L’Islam, religion Golem

Publié le 29 août 2020 - par - 84 commentaires - 1 818 vues

L’islam est une religion golem, c’est-à-dire une création talmudique. Mahomet reprend des thèmes du christianisme, mais n’en respecte pas l’orthodoxie. Il nie le péché originel et la Trinité. Il nie que Jésus soit le Fils de Dieu. Pour lui, Jésus n’est pas de nature divine. En fait, le Coran est plus proche du paganisme que de la Bible. Dans les premières révélations, Mahomet prêche au nom d’un seigneur qui a créé l’homme à partir « d’un caillot de sang ». C’est une référence au sang des traditions antiques.

Ce symbole archaïque traversera le temps pour devenir la « rose » symbolique des poètes et des Rose-Croix. Mahomet décrit aussi un incendie cosmique dans son apocalyptique, ou présente Allah comme garant de la fertilité. Ce sont des emprunts au paganisme cosmique. Ainsi, l’islam marque une régression religieuse vers les cultes primitifs. L’islam est une religion primitive de nature cosmique.

Le Coran est révélé à Mahomet dans des transes. Ces phénomènes physiques accompagnent le passage à travers les sphères, l’approche du feu ou du ciel, l’extase de ceux qui visitent les mondes dans les religions cosmiques. Les transes extatiques sont typiques du chamanisme, la forme la plus archaïque de « l’illumination ». Ces transes représentent un retour au culte du Cosmos qui était lié aux mystères telluriques de l’Antiquité. Mahomet semble connaître une initiation chamanique ou orphique, la descente au centre de la terre. Cette religion archaïque lui est parvenue par les sectes gnostiques qui parcourent l’Orient sous la protection des talmudistes.

Mahomet a fréquenté les juifs de Médine, puis les initiés aux religions cosmiques. C’est une allusion à la perfection des initiations. Toute initiation vise à la perfection. Il y a une route du Talmud au Coran. Le Coran reprend la métaphysique moniste du Talmud, métaphysique transmise aux Arabes par les hérétiques gnostiques. Et les juifs de Médine préparent « l’âme arabe au judaïsme du Coran ». Pour le père Gabriel Théry, (1891-1959), l’islam serait « une entreprise juive ». Mahomet aurait reçu ses enseignements d’un rabbin, aurait été converti au judaïsme. La création de l’islam aurait été destinée à lutter contre le christianisme. Mahomet a pris connaissance du Livre à travers le prisme du Talmud. L’islam est donc une religion golem, une création talmudique qui a l’apparence biblique, mais n’est pas biblique. L’islam est inspiré par un ésotérisme juif qui a régressé à la métaphysique moniste. L’islam n’hérite pas du judaïsme exotérique, mais du judaïsme ésotérique, qui a perdu l’intelligence de la Bible.

La procession des créatures, le Dieu tout-puissant qui régit totalement l’Univers, ne sont pas bibliques, mais talmudiques. L’islam, religion orientale et primitive, apparaît dès l’origine comme une aubaine aux talmudistes, un formidable moyen pour faire la guerre à l’Occident chrétien. L’ésotérisme islamique est une forme d’illuminisme, donc anti-chrétien. Peu après la mort de Mahomet, l’islam se divise entre les sunnites et les chiites. Le sunnisme se caractérise par « l’interprétation littéraliste du Coran et de la tradition et par le rôle capital de la loi », selon Mircea Eliade, historien des religions, (1907-1986). La loi est la charia, la loi divine, connue de tous, musulmans ou non. Les historiens des religions qualifient le sunnisme de religion « positive » ou « Tanzil ». Le caractère intolérant de la charia, l’appel au meurtre et à la guerre, qui caractérisent le Coran, font que l’islam ne peut s’intégrer dans une Europe laïcisée.

Mais il y a pire que le Coran, il y a le non-écrit de l’islam, l’ésotérisme islamique, le chiisme. Le Coran ne dit pas toute la vérité de l’islam aux fidèles sunnites. En plus du Coran, Allah aurait confié à Mahomet « certaine science ésotérique que Mahomet ne doit pas communiquer aux fidèles », dit Mircea Eliade. La doctrine secrète qui dit la vérité du Coran est appelée « Tawil ». La vérité est contenue dans le terme « Tawil » qui signifie « retour à l’origine », retour inconnu des fidèles, réservé aux initiés de l’islam, les imams chiites qui accèdent à la compréhension intérieure de la loi. La vérité du Coran est dans le chiisme. Le chiisme est l’ésotérisme du Coran, la doctrine supérieure et secrète que les fidèles ne doivent pas connaître. Le chiisme est considéré comme la gnose de l’islam, la connaissance réservée à des initiés.

Dans l’ésotérisme islamique, deux voies s’ouvrent aux imams, une voie du cœur, le soufisme, et une voie de la « raison », l’ismaélisme, le mot « raison » étant entre guillemets. L’ésotérisme islamique est une régression vers une gnose que la Renaissance transmettra aux francs-maçons modernes. On comprend mieux pourquoi Mélanchon déplore la victoire de Charles Martel à Poitiers en 732. On comprend mieux pourquoi la gauche soutient aussi frénétiquement l’islam.

