Pourquoi l’islam seul génère-t-il des terroristes ?

Publié le 31 juillet 2016 - par - 7 commentaires - 2 878 vues
Share

bombeEn France comme en Belgique, depuis peu après la Seconde Guerre mondiale, l’immigration s’est accrue progressivement, mais de manière très importante. Italiens, Polonais, Espagnols, Portugais, Arméniens, Juifs sont venus par millions…

Combien y a t’il eu de terroriste parmi eux ou parmi leurs descendants ?

  • Quand donc un Polonais a t’il tiré sur des passants, dans une gare ou un hôpital ?
  • Des Espagnols ont-ils massacré gratuitement des militaires non armés ?
  • Qui, parmi les Italiens, s’est fait exploser au milieu d’une foule ?
  • Combien de Portugais ont-ils tirés sur des adolescents pendant un concert ?
  • Où et quand, un Arménien a t’il tiré dans un restaurant pour en tuer les clients ?
  • Combien de Juifs ont tiré sur des enfants, ont égorgé des captifs au cri de « Moïse est grand » ?

Nous constatons qu’il n’y a pas d’Italien, pas d’Espagnol, pas de Portugais, pas de Suisse, pas de Belge, pas de juif, pas de Grec, pas d’Allemand, pas d’Autrichien, pas de Hollandais…

Bref, pas d’Européens de bonne et vieille souche. Aucun.

Mais alors, qui sont donc les « terroristes » ? Voici quelques auteurs d’attentats depuis 20 ans en France :

Khaled Kelkal 1995, Boualem Bonsai 1995, Karim Boussa 1995, Abdelkader Bouhadjar 1995, Abdelkader Mameri 1995, Main Ait Ali Belkacem 1995, Nasserine Slimani 1995, Rachid Ramda 1995, Safe Bourada 1995 , Mohamed Merah 2012, Abdelkarim Dekhar 2013, Mehdi Nemmouche 2014, Bilal Nzohabonayo 2014, Chérif Kouachi 2015, Said Kouachi 2015, Amedy Coulibaly 2015, Sid Ahmed Ghlam2015, Yassin Salhi 2015, Ayoub El-Khazzani 2015, Ahmad Al Mohammad 2015, Samy Amimour 2015, Omar Ismaïl Mostefaï 2015- Salah Abdeslam 2015, Brahim Abdeslam 2015, Bilal Hadfi 2015 et la suite de la liste va s’amplifier rapidement…

Pour être plus complet, c’est terrifiant, voir : https://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_d%27attaques_terroristes_islamistes

Quel point commun relie ces innombrables assassins ?

Tous ces tueurs se revendiquent de l’islam. Aux cris de « Allah akbar », ils invoquent en soutien et motivation à leurs actions, le dieu de l’islam !

  • « Pas d’amalgame » ! Diront d’emblée certains, alors que je n’ai encore rien écrit ni rien dit… Mais alors, comment expliquer cela ? Pour vous, les « Pas d’amalgame », qu’est-ce qui peut expliquer le fait que seul l’islam engendre de pareils monstres?

Avant toute réponse, il y a lieu d’établir un constat ; constat incontestable et absolument sans appel : tous les attentats actuels, au travers le monde, ont un dénominateur commun. Et ce dénominateur a pour nom « islam ».

 Tous les assassins terroristes se réclament de l’islam, toutes ces ignobles crapules sont donc, par pure définition, des musulmans. Même si le Juge dit, comme le bouffon de l’Elysée, que cela n’a rien à voir avec l’islam, parce que le Juge « ne sait pas ». Le juge est un ignorant, tout comme le bouffon, à moins que…

Oui hélas, cela devient un refrain, seul l’islam engendre de pareils monstres. Partout où il y a des « emmerdes », il y a des musulmans et, partout où il y a des musulmans, il y a des « emmerdes ».

Bien sûr, tous ne sont pas des assassins ! La majorité de ceux-ci – ceux que l’on qualifie stupidement de « modérés », ceux qui dit-on, « pratiquent paisiblement leur religion », ceux qui ignorent tout du coran, sauf ce que l’imam leur en dit ; si lui a lu le coran, – se contentent de perturber la vie de tous les jours des autres.

Sans aucune vergogne, avec un égocentrisme absolu, ceux qui « pratiquent paisiblement leur religion » nous imposent leurs diverses ségrégations : sexuelles, alimentaires, physiques, etc., mais aussi leurs coutumes barbares, leurs exigences, leur cruauté, leur fourberie, leurs barbarismes, leurs accoutrements provocateurs ; ces signes exagérément ostentatoires de leur appartenance à l’islam.

Leur intolérance est totale. Mais elle n’est que l’expression évidente du complexe de Fatima ; ce stupéfiant complexe de supériorité. Ce qui en découle, c’est que rares sont ceux qui peuvent échapper au carcan mortifère de l’islam et renoncer à ce complexe de supériorité.

