L’islam serait compatible avec la République : vraiment ?

complaisance-gauche-islamLa France est une république une et indivisible que l’islam divise. C’est une république laïque dont l’islam ne veut pas. C’est une république démocratique contestée par la théocratie islamique. C’est une république affirmant l’égalité des sexes ce que l’islam refuse. C’est une république qui respecte toutes les religions, y compris l’islam alors que l’islam n’en respecte aucune, hormis la sienne.

L’islam ne permet pas la liberté de culte que permet la France. Tolérer qu’on puisse croire en un autre Dieu qu’Allah, ou qu’on puisse ne pas croire, est impensable dans l’islam comme y est impensable qu’on puisse critiquer l’islam : dans l’islam on a le droit d’exprimer librement son opinion, pourvu qu’elle ne soit pas en contradiction avec les principes de la Charia.

L’islam ne rend pas « à César ce qui est à César et à Dieu ce qui est à Dieu » (1) : César et Dieu ne font qu’un, et ce monisme doit s’étendre à la Terre entière, car la Charia est universelle.

Certes, la République aussi se dit universelle : son but est de mettre en avant ce qui est commun à tous, et non à quelques-uns. D’où le souci d’accorder les mêmes droits à chaque être humain, qu’il soit croyant, athée, agnostique ou indifférent, homme ou femme, blanc, jaune, noir ou métis, homosexuel, hétérosexuel, bisexuel ou transsexuel, et j’en passe.

Or, c’est justement ce souci qui empêche la fusion des universalités islamique et républicaine, l’universalité islamique se fondant sur la Déclaration des Droits de l’Homme en islam (2), tandis que l’universalité républicaine se fonde sur la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme.

Et malgré toutes ces évidences, l’on continue de se demander si l’islam est compatible avec la République ? Et l’on va même jusqu’à affirmer qu’il l’est ?

A quoi donc servent les évidences ?

A rien, dès lors qu’on les plonge dans les eaux noires de la politique !

Maurice Vidal

(1) Evangile selon Saint Luc, chapitre 20, verset 25.

(2) La Déclaration des Droits de l’Homme en islam, adoptée au Caire le 5 août 1990 par l’Organisation de la Conférence Islamique, et ratifiée par cinquante-sept Etats, est la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme adaptée aux pays musulmans. Cette adaptation se traduit notamment par l’affirmation de la primauté divine, la limitation de la liberté de choisir sa religion et d’en changer, et l’inégalité des droits entre l’homme et la femme.

image_pdf
0
0

24 Commentaires

  1. Au vu du niveau de sous-développement des pays islamisés, force est de constater que l’islam n’est même pas compatible avec l’islam !

  2. Dans votre article, vous dites que l’islam ne respecte aucune religion hormis la sienne. Moi je pense qu’il ne respecte même pas la sienne. Quand on prend en considération tous les conflits qui opposent les musulmans entre eux, et les massacres qui vont avec, on a le vertige: massacres en Syrie entre sunniotes et alaouites, en Irak entre sunnites en chiites, idem au Yemen, massacres des kurdes par les turcs, guerre civile en Algérie etc, etc…Alors moi je me rappelle cette admirable phrase de Wafa Sultan: « pour les musulmans, tuer est un loisir, et s’ils ne trouvent pas d’ennemis à tuer, ils se tuent entre eux ».

    • bien sur qu’ ils respectent leur religion !!!!!
      les massacres  » entre eux  » n’ ont rien à voir avec l ‘ islam !!!! ils sont dus après la mort du prophète Mahomet à une  » embrouille  » qui a provoqué une scission entre 2 mouvements les chiites et les sunnites !!!!! et c’ est une lutte à mort entre ces 2 factions mais l’ islam n’ a rien à voir là dedans !!!!!

    • Ça, je viens à leur corps défendant (pour une fois !), ce sont des « guerres de clochers » dont ils n’ont malheureusement pas le monopole : a-t-on fait mieux, nous Chrétiens, entre Catholiques romains, Coptes et Orthodoxes d’Orient, Protestants Anglicans, Luthériens puis Réformés Calvinistes, et toutes les subdivisions du protestantisme américain des Baptistes, Evangélistes, Mormons, et autres (j’en oublie forcément) ?!
      De scissions en guerres fratricides de religions, nous nous sommes étripés en famille !
      Ils sont dans leur XVe siècle (1437) ; c’est Sunnites contre Chiites, essentiellement.
      Ici, dans NOTRE XVIe siècle (1572), c’était Cathos VS Protos à la St Barthélémy…

  3. Je ficherais bien toutes ces ordures au trou pour 20 ans pour apologie du terrorisme, intelligence avec l’ennemi et haute trahison.

  4. Bravo, Monsieur Vidal !
    J’apprécie toujours vos interventions sur RL, claires et pertinentes. Mais cet article-ci, concis mais percutant, mérite un commentaire spécial !
    Tout est dit (et bien dit !) : c’est un argumentaire parfait, face auquel je ne sais pas ce que toute la gauchiasseirie (Ali Jupé y compris) pourrait riposter, si du moins elle acceptait de discuter et obéissait à la Raison, au lieu de se laisser aveugler par l’idéologie…
    L’islam n’est pas compatible avec la République française, c’est un fait, même si certains musulmans le sont à titre individuel (mais sont-ils encore de vrais musulmans, s’ils ne donnent pas la priorité à la loi d’Allah sur les lois humaines ? ).