L’islam, arme de guerre contre le christianisme, favorisera le retour à une religion cosmique. La philosophie moderne imposée par les loges puise son erreur métaphysique dans l’islam chiite. Les soufis sont considérés comme les « mystiques » de l’islam. Mais un soufi est initié de la voie du cœur de la gnose islamique, et non un mystique au sens chrétien. L’islam retourne au monisme de l’Être, et on ne peut pas contempler un dieu, ni s’unir à un dieu qui n’existe pas en tant qu’Être. Les soufis sont monistes, donc ils ne peuvent pas faire l’expérience personnelle de Dieu. Ils ne sont pas mystiques, ils sont anti-rationalistes. Dans le monisme, l’être humain est une individuation du Tout. Par suite, les soufis ne s’unissent pas à Dieu, mais à Allah, qui n’est pas le Dieu de la Bible, mais un dieu au sens de l’Un : l’Être de dieu et l’Être de l’Univers sont confondus. Les soufis sont des initiés hétérodoxes, des « illuminés ». Le soufisme est une résurgence de la gnose néo-platonicienne.

L’ismaélisme, d’abord le parti de l’imam Ismaël, quatrième calife (656-661), est l’autre voie du chiisme, l’extrémisme du chiisme, un extrémisme religieux et politique. Ismaël est le fondateur du nationalisme arabe, au nom duquel les Arabes vont faire exploser l’Empire chrétien d’Orient. Le nationalisme arabe est raciste, comme le nationalisme juif, mais on ne le dit pas. Les antiracistes préfèrent s’acharner sur le nationalisme civique qui n’est pas raciste. Ismaël justifie la violence de son action politique, et la supériorité du nationalisme arabe. Ismaël se prétend la réincarnation du fils bâtard d’Abraham, en tête de la généalogie de Mahomet. Or, une réincarnation, une métempsycose, est incompatible avec la Bible. La métempsycose est une croyance archaïque.

Dans la Bible, l’incarnation est unique, et le temps est linéaire, avec un commencement et une fin. La métempsycose s’insère dans un temps cyclique, un temps qui revient sur lui-même. La conception cyclique du temps est propre au monisme et à la gnose, le chiisme ismaélien revient à la croyance au temps cyclique, c’est logique. Alors, l’ismaélisme usurpe la descendance abrahamique, la référence à la Bible, et aussi la rationalisation de la Bible. L’ismaélisme est considéré comme la voie de la raison de la gnose islamique. La plupart des philosophes musulmans viennent de l’ismaélisme. En fait, les philosophes ismaéliens sont initiés à la gnose islamique, et ont des croyances fort peu rationnelles, des croyances issues de la philosophie magico-rationnelle du gnosticisme. Selon eux, une « raison universelle » se serait incarnée en sept prophètes à partir du premier imam, le fils d’Abraham, Ismaël, patriarche biblique. Le fondateur de l’ismaélisme serait la réincarnation d’Ismaël. Mahomet serait le septième prophète. Avec l’ismaélisme, l’Islam fait revivre la pensée magico-rationnelle du gnosticisme. Le gnosticisme était responsable des persécutions des premiers siècles. L’ismaélisme reprend la gnose judéoégyptienne, et perpétue l’ésotérisme au nom duquel les premiers chrétiens ont été massacrés. La guerre des initiés contre le christianisme passe par le crime, et aussi par la philosophie.

La voie de la « raison » de l’islam annonce l’imposture rationaliste moderne. La voie de la « raison » de l’ésotérisme islamiste ouvre la voie « rationaliste » de la philosophie moderne, et la philosophie moderne devient celle des loges maçonniques. L’ismaélisme est la principale source de la régression mentale que représente la philosophie moderne imposée par les loges. Les initiés modernes doivent leur métaphysique à l’islam, ils héritent de la gnose par l’islam. Ils ne sont pas rationnels, mais « rationalistes », c’est-à-dire des imposteurs de la Raison. Ils combattent la Raison occidentale, la “voie de la Raison” de la tradition chrétienne, la seule fidèle à la Révélation, la seule dualiste, la seule rationnelle. Il y a filiation entre la gnose de la voie de la raison chiite et la gnose naturaliste des francs-maçons modernes. Il y a un lien entre la violence et le « rationalisme » des sociétés secrètes d’hier et d’aujourd’hui. Le christianisme de la tradition est en voie d’éradication au nom de la gnose.

L’hermétisme, le chiisme, et la franc-maçonnerie font cause commune pour détruire le christianisme. Les ismaéliens, ou croyants en l’imam caché, sont anti-chrétiens parce que leurs croyances sont celles des sectes gnostiques. Les francs-maçons modernes sont anti-chrétiens parce que l’islam leur transmet les traditions anti-chrétiennes du gnosticisme. Il y a un rapprochement entre les initiations hermétique, chiite, et maçonnique: les initiés prétendent devenir « l’homme parfait », un homme divin et détenteur du rationnel. Au septième degré, appelé « Rose-Croix », le Grand Initié réintègre l’état primordial, l’état d’Adam avant la chute. Il retourne à l’origine, comme « Tawil ». Le chiisme reprend « l’illumination » du néo-platonisme, et réactualise la métempsycose et des théories cosmologiques et anthropologiques, hérétiques pour un chrétien.

La Secte moderne qui soutient l’immigration islamique en Europe, a la même vision. D’où les relations entre le chiisme et la franc-Maçonnerie. La Franc-Maçonnerie combat le catholicisme à mort, et promeut et conforte l’Islam. Dès le XIXè siècle, les loges ont initié des musulmans, par exemple Ahmed Boumendjel, membre du FLN, (1908-1982), Harlem Désir, gauchiste de SOS Racisme, né en 1959. Les frères francs-maçons musulmans ont lutté contre la nation française, pour détruire sa puissance coloniale, avant de la miner de l’intérieur par l’immigration. Depuis la guerre d’Algérie, de nombreux francs-maçons, la plupart socialistes, se sont convertis à l’islam.