Très peu d’entre les musulmans parviennent à s’assimiler, à s’intégrer à notre société. C’est une évidence aussi regrettable qu’incontestable. C’est la conséquence d’un conditionnement auquel on n’échappe que très difficilement et d’une intelligence insuffisante pour y réussir, car, dans un tel état d’esprit, il faut vraiment une grande intelligence pour briser l’enchaînement intellectuel que le coran induit, impose à celui qui en a été nourri depuis sa plus tendre enfance…

C’est pourquoi, à vous, les apostats à l’islam, j’affirme que vous êtes les lumières qui peuvent, sans aucun doute, éclairer vos frères en islam et ainsi, éloigner le spectre d’une guerre civile totale qui semble désormais de plus en plus inévitable, d’autant que le mouvement terroriste s’accélère rapidement, à la même vitesse que ne se répand l’islam, au travers du monde entier…

Pour accepter l’immonde afin de le comprendre pour le combattre, il s’agit d’emblée  de savoir ce qu’est l’islam duquel se revendiquent tous les terroristes, puisque seul l’islam engendre de pareils monstres.

Pour mémoire, il faut se souvenir que, selon les théologiens musulmans, le coran a été dicté à l’analphabète Mohamet par l’Ange Gabriel, qui lui apportait ainsi la parole d’Allah.

L’effrayante et dramatique conséquence de cette affirmation est que ce texte ne peut absolument pas évoluer. Étant Parole de Dieu, nul ne peut y toucher. C’est ceci qui détermine clairement le drame définitif de l’islam : le coran est figé à jamais, dans chacun des grains de sable du désert d’Arabie d’où il est issu.

C’est donc un texte vieux de 1400 ans, édicté par un chamelier analphabète, qui forme le code civil et pénal des musulmans, et ce, pour l’éternité…

 Et les musulmans veulent nous imposer cela comme la seule respectable vérité ?

Toujours pour mémoire, souvenons-nous que le coran a été élaboré en deux parties, devenues aujourd’hui indistinctes, car les versets sont maintenant classés … par ordre de longueur (!) et non selon l’ordre de leur chronologie, l’ordre naturel de leur apparition…

Convenons-en, c’est une manière perverse et hypocrite de tromper l’observateur crédule et naïf. C’est « Noyer le poisson », comme le dit la locution populaire. Mais c’est aussi créer de toutes pièces un faux contexte ; contexte cependant souvent évoqué par ces fourbes manipulateurs, qui s’auto-qualifient très abusivement de « savants de l’islam ».

Quelle dérision, quelle tristesse, quelle médiocrité intellectuelle…

La première partie du coran, ordonnée en ordre chronologique, comprend les versets dits « de La Mecque ». Ce sont des emprunts flagrants à la Tora des Juifs et au Nouveau Testament des chrétiens. Ils sont donc tolérants en leur majorité, bien que reprenant la loi du Talion, toujours d’application en notre Temps.

Ce sont ces premiers versets qui permettent à un Tariq Ramadan, connu pour son double langage, d’affirmer auprès des non-musulmans que l’islam est « religion d’amour et de paix ».

La seconde partie du coran, toujours chronologiquement et depuis l’hégire (départ de La Macque), est dite des versets « de Médine ». Elle abroge la majeure partie des premiers versets. Elle a été dictée par Mahomet lors de ses guerres de conquête. C’est l’horreur absolue… l’appel répété à l’assassinat des non-musulmans et l’imposition du meurtre par les musulmans.

Ce sont ces derniers versets qui permettent au même Tariq Ramadan d’inciter les musulmans à combattre, « tuer et se faire tuer » (sic), pour la plus grande gloire de l’islam.

Mohamet, selon ses besoins et désirs, vantait des versets destinés à manipuler ses disciples pour les conduire au combat sans faillir, afin d’assouvir sa soif de conquêtes et ses besoins sexuels, obsédants et pervers…

Extraits du coran, voici 3 versets représentatifs. Il y en a bien d’autres.

Coran. Sourate 2, verset 216

« Combattre vous a été prescrit, bien que vous l’ayez en aversion. Il est possible que vous ayez de l’aversion pour une chose qui est un bien pour vous et il est possible que vous aimiez une chose qui est un mal pour vous. Allah sait, alors que vous ne savez pas ».

Commentaire : combattre, même contre sa propre conscience, est obligation pour tout musulman.

Et voici le pacte qu’Allah a imposé aux musulmans :

Sourate 9, verset 111 et 112

« En vérité, Allah a acheté aux croyants leurs personnes et leurs biens en échange du Paradis, en vue de défendre Sa Cause: TUER ET SE FAIRE TUER. C’est la promesse authentique qu’Il a prise sur Lui-même dans la Thora, Évangile et le Coran. Et qui est plus fidèle à sa promesse que le Seigneur ? Réjouissez-vous donc de l’échange que vous avez effectué ! N’est-ce pas que c’est là le comble de la félicité ? »

Commentaire : le « comble de la félicité », donc le comble du bonheur pour un musulman, est de « tuer et se faire tuer »…

Sourate 8, verset 17

« [Musulmans] vous n’avez donc point tué [ces infidèles], mais [c’est] Allah [qui] les a tués. Tu n’as point visé quand tu as visé. C’est Allah qui a visé afin de faire éprouver aux Croyants une faveur venue de Lui. Allah est audient et omnipotent

Commentaire : c’est on ne peut plus clair ! Le musulman n’est qu’exécutant du dessin d’Allah. Il est obligé de manière soutenue de tuer, mais le musulman est déresponsabilisé de ses meurtres ! C’est Allah qui en est responsable. Le musulman n’est pas coupable des meurtres et assassinats qu’il commet au nom d’Allah.