  5. Bien sûr que l’islam est compatible avec la république ! Tous les gauchistes, dont Juppé, nous le disent et nous le répètent à longueur d’année, enfin ! Et sachez qu’un gauchiste a toujours raison car s’il n’a pas d’arguments, en revanche il a toujours une cagoule, une barre de fer et un pavé.
    Compris ?
    Ah, j’oubliais, trois comprimés par jour de PADAMALGAM, matin, midi et soir au cours du repas.

  6. L’islam est compatible avec la République voilà pourquoi Martine Aubry doit éliminer le Marché aux Puces.

  7. « le souci d’accorder les mêmes droits à chaque être humain, homme ou femme »
    En France, il a fallu attendre 1944 pour que la femme vote (1934 pour la Turquie laïque, 1918 pour l’Azerbaïdjan indépendant). Et encore à l’époque, les « super républicains » (radicaux francs maçons) ont voté contre !
    Il faudra attendre les années soixante pour qu’elle puisse ouvrir un compte bancaire sans la permission de son mari.

  8. C’est super de citer ce qu’est la fameuse « déclaration du Caire » du 5 aout 1990 que nos journaleux » et politicards se gardent bien de rappeler . La France ne l’ayant pas signée….et on s’en réjouit…Il faut être extrêmement ferme : toute personne qui voudrait faire appliquer la loi islamique en France ….n’a rien à y faire: voilement , écoles coraniques, abattage sans étourdissement, ramadan obligatoire, pressions diverses sur les femmes, prières sur le lieu de travail =pas ici . Les musulmans républicains ,ne se laisseront plus intimider et menacer, et nous remercieront!!!!!!!

  9. Un musulman serait compatible avec la République, à condition… d’abandonner l’islam !

    • Raisonnement par l’absurde, puisque, donc, il ne serait PLUS musulman.
      Cela dit, même apostat, si, à défaut des rites cultuELs, il conserve les modes de vie cultuRELs arabo-maghrébins -et traits de caractères classiquement attachés…- (tels que oisiveté chronique, malhonnêteté constante, appropriation illicite du bien d’autrui, violence perpétuelle, et misogynie chevillée au corps…), ce ne sera toujours pas gagné pour un « vivre ensemble » paisible !

  10. Messieurs les responsables instruisez-vous d’un sujet dont vous semblez tout ignorer .Sur l’islam c’est d’une gravité impardonnable !

  11. Comment laisser dire à des ignares invétérés de l’islam que l’islam est compatible avec la République ? C’est aussi énorme que dire que 2+2 font 5 par méconnaissance des mathématiques ! On ne peut pas dire n’importe quoi impunément ! Surtout lorsqu’on se trouve à un poste à responsabilités d’un pays .
    Les rites débiles de l’islam générés par le coran-Mohamed sont faits pour maîtriser la mauvaise conscience nébuleuse et l’asservissement de simplets . L’islam modéré et une intellectualisation de perturbés de la pensée sont une vision dévoyée du coran pour s’interdire de constater la réalité de l’islam .

  12. À une autre époque, on appelait tous ces gens des collabos et en général, leur sort était connus, mais depuis le guerre d’Algérie, avec les porteurs et porteuses de valise, les choses ont changé, maintenant on les décore, et on décore ceux qui prendront leur place un jour, mais ça, ils (elles) sont tellement glands qu’ils (elles) ne s’en rendent pas compte, pauvre France.

  13. Rajoutez sur la liste le Front National qui a déclaré lui aussi que « l’Islam est compatible avec la République » ce qui m’a fait rendre ma carte d’adhérent……je voterais tout de même pour Marine sans illusions n’ayant pas d’autre choix…j’espère que dans la campagne féroce qui s’annonce elle rectifiera ses propos ou alors c’est cuit pour le FN….

  14. Ne pas oublier cependant les Droits du Citoyen dont on ne se réclame jamais et qui semblent incompatibles avec les Droits de l’Homme dans certaines mesures.

  15. Par la seule lecture qui vient d’être faite de l’art.1er de notre Constitution, il apparaît lipide que l’Islam est INCOMPATIBLE avec notre République.
    Comment nos politicards peuvent-ils affirmer le contraire ?!
    Sinon bien sûr à se bercer d’illusions (pour la gôche, « tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil », dixit Zazie, sinistre bobo), ou à être atrocement corrompu (pour les « Ripoux-blicains » comme leurs alter-ego socialo-libéraux (antinomie certaine !), ils sont bons les financements libyens -Sarko-, qatari et saoudiens -Sarko, FH, & Co-, mais aussi françafricains -tous depuis la décolonisation-) !
    En contrepartie, prosternez-vous le cul en l’air vers La Mecque !

Les commentaires sont fermés.