Le socialisme est au politique ce que l’islam est au religieux, des instruments pour achever de faire table rase de l’Occident chrétien. Les Francs-Maçons approuvent les crimes de l’islam pour une raison qui tient à l’ésotérisme moniste. La violence islamique et maçonnique vient de la
métaphysique moniste: l’être Créateur, Dieu, et l’Être créé, l’Univers ne font qu’Un. Dans l’histoire politique, l’islam est un instrument de l’Orient hétérodoxe, gnostique et talmudique, contre l’Occident chrétien. L’ésotérisme islamiste se concilie avec l’ésotérisme juif, parce que les deux sont monistes. Il y a filiation de l’un à l’autre, et de même avec l’ésotérisme maçonnique. D’où l’entente judéo-musulmane contre le christianisme, et contre la civilisation occidentale. Dans l’actuelle guerre des gnoses, nous pouvons parler de conquête judéo-islamique. Mais le Golem se retourne toujours contre son créateur. L’islam peut se retourner contre le judaïsme. D’où les craintes des juifs face à un islam conquérant et victorieux.

L’islam, création talmudique, création des juifs ésotériques, est aujourd’hui propulsé par les banquiers et financiers internationaux, par les gauchistes cosmopolites, tous mondialistes, pour éradiquer le christianisme, dernier obstacle à leur hégémonie, et pour détruire la civilisation occidentale. N’y a-t-il pas contradiction entre le discours de monsieur Bernard Atlan et la réalité ? Article intitulé “Pourquoi la candidature du général Martinez me remplit d’espoir”. Lequel général Martinez n’a absolument rien à voir dans cette approche. Messieurs Éric Zemmour et Alexandre del Valle ne parlent pas de cet aspect de l’islam. Pourquoi ?

Jean Saunier

Print Friendly, PDF & Email
Notifiez de
Jean Saunier

Oui, Monsieur Bero, j’ai fait une erreur par inadvertance, “Ismael, quatrième calife”.
J’assume cette erreur, comme j’assume ce que j’écris, et je n’insulte pas les personnes.

Lisepat

Un article très intéressant.Les absences d’arguments de certains les poussent aux invectives habituelles Que dites – vous des déclarations de RAV TOUITOU : l’islam est le balai d’ Israël pour exterminer les chrétiens en Europe C’ est du délire de fondamentalistes chrétiens ?? Faites vos recherches Mrs Sebag ,Berlo etc ….
1400 dégradations d’églises impunies en 2018-2019 ,dans le silence total des médias .
CELA EST DU DÉLIRE DE FONDAMENTALISTES CHRÉTIENS ?????
Et la haine des crêches ?
Lire et écouter, Alain Pascal,Shlomo Sand historien israélien,Jacob Cohen etc.
Faites vos recherches et restez humbles dans vos réflexions.

Eva

Je ne suis pas sûre que l’islam soit une religion talmudique.
Il y a certes des similitudes entre l’islam et le judaïsme, comme certains interdits alimentaires, l’abattage rituel, ou bien la circoncision.
Mais je crois que la notion de Golem est autrement plus ancienne que l’islam, car bien avant l’avènement de l’islam, des juifs ont utilisé d’autres religions pour éliminer des chrétiens.
Les Romains ont été mis à contribution par des juifs pour supplicier les chrétiens pendant les 3 premiers siècles après Jésus-Christ, mais cela s’est arrêté quand le pouvoir romain s’est converti au christianisme.
Ensuite, en 614, les juifs de Jérusalem s’allièrent avec les juifs de Perse, qui mirent à sac Jérusalem, brûlant ses églises et détruisant le tombeau du Christ (A SUIVRE)

Eva

(SUITE)
avec l’aide de l’armée persane, qui était alors zoroastrienne.
Ensuite, lors de l’invasion arabo-musulmane du Proche-Orient, les juifs aidèrent les musulmans dans leur conquête de Jérusalem.
Ensuite, des juifs d’Espagne s’allièrent à l’envahisseur musulman berbère pour détruire le royaume Wisigoth.
Bref, le Golem peut être n’importe quel ennemi des chrétiens, avec lequel des juifs peuvent s’allier pour vaincre ces chrétiens.
Aujourd’hui, le Golem de la caste juive médiatisée est l’immigration incontrôlée afro-musulmane.
Les attaques commises par des musulmans contre des juifs en Europe prouvent que le Golem peut parfois se retourner contre son maître.
Il semble que les juifs nantis ne se soucient pas des juifs qui habitent Sarcelles, et qui sont exposés au Golem muzz.

Bp50

Bravo. Remarquable analyse. Il est dommage que ceux qui n étudient pas les textes vous insultent en conséquence de leur incapacité mais Jésus a été insulté aussi par la caste de ceux qui croyaient savoir et ils l on même assassiné .

Raslebol

Belle démonstration, mais un peu trop compliquée pour le profane. En effet, il faudra attendre trop longtemps, – et nous sommes dans l’urgence- pour que ces arguments pénètrent les esprits pour espérer des réactions allant dans le sens d’une résistance organique. Votre texte démontre sans contexte votre érudition, même si vous vous prenez les pieds dans le tapis en parlant de la Gnose et du gnosticisme. Il existe bien une Gnose chrétienne qui, si elle avait été introduite dans les enseignements de l’Eglise à petites doses, se serait traduite par des églises toujours pleines de fidèles. Nous en sommes venus à rejeter la trop grande complexité des sources qui rebute l’homme de la rue. Pourquoi donc ne pas revenir, tout simplement, au sens de l’honneur qui témoigne la présence de l’Esprit ?

poiropardix

Chapeau mais trop calé pour moi et là à froid je comprends dés les premières lignes que mahomet avait lui aussi fumé la moquette ou des poils de chameau voire les deux
Je vais reprendre tout ceci calmement en grignotant un petit Jésus pur porc.Merci Jean Saunier d’essayer de me faire attraper une méningite.