Tuer les non-musulmans est donc une règle fondamentale. Allah peut le faire, mais il tient à éprouver la foi du musulman : tuer les non-musulmans prouve à Allah sa foi de « bon » musulman. Point de rémission ni de pitié, toujours tuer.

Il est pertinent de rappeler que, dans le Coran, le terme « guerre » est employé 9 fois. Celui de « supplice » 12 fois. « Infidèle » revient 47 fois, le verbe « tuer » et ses conjugaisons 65 fois, le terme « feu » (de l’enfer pour les mécréants) 150 fois, « mécréant » 155 fois et la palme revient au terme « châtiment » avec 354 citations… Pas une seule fois le verbe « aimer » n’est employé, sauf s’il est consacré à Allah…

Le coran, dans ses versets de Médine, est une monstruosité. Comment voulez-vous que, dans ce cas, l’islam ne le soit pas ? Et, par voie de conséquences, que le musulman soit meilleur que le verbe qui anime sa foi ?

A la lecture de ces versets, il est aisé de comprendre pourquoi l’islam conduit certains esprits à de pareilles extrémités. À défaut d’avoir lu attentivement le coran, on ne peut pas savoir. Ce qui est le cas pour ceux qui ignorent tout du coran et qui cependant, doivent juger les terroristes : les Magistrats.

Comment voulez-vous que leur jugement soit juste et fondé ? À leurs yeux ignorants, l’interprétation du comportement des terroristes musulmans leur apparaît tellement absurde en regard à notre logique, que beaucoup d’entre eux présument ces fidèles à Mahomet, ces viles crapules, comme étant des déséquilibrés ; des fous irresponsables…

Ignorant tout de l’islam, ces juges ne peuvent pas comprendre que c’est le coran qui a fait de ces êtres des terroristes, des assassins qui tuent au nom de leur dieu, des tueurs qui suivent et combattent dans le « chemin d’Allah » (sic). Ces fous d’Allah, ces fous extrêmement dangereux, sont façonnés par la logique d’un dogme effroyable nommé « islam », totalement fondé sur le coran.

Un seul souffle sur les braises qui couvent dans le cœur de chacun des « bons musulmans » peut les rendre, eux aussi, « fous », comment disent ces juges… Et ces « bons musulmans qui pratiquent paisiblement leur religion », dispersés dans nos villes et récemment dans nos campagnes, sont très nombreux. Comme les sauterelles de l’Ancien Testament, ils sont devenus multitudes…

Que se passera-t-il demain, si nous restons les bras croisés, à regarder cette terrible infection gagner toute la planète ?

Pierre Malak

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de

Question à poser au très saint père et aux théologiens du culte chrétien, je doute que sur ce coup là, ils puissent éviter un commandement, à savoir « tu ne mentiras pas ».

BALT

Pierre Malak, vous donnez la réponse à votre question: Ce programme de destruction massive inventé par un nazi – Mahomet – qu’on appelle coran.

Pourquoi toujours tout ramener au national-socialisme ?

A cause des ressemblances idéologiques d’une part et, d’autre part, à cause de la collusion islam-nazime , à cause des trois divisions mahométanes qui ont servi le nazisme, à cause de la Brigade Nord-Africaine levée par la Gestapo et qui a fait des dégâts dans le Limousin. Dans les pays de l’islam, les trois best-sellers sont le Coran, les Protocoles des sages de Sion, et…Mein Kampf.

très intéressant, l’envoi par mail est bloqué, je n’ai pu faire qu’un envoi, et ce n’est pas la 1ère fois que ça arrive, (qui bloque ?)

hathoriti

Excellent ! Rien à ajouter !

Hervé Boismery

A votre énumération, vous pouvez ajouter des centaines de milliers de vietnamiens, laotiens, cambodgiens ou chinois, qui ont immigré en France, fuyant les malheurs qui ont frappé l’Indochine durant plus de quatre décennies.
Y-a-t’il eu parmi un seul terroriste ?
Peut-on leur attribuer la responsabilité d’un seul attentat ?
Pourtant plus de cinq millions de personnes sont mortes durant les guerres qui ont ensanglanté le Vietnam, le Laos et le Cambodge.

Récemment, à Hué, au Vietnam, un bonze me rappelait qu’à sa connaissance une seule religion légitimait, voire recommandait, le meurtre, y compris le meurtre des enfants.
Avec un sourire entendu, il m’a cité l’Islam.