Et il n’est pas inintéressant de noter que, pour 60% d’entre eux, la charia doit s’appliquer à la place des lois républicaines, que pour 2/3 (en moyenne) des musulmans d’Europe, le livre sacré doit s’imposer dans sa littéralité, et les démocraties doivent se soumettre à la loi islamique (3).

On ne s’étonnera donc pas que 75% des Français aient une opinion négative de l’islam! (1)

Quelles solutions donc?  (ce sera l’objet de la deuxième partie)

Robert Albarèdes

1 –http://www.csa.eu/multimedia/data/etudes/etudes/atelier-csa-2014.pdf

2 –https://ripostelaique.com/la-bete-immonde-de-lislamisme-est-enfantee-par-le-ventre-fecond-de-lislam/

3- https://ripostelaique.com/exclusif-en-1996-tous-les-pays-arabes-ont-ratifie-la-charia

3- https://ripostelaique.com/exclusif-en-1996-tous-les-pays-arabes-ont-ratifie-la-charia/

Print Friendly, PDF & Email

Riposte Laïque vous offre la possibilité de réagir à ses articles sur une période de 7 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires injurieux ou diffamants envers les auteurs d'articles ou les autres commentateurs.
  • La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de langage ordurier ou scatologique, y compris dans les pseudos
  • Pas de commentaires en majuscules uniquement.
  • Il est rappelé que le contenu d'un commentaire peut engager la responsabilité civile ou pénale de son auteur

Les commentaires sont fermés.

Lire Aussi