F. FERRANTE

Malgré toute ma bonne volonté et mon acquis biblique (j’ai étudié la Bible avec les Témoins de Jéhovah plusieurs heures par semaine pendant des années), je n’ai absolument rien compris à votre article.
Quand je croyais tenir un fil de pensée, aussitôt vous trouviez un complément d’indication qui me le faisait lâcher.
Peut-être que vous pourriez scinder cet article en 3 ou 4 articles disséquant davantage les périodes d’évolution…??
Sinon, c’est pas grave : “l’Islam nous pourrit la vie en Occident et fout le binz partout où il passe…”, savoir cela me suffira.
Merci encore pour votre effort.

Raslebol

Cela s’explique : les Témoins de Jéovah ne sont pas une vraie référence biblique.

Evelyne

Je connais un peu la gnose cosmique et la Franc maçonnerie.
Je suis infiniment d’accord avec Jean Saunier sur ces horribles idées de “destruction positive” mais réellement Jean, le judaïsme n’en fait pas partie en tant que tel. Certains individus d’origine juive en font partie. Le coeur du judaïsme est ailleurs: dans la célébration Et la protection de la vie par tous les moyens possibles. Rationel et rationalistes!!! J’aime votre développement. Brillant. Merci.
Rappelez-vous s’il vous plait que le coeur du judaïsme est dans la protection et la sanctification de la vie humaine. Le judaïsme est définitivement, à mon humble avis le père, la mère et la fiancée du Dieu que nous implorons.
Le père, la mère, la fiancée de tous les concepts qui honorent et sanctifient la vie des êtr

NOTRE-PERE

Evelyne.,,
Vous vous moquez ? Quoi qu’on en pense, le judaïsme est avant tout une religion tribale donc exclusive ! Idem pour l’hindouisme…

Eva

Evelyne: la protection de la vie des JUIFS par tous moyens, en effet.
Mais pas celle des non-juifs. Soyons précis
De même, la sanctification de la vie humaine des JUIFS, et pas des non-juifs.
Le judaïsme est le père du christianisme, mais après une solide réforme exigée par Jésus. Réforme si peu appréciée du haut clergé juif de l’époque qu’elle lui coûta la vie.
Jésus, en tant que Fils de Dieu, n’était nullement obligé de se faire baptiser. Il l’a néanmoins fait, pour marquer une rupture nette et définitive avec le judaïsme, qui autorise des crimes que le christianisme interdit
Exemple: l’apostasie, ou bien l’adultère, qui sont punis de mort dans le judaïsme. Ces sanctions ne sont plus pratiquées aujourd’hui par les juifs, mais elles n’ont jamais fait l’objet d’une réforme du judaïsme

Emile

Très bon exposé sur les origines de l’islam et ses liens avec le judaïsme.La thèse du Père Marie-Edouard Gallez explique bien les origines de l’islam et ses liens avec le talmud.Ce que j’apprécie dans cet exposé, c’est la mise en évidence de la nécessité de la disparition du christianisme pour refaire naître la civilisation du Veau d’Or, comme dans l’ancien testament ! malheureusement très peu d’intellectuels soit disant patriotes, ont conscience de cela.; même l’église catholique d’aujourd’hui semble l’ignorer, !!! peut-être est -ce volontaire , vu que l’église est infiltrée par la FM

Prouvencau

Parfait.

Lisepat

Entièrement d’ accord avec votre commentaire.Oui l’église est infiltrée par la FM pour la détruire de l’intérieur surtout depuis Vatican ll .
Seul Le catholicisme est contre l’USURE , c’est une pierre d’achoppement.

Maximus

Merci Monsieur Saunier pour cette tribune très intéressante, ce qui prouve une foi de plus la volonté destructrice de ces loges maconique .

Jean Saunier

“Quatrième calife du nom d’Ismaël”. Où avez-vous vu que j’aie écrit cela, Monsieur Bero? Les quatre premiers califes s’appellent, dans l’ordre: Abou-Bakr, (632-634), Omar,(634-644), Othman, (644-656, puis Ali, (656-661). Ismaël est un imam qui a des visées politiques, dont le parti s’appelle l’ismaélisme. L’ismaélisme est l’extrémisme chiite, un extrémisme religieux et politique. Bouillie intellectuelle, galimatias, arguments sans fondements. Connaissez-vous la définition de ces mots? Savez-vous ce qu’est une argumentation? Avez-vous conscience d’un texte construit? Comprenez- vous ce que vous lisez?

Bero

“L’ismaélisme, d’abord le parti de l’imam Ismaël, quatrième calife (656-661), est l’autre voie du chiisme, l’extrémisme du chiisme, un extrémisme religieux et politique. Ismaël est le fondateur du nationalisme arabe, au nom duquel les Arabes vont faire exploser l’Empire chrétien d’Orient.” Vous n’assumez même pas vos âneries, à partir de là, plus de discussions possibles…
Par ailleurs, le nationalisme arabe naît à la fin du XIXème siècle. Nombre de ses partisans étaient des arabes chrétiens cherchant dans ce mouvement laïc à mettre fin à la séparation dhimmis/musulmans et à édifier des états modernes séculiers. Ils se sont plantés, et voilà le résultat.

Bero

“L’ismaélisme, d’abord le parti de l’imam Ismaël, quatrième calife (656-661), est l’autre voie du chiisme, l’extrémisme du chiisme, un extrémisme religieux et politique. Ismaël est le fondateur du nationalisme arabe, au nom duquel les Arabes vont faire exploser l’Empire chrétien d’Orient.” Vous n’assumez même pas vos âneries, à partir de là, aucune discussion possible.
Par ailleurs, le nationalisme arabe naît à la fin du XIXème siècle, et nombre de chrétiens arabe y adhérèrent. Ils voyaient dans ce mouvement laïc le moyen de sortir de la dhimmitude et de bâtir un état moderne et séculier dont ils seraient enfin des citoyens à part entière. Ce mouvement a échoué, par son obsession du sionisme notamment.
Aussi, vous vous réclamez d’une démarche historienne, sans jamais apporter de sources…

Khamsa

Vous allez bien dans votre tête ? C’est quoi cet empilement de pseudo vérités contradictoires de contes à dormir debout ? Vous êtes aussi camé que Momo le pédophile assassin en son temps. Faites-vous soigner.

Bero

Merci Khamsa, je commençais à me sentir un peu seul là… Triste de constater que certains troquent l’établissemenr méthodique de la réalité historique pour des récits délirants caressant leurs psychoses racialistes dans le sens du poil ou du poële…

Eva

Le judaïsme n’est pas une race, ami.

L'Imprécateur

Je n’ai jamais lu un tel délire.

Paskal

La metempsychose incompatible avec la Bible ? Il y a quelques années, en Israël, des rabbins extrémistes ont voulu tuer un chien croyant que c’était la réincarnation d’un juif laïc.

Bero

Une belle bouillie intellectuelle, sans queue ni tête, à base d’arguments sans sans fondements. Ce délire me rappelle certaines “conversations” avec des collègues nés musulmans cherchant à étayer leur religion par des vidéos youtube censées faire autorité, puisqu’elles sont sur Youtube.
Galimatias truffé de non sens historiques, puisqu’il n’y a jamais eu de quatrième calife du nom d’Ismaël ( il s’appelait Ali). De plus, le Talmud est un ensemble de commentaires rabbiniques de la Torah, selon un processus contradictoire, où les rabbins s’affrontent souvent et dont tout lecteur est censé faire marcher sa cervelle pour pouvoir donner du sens à la loi de Moïse.
Bref, cette coulée répond largement à la définition de l’enfermement psychotique.
Le titre de l’article est largement galvaudé.

Bero

Une analyse historienne de l’Islam aurait commencé par dire qu’il n’y a aucune preuve de l’existence de Mahomet. La première mention qui en est faite, sur des pièces de monnaie, apparaît un siècle après la date prétendue de sa mort. Il est donc fort probable qu’il soit un personnage mythique, comme nombre de héros fondateurs de l’Antiquité.
On peut expliquer la conquête arabe du VIIème siècle par de strictes raisons militaires et migratoires: les cavaliers arabes étaient utilisés par les empires perses et byzantins en déclin dans les guerres qu’ils se menaient depuis des décennies. Ils finirent par atteindre des positions hégémoniques au seins des dispositifs militaires respectifs, et furent en mesure d’établir leur propre état.

Jean Saunier

Kabbale, en hébreu, veut dire tradition, ou transmission. C’est la tradition orale juive. En tant que telle, elle est pré chrétienne. En tant que mouvement historique, elle est datée du XIIè Siècle. La Kabbale est une compromission de l’ésotérisme juif avec l’ésotérisme égyptien, donc avec les cultes cosmiques. Notamment une valorisation de l’Homme et de la Nature contre Dieu, ce qui annonce l’Humanisme et le Naturalisme modernes. Cette compromission remonte à l’exil à Babylone. On la retrouve dans le Talmud et dans la gnose. Il y deux judaïsmes, le judaïsme exotérique , religion de la première Alliance, et le judaïsme ésotérique. Sur le plan ésotérique, le judaïsme est une théosophie, et une numérologie, ou ésotérisme du Chiffre. Merci à Eva pour ses réponses.

Eva

Certains rabbins parlent de l’islam comme du Golem qui va permettre de vaincre le christianisme en Europe. Mais dès qu’une de ces vidéos est postée sur Riposte Laïque, elle est aussitôt retirée par la rédaction.

Khamsa

Eva Braun vous avez dû être victime du syndrome du bébé secoué dans votre petite enfance. Le Golem n’a rien à voir avec l’islam et vos radotages pseudo rabbiniques sont de pures inventions sorties de cerveaux malades.

Eva

Mouloud Brun, vous êtes toujours désespéré par votre absence chronique d’arguments ?

Eva

“Le caractère intolérant de la charia…fait que l’islam ne peut s’intégrer dans une Europe laïcisée.”

Je trouve que l’Europe laïciste (et non seulement laïcisée) empêche l’islam de s’y intégrer, mais ne l’empêche pas d’envahir l’Europe et de la soumettre à l’islam.
L’Europe chrétienne, en revanche, a toujours résisté à l’islam avec succès.
L’islam n’a jamais été vaincu par la laïcité, il a toujours été vaincu par le christianisme.
Ce sont des combattants chrétiens qui ont pu vaincre l’islam sous les remparts de Vienne à deux reprises, lors de la Reconquista espagnole, à Poitiers, à Lépante…
L’islam ne reculera pas devant la laïcité, car l’islam voit la laïcité comme un vide religieux qui ne demande qu’à être comblé. Par l’islam, bien entendu.

Suricate

Ce que vous dîtes, Eva, est tout à fait vrai. Et il en est de même aujourd’hui. Seuls les catholiques peuvent vaincre ce cheval vert qu’est l’islam (dont parle l’apocalypse de Saint jean), mais ce ne sera qu’après l’écrasement de notre si beau pays, car il est allé trop loin dans le fin fond des abysses.

Eva

Gardons espoir, Suricate, et souvenons-nous de toutes les occurrences à l’occasion desquelles les ancêtres des Français ont cru la France perdue, mais sans déposer les armes pour autant.
Même s’il est tard, nous gagnons à nous battre, car si nous triomphons, nous aurons sauvé la France.
Et si nous perdons, nous serons morts en chrétiens, parce-que morts en combattant jusqu’au bout.
Le christianisme est un combat permanent contre le mal.
L’islam est un mal, un gosse de 10 ans est capable de s’en rendre compte.
Jésus a passé toute sa courte vie à combattre le mal.
Jésus n’aurait jamais pactisé avec Mahomet, il l’aurait combattu.
Peut-être pas avec une épée, mais il l’aurait combattu.
A nous de mériter le Christ en combattant l’islam. Jusqu’au bout.
Comme nos ancêtres chrétiens.

Jean Saunier

Marcion est un hérétique oriental, (vers 85-160). Avec lui, la filière “samaritaine” remontant à Simon le Magicien se retrouve à Rome. Marcion est un philosophe gnostique qui différencie le Dieu “bon” et le démiurge. Marcion est plus qu’un philosophe. Sa philosophie n’est pas sans arrière-pensées commerciales. Il fait fortune comme armateur, et organise une secte qui aura des adeptes nombreux en Italie et en Orient. Il pourrait servir de modèle à une secte moderne dont la philosophie est au service de la politique et du commerce. Quel rapport entre la marcionisme et le texte?
Aux lecteurs de juger.

Jean Saunier

Kabbale, en hébreu, veut dire tradition ou transmission. C’est la tradition ésotérique juive. En tant que telle, elle est préchrétienne. En tant que mouvement historique, elle est datée du XIIè Siècle. La Kabbale est une compromission de l’ésotérisme juif et de l’ésotérisme égyptien, donc avec les cultes cosmiques. Notamment une valorisation de l’Homme et de la Nature contre Dieu, ce qui annonce l’Humanisme et le Naturalisme modernes.Cette compromission remonte à l’exil à Babylone et on la retrouve dans le Talmud et dans la gnose. Il y a deux judaïsmes, une religion, la première Alliance, et un judaïsme ésotérique. Sur le plan ésotérique, la Kabbale est une théosophie, et aussi une numérologie, un ésotérisme du Chiffre. Il n’y a aucune haine dans l’énoncé de ces faits. Aux lecteurs de juge

Jean Saunier

Le Talmud est la transcription écrite de la tradition ésotérique juive orale. Lorsque les communautés sont dispersées dans le monde, le Talmud devient leur “patrie portative”.
Le Talmud semble écrit essentiellement pour lutter contre le christianisme. Les rabbins n’admettent pas que le Christ offre le salut à tous, que Saint Jean écrive la tradition orale apocalyptique. William Durant constate, dans le Talmud, “ça et là, on trouve des mots de haine contre le christianisme”. Mais les historiens officiels font abstraction de l’antichristianisme du Talmud.

mat blendell

GUY SEBAG ne semble pas d’accord ,je l’aime bien pourtant ,je ne sais plus quoi penser,parce que je l’ai plus qu’apprécié cet article de jean Saunier que je remercie vivement aussi

Eva

Nous pourrions remercier Guy Sebag de laisser s’exprimer sur Riposte Laïque des personnes dont il ne partage pas les opinions.

Jean Saunier

Ce texte s’appuie sur des faits historiques vérifiables, cachés par l’histoire officielle.
Il ne fait aucune place à la haine, mais dénonce seulement certaines pratiques criminelles. Il n’est pas un délire de chrétien fondamentaliste, mais recherche l’objectivité. Il ne confond pas le Talmud et la Kabbale. Et il n’y a aucune logique des préceptes du marcionisme. A suivre avec des explications.

Pivoine

“L’islam peut se retourner contre le judaïsme.”
C’est déjà fait ! Si les Juifs n’avaient pas converti les Arabes, ils n’auraient pas tous ces problèmes, en Israël…

zéphyrin

mon dieu (sourire) guérissez moi du manque de simplicité et de lucidité qui frappe nos esprits anciens égarés

Jill

L’Islam est une effrayante organisation politico-religieuse ;Mahomet une imposture, et allah une supercherie.

GUY SEBAG

Il s’agit là de délires d’un chrétien fondamentaliste qui a une lecture désordonnées des choses. L’étude des textes religieux ne doivent pas se faire en solitaire au risque de faire des interprétations erronées. Nous en avons une démonstration en l’occurrence.
De plus, cette personne confond talmud et kabbale. Le talmud n’est qu’une jurisprudence des commandements au même titre qu’une jurisprudence juridictionnelle.
comme tous les fondamentalistes chrétiens, cette personne a une haine des francs maçons et des juifs, nous sommes dans la logique des préceptes du marcionisme.

Cela peut être publié comme une contribution aux idées ésotériques, ce n’est dangereux que pour les faibles d’esprits.

Eva

Ce sont les Francs-Maçons qui haïssent les chrétiens, et qui ont déchristianisé la France. Et de nombreux juifs oeuvrent au sein de la Franc-Maçonnerie dans ce but.
Prenez par exemple une organisation Franc-Maçonne comme “La libre-pensée”. Il y a beaucoup de juifs (qui se disent athées, bien entendu) qui militent au sein de cette organisation pour éliminer la moindre Croix à la porte des cimetières publics.
Bien entendu, les mosquées qui poussent comme des champignons ne gênent en rien ces fossoyeurs du christianisme.
Jean-Marie Le Pen a passé sa vie à fustiger le complot judéo-maçonnique, et il n’est pas un chrétien fondamentaliste pour autant.

Khamsa

Eva Braun décidément votre anti judaïsme obsessionnel et pathologique vous égare. Vous êtes lassante allez voir un psy cela ne pourra que vous faire du bien.

Eva

Allez voir un argument, ça vous fera du bien, vu que vous n’en avez jamais produit un seul dans vos posts.

ISA

Cela s’appelle de l’inversion accusatoire.

Gueux d'Oc

Monsieur Sebag, pardonnez-moi de vous le dire mais je suis un peu déçu par une partie de votre réponse.
Je me permets de vous rappeler que les cathares pouvaient être considérés comme marcionites et coexistaient très bien en Languedoc (nnotamment à Béziers, “la petite Jérusalem”) avant que soit, en 1208, déclenchée l’épouvantable croisade non-marcionite… laquelle fut terriblement funeste aux uns comme aux autres.

Gueux d'Oc

Coexistaient très bien avec les juifs, bien entendu.
SVP, ne considérez pas comme antisémites ceux qui ne reprenent pas le Tanakh à leur compte: ils sont des milliards dans le monde et la plupart d’entre eux sont indifférents à la question du sémitisme.
D’ailleurs, est-il choquant d’être fondamentalement sémito-sceptique… c’est à dire ne pas croire à l’existence de Sem il y a environ 35 siècles?

Anton G O Smitsendonk

JEAN SAUNIER fait bien en demandant plus d’attention pour les conceptions qui sont a la base de l’islam et qui le differentient du Christianisme. C’est un theme developpe aussi par Alain Pascal, par exemple dans son livre: “ISLAM ET KABBALE contre l’Occident Chretien”.
Pour l’histoire en profondeur de l’islam et le role d’une heresie chretienne dans ses origines, lire Edouard-Marie GALLEZ: “Le Messie et son Prophete” ; aussi son “Malentendu Islamo-Chretien”.
Une source riche et reguliere sur ces themes aussi : les publications de “EEChO”; voir sur internet).

Hetman

Bonjour
Merci pour votre article

Suricate

Mille mercis, monsieur Saunier, pour cette si belle synthèse. J’espère que les lecteurs vont ainsi comprendre que pour être véritablement patriote, il faut aimer à toutes fins défendre la France chrétienne. Il ne saurait y avoir d’autres voies. Et c’est bien cela qui enrage ces FM, donc Satan en personne, c’est que la France est territoire personnel de Dieu Lui-même, par sa Mère, la TSVM et par son Fils qui y a déposé son trône spirituel et mystique.
La France est chrétienne ou n’est pas. Si la France ne l’est pas, elle retourne aux jeux barbares d’avant a venue du messie NSJC. Et si la France retourne à la barbarie, le monde entier la suit. L’enjeu est capital, notre rôle dans l’Histoire est capital. Que Dieu Trine vous garde en Tout.

zéphyrin

une synthèse , vraiment ? (sourire)

Khamsa

Cette pseudo synthèse c’est plutôt la diagonale du fou.

Carave

…..(suite) Le Judaïsme en revanche n’est pas prosélyte, on est juif de mère en fille et on ne cherche à convertir personne, notion du « peuple élu par Dieu », sentiment d’appartenance à une « caste supérieure, une élite non accessible pour les non natifs  » qui est une des causes de la persécution dont les juifs ont été la cible au cours des siècles !

Eva

Aujourd’hui, le judaïsme n’est pas prosélyte, mais il y eu des conversions forcées dans le passé, avec massacre de ceux qui refusaient la conversion au judaïsme.
Mais bon, ce sont des épisodes anciens, qui ne se sont plus produits.

Paskal

Les Edomites ont été convertis de force. Cela s’est vu aussi au Yémen au début du Moyen Âge. Mais dans l’Antiquité, avant le développement du christianisme, le judaïsme était beaucoup plus prosélyte qu’aujourd’hui. Du temps de Jésus, une bonne partie des juifs n’étaient pas d’origine cananéenne.

Eva

Merci pour ces informations.

Khamsa

Eva Braun vous avez vu ça où. Dautre part pour carave si on est juif par la mère c’est pour être sûr de sa filiation. Maman sûrement papa peut-être.

Emile

Les juifs askhénases, descendant des turco-mongols kazars, donc non hébreux sont des “convertis” Ce sont les plus farouches sionistes souvent en opposition aux juifs hébreux d’Israël !!

Abbé Alain René Arbez

Fake new bien connue!

Eva

Il y euT, avec un T à la fin.
Désolée.

Carave

Article vraiment très intéressant mais hors de portée de pas mal de lecteurs de RL. Le fait est que très prosaïquement on est un bon Juif ou un bon Musulman si on l’est du levé au couché à travers notamment le respect à la lettre un ensemble de règles codifiées. Dans les deux cas la Foi dépasse l’intimité de la conscience et règle le comportement quotidien dans la société. Cet affichage permanent est donc incompatible avec une société moderne et laïque où chacun a sa liberté de conscience sans démonstration dans le respect de l’Autre. De surcroît l’Islam contient un message de conquête, il faut convertir les mécréants preuve qu’il est un outil politique au même titre que le Christianisme le fut jusqu’au siècle des lumières…….

Eva

C’est faux: le christianisme n’a jamais été destiné à être un outil politique.
Ce n’est pas ainsi que Jésus le voulait.
Il faut garder à l’esprit que pendant les 3 premiers siècles après Jésus-Christ, aucune guerre, aucune violence n’a été commise par des chrétiens. On pouvait chercher à convertir, mais sans violence.
Ce n’est que lorsque Rome se convertit au christianisme que le religieux et le politique furent mêlés, contrairement aux enseignements de Jésus, qui disait que son royaume n’était pas de ce monde, et qui voulait qu’on rende à César ce qui est à César, et à Dieu ce qui est à Dieu.
C’est le christianisme, et non les Lumières, qui a instauré la séparation des pouvoirs religieux et spirituel.

Khamsa

Pour qui vous prenez-vous le carave ?

patphil

religion = secte qui a réussie

Anne Lauwaert

Enfin un article qui donne un éclairage que j’ignorais complètement! Plus on connaitra et plus on comprendra ces mécanismes, plus on pourra les démonter. Plus les musulmans eux-mêmes pourront comprendre ce qui leur arrive.

zéphyrin

plus les européens étudieront avec bienveillance leurs anciennes traditions et leur propre ésotérisme anté chrétiens , moins ils seront pollués inutilement par des “redécouvreurs” patentés et prosélytes .
que ne ferait on pas pour échapper follement à la loi de l’universel inconnu…

Gérard

Tout cela est bien beau, mais comme aurait dit cette jeune fille LGBT dont je ne me souviens plus du prénom, l’Islam, avant toute chose, c’est de la merde.

zéphyrin

ne dis pas ça malheureux ! ils vont te dire que sur cet enrichissement organique naitra un islam victorieux (rire)

ISA

Un bien intéressant article qui fait prendre de la hauteur pour comprendre le progressisme et la complaisance de ce dernier vis à vis de l’Islam, qui cerne enfin les origines de cette pseudo-religion très peu monothéiste, en fin de compte, et qui brise un tabou, d’où la posture courageuse de l’auteur.

ARMMA

Que de subtilités pour diisimuler le fait que le monothéisme abrahamique est, en fait, un tout homogène!
Sans, bien entendu, nier le fait qu’il comporte une multitude de bandes rivales… toutes disposant d’une multitude d’arguments pour démontrer que les autres sont dans l’erreur.
Signé:
Appel pour une Résistance Mondiale au Monothéisme Abrahamique.

Abbé Alain René Arbez

Le monothéisme “abrahamique” est un concept artificiel qui ne correspond à rien. L’Abraham des juifs et des chrétiens n’est pas l’Ibrahim du coran, leur fonction spirituelle n’est pas la même. Le coran n’est pas une “entreprise juive” mais une entreprise bédouine qui a opéré des captations d’héritage judéo-chrétien pour le muter en religion guerrière et hégémonique.

ISA

L’Abraham des juifs talmudiques n’est plus du tout l’Abraham de l’Ancien Testament non plus, à qui Dieu promet une grande postérité, annonçant par là l’Eglise du Christ

Abbé Alain René Arbez

Ne mélangez pas les textes de la Torah et les commentaires talmudiques. Le texte biblique fait autorité, c’est lui qui donne le profil spirituel d’Abraham, repris tel quel par les chrétiens, pour qui les Ecritures hébraïques sont sacrées: 1er et nouveau testament constituent une unité.
Evoquer le talmud en parallèle de la Genèse, ce serait mettre au même plan textes bibliques et commentaires (conjoncturels) des Pères de l’Eglise – qui n’ont évidemment pas le même statut.

Eva

Monsieur l’Abbé, l’Ancien et le Nouveau Testament sont certes liés, mais le Nouveau Testament réforme l’Ancien Testament.
Donc tout ce qui est dans l’Ancien Testament n’est pas sacré pour nous chrétiens, puisque Jésus a clairement remis en question plusieurs règles contenues dans l’Ancien Testament.
Pour Jésus, la polygamie est interdite, ainsi que le mariage avec une enfant, la lapidation à mort, que ce soit pour crime d’adultère ou pour crime d’apostasie.
L’esprit tribal de l’Ancien Testament est annulé par le Nouveau Testament: tout chrétien dispose d’un libre-arbitre, et peut remettre en question y compris les règles pratiquées dans sa propre famille, si elles lui semblent injustes, ou non-conformes aux enseignements de Jésus.

Khamsa

Abbé enfin un commentaire sensé et véridique parmi ces nids de vipères incultes. Merci.

Eva

Mouloud, on dit “Monsieur l’Abbé”.

ARMMA

Prenons un autre personnage, alors, et non des moindres.
Moshé, Moïse, Moussa : c’est pas le même?

Abbé Alain René Arbez

Pas du tout. Homonymie ne signifie pas identité de personnage, entre bible et coran.

Eva

Encore un illuminé.

Rochefort Elisheva

L’explication succinte et claire de Monsieur l’abbe Arbez est celle d’un illumine?Cela est complexe et obscur pour les non-inities comme moi mais clair comme de l’eau de roche pour vous.1.Ce sont les juifs qui ont cree l’Islam intentionellement pour attaquer la Chretiente 2.Les francs-macons et les juifs ont detruit et continuent de detruire la civilisation chretienne.3 A Front Populaire ,M. Phillipe Wagner decrit comment les juifs d’Israel(et de faux freres,arabes sunnites)sacrifient les Palestiniens sur l’autel comme jadis Avarham le fit d’Isaac, un des trois peres fondateurs du peuple juif, mais un certain Amer Kihal,outrage, rappelle que c’est Ishmael qui fut sacrifie.Henry Ford,Drummont l’ont dit: a probleme connu, solution trouvee. Francais,nous sommes dans la bonne voie!

Eva

Je ne parlais pas de l’Abbé Arbez en disant “illuminé”.
Je m’adressais à Armma.

Eva

Merci de ne pas nous emmener en Israël à chaque fois que nous vous parlons de la France.
De mon point de vue, les juifs immigrationnistes sacrifient des juifs moins chanceux, moins nantis, qui vivent dans des banlieues où ils sont exposés à l’islam.
Et oui, je suis convaincue que la France-Maçonnerie détruit depuis des décennies la France chrétienne, en complicité avec certains juifs immigrtionnistes, qui méprisent et culpabilisent les Français qui tiennent à leur identité européenne et chrétienne.

Lire Aussi